Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le ministre de l'Ecologie commence à lâcher l'aéroport NDDL

7 Mai 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

Extrait d'un article du Journal de l'Environnement du 6 mai 2010

 

Assemblée nationaleDix heures durant, les députés ont ferraillé sur les premiers articles du dernier texte transcrivant les engagements du Grenelle. L’opposition et la majorité se sont souvent affrontées, ont parfois trouvé des terrains d’entente. Au grand dam du gouvernement.

 

Les débats sont entrés dans le vif du sujet. Mercredi 5 mai, les 121 députés rescapés de la séance des questions au gouvernement ont commencé l’examen des centaines d’amendements du projet de loi « portant engagement national pour l’environnement », dit Grenelle II. Des discussions qui ont presque démarré avec un train de sénateur : en 10 heures de débat, 9 articles ont été définitivement adoptés. Il en reste donc 95 à voter avant samedi matin.

 

............

 

"Le projet d’aéroport international de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) n’a pas, en revanche, été franchement soutenu par le ministre en charge des transports.

 

« Il n’y aura pas d’aéroport qui aurait pour vocation un accroissement du trafic », a indiqué Jean-Louis Borloo.

De plus, a-t-il souligné, « il n’y aura pas de Notre-Dame-des-Landes si les conditions environnementales ne sont pas réunies. » Comprendre : si l’aérogare n’est pas raccordée à une gare ferroviaire.

 

Source : http://www.journaldelenvironnement.net/article/grenelle-ii-on-entre-dans-le-dur,17395

 

Oui, vous avez bien lu deux fois "il n'y aura pas de Notre Dame des Landes..." Les "si" que le ministre peut bien rajouter ne changent rien.

 

Le projet d'aéroport à NDDL résistera t-il au Grenelle II ?

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Benoît 09/05/2010 21:40


Ah, Notre Dame des Landes, pays de prairies humides et de terres argileuses... de noues et de glaise.
Y'serait pas en train de bourder, l'Ayraultport?