Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EDF veut augmenter ses tarifs de 20 à 30 % !

16 Juillet 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Energies

L'emprunt obligataire d'EDF n'a pas suffi. Il a pourtant permis de récolter près de 3 milliards auprès des Français.
Pierre Gadonneix, patron d'EDF demande maintenant une hausse des tarifs pour les consommateurs de 20 à 30 % sur une durée de 3 à 4 ans selon les sources.

Le gouvernement fait semblant de s'offusquer et tranchera à la rentrée. Gageons que l'Etat, actionnaire à 85 % d'EDFacceptera cette hausse (comme toutes les fois précédentes).

Décidément, les champions de l'énergie nucléaire ont bien des soucis en ce moment. Voir aussi les déboires d'Areva.

Pourquoi ce besoin d'argent à EDF ?

Certes le groupe est endetté 
(24,5 milliards d'euros fin 2008). Mais pas pour des investissements en France. 
EDF a acquis  50 % de l'activité nucléaire de l'américain Constellation Energy et racheté les centrales nucléaires de British Energy (13,5 milliards d'euros). Source Le Monde 16 juillet 2009.

Résultat des courses :

EDF veut augmenter ses tarifs de 20 %. En voilà un chouette coup de pouce pendant la crise.

EDF nous dit maintenant qu'il faut construire des centrales thermiques pour éviter d'importer lors des pointes de consommation.  
Pourtant souvenez vous, on nous a toujours dit que l'énergie nucléaire n'était pas chère, que le choix du nucléaire devait nous permettre d'assurer notre indépendance énergétique etc...

Mais on avait simplement omis d'inclure les coûts de la gestion des déchets nucléaires, du démantèlement des centrales, le coût des nouveaux réacteurs EPR, soit 4 milliards l'unité, tous ces petits détails qui comptent.

On voudrait rallonger la durée de vie des centrales nucléaires pour la porter à 40 ou 60 ans !
Où est passé l'argent prévu pour le démantèlement ? Espérons qu'il n'a pas été "joué" en bourse avant la crise financière ou englouti dans les projets d'EPR (Flamanville, Finlande et Penly)

On essaie même de refourguer discrètement des projets de décharges pour déchets nucléaires dans des petites communes de moins de 100 ou 1000 habitants, sûrement en promettant du développement économique aux décideurs du coin.

Des articles et des émissions commencent à sortir sur les travailleurs du nucléaire, appelés les "nomades du nucléaire" ou "soutiers du nucléaire"

Quel est leur état de santé ? Quel en sera le coût pour la collectivité ?

Et les citoyens dans tout cela ?
On ne leur demande jamais leur avis sur les choix énergétiques, surtout lorsqu'il s'agit du nucléaire qui a été soigneusement mis de côté lors du Grenelle de l'Environnement.

On ne leur laisse que le choix de...payer la facture.


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

dubout 16/03/2010 09:53


Les nomades, soutiers, prestataires sortent du silence pour demander leur reconnaissance et ne plus être invisible. Ce sont eux qui chaque jour font tourner la machine alors que l'on ne parle que
de production, profit...
"Je suis décontamineur dans le nucléaire" un récit authentique écrit par l'un d'entre eux, vous les présente et vous raconte ce qu'il ce passe derrière ces grilles. Plus que des secrets, une
révélation. Le livre le plus radioactif de l'année. Visitez le site dédié:ledecontamineur.com