Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Principe du "pollueur sponsor" ?

5 Décembre 2008 , Rédigé par Maryvonne Bonny et Isabelle Loirat Publié dans #Conseil Municipal Nantes

Estuaire 2009 : de surprenants mécènes !

 

 Monsieur le Maire, mes chers collègues
 

Nous avons découvert, par voie de presse (Ouest France édition du vendredi 28 novembre), une première liste des œuvres qui seront présentées du 6 juin au 23 août, lors de la 2ème édition d’Estuaire 2009. 

D’ores et déjà nous pouvons saluer la mise en œuvre d’un jardin terrasse à Saint-Nazaire, sur la Base, tout en regrettant que Nantes ne puisse également profiter d’une telle réalisation.

 

Bien entendu, nous sommes tout à fait favorables, par le biais du mécénat, à la participation au financement d’une telle manifestation  par des entreprises privées. Cependant,  pourquoi  cette mise à l’honneur de la Loire devrait-elle être subventionnée par des entreprises qui l’ont polluée cette année (TOTAL par 2 fois : 16 mars et 22 octobre 2008) et EDF (24 septembre 2008 fuite d’huile provenant de la centrale de Chinon) sans compter SUEZ qui a tiré profit de sa dépollution ?

 

Quand  nos grands groupes industriels cesseront-ils de considérer la  Loire comme une variable d’ajustement économique excluant qu’elle est l’élément vital des ligériens. Faut-il rappeler que la Loire représente 80% de notre ressource en eau potable ?

TOTAL qui a engrangé un bénéfice de 12 milliards en 2007 a t-il pris des mesures fondamentales pour prévenir  toute nouvelle fuite d’hydrocarbures?

Pourquoi ne pas avoir retenu par exemple, l’idée proposée par Madame Lydie Fraud en septembre 2008 sur le forum Nantes ma ville.com « d’isoler les bateaux en cours de chargement ou de déchargement par un barrage flottant » ?

Ne sommes nous pas là confrontés à un cas de « green washing » ou blanchiment écologique de la part de ces grands groupes pour se donner bonne conscience?

 

Nous nous étonnons que nos élus locaux, qui envisagent un classement UNESCO de l’estuaire de la Loire que nous, élus MoDem,  proposions dès octobre 2007, cautionnent cette mascarade en acceptant le concours financier de ses principaux pollueurs pour des manifestations la mettant en valeur.

Ne devraient-ils pas plutôt se tourner vers des entreprises plus responsables de l’empreinte environnementale qu’elles laisseront aux générations futures ?

Sinon, nous voyons là le risque de cautionner un nouveau  principe du "pollueur sponsor"  .


Conseil Municipal du 5 décembre 2008

Question d’actualité des élus du Groupe Centre Démocrate

 

 

Estuaire : non au soutien des sponsors pollueurs - Nantes

lundi 08 décembre 2008

 


 

 

Ouest France 08 - 12 - 2008 :

La manifestation Estuaire chiffonne l'opposition municipale. Le Modem pointe du doigt ces drôles de sponsors qui polluent la Loire.


« Le bilan d'Estuaire 2007 nous a laissés sur notre faim », a attaqué Marie-Laure Le Pomellec, du groupe Ensemble pour Nantes, lors du dernier conseil municipal (lire Ouest-France de samedi). Et de détailler « des oeuvres d'art et des chiffres de fréquentation au-dessous des ambitions affichées... » Autre sujet de fâcherie : un budget de 8,3 millions d'euros pour ce projet : « Qui va payer ? » Pas question, pour cette représentante de l'opposition, de « signer un chèque en blanc ».


Les sponsors privés sont justement là pour éponger la facture de la collectivité. Ce qui interpelle Isabelle Loirat (Modem), ce n'est pas tant la manifestation elle-même que son soutien par ceux qu'elle nomme « les sponsors pollueurs ». Pourquoi, se demande l'élue, Total, « deux fois pollueur de la Loire », EDF ou Suez (qui ne sont pas en reste) participent-ils au budget d'Estuaire ? « Quand cessera-t-on de considérer la Loire comme une variable d'ajustement ? Total a-t-il pris des mesures pour éviter une nouvelle fuite d'hydrocarbures ? » Isabelle Loirat assimile à « du blanchiment écologique », la participation financière de ces grands groupes qui « veulent se donner bonne conscience ».
Et de suggérer aux élus de se tourner de préférence vers « des entreprises plus responsables ».


Défenseur du dossier culture en l'absence de Jean-Louis Jossic, Stéphane Junique trouve le reproche injuste. Estuaire, dit-il en substance, a largement participé à valoriser l'image nantaise au-delà des frontières : 760 000 visiteurs et des oeuvres dont une partie reste visible sur le territoire. Il oppose à l'élue du Modem cet argument massue : « 33 entreprises ont répondu, ce qui ne peut que renforcer leur responsabilité morale et économique... »

Jocelyne RAT. Ouest France 8 Décembre 2008

-------------------------------------

 


Comme chez le médecin, "ouvrez la bouche et dîtes "33"
Voilà tout va bien...

Billet modifié le 18 décembre 2008
Isabelle Loirat
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

un ecoeuré de plus 30/03/2009 14:22

PRO CULTURE, oui mais la culture ne doit pas être au dessus des règles : Scandale 2ème édition estuaire : sauf à me tromper, un truc est prévu sur l'ile de Cordemais sur la commune de Bouée sur une zone inconstructible ? C'est vrai qu'avec des sponsors qui montrent l'exemple... Va-t-il couler ? non, c'est prévu en dur. Que font nos élus, rien, ils ne peuvent rien faire disent-ils. Mais le permis n'est toujours pas accordé semble-t-il et pourtant les travaux ont commencés. Au fait, est-ce qu'il y a dans le budget de cette manifestation une provision pour démantèlement comme c'est imposé pour les éoliennes ? Non, c'est pérenne ! Je me demande pourquoi on élit des élus. En tout cas la loi est bien à 2 vitesses quand on voit comment on fait chier le pauvre type qui met un panneau solaire ou un cabanon ou il faut pas. Un écoeuré de plus.