Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Débat Télénantes à 13 h 30 sur le franchissement de la Loire

25 Septembre 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Téléphérique- tram aérien - transport par câble

 

Première fois que je suis invitée par Télénantes pour l'émission débat mensuel "Transbordeur"

 

Le thème de cette rentrée est : Ponts de la Loire : adieu les bouchons ? (pour voir l'émission)télénantes



La Loire, obstacle naturel incontournable. Le développement économique de la région, au nord comme au sud, dépend de notre capacité à franchir rapidement le grand fleuve. Du coup, les projets de ponts reviennent en force de Nantes à Saint-Nazaire. Sont-ils vraiment efficaces contre les embouteillages ? N’y-a-t-il pas d’autres voies à creuser ? Moins chères, plus écolos, plus créatives ? On en débat dans Transbordeur. Durée : 1h. Débat en deux parties.



Débat animé en direct live par les dessins de Frap

 

Invités :

 

Première partie 

Jean-François Retière, vice-président Nantes Métropole en charge des déplacements - Isabelle Loirat, conseillère municipale de Nantes (MoDem) - Paul Poirier, architecte

 

Deuxième partie

René Harre, Président de "Pour un nouveau franchissement de l’Estuaire" - Bernard Deniaud, vice-président du Conseil Général de Loire-Atlantique en charge de l’environnement et des voies de communication (PS) et Jean-Luc Le Brigand, maire de Préfailles (Parti Radical).

 

Pour voir l'émission sur le site de Télénantes.com.

 

 

  • Prochaines diffusions TV
  • - Le 25/09/2010 à 13:30
  • - Le 27/09/2010 à 13:33
  • - Le 28/09/2010 à 13:39
  • - Le 29/09/2010 à 21:05
  • - Le 02/10/2010 à 13:27

 

Nantes_vue_ae_rienne.png

Photo Carole Tissier

 

 

Lire la suite

Un bon fou rire en allemand (vidéo)

24 Septembre 2010 , Rédigé par isabelle Loirat Publié dans #Humour

 

Ein verrücktes mitteilsames Lachen, fou rire communicatif que celui du ministre suisse des Finances Hans Rudolf Mertz ! 

  

 

 

Ah ça fait du bien après une semaine où j'ai justement beaucoup travaillé en allemand. D'ailleurs j'espère que tous mes clients sont bien rentrés, parce qu'avec la grève hier on n'a pas eu l'occasion de franchement rigoler. Il a fallu annuler tous les transferts vers l'aéroport de Nantes car tous leurs vols étaient annulés, chercher des solutions du côté du train, affréter vite fait bien fait des autocars pour aller à Roissy, trouver des nuits d'hôtel pour ceux qui devaient attendre aujourd'hui pour quitter Nantes.

 

 

 

Lire la suite

Le prix "yoyo" de l'aéroport à Notre Dame Des Landes

24 Septembre 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

Le coût de l'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes change tout le temps. Ces variations à la hausse ou à la baisse, ces effets de "yoyo" permanents n'ont rien de rassurant et témoignent pour le moins du flou total du coût final du projet. C'est bien pour cela d'ailleurs que NDDLen est toujours au stade de projet.

 

Depuis 2002 le prix officiel annoncé par les porteurs du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes était de 581 Millions HT (voir document Préfecture de Loire-Atlantique à la page 2)

Tant pis si la DGAC chiffrait elle le côut de NDDL à 3 ou 4 milliards.

 

Le 14 juillet 2010 lorsque l'Etat et les collectivités locales ont décidé en catimini de se partager le financement de l'aéroport, le coût avait brutalement augmenté, décomposé en :

   138,5 M pour l'Etat 

+ 115,5 M pour les collectivités locales (régions, départements, ville et métropole)

 + 400 à 500 M pour le concessionnaire Vinci

soit un total de 654 à 754 Millions. Lire le communiqué de presse de la préfecture de Loire-Atlantique 

 

  Mais ce matin, le prix du joujou aéroportuaire Notre-Dame-Des-Landes a subitement baissé à 556,5 Millions d'euros ! Pourtant il n'y a pas de solde en ce moment. " L'aéroport Notre-Dame-des-Landes, ses équipements de navigation et la route de desserte vont coûter 556,5 millions d'euros, détaille P. Mareschal, président du conseil général".   "Le groupe Vinci, constructeur et concessionnaire pendant 55 ans, ne mettra plus que  "302,5 millions d'euros de sa poche" .Tiens comme par hasard, c'est le groupe Vinci, le plus riche des acteurs de NDDL, qui va mettre moins que prévu.

 

La répartition du financement confirme bien que tout le monde va payer : tous les contribuables français à travers la participation de l'Etat et les contribuables de l'ouest une deuxième fois avec leurs impôts locaux "La région Pays de la Loire contribuera à hauteur de 35 %, et la région Bretagne 25 %. Le reste, environ 20 %, sera à la charge de Nantes Métropole et d'autres collectivités comme la Carène et peut-être Cap Atlantique".

 

Remarquez qu'il y a toujours autant de virgules mais toujours pas de financement prévu pour les dessertes ferroviaires. Combien de plus faut-il rajouter ? La suite dans le prochain numéro des Compères et l'aéroport.

 

Comme l'argent ne se trouve pas sous le sabot d'un cheval - ou d'un éléphant - "les collectivités vont emprunter"  et donc augmenter leur dette pour financer l'aéroport. "Elles rembourseront pendant trente ans." . Super comme vision d'avenir... L'argent qui sera investi dans ce projet absurde ne sera évidemment plus disponible pour d'autres investissements plus utiles, surtout ferroviaires.

 

C'est donc un vrai choix de société qui se joue à Notre Dame Des Landes. Hélas la génération des compères a fait le choix de l'aérien, du gaspillage d'argent public, de l'augmentation de la dette, de la destruction de terres agricoles et de la destruction d'emplois industriels dans le Sud Loire, d'emplois agricoles dans toute la zone impactée par l'arrivée de la plateforme.

 

Un truc rassurant quand même, les porteurs du projet NDDL arrivent à l'âge de la retraite à 60 ans. Ils se battent comme des diables sur le sujet. Ils vont sûrement montrer l'exemple, non ? Et avec un peu de chance le projet NDDL va pouvoir lui aussi prendre une retraite bien méritée. 

 

 

Lire la suite

Aéroport NDDL : stop à la cacophonie !

18 Septembre 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

  

C'est la semaine de la mobilité European Mobility Week du 16 au 22 septembre. Pour les ministres aussi. Deux d'entre eux, D. Bussereau et JL. Borloo sont venus cette semaine à Nantes et dans le département de Loire-Atlantique.

  

Le premier a bien essayé d'inaugurer la nouvelle autoroute de la mer entre Saint-Nazaire et Gijon mais il n'a pas réussi.

  

Le second s'est déplacé sur le site Airbus de Nantes où il a surpris tout le monde en annonçant le maintien de la piste et de l'aéroport de Nantes Atlantique après l'ouverture de l'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes.

En fait de surprise JL Borloo s'est contenté de confirmer la DUP qu'il avait signée en février 2008 contredisant ainsi le maire de Nantes Jean-Marc Ayrault qui lui avait annoncé - sans consulter personne* - début octobre 2009 la fermeture de Nantes Atlantique, au motif que « cela libérera 300 ha qui pourront être à terme urbanisés. 300 ha, cela représente la superficie de l'île de Nantes. »

Il faudrait peut-être qu'ils accordent leurs violons. Qui croire ? le ministre ou le maire ?

  

La fermeture de la piste de Nantes Atlantique mettrait évidemment en péril l'avenir de l'usine Airbus et donc du pôle aéronautique de Nantes-Bouguenais car qui pourrait soutenir un instant que dans la compétition mondiale entre les constructeurs aériens une usine Airbus sans piste pourra s'en sortir ?

 

Jean-Louis Borloo a aussi confirmé vendredi dernier à Nantes qu'il était extrêmement dépensier car si on construit un deuxième aéroport à NDDL et qu'on garde Nantes Atlantique, on va se retrouver avec 6 pistes dans le département de Loire-Atlantique pour une population d'un peu plus d'un million d'habitants (1,24 M en 2010) !

 

Faites le calcul vous même  :

 

    2 pistes à NDDL

+ 1 piste à Nantes Atlantique pour l'usine Airbus de Bouguenais 

+ 1 piste à Saint-Nazaire pour la deuxième usine Airbus

+ 1 piste à Ancenis

+ 1 piste à La Baule

 

= 6 pistes rien que pour le 44; ça grouille de pistes !  

 

+ 1 aéroport à Angers Marcé (49)

+1 aéroport à Rennes (35) 

+ P. de Villiers qui veut relancer l'aéroport de la Roche sur Yon (85) 

  

Cherchez l'excès. N'y at-il pas là risque majeur de suréquipement aéroportuaire dans les Pays de la Loire et dans l'ouest en général ?

 

Mini coup de théatre vendredi, les déclarations du ministre concernant le maintien de la piste de Nantes Atlantique pour Airbus ont été immédiatement démenties par son propre cabinet ! Quelle confusion !  Sur ordre de qui a t-il été démenti ?

 

François Fillon ? Lequel est sur ce dossier d'aéroport est "copain comme cochon" avec Jean-Marc Ayrault. Tous deux sont issus de la même région les Pays de la Loire et tous deux veulent leur aéroport.

 

A noter : lorsque le maire de Nantes avait annoncé la fermeture de Nantes Atlantique, il n'avait pas été contredit par Matignon.

 

Sans consulter personne * : Vous vous souvenez ? La maire de Bouguenais Michèle Gressus (à ne surtout pas confondre avec Françoise Verchère l'ancienne maire de Bouguenais)directement concernée par l'annonce intempestive de la fermeture de Nantes Atlantique n'avait même pas été informée et déclarait : « Les 18 maires de la majorité à la communauté urbaine, nous sommes actuellement en train de réfléchir pour définir une position commune, à ce sujet, qui sera connue dans quelque temps. ».  On aimerait bien savoir s'ils ont fini de réfléchir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

Lire la suite

Bus amphibie et bus volant

15 Septembre 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Transports dont Vélo tram-train

La Chine invente le bus volant pour Pékin !

 

Et le bus amphibie vous connaissez ? (merci @Claire C. et son papa)

 

Lire la suite

Vidéo Téléphérique de New York

15 Septembre 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Téléphérique- tram aérien - transport par câble

 
Où l'on voit que le Téléphérique de New York double un pont (très beau d'ailleurs) au dessus du fleuve et surplombe la circulation.
Une vidéo qui donne une bonne idée d'un trajet en téléphérique dans une ville on ne peut plus mythique et qui laisse imaginer un tel trajet sur la Loire à Nantes.
Les téléphériques urbains sont souvent classés dans la rubrique "insolite" et cela sied plutôt bien à l'image de Nantes, déjà patrie des Surréalistes.
En ce moment, le cinéma s'intéresse beaucoup à Nantes et sa région. S'il y avait un téléphérique à Nantes, il y aurait bien un Jacques Demy contemporain qui aimerait Nantes et saurait l' immortaliser "vue du ciel".
  
 « Nantes : peut-être avec Paris, la seule ville de France où j’ai l’impression que peut m’arriver quelque chose qui en vaut la peine". André Breton
@ Monsieur Philippe G.
je ne vous fais pas suivre ce billet sinon vous allez encore dire que le MoDem fait du "lobbying" sur le TPH, je vous laisse le soin de le découvrir seul...
 
Lire la suite

A la nantaise : allez comprendre !

11 Septembre 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Sports

 

Lorsque l'association A la Nantaise a vu le jour en mai dernier, nous avons soutenu l'initiative sans hésitation.

 

 

A la Nantaise a réagi immédiatement :

 

(7 mai 2010) "Suite à l'annonce, par les élus MoDem du Conseil Municipal de Nantes, de leur soutien officiel à l'association A la nantaise (cf. Presse Océan du jour), celle-ci tient à affirmer qu'elle demeure strictement apolitique.

Seuls les élus en charge des sports du Conseil Régional, du Conseil Général et du Conseil Municipal ont été rencontrés avant le lancement public du mouvement, en raison du partenariat de ces collectivités avec le FC Nantes et par souci de transparence. A la nantaise, ouverte à tous les amoureux du FC Nantes, salue l'implication des élus du MoDem, mais tient à souligner qu'elle n'est en contact avec aucune organisation politique et rappelle que les valeurs qu'elle défend, celles du club jaune et vert, ne sont ni de gauche, ni de droite, ni du centre.

L'association tient également à préciser que suite à l'impressionnant afflux de sollicitations, de demandes d'adhésions et de propositions d'implications, une réunion publique est organisée demain samedi 8 mai à Nantes, de 18h30 à 21h, à la brasserie la Belle Equipe, 10 quai de la Jonelière.

 

Sportivement,

A la nantaise

Contact: association A la nantaise
BP40219
44002 NANTES cedex 1
info@asso-alanantaise.com
06.11.66.58.47

www.asso-alanantaise.com

 

 

Refroidis par cette réponse qui ressemblait plus à une riposte "pas très sportive", nous nous sommes fendus d'une réponse :

 

"Soyez assurés que nous sommes tout à fait respectueux de votre indépendance et que si nous nous sommes exprimés sur ce sujet, c'est tout simplement parce que nous trouvons votre idée excellente et que comme d'autres bonnes idées, nous l'encourageons de tout notre coeur.

 

Avec le vif espoir que notre soutien, et en particulier celui de Benoît Blineau notoirement passionné de sport, ne vous pose plus de problème à l'avenir, nous souhaitons une longue vie à votre association".

 

 

Trois mois plus tard, qu'est-ce qu'on lit dans les colonnes de Presse Ocean ? 

 

A La Nantaise tisse sa toile : le conseiller municipal et vice pdt de Nantes Métropole Yannick Guin intègre le conseil d'administration de l'association.

 

Si c'est pas un gros soutien politique ça ? Quand le pouvoir politique local a un pied dans et une main sur le conseil d'administration ?



Allez comprendre !

 

 
 
 

 

 

Lire la suite

Les MoDem à la manif pour les droits de l'Homme et les valeurs de la République à Nantes le 4 sep 2010

6 Septembre 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Démocratie - citoyenneté - pluralisme

 

Le Mouvement Démocrate de Loire-Atlantique était présent à la manifestation de samedi à Nantes.

 

 

Manif-Droits-de-l-Homme-4-sep-2010-Nantes-Banniere-du-MoDe.jpg

 Crédit Photo : Franck Meyer

 

Alain Guillon : Président du MoDem de Loire-Atlantique (zen en tête)

Jérôme Fouqué : Délégué du MoDem de Loire-Atlantique (porte-drapeau européen)

David Le Borgne : Vice Président du MoDem 44 (bannière démocrate orange)

 

 
 

A la une Dimanche 05 septembre 2010 logo presse ocean

Manifestation. L'appel lancé par une cinquantaine d'organisations a été suivi

Plus de cinq mille personnes ont défilé, hier après-midi, dans les rues de Nantes.

Plusieurs milliers de personnes ont défilé hier à Nantes contre la politique « xénophobe » du gouvernement.

Place Royale, hier, en début d'après-midi. Un peu perdue au milieu de la foule, une fillette brandit une pancarte en carton sur laquelle on peut lire « Sarkozy pas gentil ».

 

La manifestation contre la politique sécuritaire et « xénophobe » du gouvernement vient tout juste de démarrer. Plusieurs milliers de personnes ont répondu à l'appel d'une cinquantaine d'associations, syndicats et partis politiques: cinq mille selon la police, le double selon les organisateurs (*).

 

En tête de cortège, une banderole tenue par des gens du voyage, des Roms et des jeunes issus de quartiers « sensibles » proclame : « Vivre ensemble, libres, égaux et solidaires ». Sur des pancartes brandies par des manifestants, on peut aussi lire : « Discriminer nuit à la démocratie ».

 

Les Roms et les autres

 

« Je suis là pour les Roms, mais pas seulement, explique Patrick. Ce sont tous les étrangers qui sont désignés à la vindicte à travers les actes et les discours du gouvernement ». À ses côtés, Charif, 63 ans, d'origine algérienne, confie son inquiétude: « Ça fait 34 ans que je vis en France, je me sens plus que Français. Mais là, je commence à avoir peur ».

 

Parmi les manifestants, de nombreux élus de gauche, dont Jacques Auxiette, le président PS du conseil régional, ou le député Vert François de Rugy. Ou encore Myriam Naël, élue nantaise: « Sur les Roms, il ne s'agit pas de faire de l'angélisme. On a démantelé des campements illégaux à Nantes. Mais à chaque fois, on s'efforce d'accompagner les familles pour l'école, l'accès aux soins, au logement, à l'emploi ».

 

Tour de chauffe

 

Vice-président du MoDem 44, David Le Borgne brandit un drapeau tricolore. « Il symbolise les valeurs de la République: Liberté, Égalité, Fraternité. Des valeurs qui sont aujourd'hui gravement remises en cause ».

 

Absent de France pendant un an, Frédéric a noté un changement depuis son retour: « On sent une vraie tension qui n'existait pas avant ».

 

En fin d'après-midi, le cortège se disperse sans incident devant la préfecture, sur fond de musique tzigane. Avant de partir, beaucoup de manifestants se sont donné rendez-vous mardi, pour la grande manif pour la défense des retraites.

 

« C'était un bon tour de chauffe », sourit Serge Doussin, ancien secrétaire de l'union départementale CGT.

 

Xavier Boussion - Presse Ocean 

 

(*) Ils étaient environ 1 200 à Saint-Nazaire.

 
 
 
Lire la suite