Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nantes. "Le tram aérien, c'est la solution" Presse Ocean 04 07 2011

7 Juillet 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Téléphérique- tram aérien - transport par câble

Article de Presse Océan du lundi 04 07 2011 suite au débat sur le franchissement de la Loire à l'ouest de l'Ile de Nantes lors du conseil municipal de Nantes du 1er juillet.    logo presse ocean

 

 

 

 

NANTES

DEPLACEMENTS. Le spécialiste français du transport câblé a présenté aux élus les vertus du téléphérique pour franchir le bras de Loire en aval de l'île de Nantes

 

"Le tram aérien, c'est la solution"

Le tram aérien c'est la solution Presse Ocean pages 10 et

 

   

 

Pierre Jaussaud propose une solution pour relever le défi du franchissement à l'ouest de Nantes.

   04 07 2011 Le tram aérien c'est la solution itw Pierre Jau

L'ancien directeur du Laboratoire d'essais mécaniques de l'institut polytechnique de Grenoble, Pierre Jaussaud est le spécialiste français du transport par câble. A ce titre, la cour d'appel de Grenoble fait souvent appel à ses lumières dans les affaires liées bien sûr au domaine du transport. Invité par les élus du groupe Centre démocrate, il a exposé sa vision d'un tram aérien à Nantes à l'occasion du conseil municipal vendredi.

 

Les atouts

 

"Je parle de tram aérien et non de télécabine. Pour moi, il représente la protection de l'environnement et la garantie des finances publiques". Il faut en effet savoir que le câble consomme quatre fois moins d'énergie qu'un tramway classique par personne transportée".

 

Le tram aérien permet de gagner de la place au sol, une chose rare

 

Le coût de la machine est elle aussi, assure le technicien, "quatre à cinq fois moins onéreux".

Si le tram aérien permet de s'affranchir des bouchons, il présente aussi "des vertus environnementales indéniables quand il ne brasse pas de poussières au sol. Depuis quelques années, les maladies pulmonaires sont en progression constante du fait d'une circulation automobile accrue en ville". A Nantes, le tram aérien "ni de gauche, ni de droite mais bien au-dessus" permettra aussi "de gagner de la place au sol, une chose rare et chère". Et si tout ela ne suffisait pas à convaincre, Pierre Jaussaud enfonce le clou de la sécurité : " Aérien, le tram provoque 27 fois moins d'accident que son homologue terrestre. L'Etat a imposé depuis les années 90 des contrôles qualité stricts sur la conception, la fabrication et l'exploitation des machines. Comment accepter avec de tels arguments la décision des élus d'opter pour un mode coûteux et plus dangereux ? Tout simplement parce qu'ils croient que les gens ne veulent pas du tram aérien. Ce qui est faux !"

Traverser la Loire via ce mode de déplacement est "la solution" selon le spécialiste savoyard. Et si ce fameux tram ne permettait que le transport de passagers, là encore il argumentera en affirmant que "le transport de marchandises est aussi possible". Il suffira alors de mettre à disposition des véhicules électriques pour le centre-ville. Une idée qui fait déjà son chemin à Nantes métropole...

 

Cédric Blondeel

 

Presse Océan - pages Nantes 10 et 11 Lundi 4 Juillet 2011

 

 

Ce qu'ils pensent d'un nouveau franchissement sur la Loire

 

"Avantages et inconvénients"

 

Ensemble pour Nantes. Julien Bainvel : "Téléphérique, tunnel, pont classique, chacun présente avantages et inconvénients. Tout dépendra de l'usage que l'on souhaite en faire".

PS. Jean-Marc Ayrault : "Les données finacières du transport par câble doivent être recalées.  Nantes métropole va examiner toutes les hypothèses, dont celle du pont transbordeur. Tout est lié dans ce dossier aux perspectives démographiques de la ville d'ici 2030".

Alternatifs. Bertrand Vrain : "Un nouveau franchissement routier destiné aux automobilistes ne nous semble ni souhaitable ni nécessaire. Par contre, un franchissement destiné aux transports publics et/ou ferré nous paraît judicieux".

Union démocratique bretonne. Pierre Even : "Pour franchir ce fleuve, les ponts restent le meilleur outil... Il faut deux nouvelles lignes de ponts à l'ouest".  

 

Quatre fois moins cher qu'un pont  04 07 2011 Le tram aérien c'est la solution Presse Ocean

 

Câble. Fondée sur le système de Medellin qui transporte 3 000 personnes par heure (et non par jour) l'idée d'un téléphérique a été lancée par la liste MoDem lors de la campagne pour les municipales de 2008. Le projet consiste à relier par une télécabine (téléphérique / tram aérien) la ligne 1 du tram, quai de la Fosse, à la ligne 3 à Rezé via deux gares intermédiaires desservant l'île de Nantes et la zone Atout Sud. (Rezé) "A l'époque, on nous avait pris pour des farfelus, se souvient Isabelle Loirat, conseillère municipale. Mais nous y avons toujours cru". Une liaison par câble coûterait "quatre à cinq fois moins cher qu'un pont" assurent les élus MoDem, "et ce mode de transport moderne, non polluant, a aussi peu d'impact sur le paysage".

 

Le pont transbordeur trace aussi sa route

 

Le projet de l'association Transbordés et du cabinet Paul Poirier reste plus que jamais d'actualité.

 

Même s'il n'a pas été présenté au conseil municipal, le projet de pont transbordeur avance son chemin. Dans trois domaines. Sur le plan politique d'abord. Jean-Marc Ayrault qui avait déclaré en 2008 "qu'un ouvrage de ce type ne résoudrait pas les problèmes de déplacement" a déclaré qu'il s'agissait bien d'un projet du XXIè siècle lors d'un entretien avec le président des Transbordés Yves Lainé et l'architecte Paul Poirier. Il semble aussi que Jean Blaise soit assez fasciné par cette initiative au service des intérêts touristiques nantais. Sur le plan économique, le projet affiné par la NPPI, la Nantaise de ponts et des Pilônes internationals a retenu l'attention de trois poids lourds : Eiffage, Freyssinet et Vinci. Un "business plan" prévoit un investissement que le quatuor pourrait prendre en charge à hauteur des deux tiers. Enfin les promoteurs peaufinent leurs arguments. "Dans le domaine des déplacements, rappelle Yves Lainé, le pont transbordeur préserve la navigation sur la Loire. Il permet de transporter, en même temps, deux chronobus de 29 tonnes chacun. Et son cadencement est compatible avec les transports en commun, toutes les quatre minutes, et ce sans rupture de flux". 

J-D Fresneau

 

 

Le transport par câble aussi préserve cette "libre navigation" dans cet "espace clé"  I. Loirat

 

L'info en plus

 

Un élément touristique

 

Le projet de pont transbordeur soutenu par l'association que préside Yves Lainé présente un élément touristique majeur qui s'associerait parfaitement à la création d'un terminal de croisière digne de ce nom. Le travail accompli par l'architecte Paul Poirier propose en effet d'utiliser totalement la passerelle située au sommet de l'édifice à 60 mètres de hauteur. Dotée de quatre ascenseurs, cette passerelle pourrait recevoir chaque année 250 000 touristes attirés par une vue aérienne de la ville. Et elle serait en outre dotée d'un restaurant, d'un centre d'affaires et même d'un petit hôtel à 65 mètres de la Loire.

 

____________________________________________________________________________ 

 

Pour lire les interventions des élus MoDem de Nantes, Benoît Blineau et Isabelle Loirat au conseil municipal du 1er juillet 2011

 

 Un grand merci à tous nos collègues du conseil municipal de Nantes pour leur participation active et cordiale à ce débat.

  

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article