Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

aeroport notre- dame-des-landes

Communiqué du Collectif d'Elus qui Doutent de la Pertinence de l'Aéroport à NDDL

28 Janvier 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

Le maire de Nantes, principal porteur du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes veut installer des fermes dans l'agglomération nantaise tandis qu'il s'acharne aussi à bétonner les terres et et les fermes à 20 kilomètres d'ici, tout autour de Notre-Dame-Des-Landes. Réaction du CEDEPA.

 

 

Paroles, paroles…

 CEDEPA

 

 

           

  

Le Collectif d’Elus qui Doutent de la Pertinence de l’Aéroport a lu attentivement la présentation par Nantes-Métropole de sa politique concernant l’agriculture périurbaine. En visite à Bouguenais, J.M.Ayrault a en effet affirmé sa volonté de remettre en culture les 500 ha de friches de l’agglomération et d’y installer de nouvelles exploitations.

 

 Fort bien. Mais il y a plus de dix ans que le diagnostic a été posé, que les outils ont été identifiés (maîtrise du  foncier, préemption des sièges d’exploitation libérés etc.),  qu’études et colloques ont eu lieu, que des  délibérations ont été prises…Quels moyens financiers  ont été affectés concrètement à ce programme ? Avec quels résultats ?  Quels moyens  y seront affectés demain ? Comment expliquer que malgré tous les discours sur la préservation de l’agriculture, le département de Loire-Atlantique soit un des départements où l’artificialisation des sols est la plus rapide ?

 

Comment surtout expliquer qu’on parle AMAP, productions de proximité et que dans le même temps on continue à porter le projet de Notre Dame des Landes, destructeur d’une zone agricole bien réelle et active de 2 000 ha, soit plus de 6 ans des objectifs fixés de surface dédiée à l'urbanisation sur tout le territoire du SCOT dont vous êtes le Président ?

 

 Redonner à l’agriculture, sur l’agglo, des hectares de friches qui sont des espaces naturels non artificialisés,  ne compense en rien la destruction irréversible des sols que nous promet la construction de ce nouvel aéroport, avec 7517 places de parkings à l’horizontale !

 

Faut-il pleurer ou rire de la "ferme de démonstration" prévue par Vinci APS cahier 6 (6.1.3.4.4.3) qui prévoit "un espace d' 1m2 pour chacune des plantations de type blé, orge, maïs" ?

 

Encore un effort, Monsieur Le Président : les sommes que vous avez prévu de prêter à Vinci, affectez les  à la politique que vous voulez mener sur l’agriculture périurbaine, épargnez les terres de NDDL et vous serez alors cohérent et crédible ! Pour l’instant, vous ne l’êtes pas.

 

 

Communiqué de presse du CEDPA (Collectif d'Elus qui Doutent de la Pertinence du projet d'Aéroport à Notre-Dame-Des-Landes.) du 28 Janvier 2011

 

 

 

A ce jour, 825 élus ont déjà rejoint le CéDpa

 

Appel du collectif d'élus qui doutent du projet d'aéroport NDDL, juin 2009

 

Un collectif de 150 élus doutent de l'aéroport Notre-Dame-Des-Landes (2009)

 

Lire la suite

"Un groupe privé ne construit pas à perte. Sans aides publiques, il n'y avait personne pour réaliser l'aéroport"

25 Janvier 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

 

Voilà, c'est dit, et ça sort de la bouche du patron de Vinci, concessionnaire du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes. Lu dans Ouest France du 25 01 11.

 

  

"Un groupe de la taille de Vinci avait-il vraiment besoin du concours des collectivités ?"

 

"Un groupe privé ne construit pas à perte. Sans aides publiques, il n'y avait personne pour réaliser l'aéroport. Ca ne passait pas. La plupart des aéroports ont reçu des contributions publiques".

 

Pour faire passer la pilule, un canular, un hoax : un hypothétique Nantes-New York.

 

Même la ligne Lyon-New York a fermé en 2009. C'était déjà le 3è échec sur la ligne faute de rentabilité. Les Nantais seraient-ils plus "balaises" que les Lyonnais ?

 Lyon, 2è ville de France, pourtant capitale, économique financière, extrêmement bien placée au carrefour d'axes européens majeurs n'a pas réussi à maintenir sa ligne transcontinentale.

C'est raconter des histoires aux gens que faire croire qu'un jour une ligne Nantes-New York existera en étant viable, sauf à combler le déficit avec des subventions donc de l'argent public.

 

 

 

Lire la suite

Plus de parkings à l'aéroport

20 Janvier 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

Qu'est-ce qu'on peut construire très vite, pour très peu de temps, et qui rapporte tout de suite ?

 

Des parkings !

 

On en construit de nouveaux à l'aéroport de Nantes Atlantique. 831 places. Ah mais ce sera un "parking vert" dit la chargée de com'. (Ouest France du 20 01 11).

 

C'est déjà l'effet Vinci, là, maintenant, tout de suite.

 

Pourtant ça fait anachronique comme nouvelle du jour alors que la moitié des gens pense que l'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes va se faire, que tout est bouclé, que nous les opposants, on perd notre temps etc..

 

 

 

Lire la suite

Veilles de fêtes et vacances toujours propices aux coups fourrés sur le projet d'aéroport Notre-Dame-Des-Landes

8 Janvier 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

Paquet d'articles et d'alertes reçues depuis le réveillon sur l'aéroport Notre-Dame-Des-Landes (NDDL).  Jeudi 30 décembre 2010, le nouveau secrétaire d'Etat aux Transports T. Mariani a signé pour l'Etat un contrat de concession du futur aéroport de Nantes à NDDL avec Vinci pour 55 ans. L'information, est reprise partout jusque dans La Provence ! La poisse, j'en avais plein ma boite mails, c'est tout juste s'il n'y en a pas plus que des messages de bonne année.

  

La veille des fêtes, il ne faut pas être trop regardant sur la qualité de l'info, la plupart des articles reprend en boucle un communiqué de presse de Vinci et la même dépêche AFP  et on retrouve tout un tas de bêtises comme "Nantes Atlantique menacé de saturation", l'aéroport sera "desservi par un tram train",  la plateforme en béton (sur 1600 hectares) devra "s'insérer au mieux dans le bocage environnant", le coût du futur aéroport miraculeusement revisité pour Noël à 450 millions, Qui dit mieux ?  etc.   

 

(NKM très décevante sur le dossier, ne fait pas mieux que C. Jouanno ou Borloo.)

   

On apprend qu'une nouvelle société "Aéroports du Grand Ouest" (AGO) a été fondée.  

Tiens, ça sonne comme  (ADO) "Aéroports de l'Ouest"  issu du contre-projet transports de ESG INFRA. Mais attention à ne pas se faire avoir, AGO n'est pas ADO du tout.  

 

Là où AGO ne regroupe que les aéroports de Loire-Atlantique (44) Nantes, Saint-Nazaire et Montoir et reste donc cantonné à une vision locale pour un aménagement censé être à l'échelon interrégional, ADO propose de mettre en réseau le tripôle aéroportuaire Angers (49) Nantes (44) Rennes (35) reliant ainsi plusieurs départements et régions de Pays de la Loire et de Bretagne entre eux et à Paris et d'optimiser par de bonnes dessertes ferroviaires les aéroports existant.

 

Derrière AGO se cache la mort de l'aéroport international de Nantes Atlantique, puis celle de l'usine Airbus de Bouguenais qui se retrouvera sans piste ou avec une piste trop chère à entretenir seule. Derrière AGO se cache aussi la mort programmée d'Angers Marcé, contre laquelle l'association NEXUS (Noeud) se bat. Pourquoi pas celle de Rennes Saint-Jacques  par la suite ?

Le groupe Vinci, "mastodonte du BTP"  dans sa logique de Concentration -  Rentabilité voudra éliminer toute concurrence autour de NDDL, la construction d'une nouvelle plateforme n'étant évidemment pas rentable si d'autres aéroports survivent autour dans un rayon de 100 à 300 kilomètres.

Pourtant développer le chiffre d'affaires de Vinci et prendre les bonnes décisions politiques pour le développement des transports et l'avenir économique de nos régions, ce n'est pas le même job,  ce ne sont pas les mêmes intérêts, ça ne devrait pas être fait par les mêmes et surtout pas confié à des intérêts privés d'un groupe de BTP !

 

Et comme on leur confie peu à peu la gestion de tous les aéroports, pourquoi se gêneraient ils pour fermer ? Une entreprise privée fera encore plus ce qu'elle voudra qu'une CCI bien en cour avec le pouvoir local et national.

  

ADO propose de partager l'activité (et les nuisances) entre les plateformes existantes et repose sur la complémentarité / l'intermodalité Air-Rail.

 

Rappelons que dans le financement officiel chiffré maintenant à 450 millions d'euros pour deux pistes (on était encore à 550 millions aux dernières nouvelles, pas une seule desserte ferroviaire n'est financée. Donc on aura à l'ouverture en 2017 un aéroport en accès "tout automobile", pour le plus grand bonheur de Vinci, constructeur et gestionnaire de parkings.

 

Une qui est bien décevante sur le dossier c'est NKM :  "Nathalie Kociusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement et Thierry Mariani se félicitent de l'avancée de ce dossier stratégique pour le développement des régions du Grand-Ouest qui, avec cette signature, rentre dans une phase opérationnelle", dit le communiqué du ministère."

  frap29dec-web-JMA-et-PB-dans-soucoupe-volante-NDDL.jpg

 Dessin de Frap du 29 Decembre 2010

  

Depuis une vidéo présentant le projet de Vinci est sortie, on y voit un aéroport super étalé dans le bocage, avec des parkings aériens à perte de vue comme si on ne savait pas les enterrer. Adieu le bocage, place au nouveau paysage d' "open parkings".



En fait Vinci construit un gigantesque parking à NDDL et pour le remplir, il faut bien construire un aéroport. Donc surtout pas de transports ou dessertes ferroviaires.

Et les bons chiffres de fréquentation de Nantes Atlantique publiés hier doivent les faire saliver un peu plus.

 

 

 

Lire la suite

Fol espoir de sauver en musique les terres de Notre-Dame-Des-Landes

11 Décembre 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

Clavier contre bétonneuses. Rares sont les liens entre Musique et aéroport. Mais au pays bienheureux de la Folle Journée quelques notes de Frédéric Chopin se sont fait entendre cette semaine devant la mairie de Notre-Dame-Des-Landes (44). Quelques notes de douceur dans un monde de brutes en réponse aux gaz lacrymogènes, bousculades, jets d'oeufs, expulsions et autres arrestations. Rien de tel que la musique pour adoucir les moeurs, toucher les coeurs et les esprits.

 

Est-ce que ce sera efficace ? Sans doute pas cette action de "résistance douce" et musicale seule, mais ajoutées les unes aux autres Oui c'est sûr, ces actions d'opposants ou de "proposants" finiront bien par porter leurs fruits. En tout cas, moi je veux conserver cet Espoir.

 

Et même celui-ci par exemple, le fol espoir que René Martin, l'enfant d'Héric, réunisse un jour les plus grands musiciens et les plus belles voix pour un grand concert à Notre-Dame-Des-Landes, avant que les bétonneuses ne détruisent tout, avant qu'il ne soit trop tard. "Des rêves et de l'audace" a dit JMA. On en a.

 

Merci à toutes celles et tous ceux qui ne nous laissent pas tomber et relaient, pendant qu'il en est encore temps, notre engagement contre cet inutile projet d'énorme aéroport qui ne manquera d'hypothéquer l'avenir pour ne pas dire l'insulter. Car quels moyens nous resteront pour répondre aux vraies urgences ?

 

Y'a encore des gens qui n'ont pas vu la deuxième vague arriver, réplique puissance combien de la crise de 2008 ? Crise qui n'a jamais été terminée. On n'a pas changé le système, on a juste colmaté les brèches. On a sauvé les banques ? Pour combien de temps ? On s'obstine à ne rien changer, pas plus à l'échelle de la planète qu'au plan local. La preuve ? NDDL justement. On ne tire aucune leçon de l'expérience, ni du passé, alors on finit par se projeter n'importe comment dans l'avenir. 

 

 

Lire "La musique de Chopin contre l'aéroport" - Article Ouest France du 11 12 2010

 

Musique de Chopin contre l'aéroport 11 12 2010

 

  

 

 

Lire la suite

"Destruction durable" chronique d'Hervé Kempf Decembre 2010

8 Décembre 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes


Trouvé sur le blog d'Hervé Kempf Reporterre.net et lu dans Le Monde daté du 08 12 2010.

 

Ecologie

 

 Destruction durable


 

Herve Kempf - 7 décembre 2010


Voici quelques histoires d’environnement. Elles constituent des pièces essentielles de la grande histoire qui raconte comment, dans la plus parfaite bonne conscience, nous appauvrissons la biosphère. Ici, pas de conférence internationale, peu d’articles scientifiques, quelques rapports négligés, le désintérêt des médias : on détruit silencieusement.

Tiens, par exemple, c’est en Isère, dans le massif forestier des Chambarans, que l’entreprise Pierre & Vacances veut construire un village de loisirs - il faudra défricher et artificialiser quelques dizaines d’hectares. Ici, c’est dans le Jura que la petite commune de Damblans veut étendre une zone d’activités économiques sur 12 hectares de bonnes terres agricoles - il y a deux ou trois de ces zones aux alentours, mais allez... Voici dans l’Allier, près de Moulins, le projet de Logiparc : on rêve de transformer 184 hectares de champs en une base logistique "au coeur de l’Europe".

Là-bas, à Clermont-l’Hérault, dans l’Hérault, un entrepôt géant de la grande distribution remplacerait 70 hectares de vignes et de vergers. En Seine-et-Marne, près de Disney, Pierre & Vacances - encore ! - voudrait édifier des "villages nature" sur 570 ha de l’excellente terre de Brie - bon, on commencera avec 175... Près de Nantes, le projet de Notre-Dame-des-Landes - qui accède peu à peu à la visibilité, grâce à l’énergie de ceux qui s’y opposent - transformerait plus de 1 300 ha de bocages en un aéroport de plus.

La liste n’est, hélas !, pas exhaustive. Dans chaque cas, quelques points communs. Le projet est vendu grâce à de mirifiques promesses d’emplois qui font oublier le dégât environnemental. L’examen des dossiers tempère beaucoup la force des promesses. Mais, deuxième point, les arguments des opposants se heurtent presque toujours à une alliance UMP-PS, qui forme un mur presque infranchissable : si, au niveau national, ces partis paraissent s’opposer, quand il s’agit de transformer la terre agricole en surface bétonnée, la bonne entente est de règle. Enfin, le projet s’habille toujours de "développement durable" : Pierre & Vacances opérera un "tourisme durable", Logiparc se "crée dans un concept de développement durable", et Nantes Métropole, qui promeut avec ardeur la création de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, se vante d’être plus verte que Vert. Son vice-président, Ronan Dantec, est à Cancun, au Mexique, afin de chercher dans les mécanismes des traités sur le climat "la possibilité de nouveaux financements de l’action des villes et des collectivités territoriales". Ô développement durable, que de crimes on commet en ton nom !"

  

 

Herve Kempf - 7 décembre 2010


 

Source : Cet article a ete publie dans Le Monde date du 8 decembre 2010.

 

                       
Lire la suite

Nantes "capitale verte" vue par Frap - Presse O du 23 10 10

23 Octobre 2010 Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

Nantes "élue capitale verte de l'Europe"

 

 

frap23oct-web-nantes-capitale-verte.jpg

 

Dessin paru dans Presse Océan du 23 octobre 2010

Et retrouvé sur le blog de Frap  

 

Et même que ça pousse bien.

Bon week end !

 

 

 

Lire la suite

Nouvelle tartufferie : Nantes capitale verte européenne

22 Octobre 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

Je suis abonnée à la newsletter du blog de JMA (Jean-Marc Ayrault). Voici ce que j'ai reçu ce matin. Le maire de Nantes fait le fier sur son blog avec l'obtention d'un nouveau label écolo pour Nantes. Encore que je ne suis pas certaine que ce soit lui qui alimente son blog mais plutôt ses services de communication - vous vous souvenez ce sont les humains dont le travail ne compte pas dans la comptabilité des chiffres des dépenses de com'.

 

 

 

"Nantes élue capitale verte européenne", "une formidable nouvelle",

"la réaction de JMA" en vidéo,  "Une fierté, une reconnaissance et un encouragement à amplifier ce que nous avons déjà fait".

 

 Quand on sait que JMA est le principal promoteur du projet d'aéroport à NDDL, il y a de quoi se marrer. En tout cas, je parie que la Ville de Nantes va communiquer à fond sur cette nouvelle "capitale verte".

 

Et nos amis Verts et d'EE, que vont-ils faire ? Seront-ils condamnés à communiquer de concert et rougir sur "Nantes ville verte" avec la majorité comme lors des "Civitas Award" ?

 

 

Lire la suite

Intervention de Benoît Blineau 18 oct 2010 sur le financement de l'aéroport NDDL

21 Octobre 2010 , Rédigé par Benoît Blineau Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

Intervention de Benoît Blineau (MoDem) au Conseil communautaire de Nantes Métropole le 18 octobre 2010 sur le financement du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes.

 

 

FINANCEMENT DE L AEROPORT DE NDDL

 

 

"Nantes-Atlantique optimisée peut largement couvrir les besoins des années 2050 et au-delà.

A titre comparatif, l’aéroport international de Genève sur une surface comparable de 340 hectares et une seule piste, a une capacité déclarée d’environ 15 millions de passagers par an.

 

Le chiffre de 9 millions de passagers sur Nantes, à l’horizon 2050, correspond à des estimations qui ont sciemment écarté la concurrence des 4 500 km de LGV nouvelles, à réaliser en France d’ici 2050.

Une fois prise en compte cette concurrence de la grande vitesse ferroviaire, le chiffre du trafic estimé en 2 050, tombe à 4 500 000 millions passagers seulement dans le meilleur des cas. Il n’y a aucune plus value à déplacer de 20 km l’aéroport vers le Nord.

Force est de constater que les porteurs politiques du projet soutiennent un aéroport d’accès tout automobile.

 

Même le Conseil Général reconnaît que le tram-train au départ de Nantes-gare et contournant Nantes par l’est n’est pas la solution pour une desserte.

 

Il n’y a pas de place pour une LGV Rennes-NDDL Nantes dont le coût 2010 est de l’ordre de 1,5 milliards d’euros. L’estimation de trafic sur ce lieu avec un taux d’occupation à 80 % est de 6 allers-retours seulement par jour en 2050. A titre indicatif et pour comparaison, dès 2014 le trafic sur LGV Bretagne atteignant la ville de Rennes sera d’environ 24 aller-retour par jour, à moins de se comporter comme  à DUBAI et de n’avoir aucune conscience environnementale, on ne fait pas une ligne à grande vitesse pour un trafic aussi faible.

 

Les populations, les élus de la communauté urbaine de Nantes, du département de Loire-Atlantique, des Régions Pays de la Loire et Bretagne n’ont pas à financer un projet dont le seul résultat est de satisfaire la vision de l’aménagement urbain de quelques élus nantais et de leurs ambitions politiques associées.

 

Vouloir fermer Nantes-Atlantique est à terme un vilain coup bas portés aux employés du secteur aérien, ne donnons aucun alibi pour la fermeture du site de production (Airbus). Pour le MoDem, depuis mai 2007, et afin de faire face aux accroissements des trafics aussi bien aérien, ferroviaire, routier, nous soutenons un projet de transport comparable au choix raisonnable de la Bretagne. Nous assumons un prolongement de la LGV depuis Sablé-sur-Sarthe, vers Angers puis Nantes par le sud-Loire, desservant au passage l’aéroport existant d’Angers-Marcé.

 

Cela permettra :

  • d’assurer la rentabilité d’Angers-Marcé tout en facilitant l’accessibilité de l’Ouest-Atlantique,
  • de disposer à l’horizon de 2020 d’une ligne à grande vitesse, de bout en bout, depuis Nantes jusqu’à Lille sur son tracé 3 aéroports: Angers-Marcé, Orly et Roissy,
  • d’irriguer l’ensemble des départements des Pays de la Loire et au-delà, de réduire considérablement les besoins additionnels du transport routier.

 

A votre projet d’aéroport local, nous opposons un véritable projet de transport régional ouest-atlantique au bénéfice du plus grand nombre de personnes, d’entreprises et de C.C.I. départementales. (c'est ça le "maillage territorial". IL)

 

Elu sur une liste indépendante de l’UMP et du PS, et devant l’union sacrée UMP/PS qui défend cette fraude sur les chiffres, j’invite tous les républicains même aux sincères de droite, de gauche et ceux qui se disent du Centre à sortir du rang face au projet de NDDL afin de faire primer l’intérêt véritable des populations, des entreprises, de l’emploi sur des intérêts locaux politiques, visiblement égoïstes et déconnectés des réalités économiques.

 

C’est pour cela que le Mouvement Démocrate vote NON au financement d’un projet totalement inadapté et demande la mise en place d’une commission indépendante du pouvoir pour enquêter au plus tôt sur la mise à l’écart de la concurrence de 4 500 km de Ligne à grande vitesse ferroviaire.

 

Je vous remercie de votre écoute."

 

 

Retrouvez l'intervention de Benoît Blineau (MoDem) au Conseil communautaire de Nantes Métropole le 18 octobre 2010 sur le financement du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes sur le blog des élus MoDem de Nantes

Lire la suite

Vote le 18 octobre 2010 sur le financement de l'aéroport NDDL : appel à la mobilisation citoyenne

13 Octobre 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

Le MoDem de Nantes et de Loire-Atlantique s’associe à l’ensemble des organisations qui lancent un appel à une mobilisation le lundi 18 octobre 2010, jour du vote sur les délibérations relatives au financement de l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes. En effet, un débat doit avoir lieu dans les différentes assemblées des collectivités parties prenantes du projet : Nantes Métropole, Conseil Général 44 et Conseil Régional Pays de la Loire.

  

Le RDV  fixé par la coordination est prévu à 9h00 devant le Conseil général puis répartition à Nantes Métropole et au Conseil Général  

  • A 11H30 devant le Conseil général, conférence de presse des élu(e)s du CéDpa 
  • Pique nique d’anniversaire (2 ans) de l’opération Citoyens Vigilants devant le Conseil général
  • 14H00 : Répartition au Conseil Régional et éventuellement à Nantes Métropole si le vote n’a pas eu lieu le matin

Nous remerçions d’avance tous ceux et celles  qui pourront à un moment de la journée se joindre à cette mobilisation pour démontrer que les citoyens ne se résignent pas face à un projet dont la pertinence reste à démontrer.

 

La section nantaise du MoDem 

Le MoDem de Loire-Atlantique 

 

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>