Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le groupe UMP demande un débat sur l'aéroport NDDL au prochain Conseil municipal de Nantes !

2 Octobre 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Conseil Municipal Nantes



Surprise hier à la réception d'un courrier de Jean-Marc Ayrault, député maire de Nantes :

Le thème de la prochaine communication thématique au Conseil Municipal de Nantes le 16 octobre 2009 choisi par le groupe "ensemble pour Nantes" (UMP) sera : 

"Le transfert de l'aéroport Nantes Atlantique à Notre-Dame-Des-Landes, quel intérêt pour les Nantais ?

Nous allons enfin pouvoir débattre de ce projet d'aéroport au Conseil municipal de Nantes où le sujet était tabou !

Nos collègues de l'UMP qui refusaient encore de participer l'hiver dernier à un débat transpartitaire organisé par les élus MoDem de Nantes avec les Verts, Solidarité Ecologie, Bernard Fourage, Françoise Verchère auraient-ils avancé sur ce dossier pour se poser ainsi la question de l'intérêt d'un tel aéroport pour Nantes et la Région ?

J'ai hâte d'entendre leurs arguments à tous. Jusque là, du PC à l'UMP en passant par le PS, tous avaient les mêmes : le sacro saint développement économique, la fausse saturation de Nantes Atlantique, le survol de Nantes etc...

Et nos autres collègues de la majorité municipale (pro NDDL) pourront ils eux aussi exprimer leurs doutes ?

C'est le moment où jamais de mettre leur nouveau discours sur le développement durable, la lutte contre l'étalement urbain, le financement etc... en cohérence avec leurs actes.

Bientôt ils vont se battre pour être les premiers à lâcher l'aéroport NDDL. Alors qui en premier ? Le PS qui a peur de perdre la Région Pays de la Loire ? L'UMP qui se targue maintenant d'écologie et qui aimerait bien récupérer la Région ?

Le conseil est ouvert au public, venez nombreux !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MAILLARD 31/03/2010 17:24


LETTRE OUVERTE AU POUVOIR POLITIQUE

SUJET : TAXE CARBONE


Il existe deux catégories d’hommes et femmes politiques :

- Ceux et celles qui le sont par ambition, attrait du pouvoir et désir d’enrichissement personnel : ils sont hélas, trop nombreux et méprisables !
- Ceux et celles qui ont la vocation de se préoccuper des problèmes de la société et de vouloir y apporter des solutions : on les cherche car ils sont trop rares !

C’est aux premiers que cette lettre s’adresse, ainsi qu’à ceux qui prétendent devoir les remplacer avec les mêmes arrières pensées…

La taxe carbone fait couler beaucoup d’encre et parler encore plus : toute cette cacophonie due à des intérêts peu avouables nous éloigne de plus en plus du but recherché.
Il est évident que ce but doit être d’encourager les entreprises, industries, administrations et collectivités diverses à chercher les moyens de réduire efficacement leur consommation d’énergies
polluantes.

COMMENT FAIRE ? C’est pourtant SIMPLE :

… au lieu d’instituer une taxe, qui était la solution proposée par la trésorerie nationale qui ne cesse de distribuer souvent abusivement l’argent qu’elle n’a pas, il est malgré tout possible de
trouver un moyen de récompenser les organismes pour l’économie d’énergie réalisée, qui serait déclarée par un rapport annuel de bilan carbone.

Pour les modalités d’application, il est évident qu’on ne peut s’adresser qu’à la deuxième catégorie d’hommes politiques citée plus haut : il va falloir chercher…

Remplacer une taxe par une réduction d’impôt : chercher l’opposition !

Attention, mesdames et messieurs les politiques, prenez garde d’être jugés dans quelques années et par nos successeurs sur les conséquences de votre manque de décision conduisant à éviter le plus
grand génocide que le monde ait jamais connu. Sans doute, étant morts vous pensez que çà ne vous concerne pas !

A la suite des catastrophes que nous avons subies et en vue de celles qui ne manqueront pas de se multiplier à l’avenir, que ceux qui ne croient pas aux effets du dérèglement climatique consultent
les victimes de la côte vendéenne, pour ne citer que les plus proches !




Ecrite le 27 mars 2010,

G. MAILLARD
27 avn chanzy
44000 NANTES



Avec mes respects, s’il vous plait, ne pas classer cette lettre verticalement


Geneviève 02/10/2009 17:17


ça c'est une bonne nouvelle ! Qui dit débat dit questions et réponses diverses. Réponses de ceux qui sont favorables au projet, de ceux qui s'y opposent, de ceux qui ont des doutes ! Bravo, on les
entendra toutes dans le même temps, le même lieu.
On compte sur vous tous, élus nantais Modem, Verts, Alternatifs !