Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tandis qu'Obama rêve du TGV français, la France s'apprête

18 Avril 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

à construire un gros aéroport inutile et mal ficelé sur le plan financier à Notre-Dame-Des-Landes (projet NDDL) à 20 km de Nantes. Cherchez l'erreur...

La DUP de ce projet anachronique et dispendieux (pour moins de 3 millions de passagers, cela fait bien rire nos amis US et d'ailleurs) a été signée par le Premier Ministre en personne le 10 février 2008.

Là où Obama va mettre 8 milliards sur le rail (25 fois moins polluant que l'avion), nous nous allons mettre la moitié (NDDL estimé à 4 milliards d'Euros par la DGAC (source Ouest France Octobre 2002) sur un aéroport "ringard" dès son ouverture.

Le pire c'est que nous sommes tous concernés, puisque c'est l'Etat qui porte le projet. Ce sont donc nos impôts à tous qui vont le payer.


Barack Obama a mis jeudi sur les rails la première étape d'un
vaste projet de train à grande vitesse pour désengorger aéroports et agglomérations et rattraper le retard sur la France (voir Lci Tf1)

Obama a cité l'exemple de la France où "le système à grande vitesse a sorti des régions de l'isolement" et de l'Espagne où "une ligne à grande vitesse entre Madrid et Séville connaît tellement de succès que plus de gens voyagent entre les deux villes en train, qu'en voiture et avion combinés".  "
Il n'y a aucune raison pour que nous ne puissions pas faire cela.
...
Obama a souligné que son plan allait permettre de créer des emplois, de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d'aider les Etats-Unis à atteindre l'indépendance énergétique. Le plan sera financé en prélevant huit milliards de dollars sur les 787 milliards du plan de relance voté en février par le Congrès. En outre, Washington dépensera un milliard par an sur cinq ans pour ce projet.


Il faut lancer maintenant ce «projet à long terme» qui ne relève pas d'une vision «utopique» de l'avenir, a fait valoir le chef de la Maison Blanche, citant les lignes à grande vitesse déjà en service au Japon, en France ou en Espagne.

L'info a été reprise dans tous les médias.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CITTE 22/04/2009 00:25

Il est grand temps d'initier un collectif d'élus de tous bord pour exiger un gel du projet en attendant un re-chiffrage de celui-ci plus réaliste et surtout réactualisé suite à la crise, et le confronter à une étude et un chiffrage d'un projet alternatif à Nantes Atlantique. IL est impossible de dire que c'est irréaliste sans une vraie étude. De plus, un tel investissement doit se faire et se voir à une échéance de 25 à 40 ans et donc dans un plan global "DURABLE" ("socio-économico-environnemental" ma préférence allant pour "enviro-socio-économiquement") viable et réaliste d'anticipation des déplacements futurs. La D.U.P. de Notre Dame des Landes est montée sur des concepts du passé dépassés. Que ce collectif d'élus que j'appelle de mes vœux permette l'émergence d'un vrai projet d'avenir pour nos besoins en déplacements futurs.

Ce collectif et l'étude d'u projet alternatif à Nates Atlantique sera il me semble un catalyseur qui permettra à de nombreux élus de pouvoir se dédire sans perdre la face et permettre des votes contre suite à des débats "pour" dans nos collectivités, au lieu de ce que l'on voit depuis trop longtemps des débats contre ou anti en commission ou en assemblé débouchant sur des votes pour !!! chercher l'erreur.
E.CITTÉ ex-candidat aux cantonales 2008.