Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des nouvelles du tram train et du RER

19 Mai 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Transports dont Vélo tram-train


Dans l'édition du 19 mai 2009 de Ouest France, en page Pays de la Loire, nous apprenons que le tribunal administratif de Nantes a rejeté le recours de Bernard Fourage le jugeant irrecevable au motif que ce dernier ne serait pas résidant et ne pourrait  "se prévaloir de la qualité d'usager de la ligne".
C'est faux bien sûr, car Bernard Fourage est domicilié en Loire Atlantique à Nort-sur-Erdre où il paie des impôts.

Rappelons que le consultant d'Esg Infra,  n'est pas contre la réouverture de la ligne Nantes Chateaubriant, bien au contraire.
Il est POUR la réouverture de cette ligne. Mais il estime que le choix du matériel n'est pas pertinent et propose à la place un RER ou TER. Il relève une dizaine d'irrégularités dans le dossier comme la commande de matériel pour 40 Millions d'euros avant l'enquête publique, la violation des lois Bouchardeau dites lois Environnement etc...
Mais tout cela ne compte pas.

Ce qui me sidère dans ce dossier c'est que le fond n'est même pas étudié. Et personne ne bronche...
D'ailleurs l'article ne figure même pas au panorama de presse transmis chaque matin par les services de la mairie de Nantes aux élus municipaux.
Pourquoi ?
Sans doute parce qu'au delà du tram train, ou derrière le tram train, se cache le Mistigri du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes soutenu par tous les pontes locaux PS et UMP, Jean-Marc Ayrault et François Fillon ancien patron de la Région étant bras dessus bras dessous dans cette inutile et coûteuse aventure. Alors on comprend mieux cette "entreprise de confiscation de l'information".

"Il s'agit une fois pour toutes de débarasser les pouvoirs de la crainte qui les hantait depuis des décennies : la crainte de l'enquête, l'emmerdeur qui va débusquer ce qu'on voulait cacher, le révéler au citoyen pour que sa réflexion mûrisse, et que l'indignation civique se construise, empêchant l'abus de se perpétuer."
François Bayrou, Abus de pouvoir, pages 184 et 185


C'est exactement ce que fait Bernard Fourage. Et nous les politiques, avons grand besoin de citoyens engagés pour éclairer notre lanterne et notre consentement.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article