Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Communiqué du Collectif d'Elus qui Doutent de la Pertinence de l'Aéroport à NDDL

28 Janvier 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

Le maire de Nantes, principal porteur du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes veut installer des fermes dans l'agglomération nantaise tandis qu'il s'acharne aussi à bétonner les terres et et les fermes à 20 kilomètres d'ici, tout autour de Notre-Dame-Des-Landes. Réaction du CEDEPA.

 

 

Paroles, paroles…

 CEDEPA

 

 

           

  

Le Collectif d’Elus qui Doutent de la Pertinence de l’Aéroport a lu attentivement la présentation par Nantes-Métropole de sa politique concernant l’agriculture périurbaine. En visite à Bouguenais, J.M.Ayrault a en effet affirmé sa volonté de remettre en culture les 500 ha de friches de l’agglomération et d’y installer de nouvelles exploitations.

 

 Fort bien. Mais il y a plus de dix ans que le diagnostic a été posé, que les outils ont été identifiés (maîtrise du  foncier, préemption des sièges d’exploitation libérés etc.),  qu’études et colloques ont eu lieu, que des  délibérations ont été prises…Quels moyens financiers  ont été affectés concrètement à ce programme ? Avec quels résultats ?  Quels moyens  y seront affectés demain ? Comment expliquer que malgré tous les discours sur la préservation de l’agriculture, le département de Loire-Atlantique soit un des départements où l’artificialisation des sols est la plus rapide ?

 

Comment surtout expliquer qu’on parle AMAP, productions de proximité et que dans le même temps on continue à porter le projet de Notre Dame des Landes, destructeur d’une zone agricole bien réelle et active de 2 000 ha, soit plus de 6 ans des objectifs fixés de surface dédiée à l'urbanisation sur tout le territoire du SCOT dont vous êtes le Président ?

 

 Redonner à l’agriculture, sur l’agglo, des hectares de friches qui sont des espaces naturels non artificialisés,  ne compense en rien la destruction irréversible des sols que nous promet la construction de ce nouvel aéroport, avec 7517 places de parkings à l’horizontale !

 

Faut-il pleurer ou rire de la "ferme de démonstration" prévue par Vinci APS cahier 6 (6.1.3.4.4.3) qui prévoit "un espace d' 1m2 pour chacune des plantations de type blé, orge, maïs" ?

 

Encore un effort, Monsieur Le Président : les sommes que vous avez prévu de prêter à Vinci, affectez les  à la politique que vous voulez mener sur l’agriculture périurbaine, épargnez les terres de NDDL et vous serez alors cohérent et crédible ! Pour l’instant, vous ne l’êtes pas.

 

 

Communiqué de presse du CEDPA (Collectif d'Elus qui Doutent de la Pertinence du projet d'Aéroport à Notre-Dame-Des-Landes.) du 28 Janvier 2011

 

 

 

A ce jour, 825 élus ont déjà rejoint le CéDpa

 

Appel du collectif d'élus qui doutent du projet d'aéroport NDDL, juin 2009

 

Un collectif de 150 élus doutent de l'aéroport Notre-Dame-Des-Landes (2009)

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article