Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Projet d'aéroport du "grand ouest" ou le "syndrome du Minitel"

23 Juillet 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

L'expression "syndrome du Minitel" vient d'une journaliste du Nouvel Observateur Dominique Nora qui a écrit Les pionniers de l'or vert, ouvrage dans lequel elle s'est intéressée à la révolution des clean tech et green tech (technologies propres et vertes) et au développement exponentiel des énergies vertes dans la Silicone Valley en Californie. Voici ce qu'elle écrit sur son blog westsidestories :

 

"La France doit, elle aussi, prendre cette révolution au sérieux. Comme on a chez nous de très bons ingénieurs, on a une certaine propension à sous-estimer – voire à mépriser - ce qui vient d’ailleurs. C’est le syndrôme du « Not Invented Here ». Je me souviens encore que, quand je suis revenue à Paris pour terminer mon enquête sur « Les Conquérants du Cybermonde » qui racontait l’émergence de l’économie numérique américaine, je suis allée voir France Télécom. Et ils m’ont dit : internet ne viendra jamais en France. Nous, on a le Minitel ! C’était… fin 1994."

 

Elle invite la France à tirer des leçons de la fantastique expérience californienne, "ne serait-ce que pour nous départir de notre légendaire arrogance."

 

Le projet d'aéroport du "Grand Ouest" à Notre-Dame-Des-Landes (au nord de Nantes) est caractéristique de ce "syndrome du Minitel" et de l'arrogance et du conservatisme de nos dirigeants, droite et gauche confondues, qui veulent coûte que coûte construire un gigantesque aéroport ex nihilo pour un trafic de 2,5 M de passagers dans un monde qui change alors que partout ailleurs on développe le ferroviaire et que le Royaume Uni, le Portugal viennent d'annuler leurs projets de construction ou d'extension d'aéroport à Stansted ou à Lisbonne.

 

L'Histoire les jugera, leur mémoire finira au gibet de Montfaucon.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article