Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #politique tag

Visite confirmée de Barack Obama en Normandie !

26 Mars 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Politique


Le 6 juin 2009, le président américain sera en Normandie pour commémorer le Débarquement des Alliés en Europe le 6 juin 1944 (D-Day)

En Normandie c'est sûr, dans le secteur américain quasi sûr, mais où exactement ? Les spéculations vont bon train et on imagine aisément la bataille qui sévit pour savoir qui va l'accueillir.

Obama. Omaha. Ira t'il à Omaha Beach Omaha Beach ? une des Plages du Débarquement, la " plage sanglante" en souvenir des unités  américaines qui ont payé un lourd tribu humain lorsqu'ils ont débarqué au petit matin du 6 juin 44 sur cette longue plage balayée par les tirs de batterie allemande de la Pointe du Hoc.

Ou au cimetière américain de Saint-Laurent et ses 10 000 tombes blanches ? (propriété US)

Ou au Mémorial de la Paix à Caen ? Obama pourrait bien choisir ce lieu, lui qui a pris le temps d'écrire un mot à Jacques Chirac où il est justement question de paix.


En tout cas, début juin, la Normandie sera au centre de toutes les attentions, les TV européennes seront toutes là, les yeux de l'Europe seront tournés vers la Normandie et son emblématique visiteur.

La veille du scrutin des élections européennes, 

C'est en Normandie qu'il faudra être...

Lire la suite

Les petites phrases qui font mal

18 Mars 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Politique


Hier l'Assemblée a débattu et voté par 329 voix contre 238 le retour de la France dans le commandement intégré de l'Otan et en même temps la confiance au gouvernement, le Premier Ministre François Fillon ayant engagé sa responsabilité sur cette question.

Débat de pure forme puisque la décision avait été prise et annoncée avant même le débat parlementaire. Preuve s'il en fallait du peu de considération de l'exécutif sur le pouvoir législatif.

Mais débat qui a néanmoins attiré à la tribune pas moins de quatre anciens Premiers Ministres.
Alain Juppé, ancien Premier Ministre de Jacques Chirac de 1995 à la dissolution de 1997, Dominique de Villepin (tiens, n'a pas son blog), son dernier Premier Ministre, qui a fait entendre la voix de la France au moment de la deuxième guerre en Irak, Laurent Fabius , ancien Premier Ministre de François Mitterrand et  Lionel  Jospin.

En lisant la presse ce matin (devant mon tulipier en fleurs), j'ai eu la mauvaise surprise de lire :
"François Bayrou (MoDem), faute de s’être inscrit à temps, n’a finalement pas pu défendre son « non » à une décision « très lourde de conséquences » dans l'article "Oui à Fillon ... et à l'Otan" Aujourd'hui Le Parisien . Heureusement qu'il s'est largement exprimé dans les médias sur son désaccord sur ce retour à l'Otan. 

Dommage. Qu'il n'ait pas pu le faire à l'Assemblée.

Souvenons nous de l'édito de Christophe Barbier dans l'Express après les Législatives 2007 qui rappelait que le faible nombre de députés MoDem était certes une faiblesse au départ mais que cela pouvait devenir aussi une force redoutable si François Bayrou faisait entendre haut et fort sa voix et celle du MoDem à l'Assemblée en s'exprimant sur tous les dossiers importants. Progressivement il s'affirmerait comme le principal opposant à Sarkozy.

Avec "Bayrou le Résistant " on y était presque. Mais pas avec "Bayrou l'absent" comme l'ont souligné quelques ténors du PS, de JM Ayrault à Arnaud Montebourg.

Bon, je ne lui jette pas la pierre, loin de là.  Beaucoup d'élus et de responsables politiques ne peuvent être partout. C'est valable aussi pour nous les Démocrates.

L'engagement politique est chronophage.

C'est pour cela que je crois qu'il faut tenir bon sur le non-cumul de mandats.

Qu'en pensez-vous ?









Lire la suite

"Si y'en a qu'ça les démange d'augmenter les impôts"...

17 Mars 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Politique


Et voici la dernière du président Sarkozy qui n'aime décidément pas les Lettres.







Sarkozy j'ai pas été elu pour augmenter les impots [news] Tf1 170309Video Envoyé par LePost sur wat.tv

Lire la suite

" L'Omerta UMPS sur l'Europe" sur le blog de Benoît Petit

17 Mars 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Politique



Bonjour,

Je vous invite à lire le billet  " L'Omerta UMPS sur l'Europe " sur le blog de Benoît Petit.


" S'il y a bien un sujet que tout le monde évite soigneusement en ce moment, c'est bien la campagne pour les européennes. Preuve supplémentaire - si besoin en était - que nos responsables politiques n'ont tiré aucune leçon du référendum sur le Traité constitutionnel :  car plutot que d'expliquer l'Europe aux concitoyens, plutot que de libérer la parole populaire sur l'un des enjeux les plus importants du moment, droite et gauche font tout pour détourner l'attention vers ailleurs... l'OTAN, les licenciements malgré les bénéfices, les "vacances mexicaines" du Président, la loi HADOPI : les sujets ne manquent pas pour éviter de parler d'Europe ! Non pas que ces sujets soient dénués d'intéret (bien au contraire), mais tout de meme : tout se passe comme si la très prochaine campagne des européennes était aussi fondamentale qu'une élection de copropriété.

Certes, le sujet est "épineux" pour le PS et pour l'UMP : car il ne faudrait pas que le débat sur l'Europe fasse rejaillir, une fois encore, des clivages internes qui égratinent la sacro-sainte "unité partisane"... déjà que sans parler d'Europe, les divisions à droite et à gauche sont pléthores. Mais est-ce notre faute à nous, ou à l'Europe, si l'UMP et le PS sont des "partis de rassemblement" de façade ?  C'est quand meme eux qui ont choisi délibérément de "dégager" les idées de leurs partis respectifs, parce que les idées ça conduit au débat, et que le débat montre à quel point l'on ne pense pas forcément la meme chose, sur des enjeux essentiels. Les idées, et particulièrement les idées sur l'Europe, c'est un coup à attiser les tensions et les véléités de scission. Ca fait mauvais genre dans un système qui se veut bipartisan... Ca "craint" dans des partis où la seule "tactique" qui est envisagée pour accéder au pouvoir supreme est de rassembler, pèle-mèle, les extremes et les modérés de son "camp".
...

 Pour lire la suite sur le blog de Benoît Petit


Lire la suite

Pour le "Résident" de la République Bayrou serait "l'ennemi public numéro 1"

17 Mars 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Politique

" Impuissant face à la crise, le Président se réconforte en songeant à sa stratégie pour se faire réélire en 2012. Avec, en ligne de mire, François Bayrou, jugé le plus dangereux candidat de deuxième tour à l'Elysée.
...
Le Figaro n’a jamais autant collé aux basques de l’extrême gauche. Au point de
faire sa une un lundi matin sur Olivier Besancenot en dehors de toute actualité. En revanche, François Bayrou a beau virevolter, ferrailler, accuser, pointer, dénoncer le pouvoir personnel, le retour à l’ORTF, et la République des copains et les coquins, il ne recueille que silence et mépris de la part des pittbull de la sarkozie, qui, tel Lefvèbvre ce matin sur Europe 1, préfère traiter Fabius de rapace que de prononcer le signifiant maudit du Béarnais.

Quant au Figaro, il traite Bayrou « à la verticale », comme on dit dans les bureaux. Au mieux une brève…. Cette omission ne relève pas du hasard : ceux qui aiment Sarko sont priés de faire silence sur ce qui l’obsède.  Sauf Alain Minc, qui, lui a sorti la Grosse Berha,
traitant le patron du Modem de «Le Pen light» , dans la lignée de Maurras, Barres et même Pétain ! Mais si Kouchner peut traiter Pierre Péan d'antisémite, pourquoi se priver de qualifier Bayrou de pétainiste ?
Simple division du travail en réalité : on sait bien que le public naturel d'Alain Minc est confiné aux milieux intellectuels. En les alertant sur la nature soi-disant maurassienne du leader du Modem, l'homme qui souffle dans l'oreille des patrons s'essaie à une pédagogie ciblée tandis que les médias de masse font, eux, silence sur l'opposant numéro 1 à Sarkozy.

2012, comme retour à la politique

Car pendant que le quotidien conservateur cible le facteur, le Président, lui, pense à François Bayrou."

.....
Pour lire la suite de l'article sur Marianne.2.fr  
(http://www.marianne2.fr/Bayrou-ennemi-public-numero-1_a177216.html)



Nous sommes en pleine campagne pour les élections européennes et tout le monde pense déjà à 2012 et aux Régionales de 2010 aussi.
Le "résident de la République" pense déjà à sa deuxième candidature.
Aie ! Je n'ai vraiment pas envie de revivre un 6 mai 2007.
Je me souviens que ce soir là je pleurais. Non ! pas ce président là ! J'avais suivi toute la campagne, j'y avais même participé activement, pas peu fière alors d'être qualifiée de "cheville ouvrière de la campagne de François Bayrou à Nantes", j'avais pris le temps de lire les programmes, écouté de nombreux discours comme celui de Marseille où Nicolas Sarkozy était allé cherché les voix de l'extrême droite avec les dents.

Au deuxième tour, je n'ai voté ni pour l'un ni pour l'autre. Et pas une seule fois je n'ai regretté. Je ne me suis pas abstenue non plus car l'abstention n'est pas civique. J'avais conservé un bulletin au nom de François Bayrou et j'ai tout simplement revoté pour lui au deuxième tour.

C'est vrai qu'il y a une sorte de black out du Modem de la part des responsables des partis politiques ou des médias qui rappelle singulièrement l'avant 1er tour des présidentielles 2007 lorsque pour eux Bayrou ne comptait pas, n'existait pas, jusqu'aux sondages bidonnés et aux directeurs de journaux qui rabâchaient qu'il n'y avait que deux choix possibles. Et le lendemain tout le monde s'arrachait les voix de Bayrou !

Pourtant il va bien falloir que chacun s'habitue. François Bayrou existe, bien enraciné dans le paysage politique. Le MoDem existe bel et bien, c'est même la 3ème force politique en France et compte des milliers de militants qui comptent bien faire changer les choses.


Lire la suite

Réforme territoriale : Communiqué de presse de Philippe Renaud MoDem 44

2 Mars 2009 , Rédigé par Isabelle LOIRAT Publié dans #Politique


"Philippe Renaud, élu municipal de Treffieux, et président de section MoDem (6ème circonscription 44), approuve  certaines des propositions dévoilées par le comité Balladur concernant la simplification de l’organisation des collectivités locales, la clarification de leurs compétences, l’unification des départements et des régions, "même s’il faut rester prudent avant la publication définitive de ce rapport"car elles doivent contribuer à ce que les collectivités locales soient associées à l’effort de redressement des finances publiques.  


En outre ,dans le cadre d’une recomposition des régions , le retour de la Loire-Atlantique dans la région Bretagne est pour Philippe Renaud, une excellente proposition , "car celle-ci prend en compte , l’histoire , la culture , mais aussi l’aspect économique , car la Bretagne réunifiée deviendrait une très grande région maritime au sein de l’Europe de demain, capable de mieux affronter la concurence internationale ".


Pour l’élu , cette réforme attendue, est une occasion exceptionnelle  de remodeler notre organisation administrative territoriale
."
________________________________

Je publie ce communiqué de Philippe Renaud car la presse ne l'a pas fait.

Encore une fois, comme sur bien des sujets, chacun a le droit d'être POUR ou CONTRE ou pour autre chose. Mais nous devons au moins nous informer et en discuter :  travailler la question, à fortiori quand on est élu et / ou militant d'un parti politique nous devons écouter les arguments des uns et des autres. 

Je tiens à préciser que je n'ai jamais été une farouche partisane de la réunification de la Loire-Atlantique à la Bretagne, sans y être opposée non plus.
En fait je n'ai pas d'idée préconçue sur la question. J'ai donc décidé d'aborder le sujet sans tabou. C'est pourquoi je suis favorable à l'ouverture d'un débat au sein du MoDem sur ce sujet.

Je me sens très "ligérienne", non pas parce qu'on a crée une région administrative Pays de la Loire, mais simplement parce que j'ai grandi sur une île de la Loire, que dans le nom de famille Loirat que je porte il y a la Loire et que je suis infiniment attachée à la Loire et que je veux absolument que nous la protégions enfin.
Mais je suis guide et j'ai parfois bien du mal à faire comprendre à nos visiteurs l'incongruité de nos découpages administratifs ! Et pas seulement chez nous, pas sûr en effet que Guillaume le Conquérant reconnaitrait sa Normandie coupée en deux.

Ce qui m'interpelle ces jours-ci, c'est la réaction très vive des potentats locaux sur le sujet.
Le fait par exemple  que Jean-Marc Ayrault puisse prendre son téléphone pour faire effacer la simple citation de la Loire-Atlantique du rapport Balladur est tout simplement inacceptable. On ne peut pas tuer le débat dans l'oeuf avant même qu'il ait commencé !











Lire la suite

Corinne Lepage: Remettre l'éthique au centre de la politique

25 Février 2009 Publié dans #Politique


La crise guadeloupéenne illustre une fois encore à quelles impasses et quels dangers l’injustice et l’immoralité peuvent conduire. Comment contester le bien-fondé des revendications des ultra marins confrontés à des prix supérieurs de 30 à 40 % de ceux de la métropole avec des revenus très largement inférieurs ? Comment contester la légitimité de leurs demandes de voir appliquer la loi républicaine en outre-mer, à commencer par le droit de la concurrence où une entreprise est manifestement en abus de position dominante sans que cela ne paraisse émouvoir personne et contrôle par exemple 43% des surfaces de vente en Martinique alors que la limite maximale est de 25% ? De même que la SOLA, filiale de Total a le monopole de la fourniture d’essence avec les prix que l’on connait ? Comment ne pas partager leur exaspération de ne pas voir appliquer les mêmes normes sanitaires qu’en métropole s’agissant de pollution ou de produits toxiques comme le paraquat , maintenu en Martinique jusqu’à ce que la cour de justice des communautés européennes finisse par l’interdire ?  Comment ne pas comprendre le sentiment de mépris dont l’immense majorité de la population se sent l’objet quand lignes de partage sociales rejoignent les lignes de partage raciales et tout le pouvoir appartient aux mêmes ? Comment ne pas entendre la demande de République portée par l’immense majorité des ultra marins qui se considèrent comme oubliés par elle –et le long silence du Président a conforté ce sentiment- au sens où un traitement dans la dignité et l’égalité républicaine ne lui est pas accordé.

En réalité, la crise impose de revenir aux fondamentaux sans lesquels il ne peut y avoir que révolte et tensions sociales et politiques de plus  en plus graves. Quels sont ces fondamentaux ?

Assurer à chacun de quoi vivre décemment, faire respecter une loi égale pour tous en recherchant une amélioration constante de la justice, préparer l’avenir. Assurer de quoi vivre décemment, signifie obligatoirement dans le contexte actuel, en outre-mer comme ailleurs, mettre sur la table la question de la répartition des revenus et cesser le déséquilibre insupportable et dangereux en faveur des revenus du capital. A-t-on mesuré ce tête-à-queue historique que représente la situation des titulaires américains de fonds de pension ? Après avoir durant des années imposé des taux de rendement délirants qui ont conduit des millions de personnes au chômage, ces personnes se retrouvent pour beaucoup, en ayant tout perdu , sans retraite et sans couverture sociale, à l’instar de cet homme de 90 ans , contraint de distribuer des tracts publicitaires pour gagner de quoi se nourrir, après avoir perdu plusieurs centaines de milliers de dollars ? N’y a – t’il pas là une leçon à tirer sur le fait que l’égoïsme et le court-termisme peuvent se  retourner contre soi même et qu’une conduite éthique peut, en dehors de son aspect moral , être beaucoup plus intelligente . Si les titulaires de fonds de pension avaient pris en compte les conséquences des choix qui étaient faits en leur nom, ils n’auraient pas exigé des rendements aussi élevés, les acrobaties financières n’auraient pas vu le jour ou en tous cas, à moindre échelle et le retournement de tendance n’aurait pas été aussi violent.

Faire respecter une loi égale pour tous en recherchant constamment la justice tourne le dos à ce qui a été fait et l’est encore. Le refus d’assurer un minimum de solidarité en supprimant le bouclier fiscal, en plafonnant les rémunérations des établissements aidés à commencer par les banques comme l’ont fait les Etats-Unis et la Grande Bretagne, ou  la violence de la réaction de Madame Parisot rappelant qu’elle était là pour défendre la propriété privée, celle des actionnaires en l’espèce, participent d’une même philosophie très risquée car inadaptée au tsunami actuel. Il ne s’agit évidemment pas de supprimer la propriété privée, mais de débattre des droits respectifs des uns et des autres dans une communauté confrontée à des menaces économiques et écologiques sans précédent en particulier du fait de leur cumul. Le fait de s’arc bouter sur des attitudes obsolètes est un véritable péril alors que nous devons trouver de nouvelles modalités de coopération entre nous.

Enfin, préparer l’avenir ; Il n’y a de sortie de crise que dans la préparation de l’avenir. De nombreux jeunes n’ont pas peur de l’avenir ; ils ont peur de ne pas en avoir, ce qui est bien différent.

Ces trois principes pourraient aisément être appliqués à l’outre –mer. Tout d’abord en modifiant les propositions d’allégement fiscal pour qu’elles ne favorisent pas les entreprises déjà hyper privilégiées, mais qu’elles aillent vers les allégements de charge pour augmenter le pouvoir d’achat ou baisser les prix et vers des entreprises assurant la production des biens et services  en substitution aux importations, ou bien  la réduction de la dépendance énergétique (transports, production énergie renouvelable, maîtrise de la demande en électricité).Un véritable plan de développement durable pour l’outre mer devrait être lancé dans lequel certaines mesures annoncées comme  le maintien  des mesures de défiscalisation pour les investissements productifs  ou la défiscalisation du logement social  auront toute leur place. Devraient s’y ajouter des mesures plus structurantes comme le développement  des transports en commun ou l’instauration d’une prime de proximité pour tous ceux qui  travaillent à moins de 10 kms de son domicile. Enfin et surtout, nous devrions tous comprendre la richesse patrimoniale et humaine que représente l’outre-mer et en tirer toutes les conséquences. Nous pouvons et devons le faire


Tribune Corinne Lepage sur France-Culture du lundi 23 février

Lire la suite

L'élection de Barack Obama : une leçon d'humilité pour beaucoup

25 Janvier 2009 , Rédigé par Corinne LEPAGE Publié dans #Politique

Chronique de Corinne Lepage sur France Culture le lundi 19 janvier 2009.

pour écouter la chronique

"L'investiture de Barack Obama comme président des États-Unis devrait être l'occasion d'une profonde leçon d'humilité à bien des égards.

Tout d'abord, qui aurait imaginé qu'un pays, stigmatisé comme celui des multinationales écrasant le reste du monde, à l'instar de Monsanto ou d'Exxon, comme celui des inégalités financières les plus colossales, comme celui de la Wold Company initiant les guerres pétrolières, serait celui qui, le premier dans l'histoire occidentale, élirait un Président afro-américain, ancien élève brillant de Harvard et travailleur social, écolo et sénateur de l'Illinois ? 

 

...

Qui aurait vraiment cru possible, dans un pays marqué par la lobbycratie, qu'un candidat opposé, au sein du parti démocrate, à Hillary Clinton présentée depuis quatre ans comme une candidate naturelle à la présidentielle, pourrait l'emporter et disposer finalement d’un pactole gigantesque, largement obtenu d'une base populaire, grâce à une campagne de terrain et l'utilisation sans précédent du réseau Internet ?

Cette réalité appelle un double constat :

  • Le simplisme et le manichéisme avec lequel a été décrit la société américaine, comme si celle-ci s'identifiait à son président W. Bush , devrait dans l’avenir appeler à la prudence tous les thuriféraires de la pensée unique, capables simplement de s'inscrire confortablement dans l'erreur.
  • comme à l'accoutumée, les États-Unis ont changé brutalement et plus vite que le reste du monde, la crise économico- financière ayant servi de révélateur au tête-à-queue idéologique du capitalisme financier et à l’impasse catastrophique à laquelle il conduit. Le succès du président Obama, c’est l'échec des théoriciens de l'école de Chicago dans ses aspects idéologiques comme dans ses aspects économiques. Les experts qui pronostiquaient le succès des représentants du monde ancien sont allés dans le mur.


De la même manière, les analyses qui se sont multipliées pour décrire la disparition de l'empire américain apparaissent bien sujettes à caution lorsque l’on voit la manière dont le monde entier retient son souffle à l'approche du 20 janvier 2009. Qu’il s'agisse des plans de relance et des secteurs clés de l'économie de demain,  de la croissance verte, du prix du baril, de la lutte contre le changement climatique ,de la situation au Moyen-Orient, de la position à adopter à l'égard de l'Iran, de l'évolution de Cuba et de l'Amérique du Sud, tout semble suspendu aux décisions que prendra le président Obama. Paradoxalement, alors que les États-Unis semblaient sur le plan économique, sur le plan financier, sur le plan géostratégique en position de repli et d'affaiblissement après la présidence catastrophique de George Bush, ils apparaissent avec l'arrivée de Barak Obama plus  que jamais au centre du monde. Mais cette puissance semble de nature différente dans la mesure où elle est porteuse de sens et d'espoir et non de  contrainte et de violence. Dans ces conditions, les brillantes analyses sur la fin du siècle américain mériteront-elles quelques bémols, au moins dans l'attente des choix nouveau président américain.


Car, avec l’arrivée du président Obama, et sans lien direct avec son élection, le temps où les experts et les gourous étaient d'autant plus écoutés qu'ils n'avaient cessé de se tromper, est peut être fini. Ainsi, Dennis Meadow, auteur du rapport inexactement traduit en français sous le titre Halte à la croissance , alors qu'il était intitulé «  les limites de la croissance », vient de recevoir le Japan Prize, la distinction scientifique la plus haute du Japon. Rappelons que ce rapport demandé à une équipe du MIT par le Club de Rome en 1972, avait été le premier à souligner les limites physiques que rencontrerait inévitablement une croissance économique infinie jointe à la croissance démographique. « Employant un système de simulation nouveau, son texte démontre que si certains facteurs physiques limitatifs de la Terre  , comme les ressources naturelles, l'environnement, les terrains , ne sont pas pris en compte, l'espèce humaine va vite se retrouver dans une situation critique » a jugé le jury de ce prix. Et, pourtant pendant plus de 30 ans, ce rapport a été vilipendé, tourné en dérision, considéré comme totalement faux. Or, ce sont précisément les critiques qui avaient tout faux.


Si seulement ces quelques signes pouvaient servir de leçon d'humilité à tous ceux,  grands et petits gourous,  politiques de première et seconde zone, tout  ceux qui depuis 30 ans n'ont cessé de se tromper, tout en administrant des leçons au monde entier,  défenseurs de la mondialisation heureuse qui n'ont évidemment jamais reconnu la moindre erreur ! Si seulement ces quelques signes pouvaient servir de leçon de prudence à tous ceux qui aujourd'hui  font profession de nier la réalité et n'ont de cesse que de défendre l’idée que demain, tout recommencera comme hier, alors, quelque chose serait vraiment changé dans notre monde. Jusqu'à quand suffira-t-il d'avoir eu toujours tort pour continuer à prévoir ou à décider ? Après... halte à la croissance, halte à la suffisance."


Corinne LEPAGE
  - Chronique France Culture 19 Janvier 2009
Vice-Présidente du MoDem
Présidente de Cap21 

Lire la suite

Présentation de la nouvelle section nantaise du MoDem le 9 janvier 2009

7 Janvier 2009 Publié dans #Politique





Nous avons le plaisir de vous inviter  à un café gourmand et démocrate au  bar "Le Flesselles" (3, allée Flesselles) vendredi 9 janvier à 13h15 pour une rencontre avec le nouveau bureau de la section nantaise.
Nous vous présenterons l'organisation de cette section, ses principaux responsables et ateliers, ainsi que ses projets pour les semaines à venir
.

Très cordialement,

Sylvie Tassin (présidente de la section),
André Hubert Mesnard,
Michèle Tonon,
Vincent Bonny,
Jean-Luc Homeril, 
Jérôme Fouqué,
David Le Borgne,
Jean Christophe Limbourg.

 


Lire la suite

INFOS SUR NOS ACTIONS ET LES DATES A RETENIR

6 Janvier 2009 , Rédigé par Isabelle LOIRAT Publié dans #Politique

Vendredi 30 Janvier 2009 : Conseil Municipal de Nantes (ouvert au public)

Mercredi 28 Janvier 2009 : Conseil Départemental 44 MoDem

Mardi 27 Janvier 2009 :
réunion de préparation du Conseil (MoDem section nantaise) à partir de 18 h 30

Mercredi 21 Janvier 2009 : DEBAT SUR L'EDUCATION organisé par les Jeunes Démocrates, salle Bretagne à NANTES, 20 h

Lundi 19 et Mardi 20 Janvier 2009 : Commissions municipales
pour le Conseil Municipal  du 30 janvier 09 (élus)

Vendredi 9 Janvier 2009 : Conférence de presse au Café LE FLESSELLES à Nantes. Présentation de la nouvelle section nantaise du MoDem et des ateliers de travail. Organisation Sylvie TASSIN

31 Décembre 2008 : date limite pour s'inscrire sur la liste électorale pour pouvoir voter en 2009 aux élections européennes, en 2010 aux élections régionales ou à n'importe quelle autre élection imprévue.

Pensez à vous inscrire !


Mercedi 17 Déc 2008
: Réunion de la section Nantaise du MoDem à 20 h à la permanence, 84 rue des Hauts Pavés à Nantes.

Samedi 13 Déc 2008
: MoDem formation Europe à Saint-Barthélémy d'Anjou le matin.

Samedi 13 Déc 2008 : Commission MoDem décentralisée Politique de la Mer à Saint-Nazaire à 17 h précédée d'une visite des Chantiers Navals à 14 h (réservation obligatoire). Invité: Général MORILLON député européen.

Vendredi 12 Déc 2008 : Radio PRUN Nantes : Débat Notre-Dame-Des-Landes de 8 h 30 à 9 h. Invités : Gérard ALLARD Conseiller Général PS et Isabelle LOIRAT

Mercredi 10 Déc 2008Radio ALTERNANTES, invitée :  Isabelle LOIRAT de 13h30 à 14 h, interviewée par Michel SOURGET et Jean-Philippe LIGNIER

 

Mercredi 10 Déc 2008 : Conseil Départemental MoDem 44 à ARTHON-EN-RETZ. Voir covoiturage avec marybonny@orange.fr Vote sur le projet d'aéroport à NOTRE-DAME-DES-LANDES à l'ordre du jour.

 

Samedi 6 Déc 2008 : CONSEIL NATIONAL MODEM PARIS (conseillers nationaux)

 

Samedi 6 Déc 2008 : FORMATION EUROPE MODEM 44 A ARTHON EN RETZ (pour TOUS) organisée par Antoine RIOT, André-Hubert MESNARD, Jérôme FOUQUE

 

Vendredi 5 Déc 2008  : CONSEIL MUNICIPAL NANTES (ouvert au public et citoyens intéressés)

Débat d'orientation budgétaire.

 

+ CONSEIL DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE NANTES METROPOLE (Benoît BLINEAU et André AUGIER)

 

Samedi 29 Nov 2008 : 2ème COLLOQUE MODEM VENDEE organisé par Sandra CAPPI à VOUILLE-LES-MARAIS, Sud Vendée. Invitée :  Corinne LEPAGE . Commission décentralisée Agriculture, visite d'une ferme-usine de méthanisation au GAEC du Bois Joli près des Herbiers,  Transports et énergies, quels enjeux pour l'Europe ? Présentation du dossier du projet d'aéroport Notre-Dame-Des-Landes et de l'étude Transport alternative à NDDL menée par Bernard FOURAGE ESG INFRA. Voir covoiturage avec marybonny@orange.fr

 

Vendredi 28 Nov 2008Corinne LEPAGE à NANTES.  Rencontre avec les adhérents et presse locales, radios locales à la TAVERNE DE MAITRE KANTER, Place Royale à Nantes. A partir de 18 h30 : accueil.

19 h Point presse. Dîner (confirmation obligatoire) à partir de 20 h.

 

Lundi 24 Nov 2008: Commissions municipales CULTURE/SPORTS (A. AUGIER) et URBANISME (I. LOIRAT)

Mardi 25 Novembre : Commissions municipales EDUCATION/SANTE (B.BLINEAU) et FINANCES (I.LOIRAT)

 

Mardi 25 Nov 2008 ELECTION DE LA PRESIDENCE DE SECTION MODEM NANTES 20 H (section nantaise)

                                      Félicitations à Sylvie TASSIN notre nouvelle présidente et son équipe :

Vincent BONNY, André-Hubert MESNARD, Jean-Luc HOMMERIL, Michèle TONON, Jean-Christophe LIMBOURG, Jérôme FOUQUE et David LEBORGNE 

 

Samedi 22 Nov 2008 : Visite de l'exposition temporaire  "Miroir, mon beau Miroir " ou le portrait en politique au Château des Ducs de Bretagne avec une conférencière, sortie organisée par Marie-Annick MAIN.

RV dans la cour du Château à 14 h 30.

Après la visite, goûter pour toute l'équipe sur place au restaurant "Les Oubliettes" à 16 h30.

 

Jeudi 20 nov 2008 : Conférence de presse élus MoDem Benoît BLINEAU et Isabelle LOIRAT autour de nos  propositions d'ateliers d'urbanisme et de réaménagement du boulevard Guist'Hau à Nantes

 

Jeudi 20 nov 2008 : Manifestation en soutien aux enseignants à Nantes

 

Jeudi 20 nov 2008 : Débat sur les élections américaines organisé par David LE BORGNE, MoDem 44 à la fac de droit en présence de Arnaud LECLERC, politologue.                             

 

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 > >>