Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

Un aéroport espagnol, tout neuf, tout vide et à vendre aux enchères

30 Septembre 2013 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

"Il devait constituer le fleuron des infrastructures aéroportuaires espagnoles, voire européennes, il est devenu le symbole du gaspillage dont l'Espagne a fait montre avant la crise. Une piste d'atterrissage de 4200 mètres, étudiée pour accueillir le plus grand avion de ligne, l'Airbus A380, des équipements conçus pour 2,5 millions de passagers annuels et un coût de construction qui avoisinait le milliard d'euros: Ciudad Real avait vu grand. Trop grand. "

 

"Un pic de fréquentation a néanmoins été atteint en septembre 2012 lorsque Pedro Almodovar a tourné son dernier film, Les Amants passagers, dans l'aéroport alors déjà fermé. Avec à peine 100.000 passagers par an et des vols hebdomadaires qui se comptaient sur les doigts d'une main, la structure a accumulé plus de 529 millions d'euros de dette."   

 

"Premiers créanciers: les caisses d'épargne qui ont en partie financé la construction du site. Notamment celle de Castille-La Manche, actionnaire à 68% et conduite à la banqueroute par l'échec retentissant du projet."

"Les 71 derniers salariés licenciés attendent, eux, toujours d'être indemnisés." http://www.lefigaro.fr/societes/2013/08/08/20005-20130808ARTFIG00217-un-aeroport-espagnol-bientot-mis-aux-encheres.php (Le Figaro 08 08 2013)

 

"Symbole de ces projets pharaoniques espagnols qui ont terminé à l'abandon, l'aéroport de Cuidad Real, après avoir été placée en liquidation judiciaire en juin 2010, est désormais placé aux enchères. Somme de départ : 100 millions d'euros. Un montant qui permettra de compenser en partie seulement les 519 millions d'euros de dettes accumulées depuis son inauguration". Challenges. http://www.challenges.fr/economie/20130808.CHA2952/espagne-cuidad-real-l-aeroport-fantome-vendu-aux-encheres.html (08 08 2013)

 

RTBF " Offrez-vous un bel aéroport" http://www.rtbf.be/info/monde/detail_offrez-vous-un-bel-aeroport-neuf-a-une-heure-en-train-de-madrid?id=8063784 RTBF (08 08 2013)

 

Archives :  Déjà 300 millions de pertes pour un aéroport vide inauguré il y a 2 ans !  (18 06 2010) Ciudad Real : fiasco prémonitoire du futur aéroport Notre-Dame-Des-Landes ? (26 06 2010)

Lire la suite
Lire la suite

Sortir du nucléaire et gagner les élections : la preuve par Angela Merkel

23 Septembre 2013 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Energies

 

En France on nous rabâche qu'on ne peut pas sortir du nucléaire parce qu'on basculerait dans le chaos économique. Alors on nous envoie sur les plateaux de télé des M. Sorin pour expliquer que « le nucléaire c'est bon pour l'économie, l’emploi, la compétitivité des entreprises et même pour la santé, allez, la France a déjà bien assez de problèmes comme ça pour ne pas en rajouter. »

 

Regardons ce qui se passe ailleurs dans d'autres grands pays.

 

 

En Allemagne, la physicienne Angela MERKEL a pris la décision historique de sortir l'Allemagne du nucléaire après la catastrophe de Fukushima. Il y a des changements qui changent vraiment. Et la Chancelière a gagné les élections. Il ne viendrait à l’idée de personne de qualifier « la femme la plus puissante du monde » d’écolo « décroissante chevelue ou barbue contre le progrès qui veut ramener ses compatriotes à la bougie » ou même de douter de son CV. L’économie allemande (avec ses 3 millions de citoyens déjà producteurs d’électricité non nucléaire) n’ayant pas basculé dans le chaos, la Chancelière Angela MERKEL a remporté hier une victoire électorale avec 41,5 % des voix. Imaginez ça un instant en France, un parti majoritaire qui prend la décision de sortir du nucléaire et gagne les élections.

Amis écolos et germanophones, comment dit-on « Haut les cœurs ! » en allemand ?

 

 

(Entendu un truc énorme ce matin à la radio : la sortie du nucléaire en Allemagne serait une « catastrophe écolo ». Et non, la catastrophe écolo c’est Fukushima, pas Angela. )

 

   

AU JAPON, IL N'Y A PLUS AUCUN REACTEUR en fonctionnement depuis le 15 septembre 2013. Et ce n'est pas cet arrêt de tous les réacteurs qui a fait basculer le pays dans le chaos mais plutôt la situation à Fukushima où la centrale en perdition fuit de partout. Quand et combien de réacteurs redémarreront ? Avant ou après les Jeux Olympiques raflés par Tokyo pour 2020 à la surprise générale de la planète ?

 

 

Pour finir, une ode à nos heureux médias qui ont décidément fait très fort ces jours-ci :

 

« Plus me plaît de montrer la belle épave du Costa Concordia que celle de Fukushima »

Lire la suite

Nantes Atlantique : PLUS de passagers MAIS MOINS d'avions

21 Septembre 2013 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 Aéroport de Nantes-Atlantique : PLUS de passagers MAIS moins d'avions

 

Plus de pax mais moins d'avions Ouest France Pavés Loire 6

 

 

 

OUEST FRANCE du 07 09 2013

"Des pavés dans la Loire" :

       "Bonnets de nuit nantais et huîtres communistes" 

 

"Avions"

 

"Les statistiques de l'aéroport de Nantes Atlantique font état, fin août, d'une augmentation du trafic. On se dit que les riverains ont vécu un véritable enfer cet été. Pensez-donc : près de 9 % de passagers en plus. Sauf que, et la tendance se confirme : le nombre de vols diminue. Moins 1,4 % d'avions. On résume : des passagers plus nombreux, mais moins d'avions, lesquels se révèlent moins bruyants. Certains vont finir par nous expliquer qu'il n'y a plus besoin de transférer l'aéroport... C'est beau le progrès." Ouest France 07 09 2013

 

 

 

Lire la suite

Communiqué des élus MoDem de Nantes 19 09 2013

19 Septembre 2013 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Conseil Municipal Nantes

 

 

 

Communiqué de presse des élus MoDem de Nantes

 

 Les élus Modem gardent  le cap

 

 

« Porteur d’un autre projet pour la planète, un projet qui ne s’arrête pas à la croissance économique mais qui recherche la croissance humaine » François Bayrou. (05/12/2007)

 

 

Les élus Modem de Nantes Isabelle Loirat et Benoît Blineau réaffirment leur attachement aux valeurs qui ont présidé à la fondation du MoDem par François Bayrou et sur lesquelles les Nantais leur ont fait confiance : dépasser les clivages, indépendance et autonomie pour créer « des majorités nouvelles », priorités accordées à la démocratie, l’écologie, la gestion de l’argent public, les transports, l’éducation et la santé.

 

 

Reconnus pour leurs propositions innovantes : le transport par câble sur la Loire,  le plan vélo,  le festival des jeunes sportifs, le « Carré des Utiles » pour l’emploi, plus récemment le pôle nautique sans oublier le projet essentiel des liaisons ferroviaires TER et LGV Paris / Nantes…Ils sont heureux d’avoir ouvert ce chemin de propositions dont la majorité a tenu compte. Ils notent d’ailleurs que celles-ci n’ont pas été soutenues par l’UDI.

 

 

Ils rappellent que J.L. Borloo a appelé à voter pour Nicolas Sarkozy dès le premier tour de la présidentielle 2012 et que l’ancien 1er ministre, F. Fillon, soi-disant « modéré », a finalement ouvert la porte au FN.

 

 

« Nous ne pouvons pas sacrifier notre idéal et  renier nos convictions pour des intérêts politiques individuels de circonstance. »

 

Les élus MoDem gardent le cap !

 

Ils continuent à travailler, avec l’aide d’une équipe inventive qu’ils remercient infiniment, pour rassembler des citoyens démocrates, écologistes et proposer une véritable alternative politique aux Nantaises et Nantais pour les prochaines élections municipales.

 

 

19 09 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Longue vie aux "Zad informatives" ! 09 09 2013

9 Septembre 2013 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

Pour le 151 ème billet sur l'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes, j'ai envie de partager quelques réactions médiatiques sur la démission d'Hervé Kempf, laquelle décidément, ne laisse pas indifférent.
 
 
 
 
"Bienvenue au club" GLOBAL Magazine
 
"Bien sûr, il n’est alors jamais question de censure, juste d’« incompatibilités d’humeurs », de « circonstances », quelquefois d’« exigences de la ligne rédactionnelle » mais le plus souvent le censeur culpabilise le journaliste en qualifiant son travail « d’inintéressant pour le lecteur » voire  « hors sujet » ou pire il remet en cause la légitimité du journaliste à traiter le sujet considéré. Ce qui est d’une grande perversion fleurant l’école de commerce et celle voisine de la désinformation. Il n’y a pas de sujet pour untel ou untel. Un vrai journaliste peut tout faire s’il choisit de le faire. C’est un métier d’envie. D’envie de vérité. Il n’est pas là pour être expert mais pour raconter ce qui se passe, surtout quand ce n’est pas joli-joli, pour poser les questions qui fâchent. Le journaliste n’est pas là pour plaire, ni au sujet, ni à son patron, ni même à ses lecteurs. Un journal n’est pas un parti. Hervé Kempf est de cette trempe et a fait son boulot en couvrant l’affaire de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ce qui a hérissé la direction du Monde. Hervé Kempf a dû gâcher les dîners en ville de son patron avec le Premier ministre, avec le patron de Vinci, avec le banquier de Vinci, tous impliqués dans ce dossier. Vilain Hervé !"
 
 
 
 
 
 
 
 
"Sous la plume du médiateur du quotidien, Pascal Galinier, le directeur éditorial du Monde, Alain Frachon reconnaît pour la première fois publiquement qu’il reproche à son ancien collègue son travail sur le projet de transfert d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes : Hervé Kempf « a mené [au Monde] avec talent tous les combats qui lui tenaient à cœur. Mais l'une de ces batailles, le deuxième aéroport de Nantes, eût dû l'amener de lui-même à se désister de la couverture factuelle de cet événement. Il ne l'a pas voulu. C'est une autre conception de la presse, un point de désaccord noble ».
 
"Mais alors, pourquoi la règle serait-elle différente quand il s’agit d’écologie ? Car le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes présente toutes les caractéristiques d’une évasion environnementale. En prévoyant de construire un nouvel aérogare destiné à accueillir un trafic aérien plus nourri au-dessus de la ville de Nantes, la France organise le contournement de ses propres engagements internationaux à réduire par quatre ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050. Elle détourne aussi sa propre loi fixant l’objectif de réduire ses consommations d’énergie. Et au passage, elle piétine les normes protégeant les zones humides et la biodiversité."
 
"De la même façon que des journalistes aux convictions socialistes bien ancrées ont livré des reportages dénonciateurs sur la pauvreté des classes laborieuses ou l’horreur du travail des enfants au XIXe siècle, les journalistes écologistes ne se contentent pas de raconter un sujet, ils participent d’un mouvement de revendication : celle de la reconnaissance de l’enjeu environnemental."
 
 
 
 
"Sur le moment, je ne me suis pas préoccupé de savoir s’il y avait des causes cachées ou non à cette interdiction, qui était injustifiée sur le plan professionnel. Mais après, dans les temps très difficiles qui ont suivi, j’ai eu des indices (que je publierai éventuellement, mais qui ne sont en aucun cas des preuves) qu’il avait pu y avoir des pressions ou des signaux envoyés à la direction du Monde, par l’intermédiaire d’un actionnaire, de mettre la pédale douce sur NDDL. Il faut se rappeler que, au moment où la bataille de NDDL commence à la mi-octobre et se poursuit en novembre, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault est fragilisé, de façon inattendue, à la fois par NDDL et par l’affaire de la fonderie de Florange. Dans le contexte politique de l’époque, poursuivre des enquêtes fouillées sur NDDL pouvait donc poser un problème à ce gouvernement. Et effectivement, le raidissement de la direction du Monde à mon égard s’est produit après que j’ai publié l’enquête montrant que le préfet de Loire-Atlantique entre juin 2007 et juillet 2009 -Bernard Hagelsteen- avait été plus tard embauché par la société Vinci Autoroutes. Pour moi, le problème n’est pas qu’il y ait eu pression ou pas. Mais s’il y a eu des pressions, un journal indépendant devait y résister, en soutenant le journaliste qui enquêtait. Et s’il n’y a pas eu de pression, il aurait fallu laisser son ou ses journalistes enquêter sur le sujet."
 
 
 
Libé : "Pourquoi avez-vous quitté Le Monde ?"
 
Hervé Kempf : "Parce qu'il s'est produit quelque chose d'inacceptable : on m'a empêché de suivre Notre-Dame-Des-Landes que je couvrais attentivement depuis 2009. On m'a empêché de poursuivre mes enquêtes et de faire des reportages sur le sujet."
"Je redis que la raison fondamentale de mon départ est que l'on m'a empêché de suivre Notre Dame Des Landes "
 
 
"Verts de rage" Le Monde http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2013/09/05/verts-de-rage_3472157_3208.html : billet du médiateur du journal Le Monde qui en rajoute à l'envie de se désabonner, mais je ne l'ai pas fait car il y a encore des papiers qui valent le coup comme celui de Florence Aubenas ce week-end "Où sont les Japonais ?" (ne porte pas sur Fukushima ou la catastrophe toujours en cours). Déjà que la disparition des pages "Planète" avait considérablement réduit mon temps de lecture du Monde, je ne m'étais pas abonnée pour lire des suppléments économie avec des éditos sur LVMH.
 
 
 
"C'est un divorce à l'amiable, mais qui fait du bruit. Hervé Kempf, spécialiste de l'écologie au Monde a quitté de son propre fait le journal en l'accusant de censure sur le dossier de l'aéoroport Notre-Dame-des-Landes. De son côté, Le Monde dément la censure, mais reconnaît tout de même avoir voulu un journaliste plus neutre et - ce sont ses termes - plus "impavide" pour suivre ce dossier. Qu'est ce qu'un journaliste neutre ? Qu'est-ce qu'un journaliste "impavide" ? Qu'est-ce qu'un journaliste engagé ? L'objectivité existe-t-elle ? Pour répondre à ces questions nous avons invité Hervé Kempf qui s'exprime désormais sur le site Reporterre qu'il a fondé en 2006, mais aussi Eric Dupin, journaliste indépendant, qui était parti pendant une semaine à Notre-Dame-des-Landes pour @si et qui a une approche différente du métier, et enfin Jean-Marc Manach, auteur du blog Bug Brother sur Le Monde.fr, du célèbre documentaire, "La contre histoire des internets", et futur présentateur de notre émission 14h42 en partenariat avec PCINpact.
L'émission est présentée par Daniel Schneidermann, préparée par la rédactionet déco-réalisée par Mireille Campourcy et François Rose. L'émission dure 1 heure et 17 minutes. Si la lecture des vidéos est saccadée, reportez-vous à nos conseils. (Court) making of de l'émission, par Daniel Schneidermann Comment nait une idée de plateau ? La même semaine, j'ai eu deux discussions ...
Par la rédaction le 06/09/2013"
 
 
"A Nantes, le projet de grand aéroport reste contesté" Le Monde du 11 Août 2009. C'est l'article dont il est question dans la vidéo de "Arrêt sur Images".   http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/08/10/a-nantes-le-projet-de-grand-aeroport-reste-conteste_1227184_3244.html (11 08 2009 ). Disponible ici aussi car l'article m'avait marquée.  
 
 
"Il y a des sujets  importants, l'intervention en Syrie, la grève pour les retraites, la charte pour la laïcité. Et pourtant, depuis quelques jours, un sujet intéresse toutes les rédactions: Hervé Kempf a quitté Le Monde. Comment un journaliste bien en place depuis quinze ans dans le journal de référence, peut-il soudain quitter volontairement ce titre prestigieux ? Hervé Kempf affirme avoir été censuré par sa direction sur le dossier Notre-Dame-des-Landes, pour lui le quotidien a subi des pressions pour ne pas traiter l'affaire." D. Mermet
 
L'entretien de Daniel Mermet avec Hervé Kempf se termine par une note positive sur son envie de créer des "zones autonomes de diffusion" de l'information, des "ZAD informatives". Longue vie aux "Zad informatives" !  
 
Au fait à quand l'entrée du mot "Zad" dans le dictionnaire ?   
 
 
 
 
  
   
 
 
Oui, je sais , ce "Haut les coeurs" musical avec FAUVE n'a rien à voir avec le sujet mais c'est juste pour un souhaiter un bon anniversaire de mariage à l'Homme de ma vie qui me l'a fait découvrir. 
Lire la suite

"Par ici la sortie !" Le Canard Enchaîné du 04 09 2013

4 Septembre 2013 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

J'aurais été étonnée et déçue si Le Canard  n'avait pas informé ses fidèles lecteurs.

 

"Par ici la sortie !" un "Plouf !" de Jean-Luc Porquet accompagné d'un dessin de Cabu dans Le Canard Enchaîné du mercredi 4 septembre 2013

 

Par-ici-la-sortie-Le-Canard-Enchaine-04-09-2013-demission.JPG

 

 

 

 "C'est la rentrée, mais pas pour tout le monde : pour Hervé Kempf, c'est la sortie. La signature d'Hervé Kempf est familière aux lecteurs du "Monde".

 

"Grâce à Kempf, renforcé par d'autres journalistes, les pages écologie du "Monde" étaient riches, fortes, vivantes, et d'une belle indépendance."

 

"A partir de 2007, Kempf a suivi avec attention le projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes. "

 

...

 

impavide : qui n'éprouve ou ne trahit aucune peur

 

  Bon vent et Haut les coeurs Monsieur Kempf !

 

Lire la suite

Bon vent et Haut les coeurs Monsieur Kempf !

31 Août 2013 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

Coup de tonnerre ! Le journaliste Hervé Kempf, spécialiste des questions environnement a démissionné du journal Le Monde.

 

"Il ira bientôt rejoindre le site Reporterre,

avec lequel il collaborait déjà. S'il quitte Le Monde, ce n'est pas par envie, mais bel et bien pour cause de divergence avec la direction du journal sur différents dossiers et notamment sur le traitement de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes (NDDL). Sur ce sujet, Kempf considère qu'il a été censuré par la direction".  Source Arrêt sur Image (30 08 2013) 

 

 

NDDL : dossier tellement pourri qu'il pousse un grand quotidien français comme Le Monde à la CENSURE 

 

Un grand MERCI à Hervé Kempf, pour avoir,  grâce à ses chroniques, informé tout le pays et au-delà de ce qui se passait à Notre-Dame-Des-Landes 

 

Alors, bon vent et "Haut les coeurs" Monsieur Hervé K. !

 

Liens :  

 

http://www.arretsurimages.net/breves/2013-08-30/Ecologie-Kempf-quitte-Le-Monde-id15978

 

http://www.reporterre.net/

 

 

 

Billet modifié le 02 09 2013 par Isabelle Loirat pour ajouter les liens suivants et vous inviter à lire "récit et explications exacts" par Hervé Kempf lui-même :

 

"Adieu Le Monde, vive Reporterre" sur http://www.reporterre.net/spip.php?article4586

 

et "Au journal des journalistes" sur http://www.reporterre.net/spip.php?article4605

 

 

Extraits :  

 

"Ce 2 septembre, quinze ans et un jour après y être entré, je quitte Le Monde : en ce lundi, le dernier lien juridique entre ce journal et moi est défait, par le« solde de tout compte ».

 

Que je quitte volontairement un titre prestigieux étonnera peut-être. Mais certes moins que la raison qui m’y pousse : la censure mise en œuvre par sa direction, qui m’a empêché de poursuivre dans ce journal enquêtes et reportages sur le dossier de Notre Dame des Landes.

 

Au terme de l’histoire que je vais ici retracer"

 

...

     

 

"Je vis le directeur par intérim, Alain Frachon, le 5 décembre. Discussion intéressante, mais qui n’aboutit à rien : le fond du problème était nié. Dans une lettre qu’il m’écrivit le 17 décembre, il exprima le point de vue officiel de la direction : « Ce ne sont pas tes compétences qui sont en question, mais un problème d’image : nous tenons à ce que l’approche du journal reste aussi impavide que possible, tout particulièrement dans les pages Planète ».

 

A quoi je répondis : « Impavide, nous dit le dictionnaire, signifie ’qui n’éprouve ni ne manifeste aucune crainte, aucune peur’. De quoi le journal pourrait-il avoir peur ? En quoi mon travail de journaliste et de révélateur d’aspects dérangeants du dossier Notre Dame des Landes pourrait-il empêcher le journal de ne pas avoir peur ? »

 

Une réponse possible à cette question est que Le Monde avait peur de déplaire aux promoteurs du projet d’aéroport."

 

 

Pour lire la suite de "Adieu Le Monde, vive Reporterre" par Monsieur Hervé Kempf sur Reporterre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

"La Course" Dessin de Olivier Bonhomme 20 08 2013

25 Août 2013 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Energies

"La Course" par Olivier Bonhomme. Dessin paru dans Le Monde du mardi 20 Août 2013.

 

La-Course-Olivier-Bonhomme-Le-Monde-eco_20-aout-2013.jpg

 

 

 

 

Lien vers son blog  : http://olivierbonhomme.blogspot.fr/ et le commentaire qui accompagne son dessin :

 

"Hello ! Cela faisait un moment que je n'avais pas posté sur le blog. Je reviens avec une illustration réalisée pour le Monde - Eco, sujet libre. Exercice difficile que celui de choisir un sujet de l'actualité économique parmi la multitude qui font l'actualité mondiale. J'ai choisi d'illustrer la situation économique du Japon face aux enjeux énergétiques de demain, la course effrénée à la croissance qui  se fait souvent au mépris de environnement  En bref, le paradoxe d'un monde qui fonce droit dans le mur... c'est vachement joyeux !". Olivier Bonhomme

 

Pas très joyeux, en effet, l'Océan Pacifique est contaminé, et certains de faire comme si les océans ne communiquaient plus entre eux.

 

"Malheureusement, il est à craindre que l’objectif principal du gouvernement ne soit pas de résoudre les problèmes posés par l’accident de Fukushima, mais de préserver les chances de relancer le nucléaire japonais, presque à l’arrêt aujourd’hui." Médiapart

 

http://www.mediapart.fr/journal/international/230813/fukushima-cette-crise-que-le-monde-voudrait-oublier (24 08 2013)  

 

http://www.mediapart.fr/journal/international/230813/fukushima-cette-crise-que-le-monde-voudrait-oublier?page_article=2 

Lire la suite

Il faut changer de modèle énergétique et nous on va changer de compteur !

11 Juillet 2013 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Energies

Il faudrait changer de modèle énergétique. Et nous, en France, on va changer de compteur électrique... ! ? Le tout pour 5 à 8 Milliards d'Euros sur un plan de 12 Milliards sur plusieurs années.

 

Débat sur la transition énergétique ? Bien qu'un nouveau ministre de l'Ecologie ait été nommé dans la semaine, il ne lui revient pas de se présenter aux Français pour expliquer  ce nouveau plan "vert". Non, c'est JMA qui le présente, pour soigner son image faussement écolo et vraiment écornée ces derniers temps.

 

Alors que les questions se bousculent : qu'est-ce qu'on fait du nucléaire, de ses déchets, de notre dépendance aux rares pays producteurs d'uranium, de la sécurité remise en cause avec Fukushima où la situation s'aggrave pour les rejets d'élements radioactifs, comment et combien on investit sur les Energies renouvelables ou encore dans des EPR, comment on réduit notre consommation d'énergie et les pollutions et émissions de gaz à effet de serre qui vont avec, comment on s'adapte au réchauffement climatique, comment on partage avec les autres continents etc. ??

 

On se retrouve avec un grand projet collectif de changement de compteur électrique, de couleur verte, avec  un nom anglais porteur de "lien" !

 

C'est le deuxième billet sur les boitiers ou compteurs, le précédent datait de juillet 2009, EDF combattait les boitiers pour faire des économies d'énergie. En 2009 EDF combat les économies d'énergie ! (18 07 2009). Mais c'était une autre époque.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>