Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Atomic Anne" atomisée par un "mail fatal" !

16 Février 2009 , Rédigé par Isabelle LOIRAT Publié dans #Energies

 

Mais où est donc passée celle que tous les médias encensaient encore hier comme "la femme la plus influente du monde", celle que le JDD, Journal Du Dimanche, qualifait encore il y a peu de "princesse de atomes"  ?
Quand on ne lui servait pas carrément la soupe à l'occasion de la sortie de son dernier bouquin sur les plateaux TV "mais alors si je comprends bien, vous êtes plus écologiste que les écologistes !", lui dit le journaliste complaisant, le tout sans aucun contradicteur bien sûr.


Pourtant hier rien dans le JDD, pas un mot sur les déboires d'Anne Lauvergeon, puisque c'est bien d'elle qu'il s'agit, pas plus que sur ceux de son "bébé" AREVA soi-disant  "champion du monde du nucléaire".

Aujourd'hui, ce qu'on peut lire en ce qui concerne la princesse déchue, c'est qu'elle "se trouve dans la pire des situations", "chemin de croix", "période périlleuse", Anne Lauvergeon manque de crédit", "Anne Lauvergeon n'a pas vu le coup venir", Anne Lauvergeon est sous surveillance rapprochée", Anne Lauvergeon n'est plus fiable", "peut-on encore sauver le soldat Lauvergeon ?" "Sa méthode et son style ne font plus l'unanimité", Areva à court d'argent etc... (sources Le Point 1899 du 5 fév 2009 et Marianne du 14 février 2009)

Mais que s'est il passé ?

Anne Lauvergeon a reçu le 21 janvier 2009 un "mail fatal" de Peter Löscher, le patron de SIEMENS, lui annonçant le retrait de SIEMENS d'AREVA . Siemens possède 35 % de AREVA NP (la partie qui construit les centrales nucléaires) que AREVA doit donc racheter. Coût estimé 2 milliards.

Donc la question c'est par qui remplacer SIEMENS ?
 Et c'est là que cela se corse.

ALSTOM par exemple ?  

Ceci serait perçu comme un véritable "cadeau à l'ami BOUYGUES" lequel possède 30% d'ALSTOM. A l'ami parce que tout le monde sait que Martin BOUYGUES est un ami proche du président de la République. Mais ce dernier est aussi devenu très copain avec le patron d'ALSTOM, Patrick KRON. Cela fait un moment que ALSTOM et BOUYGUES lorgnent du côté d'AREVA et du nucléaire et envisageaient même de créer un "groupe global" autour du génie civil avec Bouygues, du nucléaire avec AREVA et des turbines avec ALSTOM. Voilà qui ressemble fort à un autre arrangement entre amis et surtout à une privatisation d'AREVA donc du nucléaire !
Mais cette hypothèse ne convient pas à Anne Lauvergeon. Elle aurait préféré...
TOTAL ! le "pollueur sponsor" !


AREVA  a donc besoin "d'argent frais" et sa présidente est aux abois. Récapitulons :

Il lui faut 2,7 milliards d'Euros pour ses investissements 2009.

Il lui faut 2 ou 3 autres milliards pour reprendre les 35 % de SIEMENS

 A cela il faut bien sûr rajouter le coût des 38 mois de retard du chantier de l'EPR finlandais (toujours en construction) qui s'élève à 2,4 milliards d'Euros. Ce qui porte tout de même le coût total de l' EPR à 5,5 milliards (contrat initial était évalué à 3 Milliards) pour un nouveau "joujou nucléaire" qui ne marche toujours pas.

Comme dit un fonctionnaire de Bercy, "on va perdre notre culotte en Finlande".

La dette d'AREVA vient même d'être "dégradée" (par agences de notation).

Enfin AREVA  a d'autres problèmes. En 2008 AREVA n'a placé aucun réacteur dans le monde, et on apprend finalement que les commandes de centrales ne sont bien souvent que des "lettres d'intention" ex: Inde.

Reste à voir quelle solution sera adoptée. En tous cas j'espère que ce ne sera pas celle du renflouement d'AREVA par les contribuables citoyens à qui on ne demande jamais leur avis dès lors qu'il s'agit du nucléaire.

Le nucléaire est un cul-de-sac parce que basé sur une ressource fossile et non infinie, l'uranium au même titre que le charbon et le pétrole.
Le nucléaire n'est pas la 3è révolution énergétique tant vantée par "Atomic Anne", il empêche et retarde même cette révolution énergétique qui nous permettrait de passer aux énergies renouvelables.

Il ne fallait pas qu'AREVA mette tous ses oeufs dans le même panier (percé).






 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Isabelle Loirat 10/06/2014 13:25

5 ans + tard, le réacteur EPR est devenu un "accident industriel" pour Pierre Blayau, président du conseil de surveillance d'AREVA : "La Cour [des Comptes] met en exergue ce qui ne va pas, c'est
naturel, mais beaucoup d'opérations se passent bien. Nous avons il est vrai un accident industriel avec l'EPR d'Olkiluoto en Finlande." Journal Les ECHOS des 28 et 29 Mai 2014, page 17, itw de
Pierre Blayau "Il y a des nuages qui s'amoncellent au dessus- du nucléaire français"

Patricia 17/02/2009 09:18

Excellent billet Isabelle!