Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le roi, Fernandel et l'emprunt d'Etat

29 Juin 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Economie - Energies

Je vous ai déjà dit ce que je pensais de l'emprunt obligataire d'EDF dans un précédent billet.

Maintenant c'est l'Etat qui s'y met et lance l'idée (pour voir) d'un emprunt auprès des Français.
Aux dernières nouvelles plus de 80 % des Français n'avaient pas envie de se prêter à ce petit jeu.
Normal, "on ne prête qu'aux riches".

Pourquoi l'Etat n'emprunte t'il pas aux banques qu'il a tant aidées au début de la crise ?
Pourquoi l'Etat emprunte t'il cet argent ?
Pour éponger la dette qui s'alourdit ?

Mais non bien sûr c'est "pour de l'investissement" 
Pour investir dans des projets autoroutiers, ou un projet d'aéroport inutile comme à Notre-Dame-Des-Landes près de Nantes ou des EPR (réacteurs nucléaires) ?
Non merci, cela ne donne pas franchement envie d'investir. Cela pollue, c'est inutile, cela coûte cher, et cela fait peur pour ces derniers. Bref tout cela ne fait pas rêver.


Si vous ne savez pas bien comment un monarque peut trouver de l'argent quand les caisses sont vides, alors cette vidéo est pour vous.
A voir avant de prêter vos sous à un Etat capable de mettre près de 500 000 euros dans un Congrès de Versailles pour annoncer qu'il va emprunter de l'argent aux Français.
 


Lire la suite

Conseil Municipal à Nantes le 26 juin 2009

28 Juin 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Conseil Municipal Nantes


Voici qqs notes préparatoires au conseil sur les délibérations concernant les finances et l'Urbanisme. Ce n'est pas au mot près, voir pour cela le prochain compte - rendu qui sera disponible sur le site Internet de la mairie de Nantes avant le prochain Conseil, mais l'esprit y est. Je ne rédige jamais la totalité de mes interventions à l'avance mais une trame avec qqs mots clés et points importants.

Nous avions encore des kilos (au moins une 10 aine ) de documents à étudier au dernier moment, remis parfois en un seul exemplaire, ce qui ne simplifie pas le travail collectif.


CONSEIL MUNICIPAL NANTES DU 26 JUIN 2009

Interventions Isabelle Loirat groupe centre démocrate

 

 

Délibération 1. Procès Verbal de la séance du 3 avril 2009

M. le Maire, mes chers collègues,

 

Dans le PV il est écrit page 74 : « Le groupe Ensemble pour Nantes et le groupe Centre démocrate sauf M. Blineau quittent la salle ».

C’est inexact et…tout simplement impossible.

Au moment où cet épisode du conseil a eu lieu, j’étais déjà partie depuis plusieurs heures (à 13 h 30 pendant le déjeuner) après avoir prié M. Rimbert de bien vouloir excuser mon absence pour motif professionnel (une visite guidée de Nantes pour l’OT)

J’avais remis mon pouvoir à Benoît Blineau.

 

C’est pourquoi, je vous serais infiniment M. le Maire de bien vouloir faire le nécessaire afin que cette erreur soit corrigée sur les compte -rendus  ou sur les sites Internet, bref sur tous les exemplaires diffusés. Que cette erreur ne figure surtout pas dans les archives.

 

Je vous remercie.

 

 

2. Décisions prises du 25 mars au 16 juin 2009

(le dossier 2 est présenté par le maire, il nous est toujours remis dans les derniers jours qui précèdent le Conseil. Nous avons remarqué qu'il passe toujours à toute vitesse et que personne dans la majorité ne demande jamais la parole sur cette délibération)
Cette fois, j'ai bien senti que mes questions indisposaient Jean-Marc Ayrault qui avait bien du mal à s'y retrouver dans les pages de sa délibération.

 

Agression 7  agents police municipale

 

1 agent le 29 janvier, 2 agents le 25 février 2009, 2 agents le 21 mars 2009,

2 agents le 28 mars 2009.

Nous espérons que ces policiers vont bien.

 

Ces agressions n’ayant pas été évoquées en commission, pouvez-nous dire SVP comment ces agents ont été agressés, dans quelles circonstances ?

C’est la première fois depuis mars 2008 que nous voyons autant de cas d’agressions sur les policiers municipaux. Y aurait il recrudescence ? Comment l’expliquez-vous ?

 

 

3 + 2 actions devant le TA (pages 5 et 7)

 

Seuls numéros de pièces sont indiqués.

De quoi s’agit il ?

 

 

Prestations de déménagement 

 

Qui déménage ? pourquoi le montant n’est-il pas indiqué ?

 

 

Installation de 2 stations de radiotéléphonie – Plaine de la Durantière

 

Pouvez-vous nous indiquer le nombre et la puissance de ces antennes ?

Combien d’antennes pour une station ?

Quelle puissance des antennes et de la station ?

+ mention article OF du matin de Catherine Choquet 

Nous proposons que les installations d’antennes soient évoquées en commission Urbanisme ou Finances.

7. DOULON BOTTIERE Projet de renouvellement urbain de la Bottière

88 % des ménages vivent en logement social à la Bottière.
2900 Logements sociaux sur 5555 habitants.
Assez éloigné de la mixité sociale, pas vraiment exemplaire de la mixité sociale.

Plutôt que de concentrer le logement social, pourquoi ne pas tendre vers 25 % de logement social DANS TOUS LES QUARTIERS ?


29. NGE DSP Comptes d’exploitation 2008

 

Etonnant, dans une délibération qui évoque NGE, pas un mot sur la fermeture du bowling- billards du Petit Port alors que la décision de le fermer à la fin de l’été a été prise lors du conseil d’administration de NGE du 4 juin.

Pourquoi ne pas en informer nos collègues du conseil municipal ?

Rien lu dans la presse non plus.

Quand seront informés les citoyens ?



49. Associations culturelles – subventions

 

150 000 Euros pour Royal de Luxe, 295 000 Euros pour 2009 et 300 000 pour 2010 (subvention de fonctionnement)

Pour un « projet global d’activités qui doit être proposée au budget primitif 2010 »

Quel projet ?

Pourquoi chèque en blanc ?

 

Un spectacle juste avant les élections comme en 2008 pour Municipales et Européennes 2009. Nous aimons les Géants mais nous avons remarqué qu'ils étaient systématiquement de retour juste avant chaque élection, avant les Municipales 2008 avec le spectacle des mannequins, "pile poil" le week end des Européennes en même temps que le lancement d'Estuaire 2009.

 


Le bon mot du conseil par Yann Rolland. Il a dit, à propos des finances dans le rapport de M. Bolo, qu'il ne manquait que "le taux d'autosatisfaction"

A notre grand étonnement, au moment du débat sur les nouveaux conseils de quartiers, JMA s'est absenté pour aller accueillir Pierre Gadonneix, patron d'EDF.

Espérons qu'ils n'ont pas un projet de réacteur dans l'estuaire de la Loire...

Lire la suite

Appel du collectif d'élus qui doutent du projet d'aéroport NDDL, juin 2009

28 Juin 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes



Notre Dame des Landes, le 04 juin 2009.

 

 

Madame, Monsieur, Chèr-e Collègue,

 

 

 

Le projet d’aéroport imaginé sur le site de Notre Dame des Landes dans les années 60 revient régulièrement sur la place publique. En dépit des incohérences du projet et des incertitudes quant à son financement, le décret déclarant d’utilité publique les travaux nécessaires à sa réalisation a été signé le 9 février 2008.

 

Cinq recours en annulation contre ce décret sont actuellement engagés devant le Conseil d’Etat, respectivement présentés par une coordination d’associations, par le Conseil Général de Vendée, par Bernard FOURAGE de la société ESG INFRA, par la Communauté de Communes Erdre et Gesvres et par la commune de Vigneux de Bretagne.

 

Tant que la haute juridiction administrative n’a pas statué, la réalisation de ce projet peut et doit encore être discutée. Les élus sont de plus en plus nombreux à douter de la cohérence d’un projet vieux de 40 ans avec les aspirations de notre monde actuel. Et les questions restées sans réponse demeurent nombreuses :

 

1 – L’aéroport international actuel est-il saturé ? Nous pouvons fortement en douter ; en effet, grâce à un meilleur emport (nombre de passagers par avion), le nombre de mouvements n’a pas évolué depuis 1997 !

 

2 – Les hypothèses de trafic présentées par les porteurs du projet (9 millions de passagers en 2050) justifient-elles de construire un nouvel aéroport de la taille de Roissy en termes de surfaces utilisées (Roissy accueille actuellement 55 millions de passagers !) ?

 

3 – Le choix du site de Notre Dame des Landes n’est-il pas une aberration écologique ? Qui, de nos jours, peut envisager de détruire 1.400 ha de bocages classés en ZNIEFF pour construire un nouveau projet, quel que soit ce projet, dans un département où disparaissent quotidiennement 4 ha d’espaces agricoles ou naturels ?

 

4 – Ce projet ne respecte pas les recommandations issues du Grenelle de l’Environnement qui prévoit le gel de la création de nouvelles plate-formes aéroportuaires. Or, ne s’agit-il pas, à Notre Dame des Landes, d’une nouvelle plate-forme et non d’un transfert. Peut-on parler de transfert lorsque l’on passe de 400 ha à 1.400 ha, lorsque l’on passe d’une seule piste à 2 pistes et lorsque le site d’origine n’est pas fermé mais continuera d’être exploité ?

 

5 – Ce projet ne bénéficie toujours pas d’un plan de financement prévisionnel et, pourtant, la Région des Pays de la Loire, le Département de Loire Atlantique et Nantes Métropole se sont malgré tout engagés à le soutenir financièrement en dépit de sa sous-évaluation chronique. Qui peut encore croire à un coût de 581 millions d’€ (alors qu’une simple extension de Roissy avec un nouveau terminal est chiffrée à 850 millions d’€ ! ou que l’ajout d’une piste, d’un terminal et d’une aire de stationnement à Stansted Airport à Londres est évalué à 2,9 milliards d’€) ? Et au détriment de quels autres investissements s’effectuera ce soutien ?

 

La Commission d’Enquête sur l’utilité publique du projet avait donné en 2007 un avis favorable à la seule majorité de 5 voix sur 7 et avait indiqué que ce projet était un pari sur l’avenir. Etes-vous prêt-e-s à prendre ce pari ?

 

 

Dans une situation économique mondiale très difficile, ne faudrait-il pas à nouveau se pencher sur les solutions alternatives qui ont toujours été écartées sans études sérieuses et notamment la solution de piste est/ouest proposée par l’association Solidarité Ecologie sur le site actuel. Ce site ne pourrait-il pas, à moindre coût, être desservi par plusieurs modes de transport (terminal de tram à 800 mètres seulement et voie ferrée existante à proximité). Cette solution n’aurait-elle pas l’avantage d’améliorer la sécurité et de diminuer la gêne sonore en limitant presque totalement le survol des zones urbanisées ?

 

En votre qualité d’élu-e-s ayant le souci d’un aménagement raisonné de notre territoire, nous vous proposons donc de créer un collectif d’élu-e-s doutant de la pertinence de l’aéroport de Notre Dame des Landes pour demander aux porteurs du projet de le réétudier dans une logique de développement durable, de maîtrise de l’étalement urbain et de maîtrise des coûts.

 

Si le maintien de ce projet vous interpelle, si vous avez des doutes sur son utilité réelle, ou encore sur son financement, rejoignez-nous au sein de ce collectif !

 

Bien cordialement,

 

 

Signataires : Jean-Paul NAUD (Maire NDL), François AUTAIN (Sénateur), Hervé BOCHER (CG 44), Emmanuelle BOUCHAUD (CR Pays de la Loire), Thierry BRULAVOINE (CM St Nazaire), Gilles DENIGOT (CG 44), Chantal LEDUC-BOUCHAUD (CG 44), Isabelle LOIRAT (CM Nantes), Jean-Philippe MAGNEN (Adjoint Maire de Nantes), Claude NAUD (CG 44), François de RUGY (Député), Françoise VERCHERE (CG 44), Marcel VERGER (CG 44), Bertrand VRAIN (CM Nantes)

 

% ---------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

Rejoignez-nous dans le collectif d’élu-e-s doutant de la pertinence de l’aéroport de Notre Dame des Landes !

 

 

Réponse : Je soussigné-e, M

 

 

Elu-e de :

 

 

Accepte de rejoindre le collectif d’élus doutant de la pertinence de l’aéroport de Notre Dame des Landes en vue de demander aux porteurs du projet de le réétudier dans une logique de développement durable, de maîtrise de l’étalement urbain et de maîtrise des coûts.

 

 

 

Signature :

 

 

 

A retourner à la mairie de Notre Dame des Landes – par fax au 02 40 57 23 29

ou par mail : collectif.elus@notre-dame-des-landes.fr

 



CM : Conseiller Municipal
CG : Conseiller Général 
CR : Conseiller Régional

Lire la suite

Pour clarifier : le MoDem et l'aéroport NDDL

28 Juin 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes


Au cours des dernières semaines, nous avons trop entendu "le MoDem n'est pas clair sur l'aéroport", "nous ne savions pas qu'il y avait eu un vote de votre conseil Départemental" etc...

Alors je tiens à préciser et ainsi clarifier les choses.

Une nouvelle réflexion sur le dossier NDDL a commencé avec la naissance du MoDem en 2007.
Dès la mise en place des commissions de travail autour de André-Hubert Mesnard et Benoît Blineau, les deux élus municipaux centristes du mandat précédent, pour élaborer un projet pour les Municipales, les auditions des alternatives au projet NDDL ont commencé. Un militant bien informé en vaut deux. 

Pour les Municipales 2008, la liste Modem Nantes (65 candidats) conduite par Benoît Blineau et Isabelle Loirat disait NON à ce projet d'aéroport et privilégiait le Rail concrètement sur son programme "Changeons d'ère" avec des propositions ferroviaires très fortes de RER / TER et TGV / AGV plutôt que cet inutile et coûteux aéroport à Notre-Dame-Des-Landes. En février 2008, ils étaient ainsi soutenus et encouragés par la visite de Corinne Lepage, vice présidente du MoDem, présidente de Cap 21, élue Députée européenne en juin dernier.

C'est vrai qu'au départ, nous n'étions pas tous d'accord, il y avait des réticences internes à débattre de NDDL pour aboutir à une position claire du MoDem.

Les questions et doutes étaient si nombreux que des débats internes au Modem puis externes ont eu lieu. A Nantes, nous avons même organisé une audition des alternatives complémentaires de Solidarités Ecologie et Esg Infra suivi d'un débat transpartitaire avec des élus Verts ou d'autres partis politiques.

Enfin, après les débats et les élections, le conseil départemental du MoDem 44 a voté en décembre 2008. Ce vote a eu lieu à bulletin secret et le résultat est plus que clair. Il nous a nous même surpris. Il ne restait que 4 POUR NDDL !

Vote du Conseil Départemental MoDem 44 en décembre 2008 sur le projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes 

Résultats du vote : sur 62 votants
- 4  : POUR
- 13 : CONTRE 
- 42 : demande de MORATOIRE durable et argumenté sur le projet NDDL

Hélas, on peut regretter que la communication du MoDem n'ait pas été "optimale" sur ce vote. 57 votes qui montrent qu'ils ne sont pas convaincus par la pertinence du projet, qu'ils n'ont jamais obtenu les réponses à leurs questions, qu'ils doutent du financement, des élus qui ont aussi d'autres priorités en matière d'investissements etc... d'où cette demande de MORATOIRE ferme et argumentée.
Et aujourd'hui, trop peu de gens ont connaissance de l'existence de ce vote et surtout de son résultat, c'est pourquoi j'ai rédigé ce billet aujourd'hui.

Pour résumer, sur le dossier de l'aéroport Notre-Dame-Des-Landes, les choses sont bien claires pour le MoDem 44, le Modem Nantes et de nombreux présidents de section ou vice président(e)s du MoDem 44.
C'est vrai, pour certains élus MoDem, les choses ne sont peut-être pas aussi limpides et je le déplore.
Les votes, ou abstentions ou non participation au vote des élus MoDem au à l'agglo de Nantes, au CG44 et au CR303 leur valent quelques moqueries sur le terrain et dans le petit paysage politique local.

C'est vrai qu'il y a un risque à prendre trop de libertés vis à vis du vote des militants, de la démocratie incarnée par le débat démocrate clôturé par un vote démocrate, un risque de perdre des soutiens.

Lundi 29 juin, Sylvie Tassin, présidente du Modem de Nantes et Isabelle Loirat conseillère municipale à Nantes assureront ensemble la vigie citoyenne NDDL devant le Conseil général 44 à Nantes.
Venez nombreux leur rendre une petite visite et les soutenir. Le site est magnifique, les bords de l'Erdre, la façade de Ceineray, le bateau-lavoir de l'Erdre, les arbres bleus.

Pour information, sachez aussi qu'une audition (interne) des alternatives de Esg Infra est organisée le 1er juillet à Angers par le président MoDem 49, Laurent Gérault. Qu'il en soit remercié ici.

Cette semaine,  les 7 élus du groupe Angers Démocrate au conseil municipal d'Angers se sont aussi prononcés par écrit en opposition avec le projet d'aéroport à Notre-dame-Des-Landes. Nous les en remercions aussi.

En Vendée, une présentation des alternatives à NDDL a eu lieu devant une salle de 150 personnes lors d'un colloque du MoDem l'hiver dernier. Je ne me souviens pas qu'il restait beaucoup de gens pro NDDL en fin de journée.

Une synthèse a été envoyée à Marielle de Sarnez, vice présidente du MoDem par un responsable la commission nationale Agriculture du MoDem. Nous attendons sa réponse avec impatience.

Voilà, on sent bien que les lignes bougent, les élus sont de plus en plus nombreux à se prononcer contre ce projet du XXè siècle.
C'est maintenant qu'il faut battre le fer.

Il est indispensable que la liste et les candidats du Modem aux Régionales aient une position claire sur le dossier NDDL.
Ce n'était pas le cas aux Européennes. Le MoDem ne peut se permettre d'être flou à nouveau.

N'hésitez pas à dire ici sur ce blog ce que vous pensez de ce projet NDDL.


Lire la suite

Un collectif de 150 élus doutent de l'aéroport Notre-Dame-Des-Landes

28 Juin 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

Au fil de l'info Nantes
15:32 - jeudi 25 juin 2009

Un collectif d'élus veut rouvrir le débat sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Que du beau monde, ce matin, à la mairie de Notre-Dame-des-Landes, autour du maire Jean-Paul Naud: Françoise Verchère, vice-présidente du conseil général, le Nazairien Gilles Denigot, conseiller général et ses collègues Marcel Verger ou Chantal Leduc-Bouchaud de Saint-Père-en-Retz... Les têtes d'affiche des Verts de Nantes étaient également au rendez-vous. Objectif de la rencontre: le lancement d'un collectif d'élus opposés au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Ils veulent rouvrir un débat qu'ils estiment escamoté.
Plus d'informations demain dans Ouest-FranceOuest-France


Aéroport : un collectif veut rouvrir le débat

Portrait de groupe avant élargissement d'un collectif d'élus aux deux régions Bretagne et Pays-de-La-Loire.
Portrait de groupe avant élargissement d'un collectif d'élus aux deux régions Bretagne et Pays-de-La-Loire.

Les élus de Loire-Atlantique ont reçu un appel à se prononcer sur le projet de Notre-Dame-des-Landes. Un appel aussi à en débattre.

L'appel de Notre-Dame-des-Landes.
Moment presque solennel, ce jeudi matin, à la mairie de Notre-Dame-des-Landes. Devant un aréopage d'élus locaux et territoriaux, un appel à la constitution d'un collectif est lancé.

Son objectif : « Après 40 années de combat contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, rouvrir un débat qui n'a jamais vraiment eu lieu... » dit Jean-Paul Naud, maire de Notre-Dame-des-Landes.


150 élus engagés.
Autour de la table : les élus Verts nantais Jean-Philippe Magnen, Pascale Chiron, l'alternatif Bertrand Vrain, mais encore des sans étiquette comme la conseillère de Saint-Père-en-Retz, Chantal Leduc-Bouchaud, ou l'élue nantaise Modem, Isabelle Loirat.
La vice-présidente du département Françoise Verchère et son collègue Marcel Verger sont là aussi. Ils sont le noyau dur d'un rassemblement espéré à l'échelle des deux régions Pays-de-la-Loire et Bretagne.

« L'idée d'un collectif est née après les municipales de 2008, rappelle Jean-Paul Naud. Un courrier a été envoyé à l'ensemble des élus du département, début juin. Nous avons recueilli 150 réponses positives en deux semaines. »

 

La discussion pas close. La déclaration d'utilité publique de l'aéroport n'est pas un frein. « Souvenons-nous de la centrale du Carnet », dit Jean-Paul Naud. Gilles Denigot ajoute Donges Est à la liste des projets avortés. « De plus en plus d'élus se posent des questions sur la pertinence d'un nouvel aéroport, quand Nantes Atlantique est loin d'être saturé, martèle Jean-Paul Naud. Il y a d'autres moyens de fonctionner qu'en créant ex-nihilo un aéroport pourvu de deux pistes, sur 1 300 ha de bonne terre agricole, dans un site naturel classé en zone d'intérêt écologique majeur... »


Projet anti-Grenelle.
Françoise Verchère invite les membres de ce collectif à contrer chaque argument des partisans du projet : sur l'emploi créé par le chantier de l'aéroport ; sur la sécurité du survol de l'agglomération nantaise ; sur le coût financier estimé d'un projet (581 millions d'euros) par ailleurs contraire au Grenelle.

Et tant pis pour le pied de nez fait au député-maire Jean-Marc Ayrault, lequel refusait récemment de rouvrir le débat.

 

 


Jocelyne RAT.
Ouest-France

Loire-Atlantique

vendredi 26 juin 2009 Infrastructure. Ils doutent de la pertinence du projet

150 élus anti-aéroport


Des élus se rassemblent pour obtenir un abandon du projet « incohérent ». Photo archives N.B.

Le collectif demande un vrai débat, un abandon du projet et une étude des solutions alternatives.

NOTRE-DAME-DES-LANDES

Le courrier, signé par une quinzaine d'élus, est parti il y a deux semaines. Il invitait les représentants politiques du département « doutant de la pertinence du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes » à rejoindre le collectif. L'initiative a reçu un bon écho : ils sont aujourd'hui 150 représentants du peuple à avoir rejoint le collectif.

« On voulait situer le combat à une autre échelle », lance Jean-Paul Naud, maire de Notre-Dame-des-Landes : « La réalisation de ce projet peut et doit encore être discutée. Les élus sont de plus en plus nombreux à douter d'un projet vieux de 40 ans avec les aspirations de notre monde actuel ».

Evidemment, le collectif rassemble des opposants de longue date. Le sénateur François Autain et les conseillers généraux Françoise Verchère, Hervé Bocher, Gilles Denigot, Claude Naud, ou Marcel Verger, ainsi que le député Verts François de Rugy. Idem avec des élus Verts et UDB du Conseil municipal de Nantes - Isabelle Loirat*, Jean-Philippe Magnen, Bertrand Vrain - ou au Conseil régional avec Emmanuelle Bouchaud. « Les réponses viennent de partout : de Saint-Mars-de-Coutais à Saint-Malo-de-Guersac », note le maire de Notre-Dame-des-Landes. Et de Saint-Nazaire aussi, avec Thierry Brulavoine, conseiller municipal, ou du Sud Loire, notamment Claude Naud, conseiller général de Legé ou Chantal Leduc-Bouchaud, de Saint-Père-en-Retz. « On rencontre de plus en plus d'habitants favorables au projet il y a trente ans et qui ne le sont plus », remarque cette dernière.

* Je suis membre de Cap 21 depuis 2002 et du Modem depuis 2007 et à jour de mes cotisations 2009. Je n'ai jamais été adhérente des Verts et encore moins de l'UDB qui jusque là est toujours pro-NDDL (rectificatif Isabelle Loirat)

« Autant de surface que Roissy ! »

Les arguments du collectif sont variés. « Les hypothèses de trafic, 9 millions de passagers en 2050, justifient-ils de construire un nouvel aéroport de la taille de Roissy en terme de surfaces ; Roissy accueille 55 millions de passagers... », résume Jean-Paul Naud, rappelant aussi « la destruction de 1 400 hectares de bocages classés ».

Les anti-aéroport redoutent « le gouffre financier » pour les collectivités avec un coût prévisionnel (581 millions d'euros) « sous-estimé ». « Quand les habitants nous demanderont un collège, une crèche, on devra leur répondre que les collectivités n'ont plus d'argent... », note Gilles Denigot, conseiller général de Saint-Nazaire.

Un « débat citoyen »

Le collectif prône les solutions alternatives et demande ardemment une reprise des discussions. « Jean-Marc Ayrault ne veut pas rouvrir le débat mais il n'a pas encore eu lieu ! », note Jean-Philippe Magnen. Et Ronan Dantec appuie là où ça fait mal : « Il y a beaucoup de similitudes entre le projet abandonné de Donges Est et le projet d'aéroport. Plus on tire sur les fils, plus on voit que les arguments ne tiennent pas ».

Caroline Tréman
caroline.treman@presse-ocean.com


Les principaux titres du journal de Radio France Bleu Loire Océan du 25/06/2009    par Carl Dechâtre

Des élus réclament un vrai débat autour du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes Un collectif regroupe désormais les élus de Loire Atlantique qui "doutent de la pertinence" du projet d'aéroport à notre dame des landes.
Ce collectif déclaré sans couleur politique regroupe des élus des communes directement concernées par le projet, mais aussi d'autres communes, des conseillers généraux, régionaux, un sénateur et un député de différents sensibilités politiques (verts, gauche, modem, et sans étiquette).
Ils réclament un véritable débat sur ce projet et les questions qu'il pose. Débat qu'ils estiment escamoté par les principaux décideurs.

Pour compléter cette revue de presse, à venir liens vers les reportages de France 3, Nantes 7 et Europe 1

                   
Lire la suite

Mes compatriotes me surprendront toujours

22 Juin 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Economie - Energies



Quinze jours après les élections européennes et le score d'Europe Ecologie, l'entreprise française qui aurait la meilleure image serait EDF, le leader du nucléaire ! Première surprise d'un sondage publié hier dans Le Lagardère du Dimanche (JDD).

Quand on regarde les secteurs d'activité des 30 entreprises mentionnées dans le palmarès, on remarque il s'agit surtout des énergies fossiles (EDF, GDF Suez, TOTAL), des transports (SNCF, LA POSTE) et de la construction automobile (CITROEN, PEUGEOT,RENAULT, MICHELIN) de l'aérien (AIR FRANCE, AIRBUS), de la grande distribution (INTERMARCHE, LECLERC, CASINO, AUCHAN, CARREFOUR), de l'industrie agroalimentaire (DANONE), des banques (CREDIT AGRICOLE, LCL, BNP PARIBAS, SOCIETE GENERALE), de l'assurance (AXA, du BTP (BOUYGUES),  de la téléphonie (FRANCE TELECOM, ALCATEL LUCENT), de l'eau (SUEZ, VIVENDI) et autres grands groupes du CAC 40 (L'OREAL, LVMH, PPR).

Deux entreprises publiques, seulement, figurent dans ce classement.

Où est l'économie de demain dans ce classement ?

Tous ces secteurs auront ils la cote longtemps alors que les citoyens ont déjà adopté de nouveaux comportements consommacteurs ?

Quand verrons nous dans ces classements des entreprises des secteurs de demain, de l'économie du XXIè siècle, comme les énergies renouvelables, les circuits courts de distribution,  des entreprises vraiment respectueuses de notre environnement etc...?

Pour l'instant, on en est encore au "greenwashing". Tous, aujourd'hui, entreprises comme politiques, prétendent faire du développement durable dans leur communication.
Ce lavage en vert ne trompe personne. Il serait temps de passer aux actes.



Voir aussi sur ce sujet quelles sont les 5 premières entreprises françaises ?











Lire la suite

Communiqué de presse suite au Congrès CAP 21 à Angers le 20 juin 2009

22 Juin 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Politique



CAP 21 a enregistré 30% d'adhésions supplémentaires sur le premier semestre 2009 et devient de fait une force politique montante dans le paysage Français.

CAP 21 réaffirme son attachement au MoDem dont il est parti fondateur et sa volonté de prendre toute sa part dans la rénovation souhaitée par une grande partie des militants du Modem.

CAP 21 souhaite que soit engagé le plus rapidement possible un véritable effort programmatique fondé sur un développement solidaire et soutenable, démocratique et humaniste.

En vue de la préparation des régionales, CAP 21 lance un appel à candidature de ses militants et souhaite que le MoDem respecte le calendrier prévu à son règlement intérieur pour la définition de la stratégie et le choix des candidats.

Dans le cadre du débat sur des alliances éventuelles que nécessite la stratégie, CAP21 souhaite qu'une alliance avec Europe Écologie puisse être explorée au même titre que d'autres alliances éventuelles.

Corinne Lepage, Présidente de CAP21 et Vice-présidente du Mouvement Démocrate
Lire la suite

Une idée pour réconcilier les MoDem-Cap 21 angevins autour d'une question de fond ?

19 Juin 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Politique


Corinne Lepage va jouer les démineurs à Angers

Voici une proposition des Nantais : que Laurent Gérault et Bernadette Caillard-Humeau organisent ensemble une audition publique des projets alternatifs à la création d'un nouvel aéroport dans l'Ouest à Notre-Dame-Des-Landes.
Pourquoi pas une audition publique ouverte à tous ?


Ensuite ils prennent position ensemble sur le projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes.

Oui à l'unité du Modem-Cap 21 en Maine-et-Loire.
Oui à l'unité autour de projets servant à la fois l'économie et l'évolution soutenable.

Lire la suite

Pendant qu'on glose sur tous ces D-Day,

15 Juin 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Transports dont Vélo tram-train


il se passe des choses, autrement plus embêtantes.

EDF, à grands renforts de pub dans la presse, s'apprête à emprunter l'argent des citoyens en lançant un emprunt obligataire et en leur faisant miroiter une rentabilité à 4 ou 5 %.
Mais pourquoi EDF a besoin de vos sous ?
Et si c'était pour combler le trou des chantiers EPR français ou finlandais ?

Un autre truc qui m'agace c'est de voir partout dans la presse des pubs avec la photo du frère de NKM, comme par hasard juste au lendemain du Grenelle des Antennes.

A Nantes, JMA, le maire de Nantes confirmait la semaine dernière sa volonté de construire son fichu aéroport, et qu'il n'allait tout de même pas rouvrir le débat !
Je rappelle que la seule question qui compte "avons nous besoin d'un nouvel aéroport ? " n'a jamais été posée dans le débat public de 2002/2003.

Pendant ce temps, le prix du baril de pétrole remonte gentiment à plus de 70 $  et l'aérien se porte de plus en plus mal.

Ohé ! Et si on investissait dans les transports de demain : le Téléphérique (tram aérien), le rail avec l'AGV ou des RER/TER ?

Prochain conseil municipal à Nantes le 26 juin prochain. Il va y avoir de l'ambiance...

Question du jour : "Qui est majoritaire dans ma majorité ? " Jean-Marc Ayrault, RTL, campagne des Municipales 2008 à Nantes.




Lire la suite

10 jours et une marée verte plus tard

15 Juin 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Politique


Félicitations à nos 6 candidats élus au Parlement européen ! Corinne Lepage, Jean-François Kahn, Marielle de Sarnez, Sylvie Goulard, Robert Rochefort, Jean-Luc Benhamias.
Et bienvenue au club des rescapés du MoDem.

Au lendemain de ce big bang électoral, il y a une mauvaise et une bonne nouvelle.

La mauvaise nouvelle c'est bien sûr le résultat du MoDem aux élections européennes du 7 juin 2009. Il faut en tirer les leçons pour l'avenir sinon le risque se pose clairement d'une absence d'avenir pour le MoDem et François Bayrou.

La bonne nouvelle c'est l'avancée des idées écologistes dans l'électorat qui a souvent une ou deux décennies d'avance sur les élus (exemple projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes). Félicitations aussi à Yannick Jadot dans l'Ouest.

Ne cédons pas à la facilité de chercher ailleurs la responsabilité de cet échec.

A la fin de la campagne, la voix du MoDem ne portait plus assez sur l'Europe, pourtant un de nos piliers fondateurs.

Et surtout, le Modem n'a pas fait assez d'écologie.

Dans l'Ouest, la liste du MoDem n'avait pas de position claire sur des sujets aussi importants et concrets pour les citoyens que le projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes ou les OGM, le problème de l'Eau, la question du développement de l'agriculture bio etc...
Cette mollesse nous a coûté cher.

Ne reproduisons pas les mêmes erreurs aux Régionales.
N'éludons plus à l'avenir les débats de fond, et pas seulement sur les dossiers écolos.

A quand un grand débat MoDem sur la réforme territoriale et l'éventuelle réunification de la Bretagne ?

Haut les coeurs !
On se remet au travail. On n'abandonne pas ses convictions dès que le vent se lève, et on maintient le cap écolocentriste.









Lire la suite
1 2 > >>