Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La Ville de Nantes renonce à supprimer la commission Urbanisme

29 Juillet 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Conseil Municipal Nantes

Bonne nouvelle : la commission urbanisme et développement urbain du conseil municipal de Nantes ne sera finalement pas supprimée.

 

Procès verbal du conseil municipal de Nantes du 01 04 2011 - page 41

 

M. RIMBERT, Adjoint, Président de séance

....

 

"Je sais que Madame Loirat, par exemple, s'était un peu émue de la suppression de cette commission. Je pense qu'après réflexion, nous avons maintenu cette commission, même si nous n'avons pas de dossier. Cela peut nous permettre de travailler plus généralement des dossiers qui peuvent passer à Nantes Métropole mais qui intéressent la Ville. Donc nous avons maintenu cette commission et nous allons essayer de la faire vivre".

 

 

"Pas de dossier" ?

 

Euh... Quelques idées "pour la faire vivre" : le réaménagement de la place Graslin, la piétonnisation du centre ville, tous les permis de construire qui posent problème, le devenir des périmètres d'études du Bas Chantenay, de la caserne Mellinet, de la clinique Saint-Augustin, de l'ancienne école d'architecture, le tracé des Chronobus, le développement de vraies pistes cyclables, le transfert du CHU, le franchissement de la Loire, la construction d'une série d'hôtels de luxe à Nantes, etc.

 

 

 

Lire la suite

Etats généraux du transport ferroviaire régional à Nantes le 28 septembre 2011

26 Juillet 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Transports dont Vélo tram-train

 

Cette année les états généraux du transport ferroviaire régional sont organisés en Pays de La Loire, la région qui a fait le choix de construire un aéroport à Notre-Dame-Des-Landes et qui refuse d'étudier les alternatives ferroviaires au projet d'aéroport. Les régions devront se prononcer sur la proposition du sénateur UMP Grignon d'ouvrir les services ferroviaires régionaux à la concurrence.

Lire la suite

François Hollande et l'aéroport Notre-Dame-Des-Landes

21 Juillet 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

Bon, rien à espérer de son côté, pas plus que de Martine Aubry, voici ce qu'il dit dans une interview au journal Le Monde daté des 17 et 18 Juillet 2011. Extrait.

 

 

logo Le Monde

 

 

 

Hollande-et-Nddl-Le-Monde-17-18-07-2011.JPG

 

"François Hollande n'a jamais aimé le conflit. Dans ces cas-là il botte en touche. Témoin, cet échange sur le projet d'un aéroport à Notre-Dame-Des-Landes (Loire-Atlantique). Ses amis, notamment Jean-Marc Ayrault, le maire de Nantes, défendent le projet. Mais les écologistes n'en veulent pas.

 

Quelle est sa position ?

 

"Il y a une divergence, j'en prends acte. L'actuel aéroport pose des problèmes de sécurité. Sauf à entraver la cirulation aérienne dans une partie de la France, mieux vaut en construire un autre."

 

Mais si les écologistes en font une condition d'un accord avec le PS ?

 

"Il ne doit pas y avoir d'ultimatum. Pas plus que le PS n'a à imposer un modèle ou une exigence incontournable, pas plus que les écologistes n'ont à le faire vis-à-vis du PS. C'est le compromis qui doit être cherché.

 

Parfois le compromis n'est pas possible ?

 

"Personne n'imagine en France que l'alternance puisse ne pas se faire à cause d'un aéroport."

Source : Le Monde 17 et 18 Juillet 2011, page 9 France, article "François Hollande : discours de rigueur, sur fond de crise européenne"

___________________________

 

Qu'un dossier tel que NDDL puisse faire capoter un accord, c'est toujours possible non ?

En tout cas, ce serait plus crédible qu'un accord qui achoppe sur un nombre de postes.

 

Et ce n'est pas la simple "alternance" UMP PS qui va régler le problème NDDL, les deux partis étant à fond pour la construction de cet aéroport, ce qu'il faut c'est une ALTERNATIVE, quelque chose de vraiment différent. 

 

A retenir :

 

"Hollande botte en touche" cf. NDDL en juillet 2011

 

"François Bayrou droit dans ses bottes" à Notre-Dame-Des-Landes en février 2010 (vidéo Journal de Nantes 7 à 3mn19") 

 

http://www.presseocean.fr/actu/notre-dame-des-landes_detail_-Bayrou-dit-non-video-_39014-1257490_actu.Htm

 

Lire la suite

Aéroport Notre Dame Des Landes : Jean-Marc Ayrault écrit au Canard Enchaîné

20 Juillet 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

 

Article "On écrit au "Canard" - Le Canard Enchaîné du Mercredi 20 Juillet 2011

 

On-ecrit-au-Canard-20-07-11-NDDL.JPG  JMA écrit au Canard Enchaîné 20 07 2011

 

C'est un point de vue sur NDDL, celui de JMA, député maire de Nantes.

 

Mais c'est celui d'un pilote de camping car...  (cf. article Presse Océan du 15 Juillet 

sur les vacances des politiques) 

 

Les pilotes d'avions, expérimentés, qui posent des avions à Nantes et ailleurs dans le monde, la Direction Générale de l'Aviation, organisme officiel qui a classé l'aéroport en catégorie A, c'est-à-dire sans danger particulier, ne partagent pas cet avis.

 

 

JMA camping car 15 07 2011 Presse Océan 15 07 2011

  



Lire la suite

Martine Aubry et l'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes

13 Juillet 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

"Aéroport : Martine Aubry s'engage" - Article Ouest France du 13 juillet 2011

 

Ouest France : Notre-Dame-Des-Landes, projet de gros aéroport entre* Nantes et Rennes. Les écologistes sont contre et les collectivités socialistes ont voté les crédits. Comment faites-vous ? 

 

Martine Aubry : Je n'ai jamais aimé l'ambiguïté ou les formules molles pour faire semblant d'être d'accord. Je ferai ce qu'on a fait aux régionales : on aborde le sujet et on en parle clairement. Le projet consiste à désenclaver l'aéroport qui se trouve dans l'agglomération de Nantes, et qui s'élargit de plus en plus, pour le mettre sur des terrains réservés depuis longtemps. Les écologistes sont contre. Alors il faut continuer ce débat pour vérifier quelles seront les conséquences, sur les riverains...

 

O F : Mais les financements sont acquis !

 

M A : "Oui je suis en train de dire que, sur le principe, la décision de la Région est une bonne décision, de bon sens. Les écologistes sont contre parce qu'ils sont contre le développement aéronautique en général. Bien sûr, il faut développer d'autres moyens de transport, mais garder un aéroport en coeur de ville n'est pas une bonne solution".  

 

O F : Donc ça restera un désaccord ?

 

 

MA : "Sans doute. Et je préfère dire clairement que nous avons un désaccord plutôt que de faire semblant de trouver une formule moyenne."

 

Michel Urvoy- Ouest France

 

________________________________________________

 

 

Réduire le problème NDDL à un problème "de riverains" c'est n'avoir rien compris, ou plutôt faire semblant de n'avoir rien compris. 

 

Il faut arrêter de croire que les gens ne se battent que pour leur pré carré. Les porteurs du projet disent qu'avec NDDL à 9 M de passagers, à peine 2 ou 3000 riverains seraient impactés par le bruit et la plateforme. Mais alors qui étaient les 6 000, 10 000 personnes ce week end aux journées de résistance ?

 

Mme Aubry est maire de Lille et bien placée pour savoir que l'arrivée du TGV a fait chuter le trafic de l'aéroport de Lille, ce qui n'a jamais empêché Lille d'être la 4è ville française. Le TGV est le meilleur concurrent de l'aérien. On peut donc être une très grande ville, accessible, une capitale culturelle européenne comme "Lille 2004" qui a tant fait rêver les élites nantaises, même sans un gros aéroport.

 

"Désenclaver l'aéroport de Nantes" en construisant un autre aéroport plus loin sans desserte ? ça veut dire quoi exactement ?

 

Quant aux "terrains réservés" il reste des centaines d'hectares à acheter.

 

Précisions géographiques : NDDL n'est pas situé entre* Nantes et Rennes, NDDL est situé à 27 km de Nantes, tandis que Rennes et Nantes sont distantes de 100 km.



 Quand à l'aéroport existant de Nantes Atlantique, on ne peut pas dire qu'il soit "en coeur de ville" comme le dit Martine Aubry, il est situé sur la commune de Bouguenais, en Sud Loire, à 7 km de Nantes. Il faudrait dire à "Martine" que la volonté du maire de Nantes n'est pas de transférer le centre ville de Nantes à Bouguenais mais sur l'Ile de Nantes...

 

Pour résumer, sur le dossier Notre-Dame-Des-Landes, Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault c'est du pareil au même. Comment croire qu'ils vont changer d'avis en 10 mois alors qu'ils sont sourds aux arguments des opposants depuis des décennies ?

 

 

   

Lire la suite

L'ancien président Lula ou Dilma Roussef à Nantes pour l'inauguration du téléphérique sur la Loire ?

11 Juillet 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Téléphérique- tram aérien - transport par câble

Brésil. Inauguration du téléphérique de Rio. (Vidéo)

 

"Un téléphérique pour les bidonvilles de Rio" L'Est Eclair  

  

 

(Vidéo AFP, 1 mn 30)
3km, 6 stations, 45 centimes d'Euros le ticket, 3 fois moins cher que le métro de Rio, le téléphérique flambant neuf de Rio fait la fierté de Dilma Roussef, présidente du Brésil.
Il est la pièce maitresse d'un immense chantier de réhabilitation et de désenclavement des favelas.

 

Pour les habitants c'est "une révolution" !

 

La vocation première du téléphérique de Rio est "sociale"

 

Originalité du mode de transport et attrait touristique du téléphérique pour découvrir aussi Rio et sa banlieue Nord sous un autre jour.

 

________________

C'est Dilma Roussef ou l'ancien président Lula que nous devrions inviter pour l'inauguration du téléphérique sur la Loire à Nantes. Qui sait, il ou elle viendrait peut-être ?

Voir la catégorie "Téléphérique, tram aérien, transport par câble" sur ce blog

Lire la suite

Journées de résistance à NDDL , 9, et 10 juillet 2011

9 Juillet 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

Journées de résistance à NDDL , 9, et 10 juillet 2011

Discours Isabelle Loirat pour le MoDem  (5 mn)                                

 

 

Mes chers amis,

 

1. Combien de fois nous faudra t-il encore venir à Notre-Dame-Des-Landes avant que ce maudit projet d’aéroport soit définitivement abandonné ? Combien de week-ends, d’heures, de journées et soirées de travail devront nous encore sacrifier au détriment de nos vies de famille, de notre travail, de vos fermes, pour sauver les terres de Notre-Dame-Des-Landes ?

 

 

2. Je voudrais rendre hommage aux opposants qui, depuis 10, 20, 30 parfois même 40 ans résistent chaque jour, ici à NDDL, aux citoyens vigilants qui se relaient sans relâche chaque jour devant le Conseil Général, la mairie de Nantes ou la Région et aussi à toutes ces femmes, pas seulement celles qui sont à la tribune mais aussi à celle qui se battent, dans l'ombre, chaque jour ici, je pense à Geneviève Lebouteux, à Agnès Bélaud, Françoise Verchère, Catherine Edé, qui travaillent sur ce dossier, qui ne ménagent ni leur peine, ni leur temps pour NDDL, pour rédiger des réponses aux mensonges des porteurs du projet, organiser l’action des élus, traduire des rapports parfois techniques, choisir des slogans, des couleurs, pour aller à Paris porter le dossier à l’Assemblée ou dans les ministères.

 

3. Quelle est la position du MoDem ? Le MoDem est bien sûr opposé à NDDL, mais pas seulement. Le MoDem ne faisait pas partie des opposants historiques au projet NDDL. C’est vrai. Pour la simple raison que le MoDem n’existait pas le 2 décembre 2007. Un mois plus tard, la liste MoDem de Nantes prenait position contre NDDL et demandait un moratoire ainsi qu’une étude sérieuse des alternatives proposées. Position qui s’est étendue au MoDem 44, réaffirmée à chaque élection. Et François Bayrou est venu à NDDL en février 2010. Sa présence à la conférence de presse organisée par FDR mercredi 6 juillet à l’Assemblée nationale montre qu’on peut dépasser nos clivages habituels pour se rassembler sur un dossier dans l’intérêt général. Je vous rappelle ses propos : « Des hommes et des femmes sont engagés sur le terrain et nous les soutenons »

 

4. Pour nous NDDL = c’est non négociable ! Si on est persuadé de son inutilité économique autant que de sa "nuisibilité" écologique, si on veut vraiment sauver cet espace alors NDDL c’est non négociable.

 

5. Etre c/ NDDL ça ne suffit pas, ce enième rassemblement ce week-end, entre nous, déjà convaincus de l’inutilité de cet aéroport le prouve et montre à lui seul que ça ne suffit pas. Nos adversaires sont redoutables, ne nous leurrons pas, les porteurs du projet continuent avec leurs bulldozers psychologiques, leurs barreaux routiers et misent sur l’épuisement de leurs opposants. Mais eux sont  en week-end ou en vacances, ou en campagne. (sénatoriales en septembre)

Il nous faut impérativement rassembler et convaincre au-delà de nos propres rangs. Sinon le risque est clair de voir NDDL se faire, ils savent qu’ils vont dans le mur, mais ils y vont quand même.

 

Mes chers amis, est-ce qu’on aurait pas plus de chances de convaincre et rassembler au-delà de nous si de « CONTRE NDDL », contre un projet, on passait à POUR quelque chose, à pour un projet ?

Et ce quelque chose on l’a : c’est NANTES ATLANTIQUE ! L'aéroport existant. 

Pourquoi on est contre NDDL ? Parce qu’on en pas besoin. Pourquoi on en pas besoin ? Parce qu’on a déjà un aéroport, déjà international, certes il a besoin d’un bon coup de travaux et d’être correctement desservi. Mais il est déjà construit, déjà payé on sait où on va avec Nantes Atlantique, on le connaît, on sait combien de temps il faut pour y aller, qu’il est sécurit etc.

 

Eux ils sont pour un projet NDDL du vent, qui n’existe pas, qui va coûter cher, on ne sait même pas combien, qui va être loin, mal desservi, un truc qui fait peur, qu’on ne maîtrise pas, qui va être l’objet de combien de joutes politiques, de négociations ?

 

Conclusion : on a 2 messages, on peut se permettre de véhiculer 2 messages car ils sont complémentaires. On est Contre NDDL mais on est plus que ça on est aussi POUR NANTES ATLANTIQUE

Et là on est 10, 100 fois plus nombreux, c’est là qu’il faut qu’on aille les chercher ceux qui vont nous aider à faire basculer les choses.

C’est la même chose que ce qu’on dit mais c’est une autre approche sur le plan psychologique qui nous donne une chance de rassembler au-delà des déjà convaincus. Une autre approche qui consiste à défendre Nantes Atlantique.

Les « opposants de NDDL » pourraient être aussi, en plus, « proposants de NA » ou le paradoxe des  « opposants / proposants. »

Je vous remercie de votre attention. »

 

Clémentine Autain, Isabelle Loirat et Cécile Duflot à ND

 Clémentine Autain (FASE), Isabelle Loirat (MoDem), Cécile Duflot (EELV)

 

Le tirage au sort a fait que j'intervenais entre Cécile Duflot et Clémentine Autain.

 

Lire la suite

Nantes. "Le tram aérien, c'est la solution" Presse Ocean 04 07 2011

7 Juillet 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Téléphérique- tram aérien - transport par câble

Article de Presse Océan du lundi 04 07 2011 suite au débat sur le franchissement de la Loire à l'ouest de l'Ile de Nantes lors du conseil municipal de Nantes du 1er juillet.    logo presse ocean

 

 

 

 

NANTES

DEPLACEMENTS. Le spécialiste français du transport câblé a présenté aux élus les vertus du téléphérique pour franchir le bras de Loire en aval de l'île de Nantes

 

"Le tram aérien, c'est la solution"

Le tram aérien c'est la solution Presse Ocean pages 10 et

 

   

 

Pierre Jaussaud propose une solution pour relever le défi du franchissement à l'ouest de Nantes.

   04 07 2011 Le tram aérien c'est la solution itw Pierre Jau

L'ancien directeur du Laboratoire d'essais mécaniques de l'institut polytechnique de Grenoble, Pierre Jaussaud est le spécialiste français du transport par câble. A ce titre, la cour d'appel de Grenoble fait souvent appel à ses lumières dans les affaires liées bien sûr au domaine du transport. Invité par les élus du groupe Centre démocrate, il a exposé sa vision d'un tram aérien à Nantes à l'occasion du conseil municipal vendredi.

 

Les atouts

 

"Je parle de tram aérien et non de télécabine. Pour moi, il représente la protection de l'environnement et la garantie des finances publiques". Il faut en effet savoir que le câble consomme quatre fois moins d'énergie qu'un tramway classique par personne transportée".

 

Le tram aérien permet de gagner de la place au sol, une chose rare

 

Le coût de la machine est elle aussi, assure le technicien, "quatre à cinq fois moins onéreux".

Si le tram aérien permet de s'affranchir des bouchons, il présente aussi "des vertus environnementales indéniables quand il ne brasse pas de poussières au sol. Depuis quelques années, les maladies pulmonaires sont en progression constante du fait d'une circulation automobile accrue en ville". A Nantes, le tram aérien "ni de gauche, ni de droite mais bien au-dessus" permettra aussi "de gagner de la place au sol, une chose rare et chère". Et si tout ela ne suffisait pas à convaincre, Pierre Jaussaud enfonce le clou de la sécurité : " Aérien, le tram provoque 27 fois moins d'accident que son homologue terrestre. L'Etat a imposé depuis les années 90 des contrôles qualité stricts sur la conception, la fabrication et l'exploitation des machines. Comment accepter avec de tels arguments la décision des élus d'opter pour un mode coûteux et plus dangereux ? Tout simplement parce qu'ils croient que les gens ne veulent pas du tram aérien. Ce qui est faux !"

Traverser la Loire via ce mode de déplacement est "la solution" selon le spécialiste savoyard. Et si ce fameux tram ne permettait que le transport de passagers, là encore il argumentera en affirmant que "le transport de marchandises est aussi possible". Il suffira alors de mettre à disposition des véhicules électriques pour le centre-ville. Une idée qui fait déjà son chemin à Nantes métropole...

 

Cédric Blondeel

 

Presse Océan - pages Nantes 10 et 11 Lundi 4 Juillet 2011

 

 

Ce qu'ils pensent d'un nouveau franchissement sur la Loire

 

"Avantages et inconvénients"

 

Ensemble pour Nantes. Julien Bainvel : "Téléphérique, tunnel, pont classique, chacun présente avantages et inconvénients. Tout dépendra de l'usage que l'on souhaite en faire".

PS. Jean-Marc Ayrault : "Les données finacières du transport par câble doivent être recalées.  Nantes métropole va examiner toutes les hypothèses, dont celle du pont transbordeur. Tout est lié dans ce dossier aux perspectives démographiques de la ville d'ici 2030".

Alternatifs. Bertrand Vrain : "Un nouveau franchissement routier destiné aux automobilistes ne nous semble ni souhaitable ni nécessaire. Par contre, un franchissement destiné aux transports publics et/ou ferré nous paraît judicieux".

Union démocratique bretonne. Pierre Even : "Pour franchir ce fleuve, les ponts restent le meilleur outil... Il faut deux nouvelles lignes de ponts à l'ouest".  

 

Quatre fois moins cher qu'un pont  04 07 2011 Le tram aérien c'est la solution Presse Ocean

 

Câble. Fondée sur le système de Medellin qui transporte 3 000 personnes par heure (et non par jour) l'idée d'un téléphérique a été lancée par la liste MoDem lors de la campagne pour les municipales de 2008. Le projet consiste à relier par une télécabine (téléphérique / tram aérien) la ligne 1 du tram, quai de la Fosse, à la ligne 3 à Rezé via deux gares intermédiaires desservant l'île de Nantes et la zone Atout Sud. (Rezé) "A l'époque, on nous avait pris pour des farfelus, se souvient Isabelle Loirat, conseillère municipale. Mais nous y avons toujours cru". Une liaison par câble coûterait "quatre à cinq fois moins cher qu'un pont" assurent les élus MoDem, "et ce mode de transport moderne, non polluant, a aussi peu d'impact sur le paysage".

 

Le pont transbordeur trace aussi sa route

 

Le projet de l'association Transbordés et du cabinet Paul Poirier reste plus que jamais d'actualité.

 

Même s'il n'a pas été présenté au conseil municipal, le projet de pont transbordeur avance son chemin. Dans trois domaines. Sur le plan politique d'abord. Jean-Marc Ayrault qui avait déclaré en 2008 "qu'un ouvrage de ce type ne résoudrait pas les problèmes de déplacement" a déclaré qu'il s'agissait bien d'un projet du XXIè siècle lors d'un entretien avec le président des Transbordés Yves Lainé et l'architecte Paul Poirier. Il semble aussi que Jean Blaise soit assez fasciné par cette initiative au service des intérêts touristiques nantais. Sur le plan économique, le projet affiné par la NPPI, la Nantaise de ponts et des Pilônes internationals a retenu l'attention de trois poids lourds : Eiffage, Freyssinet et Vinci. Un "business plan" prévoit un investissement que le quatuor pourrait prendre en charge à hauteur des deux tiers. Enfin les promoteurs peaufinent leurs arguments. "Dans le domaine des déplacements, rappelle Yves Lainé, le pont transbordeur préserve la navigation sur la Loire. Il permet de transporter, en même temps, deux chronobus de 29 tonnes chacun. Et son cadencement est compatible avec les transports en commun, toutes les quatre minutes, et ce sans rupture de flux". 

J-D Fresneau

 

 

Le transport par câble aussi préserve cette "libre navigation" dans cet "espace clé"  I. Loirat

 

L'info en plus

 

Un élément touristique

 

Le projet de pont transbordeur soutenu par l'association que préside Yves Lainé présente un élément touristique majeur qui s'associerait parfaitement à la création d'un terminal de croisière digne de ce nom. Le travail accompli par l'architecte Paul Poirier propose en effet d'utiliser totalement la passerelle située au sommet de l'édifice à 60 mètres de hauteur. Dotée de quatre ascenseurs, cette passerelle pourrait recevoir chaque année 250 000 touristes attirés par une vue aérienne de la ville. Et elle serait en outre dotée d'un restaurant, d'un centre d'affaires et même d'un petit hôtel à 65 mètres de la Loire.

 

____________________________________________________________________________ 

 

Pour lire les interventions des élus MoDem de Nantes, Benoît Blineau et Isabelle Loirat au conseil municipal du 1er juillet 2011

 

 Un grand merci à tous nos collègues du conseil municipal de Nantes pour leur participation active et cordiale à ce débat.

  

 

 

 

 

 

Lire la suite

Franchissement de la Loire à l'ouest de l'île de Nantes. Interventions des élus MoDem

6 Juillet 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Conseil Municipal Nantes

Conseil municipal de Nantes du vendredi 1er juillet 2011

Débat thématique : Franchissement de la Loire : Comment relever le défi ?

Interventions* des élus MoDem pour le groupe "Centre Démocrate".

 

 

Introduction au débat par Benoît Blineau :

 

"Monsieur le Maire, chers collègues,

 

Comment relever le défi de la traversée de la Loire à l'ouest de l'île de Nantes ?

 

Il faut trouver le moyen de transport qui réponde à un cahier des charges important : 

. qui soit performant en nombre de passagers

. qui réussisse la liaison ligne 1 à ligne 2 de tramway

. qui puisse aller de la rive droite et de la gare de Chantenay à la gare de Rezé Pont Rousseau

. qui puisse déposer les clients du Hangar à Bananes et les usagers du futur hôpital à leur destination

. qui soit respectueux de l'environnement et de la sécurité des passagers

. qui soit économe des deniers publics grâce à un faible coût de construction

. que les travaux soient rapides et peu gênants pour les Nantais.

 

Si ce projet de transport en commun a un fort pouvoir attrayant, nul ne saurait s'en plaindre dans cette assemblée.

 

Notre liste Mouvement Démocrate a proposé pendant la dernière campagne municipale la création d'un téléphérique entre la rive Nord et la rive Sud de la Loire.

 

Nous espérons que le débat de ce jour va vous permettre de découvrir les avantages du transport par câble. Le groupe "Centre Démocrate" est convaincu que ce débat amènera des échanges qui se situeront au dessus des clivages politiques classiques.

 

Les "proposants notoires" que nous sommes souhaitent que notre ville soit innovante pour relever ce défi dans le contexte de crise actuelle.

 

Nous tenons à remercier Pierre Jaussaud qui est venu spécialement de Grenoble pour nous présenter les possibilités du transport par câble pour Nantes."

 

 

 

Intervention d'Isabelle Loirat :

 

 

"M. le Maire, mes chers collègues,

 

Pourquoi avons-nous proposé une solution téléphérique ou tram aérien à Nantes ?

 

Image2

 

1. Pour traverser la Loire, pour desservir l’Ouest de l’Ile de Nantes. Pour relier les deux rives du fleuve et l’île.

Pour relier la ligne de tramway 1 sur la rive droite à la ligne 2 ou 3 (selon la gare d’arrivée choisie) sur la rive gauche.

Alors qu’à l’Est les ponts sont très nombreux, il n’existe aucun franchissement à l’ouest entre les ponts Anne de Bretagne et Cheviré.

 

C’est pourquoi nous avons proposé une ligne de tram aérien Nord Sud sur une distance de 4 km.

 

2. Cette solution est adaptée à la géographie du site, qui n'hypothèque pas l'avenir dans cet espace particulier où la Loire devient maritime et permet le passage des bateaux (cf. histoire du port de Nantes)

 

3. C’est une solution écologique avec une faible consommation énergétique, sans voiture ni émission de polluants, pertinente du point de vue économique (le coût pour une ligne de 4 km de tram aérien correspond au coût (30 M) d’un seul km de tram au sol, 3 x moins cher et 3 x plus rapide à construire qu’une ligne de tram au sol), technologique (capacité d’accueil, confort, vitesse, sécurité d’un transport en site propre, temps d’attente réduit entre deux cabines)

 

4. Parce que le téléphérique a un fort pouvoir attrayant, nous pensons qu’il  constituerait un atout de développement touristique indéniable pour la nouvelle structure « Le Voyage à Nantes ».

 

5. Parce que c’est une solution innovante qui sied à une ville pionnière en matière de transports : qui a vu naître le premier Omnibus, Nantes a été la première à reconstruire son tramway, a inventé le Busway. Alors oui, nous pensons que le téléphérique / tram aérien pourrait être accueilli dans la grande famille des transports nantais.

 

Bien sûr, cette nouvelle ligne serait une ligne de transport public (question à laquelle nous sommes très attachés), accessible avec le même ticket de tram TAN ou SEMITAN que le reste du réseau.

 

Le projet prévoit des parkings Relais aux stations. Imaginez les visiteurs arrivant à Nantes qui laisseraient leur véhicule sur de grands parkings relais Bienvenue à Nantes et qui entreraient dans la ville en  téléphérique.

 

 

Mes chers collègues, oubliez qui a proposé cette solution pour ne penser qu’à l’intérêt général des Nantais et ne pas attendre 10 ans ou même 2030 pour se poser à nouveau la question.

 

Nombreuses sont les villes comme New York, Londres ou Milan qui ont fait ce choix et je ne vais pas les lister ici car je dépasserai mon temps de parole et nous préférons redonner la parole à Pierre Jaussaud qui pourra si vous êtes d'accord M. le Maire répondre aux questions.



Et je concluerai par un "YES WE CABLE ! "



Je vous remercie de votre attention. "

 

* seul le prononcé fait foi

 

 

La ville et les services de Nantes métropole "ont engagé une étude sur les besoins de mobilité à l'horizon 2020 2030 et le franchissement de la Loire à l'ouest qui doit examiner toutes les solutions techniques, sans en exclure aucune. Quelle que soit la solution choisie, l'objectif est de garantir la qualité de vie, de donner plus d'espace aux vélos et aux piétons, de développer l'offre de franchissement pour tout le monde. Plusieurs scénarios seront proposés avec une solution ou une combinaison de solutions. Etude en quatre étapes et résultats fin 2012, début 2013." 

 

 

Lire la suite