Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

conseil municipal nantes

Les élus MoDem de Nantes proposent un Grenelle nantais de l'Environnement

23 Avril 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Conseil Municipal Nantes


Vous pouvez voir la vidéo de la conférence de presse des élus MoDem de Nantes du jeudi 23 octobre 2009.

L'ordre du jour était le suivant :

- Bilan un an de mandat de conseillers municipaux. Nous sommes toujours dans un état d'esprit de travail et de toujours dans état d'esprit des "proposants notoires "

- Démocratie locale de façade au dernier conseil municipal de Nantes.  Un dossier n'a été remis qu'aux élus de la majorité et à la presse mais pas aux élus de l'opposition. Belle illustration du mépris pour la démocratie locale ! Quitte à faire de la démocratie locale autant le faire avec efficacité sur des sujets importants.

- C'est pourquoi nous avons proposé un Grenelle nantais de l'environnement pour mettre sur la table tous les sujets : transports (dont aéroport NDDL, RER, AGV et LGV), énergie, eau, traitement des déchets, reconversion de notre économie locale vers les emplois du XXI è siècle. (Le 23 avril était aussi le jour du Grenelle des Antennes).

- Extension du stationnement payant : nous avons expliqué pourquoi nous avions voté pour. Lorsque la délibération est passée au conseil municipal, il n'était pas question d'augmenter ensuite les tarifs des transports en commun (et les impôts locaux) et de geler en même temps tous les investissements dans les transports (interconnexion lignes tram 1 et 2, ligne 5 etc...). Benoît Blineau a rappelé que le groupe du MoDem et centristes est le seul à avoir voté contre l'augmentation du prix des transports en commun au conseil d'agglomération de Nantes. Il est évident que nous ne pouvons accepter les trois en même temps.
- Propositions pour stationnement à Nantes par Benoît Blineau et Cyril Bègue, pdt des Jeunes MoDem 44

Etaient présents à cette conférence de presse Cyril Bègue, André-Hubert Mesnard, Maryvonne Bonny,  Sylvie Tassin, Lionel Jouan, David Le Borgne, Jean-Luc Homméril. Nous les remercions tous pour leur présence et leur travail avec nous depuis deux ans maintenant.

Trois articles sont sortis le 24 avril dans Ouest France et Presse Océan.


“Après que le dernier arbre aura été coupé, après que la dernière rivière aura été empoisonnée, après que le dernier poisson aura été attrapé, alors seulement vous vous rendrez compte que l’argent ne peut être mangé.” attribué à Sitting Bull.

 




Lire la suite

Conseil municipal du 3 avril 2009

3 Avril 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Conseil Municipal Nantes

La délibération (n° 24) suscite de nombreuses questions.
On y trouve de tout : de la télésurveillance aux horodateurs en passant par les trappes de désenfumage mais surtout :

2, 5 Millions d'Euros HT pour acquisition de matériels et logiciels
900 000 Euros HT pour des prestations d'expertise informatique
4 Millions HT pour la refonte de nantes.fr et du site du Musée des Beaux Arts.
Etait-ce vraiment une priorité en ce moment ?
La municipalité dénonce sans cesse le désengagement de l'Etat soit 2 Millions et en même temps n'hésite pas à dépenser le double (4 M) pour refaire un site internet !

Autre dépense qui interpelle, 36 M d'Euros pour l'extension du Musée des Beaux Arts. (délibération n° 21)
Nous sommes évidemment pour la culture bien sûr (c'est même mon job de faire visiter des musées) mais est-ce que la relance nantaise pourrait aussi tenir compte d'autres priorités comme le besoin de logement très social ou le soutien aux entreprises en difficulté ?
En plus on voudrait nous faire passer cela pour une nouveauté "un gd musée d'art". Mais le Musée des Beaux Arts est déjà un musée d'Art (moyenne 300 visiteurs par jour)
Entre la Fabrique à 27 ou 29 millions, Estuaire à 8 M sponsorisé je le rappelle par TOTAL, maintenant 36 M sur les Beaux Arts, cela donne l'impression d'une relance basée uniquement sur la culture. Cela ne peut suffire.

L'augmentation du prix des transports ne fait pas partie des délibérations mais elle est au coeur des préoccupations des Nantais en ce moment. Elle vient s'ajouter à la hausse des impôts locaux.


Je profite de ce point pour aborder le sujet de l’extension du stationnement payant que nous avons certes approuvé l’année dernière, mais qui, compte tenu de l’augmentation des tarifs des transports en commun n’est pas acceptable pour les citoyens.

Il s’agit en fait d’une double peine.

Nous devons faire preuve de logique : soit nous luttons contre la circulation automobile en ville et nous privilégions l’utilisation des transports en commun et des transports doux (vélos , extension du Bicloo), soit nous considérons que les transports en commun coûtent trop cher à la collectivité et dans ce cas on favorise l’usage de la voiture.

Si nous voulons obtenir un vrai report de la voiture vers les transports en commun, il va falloir s'y prendre autrement.

Chaque jour qui passe dévoile un peu plus la signification du « et plus » du slogan de campagne « Nantes et Plus ».


Lire la suite

C'était chez nous, dans les rues de Nantes

22 Mars 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Conseil Municipal Nantes


Le 19 mars 2009, jour de la manifestation qui a rassemblé plus de 80 000 personnes.

Voici une vidéo de Thierry Kruger prise ce jour là.

Des drapeaux bretons devant le Château des Ducs de Bretagne, on est bien à Nantes.

Des effigies de Sarkozy, masques ou pendus (brrrr.......il fait froid dans le dos ce personnage)

Et surtout une interview prise sur le vif, au coeur de la manifestation de Jean-Marc Ayrault, député maire de Nantes. Il répond à de nombreuses questions sur la réduction des dotations de l'Etat, revient sur le désengagement de l'Etat, la suppression de la taxe professionnelle, le CHU de Nantes etc...

Et tandis que JMA évoque les 2 Millions qui vont manquer dans le budget de Nantes, un opposant à l'aéroport Notre dame Des Landes intervient et crie à plusieurs reprises "NON à l''aéroport Notre-Dame-Des-Landes !". Jean-Marc Ayrault répond aussi sur le sujet.




Jean-Marc Ayrault sur le gril, interview de Kruger 19/3
par kruger44

Je reviendrai demain sur ce sujet de NDDL car aujourd'hui nous avons eu l'occasion d'entendre Corinne Lepage et José Bové au Forum de Libération à Rennes
sur l'agriculture et sur NDDL...

A demain.
Lire la suite

Conseil Municipal du 30 janvier 2009 à Nantes

31 Janvier 2009 , Rédigé par Isabelle LOIRAT Publié dans #Conseil Municipal Nantes

Premier Conseil Municipal de l'année 2009, c'est le jour du vote du budget annuel. Ce conseil est important, car le vote du budget c'est aussi le vote de la politique proposée par le maire. Pour lire l'ordre du jour 

Le vote du budget succède au DOB ou débat d'orientation budgétaire de décembre. Pour lire le Procès-verbal du Conseil municipal du 5 décembre 2008 


Voici quelques unes de nos interventions

Vote du budget

Intervention de Benoît Blineau, président du groupe Centre Démocrate:

"M. le Maire, mes chers collègues,

Nous voterons contre le budget 2009 proposé par la majorité municipale mais nous conservons notre attitude de "proposant notoire".


A ce titre nous suggérons quelques pistes afin de réaliser des économies.


Nous constatons une inflation sur les plus hauts salaires et notamment ceux des directeurs des SEM

Notre proposition est de plafonner ces salaires à 6 (à définir) fois le SMIC, aujourd'hui certains ont des salaires plus de 10 fois supérieurs, sans compter que certains établissement se voient doter de deux directeurs !

Nous décidons de ne plus voter les dossiers de subventions aux organismes concernés tant qu'une certaine modération ne sera pas dans les faits mise en œuvre ainsi qu'une complète transparence en terme d'affichage salarial.


L'idée est simple : il s'agit de ne plus accepter que des associations ou organismes comme les SEM (Société d'Economie mixte) qui perçoivent des subventions de la ville de Nantes, donc de l'argent public, rémunérent certains de leurs salariés ou intervenants à plus de 10 fois le SMIC."


Intervention Isabelle Loirat

Délibération n° 4 : vote des taux des 3 taxes directes locales

Délibération 5 : Vote du budget
 

Monsieur le Maire, mes chers collègues, 

Cette délibération aurait du s’appeler « Vote de la hausse des taux ».

 

En effet, dans la délibération ou dans la présentation du Budget Primitif 2009, la hausse des taux n’est même pas clairement exprimée, mais dissimulée derrière les mots  «+ équitable, nouveaux, ajustement, réévalué, maîtriser...» . Vous ne rappelez même pas les anciens taux.  Et lorsque la hausse est enfin mentionnée, nous apprenons qu’elle est en même temps « neutralisée » !

Ces artifices de langage montrent bien toute la difficulté et les limites de l’exercice auquel vous vous livrez aujourd’hui : comment justifier cette  hausse d’impôts pour 2009 ? Alors que l’année s’annonce terrible pour nos concitoyens et que vous vous étiez bien gardés de l’évoquer pendant la campagne municipale dans votre programme «Nantes et Plus». Nous savons maintenant que hélas ce que signifiait le fameux « Et plus » : « Et plus d’IMPOTS » ! C’est sûr avec un tel slogan, vous n’auriez peut-être pas obtenu le même résultat. Pourtant la hausse des impôts, même masquée est réelle et bien là :

 
En 2009 :

Taxe d'Habitation passe de 21,96 à 23,80 %  soit + 1,84 %  Angers : 16,9
                                                                                                                                                                   Rennes : 20,43

Taxe Foncier Bâti passe de 25,13 à 27,24 %  soit + 2,11       Angers : 31,49
                                                                                                                                                                   Rennes : 23,45

Taxe Foncier Non Bâti passe de 57 à 61,86 % soit + 4 %     Angers : 36,89 

D’un côté vous encouragez les foyers à modestes revenus à acheter leur logement, et de l’autre vous augmentez, sans prévenir, les impôts des propriétaires de leur logement (qui ne sont tout de même pas tous de richissimes propriétaires). 

 

Nous ne voterons pas cette hausse des taux.



Lors de la Commission Finances du mardi 20 janvier 2009, il n’y a pas eu de débat pour la simple et bonne raison que les documents (Rapport de présentation du BP 2009) nous ont été remis au bout de plus d’une heure de présence. Nous avons donc assisté à une communication, en couleurs, de M. Bolo, sans avoir pu lire le rapport avant qu’il nous soit présenté.


Encore une fois, le « désengagement de l’Etat » de 1 million d’Euros revient comme le « gimmick » de votre communication.

Dans ce Budget 2009, il y a hausse des impôts et hausse des recettes de 16 % via hausse des tarifs scolaires, sportifs, culturels, cimetières pour compenser la baisse des droits de mutation.


 

Les dépenses de personnel :

 

Dans le BP 2008, les dépenses de personnel augmentaient déjà de + 2,7 %, elles augmentent à nouveau de 3,6 % avec + 6 M d’Euros bien qu’il y ait eu des transferts de personnel vers la CUN. Est-ce là la « stabilisation » promise l’an dernier par l’ancien adjoint aux Finances Albert Mahé ?

 

Les Subventions : 


Merci, Monsieur Bolo, pour vos réponses à nos questions en commission Finances. Cependant il reste une question, qui voyez-vous, nous interpelle. 
Dans les Etats annexes, figurent 15 pages de listes de destinataires de subventions c’est le document B1.6 – Subventions versées dans le cadre du vote du budget, auriez-vous SVP l’amabilité de nous dire qui est ce M. ou cette Mme « Divers » qui nous coûte si cher ? Est-ce une réserve en faveur du pluralisme ?

 


84 183 101 Millions Euros de subventions de fonctionnement

  4 750 490 Millions Euros de subventions d’équipement

Soit un total de 88 933 591 Millions


Page 74  CR 01 « DIVERS»                15 000 Euros Subv. fonctionnement

         CR 06   « DIVERS»                   141
              CR 24   « DIVERS»              46 462 E

Page       CR 31   « DIVERS»         3 370 498 E

Page 76   CR 31   « DIVERS»             20 070 E

Page 77   CR 33   « DIVERS»           128 000 E

               CR 33   « DIVERS»             12 000 E

Page 78   CR 35    « DIVERS»            39 000 E

               CR 35    « DIVERS»            20 000 E

               CR 35    « DIVERS»          103 000 E

               CR 35    « DIVERS»          245 450 E

Page 79   CR 38       DIVERS»          125 000 E

               CR 36 « Divers Assoc. »      10 300 E

               CR 37 « Divers DSP »     3 436 213 E

Page 80   CR 41 « DIVERS»               60 980 E

               CR 41    « DIVERS»            40 580 E

Page 81   CR 41    « DIVERS»            60 000 E

               CR 41    « DIVERS»            89 195 E

Page 82   CR 41    « DIVERS»            27 200 E

Page 83   CR 41    « DIVERS»            11 320 E

               CR 41    « DIVERS»           34 000 E

               CR 41    « DIVERS»             3 200 E

Page 84   CR 43    « DIVERS»           27 500 E

               CR 52   « DIVERS»          110 965 E

Page 86   CR 81   « DIVERS»                   20 E

Page 87   CR 88   « DIVERS»              2 620 E

Page 87   CR 88   « DIVERS»              1 000 E

Page 88   CR 31   « DIVERS»          150 775 E Subvent.d’Equipement

               CR 35  « DIVERS»             40 500 E

               CR 36                                 75 000 E
              
CR 41 « div assoc cultur      40 000 E

soit un TOTAL de                        8 345 989 E soit 10 % des subventions non justifiées.


Vous avez contracté un emprunt de 4 M auprès de DEXIA le 9 décembre 2008, soit 4 jours après le dernier conseil municipal.
Pour quels investissements fin 2008 ? pour de la trésorerie comme en novembre pour un autre prêt de 5 millions ?  
Ces 4 millions empruntés à DEXIA qui s’ajoutent aux 5 millions empruntés en novembre auprès de la Société Générale étaient-ils  inclus dans les 23 millions d’emprunts annoncés dans le BP 2008 présenté par M. Albert Mahé ?


Questions cf Budget Communication (dépenses de fonctionnement)

 

 Quel est le montant total du budget Communication de la VDN pour 2008 et 2009 ? Vous  mentionnez une hausse de 14 % page 15 du RPBP 2009 mais nulle part nous ne trouvons le budget total de la communication dans les documents.

 

Merci Monsieur Bolo pour vos réponses sur le coût des 11 nouvelles plaquettes de communication « vos élus de quartier " mais qu’on pourrait aussi appeler « trombinoscope des SEULS élus de la majorité » ?   Cette dépense était-elle vraiment indispensable en ce moment ?

 
Proposition pour réduire les frais de communication :

Pourquoi ne pas regrouper les 4 magazines de communication
de Nantes, à savoir Nantes Passion (que nos collègues 
Verts qualifiaient à juste titre de « propagande »), Nantes au quotidien, magazine CCAS et 
Nantes Métropole en un seul et même magazine ? Cela ferait des économies réelles de papier, de distribution, serait une bonne chose pour notre environnement et conforme à vos engagements en matière de Développement Durable. 

Une dernière proposition ? pour répondre à ces questions, vous pourriez peut-être créer un poste d’Adjoint à la Communication. C’est une boutade bien sûr.

 

  

Je vous remercie de votre attention.


Voeu du groupe Centre Démocrate

Nous, élus du groupe Centre Démocrate formons le vœux, qu'en terme d'expression des forces d'opposition et de proposition (ce qui est notre cas), Jean-Marc Ayrault mette en adéquation ses actes au conseil municipal de Nantes avec ses discours à l'Assemblée Nationale.

 

Il a par exemple déclaré : « Le gouvernement veut museler, bâillonner l'opposition. C'est l' intérêt des citoyens de savoir qu'ils peuvent être relayés, que leurs problèmes peuvent être débattus et défendus , que d'autres solutions que celles du pouvoir en place pourront être proposées ».

 

Nous adhérons entièrement à ces propos et nous n'aurons de cesse de défendre cette position, aux côtés notamment de Monsieur le Député-Maire.

 

Nous proposons donc, afin de permettre aux 45% de nantais qui n'ont pas voté pour la liste majoritaire de voir leurs propositions soumises au conseil municipal, que :

 

-        A chaque conseil municipal les groupes n'appartenant pas à la majorité puissent proposer une délibération.

 

-        Que 4 dossiers par an, à la demande de l'opposition, soient remis à plat comme l'a demandé Monsieur Ayrault pour la représentation nationale.

 

 

-        Les dossiers qui seront étudiés soient communiqués au minimum 3 semaines avant le conseil municipal.


Comme d'habitude, notre voeu a été retoqué et seul le voeu du maire sur Gaza a été présenté. 


Chacun sa méthode.

Pour railler l'obstruction parlementaire à laquelle le PS s'était livré cette semaine à l'Assemblée, les élus de l'opposition UMP à Nantes se sont livrés à un drôle de petit jeu : ils ont prolongé leur temps de parole en lisant des recettes de cuisine, des modes d'emploi de "swifettes", la liste des Merveilles du monde etc...

C'est sidérant de voir à quoi en est réduit le débat politique, à Paris comme à Nantes. En ce moment, c'est particulièrement indigeste.









Lire la suite

Principe du "pollueur sponsor" ?

5 Décembre 2008 , Rédigé par Maryvonne Bonny et Isabelle Loirat Publié dans #Conseil Municipal Nantes

Estuaire 2009 : de surprenants mécènes !

 

 Monsieur le Maire, mes chers collègues
 

Nous avons découvert, par voie de presse (Ouest France édition du vendredi 28 novembre), une première liste des œuvres qui seront présentées du 6 juin au 23 août, lors de la 2ème édition d’Estuaire 2009. 

D’ores et déjà nous pouvons saluer la mise en œuvre d’un jardin terrasse à Saint-Nazaire, sur la Base, tout en regrettant que Nantes ne puisse également profiter d’une telle réalisation.

 

Bien entendu, nous sommes tout à fait favorables, par le biais du mécénat, à la participation au financement d’une telle manifestation  par des entreprises privées. Cependant,  pourquoi  cette mise à l’honneur de la Loire devrait-elle être subventionnée par des entreprises qui l’ont polluée cette année (TOTAL par 2 fois : 16 mars et 22 octobre 2008) et EDF (24 septembre 2008 fuite d’huile provenant de la centrale de Chinon) sans compter SUEZ qui a tiré profit de sa dépollution ?

 

Quand  nos grands groupes industriels cesseront-ils de considérer la  Loire comme une variable d’ajustement économique excluant qu’elle est l’élément vital des ligériens. Faut-il rappeler que la Loire représente 80% de notre ressource en eau potable ?

TOTAL qui a engrangé un bénéfice de 12 milliards en 2007 a t-il pris des mesures fondamentales pour prévenir  toute nouvelle fuite d’hydrocarbures?

Pourquoi ne pas avoir retenu par exemple, l’idée proposée par Madame Lydie Fraud en septembre 2008 sur le forum Nantes ma ville.com « d’isoler les bateaux en cours de chargement ou de déchargement par un barrage flottant » ?

Ne sommes nous pas là confrontés à un cas de « green washing » ou blanchiment écologique de la part de ces grands groupes pour se donner bonne conscience?

 

Nous nous étonnons que nos élus locaux, qui envisagent un classement UNESCO de l’estuaire de la Loire que nous, élus MoDem,  proposions dès octobre 2007, cautionnent cette mascarade en acceptant le concours financier de ses principaux pollueurs pour des manifestations la mettant en valeur.

Ne devraient-ils pas plutôt se tourner vers des entreprises plus responsables de l’empreinte environnementale qu’elles laisseront aux générations futures ?

Sinon, nous voyons là le risque de cautionner un nouveau  principe du "pollueur sponsor"  .


Conseil Municipal du 5 décembre 2008

Question d’actualité des élus du Groupe Centre Démocrate

 

 

Estuaire : non au soutien des sponsors pollueurs - Nantes

lundi 08 décembre 2008

 


 

 

Ouest France 08 - 12 - 2008 :

La manifestation Estuaire chiffonne l'opposition municipale. Le Modem pointe du doigt ces drôles de sponsors qui polluent la Loire.


« Le bilan d'Estuaire 2007 nous a laissés sur notre faim », a attaqué Marie-Laure Le Pomellec, du groupe Ensemble pour Nantes, lors du dernier conseil municipal (lire Ouest-France de samedi). Et de détailler « des oeuvres d'art et des chiffres de fréquentation au-dessous des ambitions affichées... » Autre sujet de fâcherie : un budget de 8,3 millions d'euros pour ce projet : « Qui va payer ? » Pas question, pour cette représentante de l'opposition, de « signer un chèque en blanc ».


Les sponsors privés sont justement là pour éponger la facture de la collectivité. Ce qui interpelle Isabelle Loirat (Modem), ce n'est pas tant la manifestation elle-même que son soutien par ceux qu'elle nomme « les sponsors pollueurs ». Pourquoi, se demande l'élue, Total, « deux fois pollueur de la Loire », EDF ou Suez (qui ne sont pas en reste) participent-ils au budget d'Estuaire ? « Quand cessera-t-on de considérer la Loire comme une variable d'ajustement ? Total a-t-il pris des mesures pour éviter une nouvelle fuite d'hydrocarbures ? » Isabelle Loirat assimile à « du blanchiment écologique », la participation financière de ces grands groupes qui « veulent se donner bonne conscience ».
Et de suggérer aux élus de se tourner de préférence vers « des entreprises plus responsables ».


Défenseur du dossier culture en l'absence de Jean-Louis Jossic, Stéphane Junique trouve le reproche injuste. Estuaire, dit-il en substance, a largement participé à valoriser l'image nantaise au-delà des frontières : 760 000 visiteurs et des oeuvres dont une partie reste visible sur le territoire. Il oppose à l'élue du Modem cet argument massue : « 33 entreprises ont répondu, ce qui ne peut que renforcer leur responsabilité morale et économique... »

Jocelyne RAT. Ouest France 8 Décembre 2008

-------------------------------------

 


Comme chez le médecin, "ouvrez la bouche et dîtes "33"
Voilà tout va bien...

Billet modifié le 18 décembre 2008
Isabelle Loirat
 

Lire la suite

Il y a urgence à protéger la Loire et notre eau potable

1 Décembre 2008 Publié dans #Conseil Municipal Nantes

Publié dans NANTES PASSION Mai 2008 L'expression des oppositions

 

Les élections municipales de mars dernier ont permis au Mouvement Démocrate (MoDem) de s'affirmer comme la troisième force politique de Nantes. Nous remercions les Nantais qui, par leur suffrage, ont permis à deux d'entre nous Benoît BLINEAU et Isabelle LOIRAT de siéger au Conseil Municipal.

Rejoints depuis par André AUGIER centriste, notre groupe Centre Démocrates ne désire pas s'installer dans une opposition systématique et stérile mais rester dans une logique de propositions constructives.

Dans cette dynamique, nous continuerons à travailler sur des sujets qui nous concernent tous, en particulier au regard des événements récents, sur la problématique de l'eau en général et notamment celle de la Loire et de l'Erdre.

 

En effet, le 16 mars dernier,une fuite de 400 tonnes de fuel à la raffinerie de Donges aux conséquences environnementales difficilement évaluables dans le temps, nous a alerté une nouvelle fois sur l’urgence de protéger notre fleuve.

L'estuaire de la Loire, à l’eco-système extrêmement sensible pour le maintien de la biodiversité, est classé Natura 2000 et placé sous la loi Littoral. Malgré cela, des industries pouvant engendrer de graves pollutions continuent à s’y développer sans qu’il y ait encore de plan particulier d’intervention capable de répondre à de telles situations d’urgence écologique.

 

Ce point est d’autant plus sensible que nous, Nantais, sommes dépendants de la Loire pour 80% de notre approvisionnement en eau potable. Il faut donc dès aujourd’hui  protéger cette ressource vitale :

  • sécuriser les prises d’eau
  • surveiller périodiquement la qualité des eaux des bassins versants en amont et aval
  • exiger un contrôle renforcé des industries installées le long du fleuve
  • appliquer le principe pollueur/payeur
  • sensibiliser les particuliers à la nocivité des rejets de certains produits (ménagers – pesticides…)  

Pour toutes ces raisons, et parce qu’une pollution en Loire est aussi une pollution en mer, il est urgent de prolonger le classement UNESCO de l'estuaire de la Loire jusqu’à l’Océan. Nous nous engageons à travailler sur ce dossier qui nous tient à coeur, avec la majorité municipale, mais aussi avec les habitants, les associations et toutes les communes de l’estuaire de la Loire et du littoral.

 

Pour nous contacter :

Bureau des élus du groupe MoDem 

Hôtel de Ville

2 rue de l’Hôtel de Ville

44000 NANTES

Tél : 02 40 41 92 66

Lire la suite

Le tram aérien : une solution de transport urbain pour demain !

1 Décembre 2008 Publié dans #Conseil Municipal Nantes

Publié dans NANTES PASSION Numéro 189 Novembre 2008 L'expression de l'opposition.

 

 

Le tram aérien : une solution de transport urbain pour demain !

 

En cette période de crise généralisée (hausse du chômage, prix des énergies…), nous devons nous serrer les coudes.

Le moment est vraiment mal choisi pour augmenter les impôts locaux.

Il est temps de réduire la dette, faire des économies et de repenser certains projets.

C’est pourquoi, nous proposons, en alternative à un tramway et un pont onéreux, une ligne 5 en trolley bus et un nouveau mode de transport urbain : un tram aérien Trans Loire reliant l'Ile de Nantes aux 2 rives de la Loire. Pourquoi ?

- coûts d'installation et d'exploitation inférieurs à ceux d’un tram et d’un pont

- durée des travaux beaucoup moins longue

- temps d’attente de 30 secondes

- possibilité d'y embarquer des vélos

- des stations où l’on peut allier façades végétales et panneaux solaires…

Parmi les amendements débattus à l'Assemblée lors du projet de loi Grenelle Environnement figurait l'amendement 110 : « Le transport par câble est un transport vertueux », qualifié par son rapporteur de solution «la plus sûre au monde » et la moins coûteuse en matière de transports collectifs.

Pour que Nantes demeure une ville pionnière en matière de transports en commun, il est temps d'agir!

Groupe Centre Démocrate

Hôtel de Ville de NANTES

02 40 41 92 66

Publié dans NANTES PASSION Numéro 189 Novembre 2008 L'expression de l'opposition.

 

Lire la suite

Réaménagement de Guist'hau : le MoDem dégaine son projet

23 Novembre 2008 , Rédigé par Isabelle LOIRAT Publié dans #Conseil Municipal Nantes

Actualité Nantes

vendredi 21 novembre 2008

Article PRESSE OCEAN du 21 novembre 2008

Réaménagement de Guist'hau : le MoDem dégaine son projet

 

Le projet du MoDem consisterait à supprimer les stationnements en épi le long du mail central pour y créer des pistes cyclables en site propre. : Photo archives Nathalie Bourreau

Pour les élus centristes, le réaménagement du boulevard Guist'hau devient urgent. Ne voyant rien venir, ils proposent leur propre projet.

Un mail central bordé d'arbres, des places de stationnement en épi, deux voies de circulation de chaque côté, des trottoirs étroits : depuis un siècle, la configuration de l'ancien boulevard Delorme, rebaptisé Gabriel-Guist'hau (*), n'a pratiquement pas changé.

« Rien n'y a été fait depuis l'élection de Jean-Marc Ayrault à la mairie, il y a 20 ans », déplore Benoît Blineau, conseiller municipal MoDem au côté d'Isabelle Loirat.

Un axe dangereux

Pour les deux élus centristes, le réaménagement de Guist'hau est urgent. « Il y a un gros problème de sécurité sur cet axe. Les voitures roulent très vite, les trottoirs font 80 cm de large et sont régulièrement envahis par les poubelles, obligeant les piétons à marcher sur la chaussée », explique Isabelle Loirat.

« Tous les jours, des dizaines de collégiens et de lycéens manquent de se faire renverser. C'est un miracle qu'il n'y ait pas plus d'accidents », témoigne cette enseignante. « On frôle le drame très souvent », confirme cette mère de famille qui habite le quartier.

Relancer le débat

En mars 2007, après avoir démenti une rumeur faisant état d'un projet consistant à faire passer les bus sur le mail central, l'adjoint à l'urbanisme d'alors, Jean-Marie Pousseur, avait vaguement évoqué le retraitement du boulevard lors d'un conseil municipal. « Depuis, rien », résume Benoît Blineau.

Prenant le taureau par les cornes, les élus MoDem ont donc planché depuis la rentrée sur leur propre projet, en espérant « relancer le débat » autour de Guist'hau.

Pistes cyclables

Plutôt bien pensée, la proposition centriste ne prévoit ni bouleversements ni gros aménagements. « L'idée de départ, c'est de conserver le mail piétonnier central, avec une piste cyclable en site propre de chaque côté, à la place des parkings en épi ».

De chaque côté du mail ne resterait qu'une seule voie de circulation pour les voitures avec, en plusieurs endroits, des chicanes permettant au bus de s'arrêter sans bloquer la circulation.

Des places de stationnement payant seraient créées côté trottoirs (élargis à 1,50 m) tandis que, côté mail, des emplacements « stop & go » seraient réservés aux arrêts de courte durée.

Un mail animé l'été

Au passage, Guist'hau perdrait une quarantaine de places de parking sur 240. Le prix à payer pour rendre le boulevard plus vivable pour les riverains et espérer y attirer de nouveaux commerces.

« L'été, il pourrait y avoir des animations sur le mail », rêve tout haut Isabelle Loirat, en espérant que ce projet, « qui peut être amendé », inspire la mairie.

Xavier Boussion Presse-Océan

(*) Du nom d'un ancien maire de Nantes (1863-1931), député et plusieurs fois ministre entre 1910 et 1924.

 

 

Précision. Les animations évoquées sont : kiosque à journeaux, colonnes type Morice, kiosque à glaces en été...

Nous avons travaillé ce projet aussi avec Marie-Annick MAIN, Maryvonne BONNY et Lionel JOUAN qui étaient aussi présents à la conférence de presse. Un grand merci à eux.

 

Article OUEST FRANCE du 21 nov 2008

Guisth'au : des idées pour aménager le boulevard

 

Les élus et militants du MoDem proposent un réaménagement du boulevard Guisth'au afin de réduire le danger pour les piétons et créer des pistes cyclables.

Les élus et les militants du centre démocrate ont des idées. Et le font savoir. Hier ils ont présenté leur projet pour améliorer la sécurité de tous, boulevard Guist'hau. Le but est d'inciter les citoyens à participer à la réflexion. C'est ce que Benoit Blineau, porte-parole, appelle « L'atelier d'urbanisme citoyen ». « Notre initiative est lancée face au déficit de démocratie de la municipalité ». Et pan sur le bec à la majorité de gauche !

Mais, revenons au boulevard Guist'hau. Dernièrement, les chauffeurs de bus de la Tan ont pointé du doigt les risques d'accident dans ce secteur, en particulier aux arrêts de bus. Dans ce secteur, il y a un grand nombre d'établissements scolaires. Et les trottoirs exigus (80 cm) débordent aux heures de pointe. Le stationnement en épis augmente les risques quand les automobilistes reculent sur la chaussée. Le danger est réel. Chacun s'accorde sur ce point. Les syndicats, en particuliers la CFDT, ont demandé des aménagements d'urgence.

« Un vrai point noir »

De leur cogitation, les militants et sympathisants du MoDem en ont tiré une proposition concrète. « Nous préconisons le maintien du mail central. Cette promenade serait réservée aux piétons. Mais nous proposons la création, de part et d'autre de ce mail, d'une piste cyclable. » Cela impliquerait la suppression des stationnements en épi. En revanche, des places seraient créées en longueur de chaque côté total du boulevard. Enfin les trottoirs seraient élargis. Il passerait de 80 cm de large à 1,50 m. Ces aménagements, qui ont aussi l'avantage de ne pas toucher aux arbres, permettraient une circulation apaisée. En revanche, le nombre de places de stationnement serait réduit et passerait grosso modo de 240 à 200.

La ville va-t-elle saisir la balle au bond et insuffler une réflexion citoyenne sur ce sujet ? Rien n'est moins certain. Il semble en effet que le réaménagent du haut du centre-ville (de la place Graslin au boulevard Guist'hau, en passant par les rues Racine, Cassini, etc.) n'est pas une priorité, même s'il s'agit d'un objectif à moyen terme. « Mais plutôt que de vouloir lancer un chantier global, on pourrait peut-être, sans trop attendre, commencer par le boulevard Guist'hau, un vrai point noir », répond en substance le MoDem.

Philippe GAMBERT.
Ouest-France

 

 

Les propositions du MoDem permettent de préserver un mail piétonnier central tout en créant deux pistes cyclables.

Lire la suite

Politique : le Grand Cumul dans le temps et dans l'espace n'est pas bon

7 Novembre 2008 , Rédigé par Isabelle LOIRAT Publié dans #Conseil Municipal Nantes

Jean Marc AYRAULT en est à son 4ème mandat de maire de Nantes mais il en est aussi à son 6è mandat de député de St - Herblain dont il était maire avant 1989, date à laquelle il devient maire de Nantes.
Maire de Nantes et député de Saint-Herblain, JMA a toujours défendu les intérêts de son ancien fief herblinois.  Car ce Grand Cumul dans l'espace et dans le temps est mauvais pour la politique et pour Nantes. Pourquoi ?
Depuis Trente ans, JMA en tant que député de Saint-Herblain, ancien maire de Saint Herblain, puis en tant que maire de Nantes depuis vingt ans, puis patron de l'agglomération de Nantes Métropole a toujours favorisé le développement de Saint-Herblain et de la rive droite de la Loire en général au détriment des autres communes de l'agglo et de la rive gauche. Tout ceci n'est pas durable. Car ce n'est pas juste.

Saint-Herblain a été le réceptacle de tous les investissements : Atlantis et ses grandes surfaces, le tramway ligne 1 inauguré par François Mitterand, l'Hopital Nord Laennec qu'on veut maintenant de déménager sur l'Ile de Nantes, les salles de cinéma, le Zénith, le Cyclotron inauguré ce matin par le Premier Ministre François Fillon etc...

Et pour quel résultat, quel modèle de développement ?
Tout cela pour un modèle de développement critiquable, un modèle de société peu durable, avec des supermarchés qu'on agrandit encore fin 2008, où ceux qui font des affaires ne sont pas forcément les clients, ni les producteurs, avec de gigantesques parkings-étuves sans arbres où nos voitures polluent en nous attendant, avec des bouchons pour y aller tous ensemble le samedi après-midi, (bientôt le dimanche ?) tous ensemble faire la queue à la caisse dans les courants d'air ou le chauffage à fond, où pour y accéder, voitures et pétrole sont indispensables, où les emplois dans la grande distribution sont précaires, féminins, mal payés, avec horaires et coupures après-midi inadaptés à vie de famille et laisse les enfants livrés à eux-même après l'école., où bientôt les hôtesses de caisse seront remplacées par des machines (comme dans les bureaux de vote !), où les pollutions sont aussi visuelles et lumineuses (utilité de éclairage de nuit ?).

Tout se tient.

Oh bien sûr on a mis des grenouilles et de la pelouse verte pour faire joli et écolo le long de la ligne tram 1.
Mais avouez que ce n'est pas pratique de rapporter son plein de courses, un matelas ou un canapé en tram ou de rentrer tard le soir après le travail ou le ciné par les transports en commun !
 
Pendant ce temps, on a regardé les commerces, les cinés fermer à Nantes, les familles partir en périphérie. Les boulangeries, boucheries, épiceries disparaissent, remplacées par des banques, agences immobilières, par des boutiques de déco etc...
 
Qu'adviendra t'il de ces lieux comme Atlantis au XXIème siècle qui sera celui de la redensification urbaine, sont ils menacés de devenir de futures friches  ??
Lire la suite

Premier Conseil Municipal : premières surprises

16 Mars 2008 Publié dans #Conseil Municipal Nantes

Vendredi 15 février 2008

Le premier conseil municipal de Nantes avait lieu pour élire le maire et ses adjoints.

Sur 65 sièges de conseillers municipaux :
53 reviennent à la liste Ayrault (PS),
10 à la liste UMP de Sophie Jozan
et 2 au MoDem : Benoît Blineau et Isabelle Loirat

Première surprise : le vote a été annulé simplement parce qu'une colistière de JM Ayrault  avait  glissé un autre papier que son bulletin de vote dans l'urne. Un deuxième vote a donc eu lieu et le maire sortant a été réélu sans aucune surprise.

Deuxième surprise : l'agenda 2008 de la ville de Nantes. Juste après les photos des élus du mandat précédent et les plans de Nantes, on trouve les partenaires et leurs publicités : un dessin d'avion et "Nantes  aéroport," et au moins 4 annonceurs BTP ou promoteurs ...














Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7