Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Retour de conseil "municipâle" à Nantes le 8 octobre 2010

11 Octobre 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Conseil Municipal Nantes

 

Tradition oblige, les lendemains de conseil, nous publions quelques unes de nos interventions pour informer les Nantais et les militants sur notre travail sans attendre deux ou trois mois que le procès verbal du conseil municipal soit mis en ligne par la mairie. Vendredi c’était un petit conseil, pas de nouveau grand dossier, à part la réforme des tarifs de cantine, bref ce que j'appellerai un conseil "municipâle".

 

 

Le député-maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault présentait trois vœux (Lire l'ordre du jour du conseil municipal du 8 octobre 2010) qui portaient sur l'accès à l'école des enfants handicapés, l'accès à l'école pour les enfants de moins de trois ans et le logement social. "Sujets auxquels le MoDem attache justement une grande importance notamment celui de l'école comme facteur de cohésion sociale entre toutes les composantes de la population, sujets qui valent mieux que l'expression de voeux peut-être pieux, mais certainement pas innocents".  (J. Fouqué)

Voici notre réponse :

 

Conseil municipal de Nantes du 8 octobre 2010 (Voeux du maire)

Intervention Isabelle Loirat groupe Centre Démocrate (MoDem)

 

 

"M. le Maire, mes chers collègues,

 

Nous votons ces trois vœux qui auraient pu être regroupés en un seul et sous un seul titre : « la complainte de JMA sur le désengagement de l’Etat » que vous invoquez à chaque fois que vous êtes face à une difficulté.

 

Ce n’est évidemment pas sur l’accès à l’école des enfants handicapés ou sur le logement social que l’Etat ET les collectivités locales doivent se désengager et faire des économies mais sur d’autres projets dont la pertinence et l’urgence ne sont toujours pas prouvées.

 

Est-ce bien au conseil municipal de Nantes, Monsieur le Maire, que vous pensez faire avancer ces questions importantes ?

N’est-ce pas plutôt à l’Assemblée nationale ou dans le bureau du Premier ministre que vous devriez porter ces vœux ? 

  

Nous remarquons que parfois vous savez très bien solliciter l’Etat ou le Premier ministre pour des projets qui vous tiennent VRAIMENT à cœur.

 

Je vous remercie de votre attention."

 

Ah ce n'est pas facile d'être dans l'opposition même quand elle est « constructive », comme le reconnaissait Marie-Françoise Clergeau, lorsqu'elle est venue s'asseoir à notre table au déjeuner du conseil. Un déjeuner « transpartitaire » en quelque sorte, autour des élus MoDem, la première adjointe au maire (PS) en charge du sport, Bertrand Vrain (Alternatif 44) qui s'occupe des déplacements doux et de Nantes Gestion des Equipements (NGE) et Céline - qui c'est ? - Barré du groupe « Ensemble pour Nantes » (UMP).

La pauvre Mme Clergeau ne connaissait pas encore le franc parler ni la mémoire d'éléphant de notre nouveau collaborateur Patrick Boucheron, elle en a eu pour sa curiosité. Ancien trader devenu bouquiniste, homme au foyer "pas demeuré" comme dirait "Ma Zazie à moi", fidèle contributeur de "la boite à idées", nous travaillons ensemble depuis la fondation du MoDem et les municipales de Nantes 2008, nous lui souhaitons la bienvenue à la mairie de Nantes.

 

Bon ce n'est pas parce que l’adjointe au Sports a partagé avec nous le saumon aux épinards – pour ne pas gâcher l’ambiance, je n’ai pas demandé d’où il venait, s’il était exempt de mercure etc…-  que notre proposition de réaménagement de la piscine des Dervallières a été acceptée (question d’actualité posée par Benoît Blineau l’après-midi, voir aussi le dernier numéro, page 22 de « Nantes Passion » octobre 2010).

 

Conseil municipal de Nantes du 8 octobre 2010

 Intervention Benoît Blineau groupe Centre Démocrate (MoDem)

 

Aménagement de la piscine des Dervallières

 

Monsieur le Maire, Chers (es) Collègues,

 

En 1989, vous promettiez l’étude de la construction d’une piscine olympique à Nantes.

 

Dans votre programme, en 2008, vous deviez construire avec Nantes Métropole, un grand équipement aquatique, à vocation ludique et sportive (piscine olympique).

 

Aujourd’hui, le projet est abandonné pour des raisons financières.

 

Les Elus du groupe « Centre Démocrate » proposent une solution alternative, adaptée à la crise : l’aménagement du bassin des Dervallières (cette piscine n’étant ouverte actuellement que deux mois par an).

 

La construction d’une couverture amovible permettrait l’utilisation annuelle et élargirait ainsi l’offre de loisirs, tout en solutionnant le manque de créneaux pour les clubs de natation.

 

Ce projet, s’appuyant sur l’existant,  est possible avant la fin du mandat et permettrait à la Ville de Nantes de combler le manque de piscines et de répondre ainsi à la demande des nageurs nantais !

 

Monsieur le Maire, serait-il possible de mettre à l’étude cette proposition ?

 

Pour l’année prochaine, est-il possible d’élargir également le temps d’ouverture de la piscine (par exemple, de mai à septembre) ?

 

Que comptez-vous faire pour satisfaire les sportifs Nantais, en particulier pour cette discipline ?

 

 

Réponse de l'adjointe au Sport Marie-Françoise Clergeau : « Bonne idée » mais c'est "NON" au motif qu’il n’y a "pas de sous" et que ce n'était « pas dans le programme de JMA, "Nantes et Plus". Pourtant des sous il y en a, comme le rappelle très justement J.A, un lecteur d'Indre (44) dans un post publié samedi matin dans Ouest France : « Mais il y a quand même de l’argent pour l’aéroport de NDDL puisque le montage financier, après le vote des élus des collectivités, sera finalisé en apparence avec le seul bénéficiaire, le bétonneur Vinci. »

 

  

Conseil municipal de Nantes du 8 octobre 2010

Intervention Isabelle Loirat groupe Centre Démocrate (MoDem)

 

 

Délibération 6 : label "Cit’ergie"

 

« Le label Cit’ergie  récompense une collectivité pour sa  politique énergétique et climatique locale exemplaire »,  le premier principe directeur en est « la cohérence » et le second « l’exemplarité ».

Ne pensez-vous  pas que l’épineux dossier de l’aéroport NDDL ne contrecarre l’obtention de ce label ?

Ou pire que la Ville de Nantes ne se fasse à nouveau épingler comme l’an dernier avec le « Civitas Award » lorsque dans l’émission CO2 mon Amour sur France Inter les journalistes avaient moqué le « malencontreux télescopage de la part des élus nantais » qui d’une part « se félicitent du prix reçu » et de l’autre ont choisi la même semaine pour adresser « une déclaration solennelle soutenant le projet d’aéroport très controversé de Notre-Dame-Des-Landes ».

 

A quoi ça sert de payer pour obtenir des labels « écolos » avec ticket d’entrée à 60 000 Euros si c’est pour faire tout le contraire sur le terrain ?

Pouvons nous vous conseiller de dépenser votre ENERGIE et l’argent des Nantais dans des actions concrètement respectueuses de l’écologie qui vous permettront à coup sûr d’obtenir des labels écolos, gratuits eux.

 

 Je vous remercie de votre attention."

 

 

 

Ah si un détail, dans les annexes d’une des dernières délibérations, on a appris que Jean-Marc Ayrault s’est lui aussi – y’a pas qu’Obama - séparé d’un « ami de trente ans », un journaliste, son ancien chef de rédaction du magazine municipal « Nantes Passion » qui bossait pour lui depuis 1989. On était très surpris car l'information n'avait fait aucun bruit contrairement au départ de Chemetoff. Cela n’a pas dû bien se passer car il est question dans la délibération « d’indemnisation des agents contractuels irrégulièrement évincés.»

 

Ah j’oubliais, il y a aussi ce fameux dossier de réaménagement de la salle du conseil municipal de Nantes à 400 000 euros. Oui je sais ça fait un peu "versaillais" comme coût de réaménagement mais nous l’avons voté lorsque nous avons vu dans quelles conditions déplorables et vétustes le public était accueilli lorsqu’un hommage a été rendu le matin à deux anciens membres du conseil municipal et que les familles n’avaient même pas assez de place pour s’asseoir. Nous espérons bien que pour ce prix le matériel informatique sera compris et nous serons vigilants quant aux éventuels avenants de l’adjoint au Bâti. Nous avons par ailleurs l’intention de demander au maire que pour ce prix là une place plus grande soit faîte au public dans le projet de réaménagement de la salle du Conseil. En effet il y a peut-être besoin d'un peu moins de places pour son staff personnel, secrétaires, assistantes et assistants divers, directeurs de services, ses dircom’ et ses dircab’ et je ne sais qui encore.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article