Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le "pari" touristique du VAN (Le Voyage à Nantes)

10 Mars 2012 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Nantes

Lu dans l'Express un supplément local sur le tourisme et la culture rédigé par des étudiants d'une école de communication "Nantes : le pari du tourisme" qui devait servir de support à une table ronde hier au CCO de Nantes. Point de vue d'une guide à Nantes.
 
Le papier commence par une grande photo du Château des Ducs de Bretagne légendée "Grand bal breton au Château". C'est intéressant pour une ville dont les élites s'attachent à construire une image administrative de Nantes, capitale des Pays de la Loire. Mais Nantes n'échappe pas à ses origines et racines bretonnes.
A Nantes, on a le Château des Ducs de Bretagne, la Tour de Bretagne, le pont Anne de Bretagne, le Sillon de Bretagne, sitôt passée la porte de Nantes, on arrive à Vigneux de Bretagne, au Temple de Bretagne etc., mais on a à peine le droit de dire qu'on est en Bretagne.
 
A côté de cela, on a fait un remarquable travail de mémoire à Nantes sur l'histoire du commerce triangulaire et de la traite négrière à partir de la grande exposition des "Anneaux de la Mémoire".
Et aujourd'hui, on a le sentiment que Nantes assume finalement mieux cette mémoire de l'esclavage (inauguration du Mémorial de l'abolition de l'esclavage le 25 mars prochain) que ses racines géographiques ou historiques bretonnes.
Pourtant, pour se vendre, à l'étranger ou ailleurs, il faut déjà savoir qui on est.
 
Jean Blaise, grand patron (non élu) de la culture à Nantes  a décidé quant à lui de mettre l'accent sur la Loire à travers la biennale d'art contemporain "Estuaire". Très bonne chose, que de vouloir réconcilier Nantes avec son fleuve.
Mais je ne pense pas qu'on réconciliera Nantes avec la Loire sur le dos de sa mémoire bretonne, et vice-versa, ceux qui voudraient en effet résumer ou réduire Nantes à sa seule identité bretonne ou son ancienne fonction de capitale d'une cour ducale itinérante échoueraient de la même façon.
Nantes est à la fois bretonne et "ligérienne", ville assise sur le fleuve à qui elle doit tout ou partie de sa richesse et de son ouverture au monde.
 
"On a de tout dans toutes les catégories mais on est premier nulle part".
 
C'est vrai. On a bien le Château mais il est 100 fois moins connu que les châteaux de la Loire. On a bien une cathédrale de style gothique (dont personne ne parle jamais) avec un magnifique tombeau de la fin XVè début XVIè, mais elle ne figure jamais au palmarès des grandes cathédrales. Nos musées (Beaux Arts et Dobrée) sont fermés pour plusieurs années et ne drainent pas encore de foules internationales. 
 
Exception faite de la Folle Journée, évenement musical et populaire crée par René Martin, véritable réussite qu'il convient de saluer, faute de grand site majeur figure de proue du tourisme à Nantes comme le Mont Saint Michel ou le musée Guggenheim de Bilbao, exemples cités dans l'article,  depuis quelques années, la ville met le paquet sur les divertissements de l'Ile de Nantes, ses Machines et son futur Manège des mondes marins.
 
Il faut plus qu'une "mise en scène et de la communication", plus qu'une signature "Nantes just imagine" qui ne veut rien dire et ne porte aucun mot clé dans son appellation pour attirer les visiteurs en période de crise et de développement d'une prise de conscience écologique.
 
Quelle(s) bonne(s) raisons de venir à Nantes, tout le temps, toute l'année comme on va à Venise, Londres, Lyon, Lille, Bruges ou Marseille ?
 
Pour développer le tourisme et la culture à Nantes, il est indispensable de ne pas négliger le lien entre Nantes et la mer, et le poids de la façade littorale. Je vois bien dans mon métier de guide que les clients me demandent une demi-journée ou une journée à Nantes et le reste sur la côte s'ils passent plusieurs jours dans le département. Il faut bien avoir conscience que les visiteurs sont la plupart du temps des visiteurs individuels qui viennent passer une journée à Nantes quand il pleut sur la côte qu'ils privilégient comme base de leur séjour en Loire-Atlantique ou en Vendée.
 
L'effet "Pollueurs-Sponsors" a t-il été corrigé depuis la première édition d'Estuaire ? (voir novembre 2008 sur ce blog)
 
 
Le "pari du VAN" (Le Voyage à Nantes). Le vocabulaire rappelle le monde aléatoire des paris, et ça fait beaucoup de "paris" avec de l'argent public cf. il y a aussi celui du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes qualifié dans les conclusions de l'enquête publique de "pari sur l'avenir".
 
Le "VAN" est ce qu'on appelle dans notre jargon, un "package ", un produit ou forfait touristique plutôt qu'une vraie DESTINATION touristique et culturelle.
 
 
 "Nantes capitale verte 2013" : je ne reviendrai pas dessus. 
 
L'article fait état d'une faible notoriété de Nantes. Nantes demeure une ville de passage. Confirmé. Et quand Nantes est connue, elle l'est souvent via son célèbre club de football, internationalement connu pour son "fameux jeu à la Nantaise", son école de formation et les valeurs sportives qui ont fait les grandes heures du club nantais.
 
 
Une grande photo du projet de pont transbordeur, et pas un mot sur les autres projets de franchissement de la Loire, comme le tram aérien ou téléphérique sur la Loire alors qu'une étude a été lancée par la ville ? Parti pris de l'Ekspress ou simple manque d'information ? Si les étudiants avaient pris soin de se balader sur le Net ou de nous contacter lorsqu'ils ont rédigé leur papier en janvier, nous aurions pu éclairer leur lanterne. C'est marrant les différences entre les écoles, d'autres étudiants savent très bien nous trouver, nous contacter et nous répondons toujours à leur demande de RV.
 
Un bon indice de la fréquentation touristique d'une ville ou d'un lieu : les autocars et la taille des parkings autocars. A Nantes, il n'y en a pas ou si peu (gare routière).
Toujours pas de toilettes publiques quand les touristes arrivent à la cathédrale et descendent de l'autocar après quelques heures de route. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir proposé avec mes collègues guides à Nantes depuis longtemps des solutions simples dont une allemande, simple et efficace à Jean-Marc Ayrault.
 
Rappelons aussi que l'Office de tourisme Cathédrale -Château n'est toujours pas accessible à toutes les  personnes handicapées alors que Nantes a fait par ailleurs de gros efforts en terme d'accessibilité pour tous. Dommage que l'un des sites "accueil" emblématiques ne le soit toujours pas.
On aurait aimé lire que notre proposition de regroupement des trois sites de l'Office de Tourisme avait enfin été retenue par la Ville (Procès verbaux des Conseil municipaux de février, avril et juillet 2011).
 
Un office de tourisme reste un outil indispensable pour un bon développement du tourisme dans une ville. Le nôtre est d'après la responsable de l'office encore classé "une étoile", soit le plus petit classement alors que les grandes villes de France et même des moyennes comme Angers affichent un classement "4 étoiles".
   
Nouvel hôtel de luxe rue de Strasbourg (rue de la mairie) à Nantes. La Ville vend à EIFFAGE un immeuble de 600 m2 situé rue de Strasbourg au prix de 800 000 euros pour construire un autre hôtel 4 étoiles. Là aussi pour qui connait les prix du marché quartier Cathédrale Hôtel de Ville Château, ce n'est pas très cher. Les hôtels de luxe, c'est le nouveau dada nantais, il va y en avoir un dans l'ancien palais de justice vendu par le conseil général 44, j'ai lu que les porteurs du projet Transbordeur en proposaient un aussi en hauteur sur la passerelle et le petit dernier rue de Strasbourg. Un hôtel de luxe : très bien, Nantes n'en avait pas, laissant s'échapper la clientèle vers la côte et La Baule en particulier. Encore que dans un ancien Palais de justice, le symbole soit maladroit. Mais deux ou trois hôtels de luxe d'un seul coup pour une ville qui n'en avait pas, n'est-ce pas un peu trop ? "Nantes et plus"... d'hôtels de luxe, non, ça je ne vais pas le prononcer, c'est entre nous.  ça me fait marrer cette multiplication d'hôtels 4 étoiles dans une ville qui a un office de tourisme classé 1 étoile c'est-à dire le plus petit classement national (procès verbal du cm du 1er avril 2011, page 89).
La Sem « Nantes Culture et Patrimoine change de nom pour devenir  «  Le Voyage à Nantes » et déménage, coût 900 000 euros de participation aux travaux. Côut total opération non indiquée. (Intervention I Loirat conseil municipal de Nantes de Juillet 2011)
Demande de Nantes Métropole de dénomination de la ville de Nantes en "commune touristique"
 
L'Office de Tourisme de Nantes Métropole (OTNM) est « classé en catégorie une étoile par arrêté préfectoral »
 
Pourquoi l'OT de Nantes n'est-il toujours pas classé "4 étoiles" comme dans les autres grandes villes ?
 
Quid de notre proposition depuis le début du mandat de regrouper les 3 sites de l'Office de Tourisme pour une meilleure cohérence, efficacité, moins de frais, moins de déplacements et navettes entre les trois sites actuels, pour une meilleure mutualisation, de meilleurs horaires d'ouverture etc.  ?
 
Accès handicapés OT Cathédrale ?
Même pas de WC à l’OT Cathédrale.
(Délibération 11,  question posée à Mme Bocher, élue en charge de l'Office de tourisme, intervention I Loirat Conseil municipal de Nantes de Février 2011)
Infrastructures hôtelières : 
Nantes avait un retard important dans les hébergements dit de luxe, Nantes n'en avait pas et en construit soudain quatre.
C'est vrai, le devis auquel je répondais hier est caractéristique de ce fait. Hébergement sur la côte pour clientèle VIP allemande, chaîne Barrière et excursion demi journée à Nantes.
Il faudra aussi des hôtels de charme, originaux et un hôtel de luxe, même entouré de boutiques chics ou de spas ne suffit pas à lui seul - sauf peut-être le Ritz, le Danielli ou la Mamounia - et encore ils ne peuvent être seuls des locomotives. touristiques.
    
Pas de grande destination touristique sans accès.
Nantes n'est pas "à 2 heures de Paris" comme le dit Mme Peneau  (pro aéroport NDDL, "n'en déplaise aux écologistes") mais à 2 h 10 au mieux et la plupart du temps à 2 h 20. Nantes a même raté une occasion d'être à 1 h 30 de la capitale comme Rennes a choisi de le faire.
 
Quelques unes des propositions des élus MoDem de Nantes sur ces questions. (Projet Loire MoDem Nantes, lancé en novembre 2007, document édition 2008)Projet Loire @MoDem
 
Demande de prolongement du classement Unesco de l'estuaire de la Loire. Reprise par JMAyrault à Mauves-sur-Loire mais pas de groupe de travail mis en place.  
 
Projet de Téléphérique sur la Loire (tram aérien, transport par câble). Une étude est lancée.
    
Le Phare de l'Ile de Nantes qui serait la station du téléphérique sur l'Ile de Nantes.
Proposition reprise par Jean-Marc Ayrault ? cf. Ouest France ce matin "Des citoyens dessinent la future Ile de Nantes"* 10 03 2012.
 
Bassin Neptune devant le château. Ce sera un miroir d'eau comme on en voit beaucoup maintenant, par exemple à Bordeaux. Bonne idée.
 
Regroupement des offices de tourisme
 
Accessibilité de l'office de tourisme Cathédrale- Château
 
 
Développement de pistes cyclables sécurisées, locations de casques, sièges bébés pour vélos, consignes  pour pouvoir proposer aussi des visites découverte de Nantes à vélo.
Article Ouest France du samedi 10 03 2012 par Philippe Gambert
  Citoyens-dessinent-future-ile-de-Nantes-OF-10-03-12--2-.JPG
  
Détail : Jean-Marc Ayrault veut lui aussi un phare ! Bonne idée M; Le Maire !JMA-veut-un-phare-sur-l-Ile-de-NantesOF-10-03-12-copie-1.JPG

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article