Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Aéroport : la petite bombe de Ségolène Royal" Ouest France 03 10 2011

3 Octobre 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

"Aéroport : la petite bombe de Ségolène Royal"logo ouest france  

Ségolène Royal a proposé samedi à Nantes une remise à plat du projet, y compris de la concession à Vinci. Marc Roger

Ségolène Royal a proposé samedi à Nantes une remise à plat du projet, y compris de la concession à Vinci. © Marc Roger





Sa proposition de rouvrir une enquête publique sur Notre-Dame-des-Landes a pris sa propre famille politique à contre-pied.
Ségolène Royal était samedi matin l'invitée d'un débat organisé à Nantes par la fondation Terra Nova (dimanche Ouest-France du 2 octobre). En se prononçant pour la « réouverture d'une enquête publique » sur le projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, la candidate à la primaire a pris de court les membres de sa propre famille politique ; rompant le consensus socialiste autour de l'aéroport.

 

« Il n'échappera à personne qu'en Pays de la Loire, les représentants de tous les candidats aux primaires citoyennes soutiennent fermement le projet », ont répliqué d'une même voix Jean-Marc Ayrault, Jacques Auxiette et Philippe Grosvalet, respectivement maire de Nantes et présidents des conseils régional et général. Est-ce son soutien au candidat François Hollande qui vaut à Jean-Marc Ayrault ce coup de théâtre ? « Pas du tout. Quand il m'a soutenue en 2007, les choses étaient différentes, François Hollande n'était pas candidat. Et puis Jean-Marc Ayrault, c'est une voix, comme vous, comme moi », a répondu Segolène Royal, en ajoutant que si elle était élue, elle « compterait sur quelqu'un comme lui ».

Pour Jean-Philippe Magnen et François de Rugy, d'Europe Écologie - les Verts, cette prise de position inattendue est l'occasion de relancer le débat : « Ségolène Royal démontre que la question de Notre-Dame-des-Landes n'est pas une affaire locale, mais bien une problématique de portée nationale. »

Le Modem 44, qui défend le maintien de l'aéroport de Nantes-Atlantique, salue cette déclaration. « Nous souhaitons que cette prise de position permette enfin d'ouvrir un débat interne au sein du Parti socialiste sur cette question. »

Isabelle LABARRE Ouest France

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Lionel JOUAN 03/10/2011 14:29


La prise de position de Ségolène ne doit être prise que comme l’illustration la plus effrayante d'un opportunisme effréné, apanage hélas fréquent de notre classe politique. Distancée dans les
intentions de vote, elle est prête à n'importe quoi pour essayer de s'attirer la sympathie bienveillante des écologistes de gauche et du centre, voire de droite. Amis du MoDem ne vous laissez pas
prendre à ce piège grossier!!!


Isabelle 03/10/2011 16:37



Nous ne pouvons qu'accueillir favorablement  le changement ou l'évolution des responsables politiques sur ce dossier, même si c'est Ségolène Royal. On ne va quand même pas lui reprocher
de demander un moratoire et une remise à plat du dossier ! Nous ferons de même avec tous les autres.