Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2009 : année noire pour le transport aérien

6 Janvier 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

A l'heure où le maire de notre bonne ville de Nantes, Jean-Marc Ayrault réaffirme avec ses voeux qu'il s'accroche à son inutile projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes, voici quelques nouvelles du transport aérien.


Compagnies aériennes : 5,6 milliards $US de pertes nettes en 2010 (US$5.6 Billion Loss in 2010 - Low Yields and Rising Costs Keep Industry in the Red)

Compagnies aériennes : 5,6 milliards $US de pertes nettes en 2010 (US$5.6 Billion Loss in 2010 - Low Yields and Rising Costs Keep Industry in the Red)
 
  
 
  IATA - 15 décembre 2009
  publié le 15 décembre 2009
  Thématique: Pratiques et produits, Transport, Economie, Sécurité risque et crise
 
 

 

 

IATA table sur 5,6 milliards $US de pertes nettes en 2010
 Les compagnies aériennes devraient perdre 5,6 milliards $US en 2010, selon les prévisions de IATA. Les transporteurs d'Europe vont subir les pertes les plus importantes que celles de toute autre région, précise l'association.
L'Association du transport aérien international (IATA) a revu à la hausse les pertes nettes pour 2010 et table sur un déficit de 5,6 milliards $US, alors que les prévisions précédentes faisaient état de pertes de 3,8 milliards $US.

Pour 2009, l'IATA maintient ses prévisions de pertes nettes de 11 milliards $US. "De 2000 à 2009, les transporteurs ont perdu 49,1 milliards $US, soit une moyenne de 5,0 milliards $US par année", a déclaré M. Giovanni Bisignani, directeur général et chef de la direction de l'IATA. "Le pire est probablement derrière nous. Pour 2010, certaines statistiques clés s'orientent dans la bonne direction." précise-t-il encore dans un communiqué. Après un déclin de 4,1 % observé en 2009, le trafic passagers devrait augmenter de 4,5 % en 2010 (plus que les 3,2 % indiqués dans les prévisions précédentes en septembre). On prévoit un total de 2,28 milliards de passagers aériens en 2010, ce qui nous ramènera au niveau record enregistré en 2007, précise IATA. Europe : les transporteurs vont subir 2,5 milliards $US

2009, année noire pour le trafic aérien - Le traffic aérien européen chute davantage encore en 2009 qu'en 2008
http://www.veilleinfotourisme.fr/1261649588009/0/fiche___article/


2009, année noire pour le trafic aérien - Le traffic aérien européen chute davantage encore en 2009 qu'en 2008
 
  
 
  AEA - 28 décembre 2009
  publié le 28 décembre 2009
  Thématique: Economie, Transport
 
 

(Relaxnews) - 2009 devrait s'inscrire comme la pire année pour le secteur aérien en termes de trafic passagers ; pire que 2001 qui avait pourtant vu le nombre de passagers reculer à la suite des attentats aux Etats-Unis, le 11 septembre. L'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) prévoit une diminution du trafic de 3,1%. Aéroports comme compagnies aériennes comptent les pertes après ce qui restera dans les annales de l'aviation une année noire.


L'OACI évoque déjà dans ses résultats préliminaires les "pires résultats" en 2009 pour le trafic aérien de passagers avec une contraction de 3,1%. Les mauvais résultats de cette année parviennent à éclipser ceux de 2001, jusqu'ici pire année pour l'industrie aérienne qui avait enregistré un recul de 2,9%.

L'Association internationale du transport aérien (IATA), qui regroupe 230 compagnies aériennes dans le monde, soit 93% du trafic, estime même que le nombre de passagers devrait reculer de 4,1%.

L'ensemble du trafic a reculé dans toutes les régions du monde, sauf au Moyen-Orient (+10%), toujours selon l'OACI. Le trafic international a tiré les résultats vers le bas avec une diminution de 3,9%, alors que le trafic intérieur a reculé de 1,8%. Ce dernier limite les pertes notamment grâce aux compagnies à bas coût.

Rares sont cette année les aéroports qui sont parvenus à maintenir leur trafic. Entre janvier et octobre derniers, l'Association internationale des aéroports (ACI) note un recul de 3,9% du nombre de passagers dans les aéroports internationaux.

Au niveau européen, la contraction de la demande est encore plus importante. L'ACI souligne une diminution du trafic aérien de 7,2%. En octobre, les aéroports de l'Europe ont réalisé leur 14ème mois de baisse consécutive.

Avec une telle contraction du trafic aérien, l'IATA s'attend à 11 milliards de dollars de perte pour l'ensemble du secteur cette année.

L'OACI prévoit que le trafic aérien reprendra dès l'année prochaine, avec une hausse de 3,3%. Cette reprise se poursuivra en 2011 et le trafic aérien mondial devrait retrouver son taux de croissance traditionnel de 5,5% par an. L'IATA estime, elle, que 2,28 milliards de voyageurs transiteront dans les aéroports l'année prochaine, soit une hausse de 4,5% par rapport à cette année.


Et à Nantes ? on en est ou ?
Et bien Nantes n'est pas un ilot perdu à l'abri des turbulences qui sévissent dans le monde aérien. Le trafic baisse de 3 % passant de 2,8 à 2,6 M de passagers. On est donc bien loin des 9 millions de passagers annoncés !
Allez, Messieurs les décideurs, un peu de modestie et de nez pour 2010 et pour l'avenir, il est encore temps de reconnaître que vous vous êtes trompés et de renoncer à ce projet d'aéroport à NDDL


Ouest France Pays de la Loire

Aéroport de Nantes : baisse de 3 % mercredi 06 janvier 2010
Avec 2 650 593 passagers en 2009, la fréquentation de l'aéroport subit la crise. C'est la première baisse depuis 2002.
Trois questions à...

 

François Marie, Directeur de l'aéroport de Nantes-Atlantique.


La fréquentation de l'aéroport de Nantes-Atlantique est en baisse pour la première fois depuis 2002. C'est l'impact de la crise ?

Oui. On le constate notamment sur le trafic en provenance des îles britanniques. À cela s'est ajouté le désengagement d'easyJet et de Ryanair sur Nantes-Londres. Cela n'a pas été compensé par la liaison ouverte par Air France, effectuée par des avions d'une capacité moins importante. Sur Londres, de 140 000 passagers annuels, on est passé à 40 000. Au total, la fréquentation de l'aéroport s'est élevée à 2 650 593 passagers, en baisse de 2,96 %.

Qu'en est-il pour les vols vacances et le trafic national ?

Concernant les vols vacances, Nantes reste le deuxième aéroport de province avec un trafic stable à hauteur de 750 000 passagers. Sur les liaisons nationales, nous connaissons une hausse de 2 %, notamment en raison de l'arrivée des compagnies à bas coût sur Marseille et Lyon.


La baisse du trafic remet-elle en cause la légitimité de la création d'un nouvel aéroport ?


Non. Malgré la crise, il y aura de nouvelles lignes : easyJet ouvre une liaison Nantes-Bâle-Mulhouse en juin. Ryanair a annoncé l'ouverture de Leeds en avril. Transavia.com met en place sept lignes régulières vers des destinations soleil. Corsairfly dessert désormais l'Île Maurice. Et les tours-opérateurs comptent proposer 10 % de sièges supplémentaires cet été. Cela montre leur confiance dans la plate-forme de Nantes. Pour 2010, nous prévoyons plus
4 %.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Nicolas Dzepina 11/01/2010 18:38


Transavia tente l'aventure a Nantes pour essayer(je dis bien essayer) de capter d'apres eux 175,000 passagers utilisant les aeroports parisiens pour leur vols vacances,
Les auront-ils ? Car essayer ne veut pas dire qu'ils reussiront! Quand a Leeds quel attrait aurait donc cette ville pour des Nantais?