Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Veilles de fêtes et vacances toujours propices aux coups fourrés sur le projet d'aéroport Notre-Dame-Des-Landes

8 Janvier 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

Paquet d'articles et d'alertes reçues depuis le réveillon sur l'aéroport Notre-Dame-Des-Landes (NDDL).  Jeudi 30 décembre 2010, le nouveau secrétaire d'Etat aux Transports T. Mariani a signé pour l'Etat un contrat de concession du futur aéroport de Nantes à NDDL avec Vinci pour 55 ans. L'information, est reprise partout jusque dans La Provence ! La poisse, j'en avais plein ma boite mails, c'est tout juste s'il n'y en a pas plus que des messages de bonne année.

  

La veille des fêtes, il ne faut pas être trop regardant sur la qualité de l'info, la plupart des articles reprend en boucle un communiqué de presse de Vinci et la même dépêche AFP  et on retrouve tout un tas de bêtises comme "Nantes Atlantique menacé de saturation", l'aéroport sera "desservi par un tram train",  la plateforme en béton (sur 1600 hectares) devra "s'insérer au mieux dans le bocage environnant", le coût du futur aéroport miraculeusement revisité pour Noël à 450 millions, Qui dit mieux ?  etc.   

 

(NKM très décevante sur le dossier, ne fait pas mieux que C. Jouanno ou Borloo.)

   

On apprend qu'une nouvelle société "Aéroports du Grand Ouest" (AGO) a été fondée.  

Tiens, ça sonne comme  (ADO) "Aéroports de l'Ouest"  issu du contre-projet transports de ESG INFRA. Mais attention à ne pas se faire avoir, AGO n'est pas ADO du tout.  

 

Là où AGO ne regroupe que les aéroports de Loire-Atlantique (44) Nantes, Saint-Nazaire et Montoir et reste donc cantonné à une vision locale pour un aménagement censé être à l'échelon interrégional, ADO propose de mettre en réseau le tripôle aéroportuaire Angers (49) Nantes (44) Rennes (35) reliant ainsi plusieurs départements et régions de Pays de la Loire et de Bretagne entre eux et à Paris et d'optimiser par de bonnes dessertes ferroviaires les aéroports existant.

 

Derrière AGO se cache la mort de l'aéroport international de Nantes Atlantique, puis celle de l'usine Airbus de Bouguenais qui se retrouvera sans piste ou avec une piste trop chère à entretenir seule. Derrière AGO se cache aussi la mort programmée d'Angers Marcé, contre laquelle l'association NEXUS (Noeud) se bat. Pourquoi pas celle de Rennes Saint-Jacques  par la suite ?

Le groupe Vinci, "mastodonte du BTP"  dans sa logique de Concentration -  Rentabilité voudra éliminer toute concurrence autour de NDDL, la construction d'une nouvelle plateforme n'étant évidemment pas rentable si d'autres aéroports survivent autour dans un rayon de 100 à 300 kilomètres.

Pourtant développer le chiffre d'affaires de Vinci et prendre les bonnes décisions politiques pour le développement des transports et l'avenir économique de nos régions, ce n'est pas le même job,  ce ne sont pas les mêmes intérêts, ça ne devrait pas être fait par les mêmes et surtout pas confié à des intérêts privés d'un groupe de BTP !

 

Et comme on leur confie peu à peu la gestion de tous les aéroports, pourquoi se gêneraient ils pour fermer ? Une entreprise privée fera encore plus ce qu'elle voudra qu'une CCI bien en cour avec le pouvoir local et national.

  

ADO propose de partager l'activité (et les nuisances) entre les plateformes existantes et repose sur la complémentarité / l'intermodalité Air-Rail.

 

Rappelons que dans le financement officiel chiffré maintenant à 450 millions d'euros pour deux pistes (on était encore à 550 millions aux dernières nouvelles, pas une seule desserte ferroviaire n'est financée. Donc on aura à l'ouverture en 2017 un aéroport en accès "tout automobile", pour le plus grand bonheur de Vinci, constructeur et gestionnaire de parkings.

 

Une qui est bien décevante sur le dossier c'est NKM :  "Nathalie Kociusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement et Thierry Mariani se félicitent de l'avancée de ce dossier stratégique pour le développement des régions du Grand-Ouest qui, avec cette signature, rentre dans une phase opérationnelle", dit le communiqué du ministère."

  frap29dec-web-JMA-et-PB-dans-soucoupe-volante-NDDL.jpg

 Dessin de Frap du 29 Decembre 2010

  

Depuis une vidéo présentant le projet de Vinci est sortie, on y voit un aéroport super étalé dans le bocage, avec des parkings aériens à perte de vue comme si on ne savait pas les enterrer. Adieu le bocage, place au nouveau paysage d' "open parkings".



En fait Vinci construit un gigantesque parking à NDDL et pour le remplir, il faut bien construire un aéroport. Donc surtout pas de transports ou dessertes ferroviaires.

Et les bons chiffres de fréquentation de Nantes Atlantique publiés hier doivent les faire saliver un peu plus.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Nicolas Dzepina 13/01/2011 07:09


Est-ce que dans ce chiffre (3 Millions) sont comptés les passagers supplémentaires qui ont été detournés sur Nantes suite au volcan Islandais ou l'aéroport a du traiter jusqu'a 20,000 passagers par
jour alors qu'en moyenne il n'y en a que 8000 par jour?


isabelle 13/01/2011 17:07



bonne question Nicolas. Normalement oui, ils font partie des passagers réels de 2010.