Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est l'Union qu'on assassine, par Sylvie Goulard

30 Avril 2009 Publié dans #Lectures



LE MONDE | 30.04.09 | 13h03  •  Mis à jour le 30.04.09 | 13h03

C'est l'Union qu'on assassine, par Sylvie Goulard

> Inconscient ou délibéré, un travail de sape est à l'oeuvre sous nos yeux. En dépit de beaux discours affirmant que, dans la crise, l'union est indispensable, la plupart des gouvernements de l'UE galvaudent l'élection du Parlement européen. Non seulement ils ne cherchent guère à mobiliser les électeurs, mais, en coulisse, ils veillent à s'assurer que le huis clos diplomatique l'emportera encore une fois sur la démocratie au grand jour. Aux questions les plus simples des électeurs, aucune réponse claire n'est apportée. La France ne fait pas exception.
>
> Pourquoi vote-t-on ? Nul ne l'explique. Aucune campagne civique de grande ampleur sur la date du scrutin, ses modalités et les compétences du Parlement n'a été lancée. L'Europe, qui a la chance d'être dotée du seul Parlement supranational élu au suffrage universel direct au monde, ne souffre pas de "déficit démocratique".
>
> Un travail législatif concret y est mené, visant, par exemple, à renforcer la protection contre les produits chimiques nocifs ou à limiter la durée du travail. Mais l'ignorance est entretenue par une Commission distante et une classe politique nationale, dont l'horizon, à de rares exceptions, n'est pas européen.
>
> Alors nos dirigeants font diversion, agitant de nouveau le spectre de l'insécurité ou jouant au petit jeu des excuses mutuelles. Tout est bon pour détourner l'attention des sujets qui sont au coeur des enjeux européens : emploi, environnement, relations avec le reste du monde, développement de la planète.
>
> Pour qui vote-t-on ? Le choix des candidats, souvent opaque, est rarement objectif. Dans les entreprises, les ateliers, les facultés, chacun est censé se former pour prétendre occuper une fonction. Rien de tel pour aller au Parlement européen, qui reste un moyen idéal de recycler les figures déchues ou de récompenser ses petits amis.
>
> A quarante jours du vote, l'UMP n'a pas encore daigné faire connaître ses listes aux électeurs. Après Olivier Duhamel, en 2004, le PS a évincé cette année Gilles Savary, l'un de ses meilleurs députés européens. Qu'un député ait été présent, travailleur, qu'il ait acquis l'expérience qui aurait permis à la France d'obtenir une présidence de commission parlementaire, peu importe.
>
> Sans parler des souverainistes, qui prétendent défendre l'intérêt national mais désertent les lieux où il se joue. Leur acharnement sur des sujets mineurs (comme l'intendance du Parlement) n'a d'égal que leur manque d'implication sur les dossiers lourds. C'est assez pitoyable.
>
> Pour changer quoi ? C'est sur ce point que les dernières manigances des gouvernements, avec la complicité de responsables du Parlement sortant, sont les plus désastreuses. Les électeurs seront motivés pour aller voter quand leur choix entraînera un changement de cap politique, incarné par de nouveaux responsables.
>
> DÉNI DE DÉMOCRATIE
> Les gouvernements européens semblaient l'avoir compris, qui, dans le traité de Lisbonne, ont décidé à l'unanimité que le Parlement élirait le président de la Commission. Même si ce texte n'est pas encore ratifié, rien n'aurait empêché d'en appliquer l'esprit, plus démocratique.
>
> Le mandat de la Commission Barroso expire fin 2009. Laissons les députés élus en juin décider s'il doit être reconduit, en évaluant son projet publiquement, par rapport à celui d'autres candidats. Ces derniers n'ont d'ailleurs pas à être d'anciens membres du club des chefs d'Etat et de gouvernement !
>
> Cette condition non écrite - qui nous aurait privés de Jacques Delors - n'a été ajoutée par les intéressés que pour mieux verrouiller la cooptation. Or les deux partis qui dominent l'échiquier européen le PPE (auquel appartient l'UMP) et le PSE (dont fait partie le PS), cherchent à reconduire M. Barroso sans débat, dès le mois de juin. C'est purement et simplement un déni de démocratie.
>
> La présidence française a entretenu une illusion : celle d'un intérêt et d'un respect nouveaux pour l'Europe. L'intérêt a été de courte durée, tant que les projecteurs étaient tournés vers Paris. Quant au respect des électeurs et des partenaires européens, on le cherche en vain dans ces décisions peu responsables.
>
> Vis-à-vis des générations qui nous ont légué l'Europe unie, comme vis-à-vis de nos enfants, nous devons considérer l'élection du Parlement européen comme le moment-clé de la vie démocratique européenne et y envoyer des candidats sérieux.
> Sylvie Goulard est candidate MoDem, circonscription Ouest.

Lire l'article sur le site du Monde.fr
Lire la suite

Alerte à la bombe : évacuation de la centrale nucléaire de Chinon

30 Avril 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #La Loire - la Mer - l'Eau


C'est quoi toutes ces alertes à la bombe sur les rives de la Loire aujourd'hui ?

Evacuation de la centrale nucléaire de Chinon

Source REUTERS, le jeudi 30 avril 2009 à 13:33

 

La centrale nucléaire de Chinon, dans le département de l'Indre-et-Loire, a été évacuée jeudi à la suite d'une alerte à la bombe, annonce EDF.

ALERTE À LA BOMBE À LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE CHINON

 

L'alerte a été déclenchée par un appel téléphonique anonyme passé peu avant 06h00 du matin. Le site a alors été immédiatement évacué mais la centrale continue de fonctionner.

"Les points névralgiques du site, comme la salle des commandes, ont été vérifiés", a indiqué une porte-parole d'EDF.

Plusieurs groupes de gendarmes, arrivés sur les lieux peu de temps après l'alerte, continuaient leurs vérifications dans le reste de la centrale, a précisé la préfecture d'Indre-et-Loire, ajoutant que des démineurs étaient également arrivés sur le site dès 11h00 du matin.

"On saura en début d'après-midi s'il y a une bombe ou pas", a ajouté une autre porte-parole d'EDF.

L'appel proviendrait d'une cabine téléphonique de Chinon a encore indiqué la préfecture.

Depuis le mois de janvier, le site de Chinon connaît des journées de grève à répétition dans le cadre d'actions nationales portant sur les salaires.

La CGT a annoncé en début de semaine une nouvelle journée d'action ce jeudi.

"L'alerte à la bombe n'a rien à voir avec l'action d'aujourd'hui, on attend un éclaircissement (sur sa nature) dans les jours à venir", a dit un porte-parole de la CGT.

La centrale de Chinon possède quatre réacteurs de 900 mégawatts chacun et contribue à environ 5% de la production d'électricité française.

Mathilde Cru et Muriel Boselli, édité par Yves Clarisse



A noter : le délai entre l'alerte reçue à la centrale de Chinon à 6 h du matin et les citoyens prévenus seulement après 13 h 30.
L'info a été reprise sur de nombreux site francesoir.fr, le point.fr

La dernière fois que je vous ai parlé de la centrale nucléaire de Chinon c'était en novembre 2008 au sujet d'une fuite dans la Loire.
La ville de Chinon est sur la Vienne mais la centrale nucléaire d'Avoine Chinon est bien sur la Loire.
 
Pas facile de faire coexister des sites industriels à hauts risques classés Sévéso (centrales nucléaires du Val de Loire) et de grands sites classés Unesco (les châteaux de la Loire).

Nous avons le même problème ici à Nantes sur la Loire.
En effet, notre proposition de demande de classement Unesco de l'estuaire de la Loire (voir articles du 16 novembre 2007 Ouest France, 20 Minutes, Presse Océan*, Le Point ) a été reprise ensuite par Jean-Marc Ayrault et nous en sommes très heureux.

Le dossier ne pourra être traité à Nantes sans poser ces questions : Unesco ou Seveso ?
Ou les deux mais comment ?

C'est même pour cela que nous avons proposé le prolongement du classement Unesco pour l'estuaire de la Loire, afin de mettre sur la table la question des risques industriels Seveso.


Le Point 29 novembre 2007. "Un MoDem tendance bio. La protection de l'environnement c'est justement le coeur du projet de Benoît Blineau, également conseiller sortant d'opposition et candidat affiché du MoDem. Ce dernier, moins connu sur la place, affirme vouloir conduire une liste autonome jusqu'au bout, entre une gauche « qui se radicalise » et une droite trop proche de la ligne Sarkozy à son goût. Secondé par Isabelle Loirat, une ancienne militante de Cap 21, le mouvement de Corinne Lepage, il a décidé d'occuper le terrain très rapidement en rendant publics des projets concrets, qu'il espère voir repris dans le débat.
Lors de sa première intervention publique, mi-novembre, le MoDem nantais a ainsi suggéré la construction d'un téléphérique entre la butte Sainte-Anne et l'île de Nantes, la réalisation d'une usine de dessalement d'eau de mer ou la demande de classement (de l'estuaire !) du Val de Loire** au patrimoine mondial par l'Unesco. Autant d'idées qui seront mises en débat par le mouvement de François Bayrou au cours des semaines qui viennent, afin d'attirer l'attention sur une liste qui entend jouer les trouble-fête entre la droite et la gauche."


Ouest  France du 16 novembre 2007 : "La liste de Benoît Blineau entend faire de la Loire l'axe principal de son programme écologique : classement de l'Estuaire au patrimoine mondial de l'Unesco"

Notes:
Presse Océan* : attention dans les articles de 2007, il y a toujours la même erreur : Le Phare ne sera pas sur la butte Sainte Anne mais bien sur l'Ile de Nantes dont il sera la station du téléphérique sur l'Ile de Nantes. On retrouve donc cette erreur aussi dans l'article du Point.
du Val de Loire**  : deuxième erreur dans l'article. Nous avons demandé le classement de l'estuaire bien sûr et pas du Val de Loire qui est déjà classé depuis l'an 2000 !
Lire la suite

Avion détourné sur Nantes : Une bombe à bord d'un vol Paris-Marrakech?

30 Avril 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes


Alerte info de l'Express reçue à l'instant. Il va être question de l'aéroport de Nantes dans les médias, les gens vont chercher des infos via google par exemple. Pourvu qu'ils tombent aussi sur nos sites ou blogs d'opposants.
Pour l'instant rien sur nantesma ville.com à part  Projet d'aéroport : les opposants bloquent une route

Au delà de cela, ce n'est pas très rassurant de savoir qu'en cas de "crainte de bombe à bord", on détourne les avions sur Nantes !


Une bombe à bord d'un vol Paris-Marrakech?

Par L'EXPRESS.fr, publié le 30/04/2009 12:24 - mis à jour le 30/04/2009 12:53
Un avion de la compagnie EasyJet qui assurait la liaison Paris-Marrakech a été brutalement dérouté jeudi 30 avril vers Nantes par crainte d'un explosif à bord.



Un avion de la compagnie EasyJet assurant la liaison Paris-Marrakech a été dérouté ce jeudi 30 avril vers l'aéroport de Nantes-Atlantique par crainte d'une bombe à bord.

Parti à 10 heures 05 de Paris Charles de Gaulle, le vol 3869, avec à son bord de nombreuses familles partant pour le grand week-end du 1er mai, a été dérouté vers Nantes après 45 minutes de vol.

"On nous a indiqué qu'on allait atterrir le plus vite possible, explique Tracy Francelet, qui voyageait avec son mari et leur fille. L'avion s'est posé de façon brutale. Là, les hôtesses nous ont dit en espagnol et en anglais de sortir le plus vite possible en laissant nos sacs et effets personnels. Sur la piste, il y avait déjà des bus, quatre camions de pompiers et des policiers."

Les passagers ont été accueillis dans une salle d'attente de l'aéroport, où ils ont pu se reposer. Un responsable de la sécurité leur a ensuite indiqué que tout le fret ainsi que les bagages en soute allaient être inspectés par les équipes de déminage.

Un chien spécialement entraîné à la détection d'explosifs doit être expédié de Brest par hélicoptère pour passer entre les voyageurs eux-mêmes, après une première fouille de chaque passager, y compris des enfants.

Lire la suite

Les élus MoDem de Nantes proposent un Grenelle nantais de l'Environnement

23 Avril 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Conseil Municipal Nantes


Vous pouvez voir la vidéo de la conférence de presse des élus MoDem de Nantes du jeudi 23 octobre 2009.

L'ordre du jour était le suivant :

- Bilan un an de mandat de conseillers municipaux. Nous sommes toujours dans un état d'esprit de travail et de toujours dans état d'esprit des "proposants notoires "

- Démocratie locale de façade au dernier conseil municipal de Nantes.  Un dossier n'a été remis qu'aux élus de la majorité et à la presse mais pas aux élus de l'opposition. Belle illustration du mépris pour la démocratie locale ! Quitte à faire de la démocratie locale autant le faire avec efficacité sur des sujets importants.

- C'est pourquoi nous avons proposé un Grenelle nantais de l'environnement pour mettre sur la table tous les sujets : transports (dont aéroport NDDL, RER, AGV et LGV), énergie, eau, traitement des déchets, reconversion de notre économie locale vers les emplois du XXI è siècle. (Le 23 avril était aussi le jour du Grenelle des Antennes).

- Extension du stationnement payant : nous avons expliqué pourquoi nous avions voté pour. Lorsque la délibération est passée au conseil municipal, il n'était pas question d'augmenter ensuite les tarifs des transports en commun (et les impôts locaux) et de geler en même temps tous les investissements dans les transports (interconnexion lignes tram 1 et 2, ligne 5 etc...). Benoît Blineau a rappelé que le groupe du MoDem et centristes est le seul à avoir voté contre l'augmentation du prix des transports en commun au conseil d'agglomération de Nantes. Il est évident que nous ne pouvons accepter les trois en même temps.
- Propositions pour stationnement à Nantes par Benoît Blineau et Cyril Bègue, pdt des Jeunes MoDem 44

Etaient présents à cette conférence de presse Cyril Bègue, André-Hubert Mesnard, Maryvonne Bonny,  Sylvie Tassin, Lionel Jouan, David Le Borgne, Jean-Luc Homméril. Nous les remercions tous pour leur présence et leur travail avec nous depuis deux ans maintenant.

Trois articles sont sortis le 24 avril dans Ouest France et Presse Océan.


“Après que le dernier arbre aura été coupé, après que la dernière rivière aura été empoisonnée, après que le dernier poisson aura été attrapé, alors seulement vous vous rendrez compte que l’argent ne peut être mangé.” attribué à Sitting Bull.

 




Lire la suite

OGM : Corinne Lepage et CAP21 dénoncent la composition du Haut Conseil des Biotechnologies

23 Avril 2009 Publié dans #Agriculture - OGM

Communiqué de presse Cap21 du 23/04/2009
 
OGM : Corinne Lepage et CAP21 dénoncent la composition du Haut Conseil des Biotechnologies

Corinne LEPAGE, vice-présidente du Mouvement Démocrate et présidente de CAP21 juge scandaleuse la composition du tout nouveau Haut Conseil des Biotechnologies.
En effet les représentants du comité économique, social et éthique n’auront aucun pouvoir tandis que le comité scientifique où se prendront les décisions est totalement noyauté par les pro-OGM, à l’exception notoire du professeur le Maho.
Corinne LEPAGE regrette que ce comité reprenne les membres pro-OGM de la précédente Commission du Génie Biomoléculaire comme Mr Messéan dont on connaît les positions affirmées en faveur des OGM et ne compte aucun spécialiste de biologie moléculaire ou de génétique ayant émis des travaux contradictoires sur les impacts sur l’environnement et la santé.
Le Crii-gen , dont l'expertise indépendante est reconnue, dont des membres ont été experts pour l'Union européenne dans le cadre du litige devant l'OMC n'est même pas représenté. De même n'ont pas été repris les membres du comité de préfiguration critiques vis à vis des OGM.

C'est une véritable parodie qui conforte s'il en était besoin, l'impossibilité en France de disposer d'expertise indépendante au niveau des pouvoirs publics.

A l'heure où des scientifiques américains mettent en garde contre l'absence d'études indépendantes sur l'impact sanitaire des OGM , CAP21 regrette que les engagements du Grenelle sur l'expertise soient délibérément violés.
Après le risque environnemental, désormais clairement identifié et incontestable pour les OGM pesticides proposés en cultures comme le Mon 810, le jour viendra où des études mettront clairement en lumière le risque sanitaire des OGM. Dès lors, les comptes devront être rendus et les responsabilités établies.

Corinne LEPAGE, présidente de CAP21, vice-présidente du MoDem

Lire la suite

Tandis qu'Obama rêve du TGV français, la France s'apprête

18 Avril 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

à construire un gros aéroport inutile et mal ficelé sur le plan financier à Notre-Dame-Des-Landes (projet NDDL) à 20 km de Nantes. Cherchez l'erreur...

La DUP de ce projet anachronique et dispendieux (pour moins de 3 millions de passagers, cela fait bien rire nos amis US et d'ailleurs) a été signée par le Premier Ministre en personne le 10 février 2008.

Là où Obama va mettre 8 milliards sur le rail (25 fois moins polluant que l'avion), nous nous allons mettre la moitié (NDDL estimé à 4 milliards d'Euros par la DGAC (source Ouest France Octobre 2002) sur un aéroport "ringard" dès son ouverture.

Le pire c'est que nous sommes tous concernés, puisque c'est l'Etat qui porte le projet. Ce sont donc nos impôts à tous qui vont le payer.


Barack Obama a mis jeudi sur les rails la première étape d'un
vaste projet de train à grande vitesse pour désengorger aéroports et agglomérations et rattraper le retard sur la France (voir Lci Tf1)

Obama a cité l'exemple de la France où "le système à grande vitesse a sorti des régions de l'isolement" et de l'Espagne où "une ligne à grande vitesse entre Madrid et Séville connaît tellement de succès que plus de gens voyagent entre les deux villes en train, qu'en voiture et avion combinés".  "
Il n'y a aucune raison pour que nous ne puissions pas faire cela.
...
Obama a souligné que son plan allait permettre de créer des emplois, de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d'aider les Etats-Unis à atteindre l'indépendance énergétique. Le plan sera financé en prélevant huit milliards de dollars sur les 787 milliards du plan de relance voté en février par le Congrès. En outre, Washington dépensera un milliard par an sur cinq ans pour ce projet.


Il faut lancer maintenant ce «projet à long terme» qui ne relève pas d'une vision «utopique» de l'avenir, a fait valoir le chef de la Maison Blanche, citant les lignes à grande vitesse déjà en service au Japon, en France ou en Espagne.

L'info a été reprise dans tous les médias.

Lire la suite

C'est la crise mais les Sarkozy s'occupent de leur périnée !

7 Avril 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Economie - Energies


Pendant que les entreprises licencient, que les usines ferment et laissent sur le carreau les salariés, que la crise dévaste le monde balayant toutes les certitudes des décideurs du monde économique et financier, Aujourd'hui le Parisien se charge de divertir notre attention : 

"Il faut s’occuper de son périnée

Le périnée est devenu l’incontournable muscle à travailler pour être en forme. Carla et Nicolas Sarkozy ont même une coach en la matière."


Alors là, on a franchi définitivement les bornes du GROS N'IMPORTE QUOI.
Après les Rolex, les yachts, les vacances, les disques, les révérences, les pbs d'égoût de leur maison de vacances, leurs amis corses chanteurs maçons cow boys, leur envie de bébé etc... voilà maintenant une pleine page sur le travail périnéal du couple présidentiel !!!
S'ils font une FIV, gageons que nous aurons bientôt "tous les détails sur les prélèvements que le président devra subir".

Quand on voit le mal qu'il faut se donner pour faire sortir un article sur un sujet sérieux ...



Lire la suite

Le circuit de Flins n'est plus d'actualité selon M. Borloo. Et NDDL Monsieur le Ministre ?

7 Avril 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes


Le projet de circuit de Formule 1 de Flins "n'est plus d'actualité" selon Jean-Louis Borloo,
 ministre du MEDAD



Circuit de F1 à Flins le 6/04/09

par Vroumm78

Sortie de piste pour le GP de France de F1 à Flins !!!!

Bonne nouvelle !

Et le projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes Monsieur Borloo ?
Pourquoi est-il encore d'actualité ?

Le plus dur ce n'était pas de faire le Grenelle de l'Environnement.
Le vrai défi c'est de le faire appliquer.



Lire la suite

Jacques Chirac approuve tout ce que dit Corinne Lepage !

6 Avril 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Agriculture - OGM

Et une petite vidéo***** pour le centième billet de mon blog !

Alors que le Président Jacques Chirac visitait le salon Planète Durable le 3 avril 2009, il a fait un crochet imprévu sur le plateau de Parlons net, l'émission de David Abiker sur France Info avec Rue89 et le figaro.fr où étaient invités Corinne Lepage, Gilles Lemaire et Yannick Jadot.

J'aime bien les gens qui savent faire court et clair comme çà !
Vous avez les 2 versions, la première est la courte, celle que tout le monde a retenue.




Jacques Chirac s'invite à Parlons Net
par FranceInfo

La deuxième vidéo ci dessous est la version complète de l'émission qui rappelons le était extrèmement intéressante : agriculture, OGM, pétition à Michel Barnier, énergies, Européennes etc...mais que peu retiendront.



Parlons Net au salon de la planète durable
par FranceInfo

Alors, chère Corinne Lepage, comment a réagi Monsieur Barnier lorsque vous lui avez remis 42 000 pétitions pour que les études sur les OGM soient communiquées ?


Lire la suite

Européennes : qui sont les 18 candidats de la liste MoDem Ouest ?

6 Avril 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Politique

La liste MoDem Grand Ouest aux Européennes est publiée dans sa totalité.
Et la campagne est lancée !

Mais qui sont les 18 candidats qui portent les couleurs du Mouvement Démocrate ?

La liste est annoncée depuis jeudi sur de nombreux sites ou blogs. Comme je ne les connaissais pas vraiment - n'ayant jamais eu connaissance de leur profession de foi ni eu à me prononcer sur leurs candidatures - j'ai fait une recherche sur le Net et la blogosphère pour en savoir plus sur les candidats de la liste Grand Ouest MoDem. Je suis aussi allée en écouter quelques uns le 25 mars à Nantes.

Billet un peu long qui s'adresse plutôt aux militants, peut être utile si vous allez sur le terrain pendant la campagne. Avec vidéos des candidats quand elles sont disponibles, des tas de liens vers les sources.
Vous pouvez aussi bien sûr voir sur le site de la section MoDem Nantes la vidéo de la conférence de presse de la liste Modem conduite par Sylvie Goulard à Nantes au Café Le Flesselles (me rappelle toujours de bons souvenirs, c'est là que nous avons lancé avec Benoît Blineau et André-Hubert Mesnard le Projet Loire et le Téléphérique pour les Municipales 2008) 

Si vous êtes plutôt intéressé par l'écologie et les thématiques habituelles de mon blog, ce billet vous ennuiera peut-être.

La liste idéale n'existe pas. Il faut trouver l'équilibre entre les départements et régions, tenir compte du paysage politique historique local, des volontés de Paris, répondre aux ambitions des uns qui pensent déjà à la prochaine élection (Régionales 2010), ménager les susceptibilités des autres, rassembler et convaincre tous les militants de faire campagne puis les électeurs de voter pour cette liste et les idées qu'elle défend.

Au cours de ces recherches, j'ai eu des bonnes surprises et des moins bonnes aussi. Pour les candidats en haut de la liste, on ne peut pas dire qu'ils soient "nés mercredi dernier avec du duvet sur la tête". Ils ont tous une expérience en politique, beaucoup appartiennent à l'ancienne équipe du  Député Général Philippe Morillon et étaient ses correspondants ou ont déjà été candidats. On peut regretter tout de même que les plus jeunes et les nouveaux Modem, soient placés loin sur la liste.

Bonne lecture et
Haut les coeurs à tous les MoDem de France et de Navarre pour cette campagne européenne !


1.
Sylvie Goulard (Morbihan, 56, Bretagne)

Tête de liste pour le MoDem Grand Ouest : Bretagne, Pays de La Loire, Poitou Charentes (à ne pas confondre avec Nord Ouest : Normandie, Picardie, Nord Pas de Calais.)
Chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (
CERI-Sciences PO), 
Enseigne au
Collège d’Europe à Bruges. ENARQUE (promotion 1989), diplomée de l’Institut d’études politiques (Paris). Mère de 3 enfants, mariée à Vannes.
1989 : Participation à l’équipe française chargée de négocier le Traité de réunification de l’Allemagne
2001-2004 : membre du Groupe des conseillers politiques du Président de la Commission européenne  Romano Prodi.

Elue Présidente du Mouvement Européen France MEF en 2006.
(voir aussi l
es partenaires financiers du MEF)

Sylvie Goulard est une femme passionnée et convaincue d'Europe. Sa connaissance des dossiers européens va lui permettre de travailler tout de suite après son élection. 
Bref, une tête de liste crédible qui peut faire oublier la déception de ne pas avoir Corinne Lepage, vice présidente du MoDem et membre fondateur du Modem, comme tête de liste Modem dans l'Ouest.

Bonne chance à toutes les deux. Ni l'une ni l'autre n'a de mandat électif actuel, je suis sûre qu'elles seront toutes deux d'excellentes députés européennes.




2. Bruno Joncour (Côtes d'Armor, 22, Bretagne)

Maire de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) depuis 2001

Secrétaire administratif des Affaires sanitaires et sociales, 56 ans
Vice-président de la communauté d'agglomération de Saint-Brieuc

Conseiller régional de Bretagne depuis 1986

Président du groupe UDF MoDem au Conseil régional Bretagne 
Président du MoDem Côtes D'Armor 22
Membre du bureau exécutif provisoire du MoDem
Candidat aux Européennes 2004 sur la liste UDF (3è)
Correspondant pour les Côtes d'Armor du député européen général Philippe Morillon
Ancien conseiller général
Candidat aux élections sénatoriales de septembre 2008 (23,61 %)
il fait basculer la ville à droite, après 39 ans de gestion socialiste".
En 2008, " pendant l'entre-deux tours, lors du débat du 12 mars au Campus Mazier, il rappelle que son adversaire est déjà députée et qu'elle a un an auparavant signé le pacte de non-cumul des mandats".
De nombreuses questions lui ont été posées sur ce sujet par les militants nantais le 25 mars 2009. Que fera t-il s'il est élu député européen, à quel (s) mandats renoncera t-il ? Il nous a répondu que s''il devait renoncer à un mandat, ce serait certainement celui de conseiller régional.

Bref un candidat expérimenté, fidèle de François Bayrou.

Un candidat trop systématique ?


Défenseur de la Bretagne réunifiée à 5 départements, voir la motion au Conseil Régional en faveur de la réunification de la Bretagne. Quelle est ou sera la position des autres candidats de la liste sur ce débat, en particulier en Loire-Atlantique ? Il serait bon qu'on organise un débat sur la réforme territoriale.

Intervention de Bruno Joncour le 8 Fév 2009 à la convention démocrate MoDem.


3. Elisabeth Delorme- Blaizot (Charente Maritime, Poitou Charentes)

Conseillère Régionale Poitou Charentes depuis 2004 (Groupe UMP / UDF 
)
Conseillère nationale MoDem, La Rochelle, 61 ans,  
Correspondante Charente Maritime pour le député européen général Philippe Morillon .
Conseillère en communication EDF, déléguée au mécénat d'EDF, Déléguée générale à la fondation EDF
Vice-présidente de l’APELS (Agence Pour l’Education par le Sport)
Candidate aux Législatives 2007 (6,12 %)
Fille de l'ancien sénateur et président du conseil général François Blaizot
Titulaire d'une maîtrise en histoire et géographie
Candidate aux
Européennes 2004 sur la liste UDF du Général Morillon (4è)

Elle est très impliquée en matière de développement durable, plus particulièrement dans la prévention et la gestion concertée des zones humides au sein du Forum des Marais, et dans la protection de la biodiversité et la promotion des circuits courts en agriculture au sein de la Mission Nutrition.



4. Laurent Gérault (Maine-et-Loire, 49, Pays de la Loire)

Président du MoDem 49
Conseiller municipal et communautaire Angers
Ingénieur conseil en environnement. A géré aussi " le projet de construction de l'usine d'incinération de Lasse. Une entreprise très contestée par les écologistes..."
Ancien directeur du Sivert, le syndicat mixte intercommunal de valorisation et recyclage thermique des déchets de l'Est Anjou.
Candidat aux Législatives 2007
Candidat aux Municipales 2008 (3è) sur la liste de Christophe Béchu (UMP). Je n'ai toujours pas compris pourquoi Laurent n'a pas monté de liste autonome à Angers en 2008.
Je lui ai toujours dit en face et de vive voix, c'est pourquoi je me permets de le redire ici.

Ci dessous une vidéo où vous pourrez voir que Laurent prépare bien ses interviews avec Alain Machefer de Ouest France. Il revient sur les dossiers angevins et sur les Européennes.




5. Nadine Kersaudy (29, Finistère, Bretagne)

Maire de Cleden Cap Sizun, 3è mandat
42 ans, commerçante
Présidente des maires ruraux du Finistère
Ancienne correspondante du député européen général Philippe Morillon pour le Finistère
Candidate aux élections cantonales 2004
Candidate aux
Européennes 2004 sur la liste UDF (8è)


6. Olivier Deschanel (Loire-Atlantique, 44, Pays de la Loire)

Président du MoDem 44
Adjoint à la vie culturelle à Carquefou
Cadre territorial, r
esponsable communication à la mairie d'Ancenis


Bon courage Olivier ! pour la Pac 2013, la pêche, la crise, l'Otan, le plan de relance, l'Europe...

Vidéo que vous pouvez voir au CCO Tour Bretagne à Nantes où nous ne désespérons pas d'accueillir un jour François Bayrou...

7. Anne Péan (Vienne, 86, Poitou Charentes)

Née en 1973 à La Roche-sur-Yon. Diplômée de l’Ecole du Louvre, elle est conservateur territorial du patrimoine aux Musées de Poitiers. A publié de nombreux articles ou livres sur la peinture. Conférencière , mère de trois enfants.
Adhésion au MoDem au lendemain des élections présidentielles de 2007.

8. Grégoire Le Blond (Ile-Et-Vilaine,35, Bretagne)

Président du MoDem 35, il a succédé à Philippe Nogrix
Maire de Chantepie depuis 2008
Adhère à l'UDF à 25 ans et depuis n'a jamais quitté la famille centriste
candidat aux Législatives 2002 et  2007 (11,44 %) sur Rennes Sud
Candidat aux Cantonales 2004

9. Agnès Roy Bernard (Saint-Nazaire, Loire-Atlantique,44, Pays de la Loire)

Associée dans une société de courtage maritime, courtier maritime
36 ans
Etude de droit à Nantes.
Membre du groupe "Mer" et spécialiste de la pêche.
Pour voir les photos de la conférence de presse et de la réunion avec les militants le 25 mars.


10. François-Denis Mouhaou (Pontivy, Morbihan, 56, Bretagne)

Conseiller municipal Pontivy
Enseignant 51 ans

11. Anne Le Helley ( )
Sportive de haut niveau en voile (5è aux JO de Pékin) en Yngling (quillard de sport à 3 équipiers)
Prof d'éducation physique, La Rochelle
Née en 1971 à Saint-Brieuc
Technicienne en audiovisuel,
ancien agent des Douanes

12. Pierre Bocquillon (Vendée, 85, Pays de la Loire)

62 ans, retraité,
ancien DG de Benéteau , ancien Président de ALLIAURA MARINES (fabricant de bateaux de plaisance et catamarans.)


13. Anne-Marie CROLAIS (Côtes d'Armor, 22,Bretagne)

Conseillère Régionale MoDem
Vice présidente du MoDem 22
Ancienne présidente de l'union bretonne du tourisme rural (UBTR)
Candidate aux Législatives 2007 à Dinan
Ancienne correspondante Cotes d'Armor pour le Général Morillon
Agricultrice, éleveuse (porcs et culture céréalière) 58 ans, militante syndicale (CDJA, FDSEA)
Elue au Conseil régional, « pour défendre l´agriculture et l´élevage hors-sol auprès des politiques ».
Auteur du livre "L'agricultrice"
Contre l'écotaxe poids lourds

D'accord, "si nous pensons tous la même chose, c'est que nous ne pensons plus rien".
Mais quand je pense qu'un jour, chez nous, au Modem certains ont refusé de faire venir Jacques Maret , agriculteur bio et membre de la commission nationale MoDem Agriculture, de peur qu'il "ne fasse perdre des électeurs"...



14. Jérôme Sourisseau (Cognac, Charente, 16, Poitou Charentes)

Conseiller national MoDem Poitou-Charentes
maire de Bourg-Charente (710 habitants, village de son enfance)
Vice-Président du 
MoDem Charente, il succède à N. Belliot (parti à l'UMP après avoir été candidat aux Législatives)Proviseur de lycée à Cognac 35 ans

15- Josette Bourgeois  (Mayenne, 53, Pays de La Loire)

Cadre d’entreprise, Maire de Montreuil Poulay (414 hab)
58 ans

Suppléante aux cantonales 2008 (candidat majorité départementale)

16- Fabrice Marzin  (Ile-et-Vilaine, 35, Bretagne)


Agrégé d'histoire, 35 ans, Enseignant,
nouveau Conseiller municipal de la ville de Rennes
Etait responsable du volet programme de la liste 
Campagne MoDem Rennes


17- Waltraud Esnée - Sarthe, 72, Pays de la Loire


Directrice de gestion, Présidente du Modem de la Sarthe, succède à Armelle Leroi
49 ans

A fait son entrée en politique récemment. Seconde sur la liste Modem menée par Dominique Fanal lors des Municipales au Mans.
Conseillère nationale MoDem

18- Dominique Brouard - Deux-Sèvres, 79, Poitou-Charentes


Directeur d’un institut de formation IFFCAM
Institut Francophone de Formation au Cinéma Animalier de Ménigoute, fondateur du Festival de Ménigoute
Conseiller municipal ? de Ménigoute
54 ans


Voilà, n'hésitez pas à me faire de vos infos sur les candidats.

Bonnes vacances de Pâques !

Au 15 avril si tout va bien à BOUIN haut lieu de la production énergétique éolienne de France en Vendée,  pour la convention démocrate Agriculture et Pêche. François Bayrou devrait venir.
C'est confirmé. Voir Agenda MoDem Nantes

Lieu idéal aussi pour parler des Energies Renouvelables.


Lire la suite
1 2 > >>