Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #energies tag

"Atomic Anne" atomisée par un "mail fatal" !

16 Février 2009 , Rédigé par Isabelle LOIRAT Publié dans #Energies

 

Mais où est donc passée celle que tous les médias encensaient encore hier comme "la femme la plus influente du monde", celle que le JDD, Journal Du Dimanche, qualifait encore il y a peu de "princesse de atomes"  ?
Quand on ne lui servait pas carrément la soupe à l'occasion de la sortie de son dernier bouquin sur les plateaux TV "mais alors si je comprends bien, vous êtes plus écologiste que les écologistes !", lui dit le journaliste complaisant, le tout sans aucun contradicteur bien sûr.


Pourtant hier rien dans le JDD, pas un mot sur les déboires d'Anne Lauvergeon, puisque c'est bien d'elle qu'il s'agit, pas plus que sur ceux de son "bébé" AREVA soi-disant  "champion du monde du nucléaire".

Aujourd'hui, ce qu'on peut lire en ce qui concerne la princesse déchue, c'est qu'elle "se trouve dans la pire des situations", "chemin de croix", "période périlleuse", Anne Lauvergeon manque de crédit", "Anne Lauvergeon n'a pas vu le coup venir", Anne Lauvergeon est sous surveillance rapprochée", Anne Lauvergeon n'est plus fiable", "peut-on encore sauver le soldat Lauvergeon ?" "Sa méthode et son style ne font plus l'unanimité", Areva à court d'argent etc... (sources Le Point 1899 du 5 fév 2009 et Marianne du 14 février 2009)

Mais que s'est il passé ?

Anne Lauvergeon a reçu le 21 janvier 2009 un "mail fatal" de Peter Löscher, le patron de SIEMENS, lui annonçant le retrait de SIEMENS d'AREVA . Siemens possède 35 % de AREVA NP (la partie qui construit les centrales nucléaires) que AREVA doit donc racheter. Coût estimé 2 milliards.

Donc la question c'est par qui remplacer SIEMENS ?
 Et c'est là que cela se corse.

ALSTOM par exemple ?  

Ceci serait perçu comme un véritable "cadeau à l'ami BOUYGUES" lequel possède 30% d'ALSTOM. A l'ami parce que tout le monde sait que Martin BOUYGUES est un ami proche du président de la République. Mais ce dernier est aussi devenu très copain avec le patron d'ALSTOM, Patrick KRON. Cela fait un moment que ALSTOM et BOUYGUES lorgnent du côté d'AREVA et du nucléaire et envisageaient même de créer un "groupe global" autour du génie civil avec Bouygues, du nucléaire avec AREVA et des turbines avec ALSTOM. Voilà qui ressemble fort à un autre arrangement entre amis et surtout à une privatisation d'AREVA donc du nucléaire !
Mais cette hypothèse ne convient pas à Anne Lauvergeon. Elle aurait préféré...
TOTAL ! le "pollueur sponsor" !


AREVA  a donc besoin "d'argent frais" et sa présidente est aux abois. Récapitulons :

Il lui faut 2,7 milliards d'Euros pour ses investissements 2009.

Il lui faut 2 ou 3 autres milliards pour reprendre les 35 % de SIEMENS

 A cela il faut bien sûr rajouter le coût des 38 mois de retard du chantier de l'EPR finlandais (toujours en construction) qui s'élève à 2,4 milliards d'Euros. Ce qui porte tout de même le coût total de l' EPR à 5,5 milliards (contrat initial était évalué à 3 Milliards) pour un nouveau "joujou nucléaire" qui ne marche toujours pas.

Comme dit un fonctionnaire de Bercy, "on va perdre notre culotte en Finlande".

La dette d'AREVA vient même d'être "dégradée" (par agences de notation).

Enfin AREVA  a d'autres problèmes. En 2008 AREVA n'a placé aucun réacteur dans le monde, et on apprend finalement que les commandes de centrales ne sont bien souvent que des "lettres d'intention" ex: Inde.

Reste à voir quelle solution sera adoptée. En tous cas j'espère que ce ne sera pas celle du renflouement d'AREVA par les contribuables citoyens à qui on ne demande jamais leur avis dès lors qu'il s'agit du nucléaire.

Le nucléaire est un cul-de-sac parce que basé sur une ressource fossile et non infinie, l'uranium au même titre que le charbon et le pétrole.
Le nucléaire n'est pas la 3è révolution énergétique tant vantée par "Atomic Anne", il empêche et retarde même cette révolution énergétique qui nous permettrait de passer aux énergies renouvelables.

Il ne fallait pas qu'AREVA mette tous ses oeufs dans le même panier (percé).






 

Lire la suite

Deuxième EPR : une erreur historique pour l'économie !

9 Février 2009 Publié dans #Energies


Chronique par Corinne Lepage. Publié dans Actu Environnement Février 2009 
 

La décision de construire un deuxième réacteur nucléaire de type EPR puis sans doute un troisième est lourde de conséquences pour l'économie française : un choix économique catastrophique !

En premier lieu il est illusoire de penser que la politique pro-nucléaire engagée depuis 1974 ait permis une plus grande efficacité énergétique de notre économie. Au contraire une étude réalisée par Yves Lenoir et Jean-Pierre Orfeuil publiée dans Science et Vie en 1988 montrait que le programme électro-nucléaire avait été avant tout un formidable accélérateur de la consommation énergétique et électrique de la France.

Ainsi en un peu plus de trente ans la consommation d'électricité finale a été multipliée par trois !
...

Pour lire la suite de la chronique sur actu-environnement.com

Corinne Lepage 

Actu-Environnement

Lire la suite

Nucléaire : CAP21 s'interroge sur la fiabilité du contrôle des rejets radioactifs dans l'environnement

13 Janvier 2009 , Rédigé par Eric DELHAYE Publié dans #Energies

Communiqué de presse du 12 Janvier 2009

Nucléaire :
CAP21 s'interroge sur la fiabilité du contrôle des rejets radioactifs dans l'environnement
 
Suite à l'information donnée par le Réseau Sortir du nucléaire sur la défaillance généralisée des mesures de rejets radioactifs dans l'environnement opérées par les laboratoires des centrales nucléaires, Eric Delhaye, président délégué de CAP21, parti écologiste présidé par l'ancienne ministre Corinne Lepage demande à Jean-Louis BORLOO de bien vouloir donner l'information la plus exhaustive et la plus transparente possible sur les dysfonctionnements relevés par l'Autorité de Surêté Nucléaire dans les installations actuelles et de préciser les mesures que l'Etat entend mettre en oeuvre pour garantir la fiabilité des systèmes de contrôle des rejets radioactifs en France. Le cumul des incidents rencontrés ces derniers mois ne peut qu'entâcher la confiance de l'opinion publique sur la sécurité du nucléaire.
 
Eric Delhaye
Président délégué de CAP21



Voir aussi Centrales nucléaires : la fiabilité des mesures d'EDF mise en cause 
Le Monde.fr 13 Janvier 2009 


L'année 2008 a été, en France, une annus horribilis pour l'image de la sûreté nucléaire. Les incidents à répétition sur le site du Tricastin (Drôme) – notamment le rejet, en juillet, d'effluents uranifères dans l'environnement par une filiale d'Areva – ont fourni de nouveaux arguments aux adversaires de l'atome civil pour réclamer l'arrêt des centrales. Les associations anti-nucléaires ne désarment pas et elles viennent de trouver un nouvel angle d'attaque en relayant les critiques de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) contre les laboratoires d'
EDF. Pour lire la suite sur Le Monde.fr
Lire la suite

Offensive sur les énergies renouvelables

12 Novembre 2008 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Energies

Avez-vous remarqué la grande offensive contre les énergies renouvelables en ce moment dans nos médias ?

On nous envoie des experts pour nous dire que les éoliennes pollueraient le paysage, qu'elles sont subventionnées etc...
Alors que les centrales nucléaires, les centrales électriques, les pylones des lignes à Très Haute Tension, les lignes électriques qui marquent tous nos paysages (essayez de faire une photo d'un paysage, vous verrez), les raffineries de pétrole, les industries chimiques etc... seraient elles très jolies dans nos paysages et bonnes pour notre économie !

Revue de presse du jour : dans Aujourd'Hui le Parisien, c'est VGE qui monte au créneau contre l'éolien et quelques pages plus loin c'est la géothermie qu'on discrédite à travers l'exemple d'une entreprise défaillante.
Et ce même matin, Anne Lauvergeon, patronne d' Areva est invitée sur France Inter. Anne Lauvergeon c'est celle que le Lagardère du Dimanche (JDD) qualifiait de "princesse des atomes" ! Offensive des lobbies pro nucléaire ? Y aurait-il un lien avec les accidents et incidents nucléaires récents partout en Europe ?

Ce qu'on oublie de nous dire c'est que le nucléaire aussi coûte très cher.
Il absorbe toujours environ 80 à 85% de notre budget recherche sur les énergies. Ce n'est pas comme cela qu'on va développer les énergies renouvelables en France. On comprend que le lobby du nucléaire compte bien que cela continue.
Alors la ruse c'est de discréditer les énergies renouvelables et d'insister sur le fait que le nucléaire n'émettrait pas de gaz à effet de serre, serait déjà amorti, produirait même quand il n'y a ni soleil, ni vent.
Pourtant les marins utilisent depuis longtemps du petit éolien, des panneaux solaires, le dessalement d'eau de mer etc...

L'intérêt des énergies renouvelables c'est que chacun de nous peut produire une partie de l'énergie dont il a besoin, en utilisant le vent, le soleil, la chaleur de la terre de son environnement proche et que le développement des éoliennes va de pair avec une production décentralisée de notre énergie. C'est là que les producteurs à "l'ancienne" d'énergie ne sont plus d'accord car cela remet en cause leur monopole.


 

Lire la suite
<< < 1 2 3