Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Serions-nous en train de perdre la bataille médiatique sur Notre-Dame-Des-Landes ?

22 Octobre 2012 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

Notre-Dame-Des-Landes. Serions-nous en train de perdre (momentanément) la bataille médiatique ?

 

Nous avons droit à une quantité (inédite) d’articles et d’images évoquant des affrontements entre "squatteurs" et forces de l'ordre sur fond de jets de grenades lacrymogènes depuis que les opérations d’expulsions et de destructions ont commencé sur la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes (Zone d'Aménagement Différé devenue Zone A Défendre pour les opposants ou Zone à Détruire pour les porteurs du projet).

 

Le choix des mots et des images est rarement anodin et le terme de "squatteur" crée la confusion dans les esprits.

Et surtout on s’éloigne du fond et des arguments rationnels du dossier qui font de ce projet d’aéroport une erreur, une faute grave en 2012.

On aurait aimé que les conclusions de l'étude économique demandée par les élus du CéDpa soient autant relayées.

On n'en serait peut-être pas là.

 

Là, c’est-à-dire à ce point de radicalisation où les opposants historiques et traditionnels ont été rejoints par des jeunes venus d’ailleurs qualifiés de « squatteurs », sans doute parce que le dossier n’en finissait pas de patiner jusqu’à s'embourber au milieu des considérations politiques et économiques. On perçoit clairement la volonté de la part des porteurs du projet de diviser les opposants entre eux pour garder la main.

 

Là, c'est-à-dire quand la liberté d’accéder ou de circuler librement à NDDL n’est plus quand on n'est pas riverain de la zone.

 

Là c’est quand on assiste à une telle débauche de moyens policiers. Ce n’est hélas pas la première fois qu’on assiste à une mobilisation colossale des forces de l'ordre à NDDL, mais cette fois elle est hors normes, indécente même, en miroir des besoins ailleurs dans le pays et de l’état financier du pays.

Est-ce que ces troupes de policiers et gendarmes en pleine forme ne pourraient pas être plus utiles ailleurs qu’à NDDL ?

 

Et eux ne campent pas dans la forêt sous la pluie.

 

Combien ça finit par coûter tout ça, cette débauche de moyens policiers ? Combien ça coûte de rameuter sans arrêt à NDDL ou à Nantes à chaque manifestation, 500, 1000 ou parfois jusqu’à 1500 policiers ou gendarmes, transports, hébergement, restauration, grenades lacrymogènes etc. ?

Des coûts à inclure dans le coût total du projet (pas comme les leurres de tram-train et TGV sur la vidéo de Vinci)

 

Là, c’est l’escalade, un risque de « Vietnam écolo » à Notre-dame-Des-Landes.

 

Soutien réaffirmé à tous les opposants du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes, à condition qu'il n'y ait pas de violence bien sûr, dans l'émission Cité A la Une Prun' Radio le 22 octobre 2012.

 

http://aeroportnddl.fr/file/Etude_pertinence_economique_NDL_CEDPA_oct11.pdf (l'étude à laquelle les porteurs du projet d’aéroport n'ont pas répondu alors qu'ils savent se fendre d'un communiqué pour un tag)

 

http://aeroportnddl.fr/file/4pages_cedpa_resultats_etude_oct11_couleur.pdf

 

http://zad.nadir.org/ (pour suivre en temps réel ce qui se passe à NDDL)

 

http://www.citizen-nantes.com/article-la-drole-de-guerre-de-notre-dame-des-landes-111536133.html

 

http://www.prun.net/emissions/cite-a-la-une-29-10-2012

 

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/10/16/le-difficile-decollage-de-l-aeroport-de-notre-dame-des-landes_1776021_3244.html

 

http://www.rue89.com/rue89-planete/2012/05/10/comment-hollande-demine-notre-dame-des-landes-pour-ayrault-232036 (10 05 2012)

 

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/05/09/l-aeroport-de-notre-dame-des-landes-le-bebe-de-m-ayrault_1698381_1471069.html

 

http://www.superno.com/blog/2012/10/assourdissant-silence-mediatique-sur-la-guerre-civile-contre-lecologie-a-layraultport-de-notre-dame-des-landes/(18 10 2012) 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article