Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Calcul mental, craintes et mobilisation policières

23 Mars 2012 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

Mobilisation exceptionnelle des forces de police demain, "du jamais vu à Nantes" pour une manifestation pacifique pour l'arrêt immédiat du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes. Avant même le début de la manif, nous savons qu'il y aura déjà au moins "1 500 hommes dont une dizaine de compagnies de CRS et de gendarmes mobiles". Mais parmi les opposants, il y aura plein de femmes :), merci d'être gentil. Quand on vous dit que l'Etat se désengage partout mais pas à Notre-Dame-Des-Landes. A certains endroits on met 300 hommes, à d'autres 1 500. Un peu raide, non ?

 

Est-ce qu'on ne pourrait pas mobiliser les forces de notre pays, de l'ordre, du renseignement, de l'armée et même de la justice sur des dossiers autrement plus sensibles et plus urgents que la surveillance des opposants au projet d'aéroport, des élus en écharpe, représentant du peuple, des journalistes (cf. affaire des "fadettes"), des associations (piratage des ordinateurs de Greenpeace), des mouvements politiques etc. ? Surtout en ce moment.

 

"Votre responsabilité en tant qu'organisateurs de la manifestation pourrait être engagée en cas de débordements, quels qu'en soient les auteurs" écrit le préfet de Loire-Atlantique (Presse Océan 23 03 12).

Comme si les organisateurs ou participants de la manifestation (Acipa, CéDpa, collectif d'élus, partis politiques, pilotes, associations, agriculteurs etc.) étaient condamnés d'avance en cas de "débordements". Est-ce qu'on menace ainsi les organisateurs lorsqu'il y a une manifestation contre la réforme des retraites ou la fermeture d'une usine ou une manifestation d'étudiants ou une marche blanche ou un apéro Facebook ou un rassemblement du FN au cas où il y aurait des débordements ?

 

Les porteurs du projet n'auraient plus qu'à envoyer discrètement des casseurs pour discréditer le combat contre ce projet d'aéroport inutile et basé sur des mensonges et une étude économique pipeautée validée par une Déclaration d'Utilité Publique (un seul gros papier pour rappeler ces faits aurait été bienvenu au milieu de la crainte policière et préfectorale) et le tour serait joué. Ou faire survoler les manifestants par les avions.

 

   

Quelques idées de mobilisation pour les moyens de l'Etat : les violences faites aux femmes ou aux enfants dûment signalées qui feraient bien d'être prises au sérieux, par exemple combien a t-on mis d'hommes pour courir derrière le type "activement recherché" qui avait cassé son bracelet de surveillance électronique avant d'aller massacrer une jeune fille de 14 ans à Bouguenais cette semaine ? Combien de forces vives pour surveiller ces  voyageurs "interdits de vol aux USA" vers d'autres destinations autrement plus inquiétantes que "Olbia, Ibiza ou Metz-Nancy" ?

 

 

Coincidence ou collusion et conflit d'intérêt : Vinci nous annonce aujourd'hui l'arrivée en juin d'une nouvelle compagnie low coast espagnole (nouvelle la tarte à la crème du transport aérien favorisée par les régions) une petite débutante, "créée fin février à Barcelone", née pour Nantes" , ainsi que tout plein d'ouvertures de lignes low coast au départ de Nantes, des lignes subventionnées avec de l'argent public à hauteur de 70 ou 80 %.

Ben oui, avec un prix de billet à "29 euros", il faut bien que quelqu'un mette la main au porte monnaie, pas Vinci bien sûr, ni la compagnie low coast, mais les contribuables.

 

Explication : "A toute nouvelle ouverture de ligne, nous offrons à la compagnie concernée un abattement de 80 % sur le coût de fonctionnement la première année, abattement qui se réduit ensuite" explique le patron de Vinci Airports."  (Ouest France , page 7 du 23 03 12).

Et la deuxième année, on menace de partir si on ne nous fait pas les mêmes bonnes conditions, idem pour la troisième année. Ensuite, on ferme la ligne, on va ailleurs et on recommence le même chantage aux subventions. Le tout pour un modèle économique et social "low-coast".*

A noter, le patron du tourisme et du "VAN", acteur normalement essentiel, n'a été informé que mercredi de cette bonne nouvelle. Allez, M. Blaise, y'a plus qu'à remplir les avions ! ça valait bien la petite photo couleur sur le tarmac.



A demain, RV à 13 heures à la statue du Général de Gaulle, au Pont Morand, Cours des 50 Otages à Nantes pour une manifestation pacifique et citoyenne contre ce projet d'aéroport. Au cas où, munissez-vous d'une écharpe ou d'un foulard ou tissu blanc en signe de non violence et pour rappeler si nécessaire que nous condamnons toute violence.  

 

 

Ouest France 22 Mars 2012, "Notre-Dame-Des-Landes, entre tracteurs et avions" page 6 France

 NDL-entre-tracteurs-et-avions-OF-22-03-12.JPG 

 

Ouest France 22 Mars 2012 page 6 France  "NDL Au delà des clivages"

"JL Mélenchon s'est prononcé pour un moratoire"

 François Bayrou est venu soutenir les paysans"

 

 

  Au-dela-des-clivages-OF-22-03-12.JPG

 

http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-Notre-Dame-des-Landes-entre-tracteurs-et-avions_fil-2124969_actu.Htm

 

* Pour en savoir plus sur le système des compagnies aériennes "low coast" et leurs liens vers les paradis fiscaux.

 

Grande manif à Nantes le samedi 24 Mars contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes http://www.reporterre.net/spip.php?article2768

 

Infos manif du 24 Mars sur le site de l'Acipa

 

"François Hollande vers un moratoire sur Notre-Dame-Des-Landes" ? 22 Mars 2012

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Patricia 23/03/2012 16:19

François Bayrou a aussi signé (député) la charte des élus qui doutent de la pertinence de cet aéroport, le CEDPA!