Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vraie insécurité quotidienne c'est celle des femmes

22 Janvier 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Société

 

Et pas celle des cambriolages, des voitures brûlées et des téléphones portables volés, encore moins celle des cités que le président Sarkozy voudrait nettoyer au "Karscher".

 

"75 000 femmes sont violées chaque année en France, soit 200 par jour ou une toutes les sept minutes, selon le Collectif féministe contre le viol (CFCV), fondé en 1985".

 "10 % des femmes sont violées au cours de leur vie" 

 

"Une femme violée toutes les 2 heures et 25 000 cas de viols en France" selon les chiffres officiels.

Pour le viol, il y a les chiffres officiels et ce qu'on appelle "le chiffre noir du viol" (relatif aux agressions qui ne font pas l'objet d'une plainte).

On mesure le poids du secret, du tabou sur ce sujet. Très peu de victimes d'agressions sexuelles portent plainte, d'où ce décalage des chiffres.

 

La vraie insécurité c'est celle là, celle que toute femme connaît, petite fille, jeune fille, puis femme et même vieille femme, de se trouver sur la route d'un prédateur sexuel, d'un qui ne sert plus de sa tête pour réfléchir mais de son sexe, devenu arme. Pulsion de vie, pulsion de mort. Et cette arrogance du prédateur jusque dans les palais de justice... 

 

Pour une dont on parle, combien d'autres victimes dont on ne parlera pas ?

 

Depuis mardi soir et la disparition de Laétitia à Pornic, de 40 à plus de 600 autres petites ou jeunes filles ou femmes auront été violées , selon qu'on compte un viol toutes les 2 heures ou toutes les 7 minutes.

  

Oui, 617 femmes violées depuis 3 ou 4 jours, j'ai bien recompté, et encore, entre mon brouillon et la mise en ligne de ce billet il y en aura encore quelques-unes de plus parce que le compteur affolé - d'une société qui vit dans le déni de ce qu'elle a de plus immonde et ne fait rien - ne s'arrête jamais.

 

Pour une dont on parle, combien de victimes dont on ne parlera pas ?

Combien de disparues dans l'oubli, mortes et enterrées ou de survivantes mais mortes quand même si personne ne vient les aider ? Mortes physiquement dans leur corps, mortes psychologiquement parce que la peur, le sentiment de culpabilité, la culture du silence, mortes sexuellement.

 

La loi sur le viol de 1980 ne suffit pas.

 

 

Trente ans plus tard,  75 000 victimes par an, "d'après l'enquête menée en 2007 par l'Observatoire national de la délinquance (OND), un peu plus de 130 000 personnes âgées de 18 à 60 ans ont subi un viol en 2005 et 2006, presque exclusivement des femmes". 

 

  

 

Campagne nationale contre le viol lancée par 3 associations en novembre 2010

 

 

 

"La honte doit changer de camp"

 

 

"L'objectif de la campagne c'est de dire stop, ça suffit, y en a marre".

 

Campagne contre le viol

 

Le numéro d'urgence pour les victimes est le 3919

 

Numéro vert SOS Viols 0 800 05 95 95

 

www.contreleviol.com

www.sosfemmes.com (Nantes, 44)

 

Billet modifié le 26 01 11 pour rajouter les liens qui manquaient.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article