Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les gros menteurs et le financement de l'aéroport à NDDL

17 Juillet 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

Je pose quelques instants ma ponçeuse et mes pinceaux. 

 

Il y a eu hier à Nantes une visite "en catimini" du secrétaire d'état aux transports D. Bussereau UMP pour signer un accord de financement pour le projet d'aéroport à NDDL avec les collectivités PS du coin. Un accord de financement signé en douce.

 

JMA bien sûr, qui a trouvé un moment dans son agenda hyper chargé (de maire de Nantes, député de Loire-Atlantique, président de la Communauté Urbaine de Nantes Métropole,  président du groupe PS à l'Assemblée Nationale, président du conseil de surveillance du CHU de Nantes etc...) pour signer un petit accord de financement pour son Ayraultport entre amis et voisins - Bussereau est l'éternel perdant face à Ségolène Royal chez nos voisins de Poitou-Charentes -  Il y avait aussi son vieux compère, le président du Conseil Général de Loire-Atlantique P. Mareschal, et la tête (dans le journal) du président de la région Jacques Auxiette. On dirait les compères dans Sylvain et Sylvette...

 

Aucune pub n'avait été faite bien sûr au sujet de cette visite en douce et de son objet, les élus Verts de la majorité locale n'ayant même pas été prévenus. Application du principe de JMA : "Mais qui est majoritaire dans ma majorité ?" En pleine affaire Woerth, ça la fichait mal de montrer au bon peuple que sur certains dossiers aussi coûteux qu'inutiles mais juteux à coup sûr pour d'autres, gauche et droite sont bien capables de s'entendre.

 

Alors qu'ont ils décidé en catimini ? ben justement que les collectivités et l'Etat c'est-à-dire nous, allions collectivement participer à la gabegie. Vous vous souvenez qu'au départ, surtout pendant les campagnes électorales ils nous disaient que jamais ô grand jamais les collectivités ne mettraient la main à la poche pour financer l'aéroport. C'était juste un gros mensonge. Finalement ils ont décidé que si et à hauteur de 115,5 M d'Euros et de 138,5 M pour l'Etat. J'adore le virgule 5 million, comme s'ils avaient la moindre idée de la facture finale pour les contribuables alors que le concessionnaire qui doit mettre entre 400 et 500 M reste encore à choisir.

 

Les collectivités locales (région, départements) vont donc financer leur " part de desserte routière et les compléments de financement de l'aéroport". Ils peuvent mettre tout ce qu'ils veulent là-dedans et qu'est-ce qui les empêche de refaire une petite réunion le 15 août ou la veille de Noël prochain pour décider, toujours à une poignée de compères - que finalement ce ne sera plus 250 M mais 350 ou 499, 5 Millions ? Un petit avenant au contrat et allez hop ni vu ni connu j't'embrouille sur le financement.

 

Prochain épisode : le choix du concessionnaire qui va construire NDDL. Qui va remporter le marché ? Bouygues, Lavallin ou Vinci ? Que du menu fretin et des petits enjeux financiers tout ça... Réponse sans doute un dimanche d'août.

 

Indéniables sont les liens entre les deux projets actuels de transfert de la métropole nantaise : l'hôpital et de l'aéroport. Déménager l'hôpital sur l'île de Nantes, c'est une façon détournée d'accélerer le projet d'aéroport à NDDL en prétextant du survol des avions sur le futur hôpital. D'ailleurs la nomination cette semaine d'un architecte belge M. Smets pour remplacer A. Chemetoff comme urbaniste de l'île de Nantes, qui a d'emblée annoncé qu'il validait l'idée de transfert du CHU n'est pas anodine et tend à monter que les choses sont entendues et qu'il n'y aura pas de vrai débat sur le sujet.

Déménager l'hôpital, c'est aussi une façon d'accélerer la spéculation immobilière sur les terrains ainsi libérés à Nantes Atlantique et maintenant dans le centre ville. C'est moche pour une grande ville de gauche qui se veut capitale culturelle en 2012.

"Capitale de la culture des compères."

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Benoît 23/07/2010 23:11


Faut pas s'inqiéter. Not'bon lider maximo des verts (vous savez, ceux qui ont fait l'OPA sur la tracto-vélo lors de son arrivée à Nantes")a contraint et forcé ces fourbes à donner leur parole,
croix de bois, croix de fer, si je ments, j'me tape un vert, de ne pas financer NDDL sous autre forme que d'avances remboursables(). Non, non, rien d'inquétant, on les tient.Dormez tranquilles.


Nicolas Dzepina 17/07/2010 21:18


"J'adore le virgule 5 million, comme s'ils avaient la moindre idée de la facture finale pour les contribuables alors que le concessionnaire qui doit mettre entre 400 et 500 M reste encore à
choisir"

400 a 500 millions a choisir par le concessionnaire: Sous quelle forme: Emprunt a rembourser sur 55 ans et a quel taux d'interet? Ou le concessionaire va-t-il proposer des émissions d'actions a qui
veut bien y mettre ses sous comme dans l'euro tunnel? Faudrait etre fou d'investir son argent dans un projet lié a un fiasco financier! Nantes-Atlantique malgré son aspiration interrégionale de
passagers n’a attiré que 2.6 millions en 2009. D’ou viendrons tous les autres passagers nécessaire pour payer tout cela quand je lis que sans les recettes des parkings… Nantes-Atlantique serait
deficitaire et que les investissements de la section aéroport, qui ont atteint un peu plus de 15,4 M€, ont été financés à hauteur de 87 % par l’emprunt. La chambre observe que la souscription des
emprunts est souvent intervenue prématurément si l’on examine le rythme de leur utilization

Rapport du 7 Aout 2007 de Jean Francois Gendron Page 16 :

http://www.ccomptes.fr/fr/CRC19/documents/ROD/PLR200732.pdf


Nicolas Dzepina 17/07/2010 19:38


Sous quelle forme: Emprunt a rembourser sur 55 ans et a quel taux d'interet? Ou le concessionaire va-t-il proposer des émissions d'actions a qui veut bien y mettre ses sous comme dans l'euro
tunnel? Faudrait etre fou d'investir son argent dans un projet lié a un fiasco financier! Nantes-Atlantique malgré son aspiration interrégionale de passagers n’a attiré que 2.6 millions en 2009.
D’ou viendrons tous les autres passagers nécessaire pour payer tout cela quand je lis que sans les recettes des parkings… Nantes-Atlantique serait deficitaire et que les investissements de la
section aéroport, qui ont atteint un peu plus de 15,4 M€, ont été financés à hauteur de 87 % par l’emprunt. La chambre observe que la souscription des emprunts est souvent intervenue prématurément
si l’on examine le rythme de leur utilization

Rapport du 7 Aout 2007 de Jean Francois Gendron Page 16 :

http://www.ccomptes.fr/fr/CRC19/documents/ROD/PLR200732.pdf


Pat 17/07/2010 17:07


Excellent!
Tu peux reprendre tes pinceaux après ce morceau de bravoure! Je partage sur FBook!