Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

" Allègre et l'oxymore gouvernemental"

26 Mai 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Tartufferies


Dans une tribune transmise à nouvelobs.com, la vice-présidente du Modem et présidente de Cap21, Corinne Lepage, dénonce l'arrivée annoncée de l'ex-ministre PS au gouvernement. "Afficher Grenelle et Allègre, c’est vouloir faire coexister Tchernobyl et l’agriculture biologique", affirme-t-elle.

A lire aussi dans l'édition de  Libération du 26 mai 2009, dans l'article intitulé : "Réchauffement climatique : ça tourne Allègre" : " Faire entrer Allègre au gouvernement, c'est un oxymore; comme si on lançait un programme d'agriculture bio à Tchernobyl ". Corinne Lepage

Il y a des
 politiques qui s'expriment mal comme le président Sarkozy et d'autres comme Corinne Lepage ou François Bayrou qui vous font ouvrir des dictionnaires .

Oxymore, oxymoron :  nom  masculin - 1765 ; du grec oxumôron, de oxus "aigu" et môros "sot, fou". Terme de rhétorique. Figure qui consiste à allier deux mots de sens contradictoires pour leur donner plus de force expressive (ex. Une douce violence; hâte-toi lentement).
Source : Petit Robert de la langue française 2006

Rhétorique : Art de bien parler; technique de la mise en oeuvre des moyens d'expression (par la composition, les figures)


Lire la tribune de Corinne Lepage "Allègre et l'oxymore gouvernemental
sur nouvelobs.com


 
Photo La Voix du Nord

Allègre et l'oxymore gouvernemental

L’arrivée annoncée de Claude Allègre au gouvernement traduit en l’amplifiant et en le transformant la politique dite d’ouverture menée par le Président Sarkozy.

En imaginant seulement faire appel à Claude Allègre qui illustre en France le négationnisme écologique et le scientisme élevé au rang d’une religion, le faisant ainsi cohabiter avec Jean Louis Borloo, le Président pratique à l’échelle gouvernementale la politique de l’oxymore ; il s’agit en fait de réunir des contraires au sein de la même formule pour lui faire perdre toute signification.
En général, c’est une locution, qui permet aussi de prétendre à une forme de synthèse alors qu’il s’agit d’un non sens. Ici il s’agit ici d’un acte et non d’une parole.

En effet, cette arrivée traduit en fait la mort du Grenelle déjà mal en point dans les faits, même si Grenelle 1 était voté en juin.
Tous les choix, à commencer par le tout nucléaire, dont Allègre est un des grands thuriféraires, en témoignent.

Afficher Grenelle et Allègre, c’est vouloir faire coexister Tchernobyl et l’agriculture biologique, santé et produit cancérigène, Galilée et Lyssenko, c’est aussi illustrer le peu de cas qui est fait de la personnalité et de la politique des ministres qui, de toutes façons, ne sont là que pour le casting et l’application d’ une seule politique et une seule stratégie, celle de Nicolas Sarkozy, qu’il s’agisse de la politique officielle ou du projet réel et souverain. Il traduit également une forme de mépris pour ces personnalités, ramenées au rang de "prise de guerre" et pour l’UMP, de fait considérée comme incapable d’être un creuset suffisant pour le gouvernement.

Dans ces conditions, le choix fait par quelques personnalités de gauche ou même du Modem, (à moindre mesure si elles ont un passé de droite marqué), de rejoindre le gouvernement est d’autant plus grave. Il illustre à la fois la crise de la conviction en politique qui explique évidemment aussi la désaffection des citoyens et la crise profonde du modèle actuel des partis politiques.
Comment en effet les Français pourraient-ils croire les discours politiques, les projets, les promesses lorsque des responsables de haut niveau changent de camp et de lignes politiques dans un seul objectif : satisfaire leur égo...

Lire la suite sur nouvelobs.com

Corinne Lepage, Vice Présidente du Modem, Présidente de CAP21

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article