Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sortir du nucléaire et gagner les élections : la preuve par Angela Merkel

23 Septembre 2013 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Energies

 

En France on nous rabâche qu'on ne peut pas sortir du nucléaire parce qu'on basculerait dans le chaos économique. Alors on nous envoie sur les plateaux de télé des M. Sorin pour expliquer que « le nucléaire c'est bon pour l'économie, l’emploi, la compétitivité des entreprises et même pour la santé, allez, la France a déjà bien assez de problèmes comme ça pour ne pas en rajouter. »

 

Regardons ce qui se passe ailleurs dans d'autres grands pays.

 

 

En Allemagne, la physicienne Angela MERKEL a pris la décision historique de sortir l'Allemagne du nucléaire après la catastrophe de Fukushima. Il y a des changements qui changent vraiment. Et la Chancelière a gagné les élections. Il ne viendrait à l’idée de personne de qualifier « la femme la plus puissante du monde » d’écolo « décroissante chevelue ou barbue contre le progrès qui veut ramener ses compatriotes à la bougie » ou même de douter de son CV. L’économie allemande (avec ses 3 millions de citoyens déjà producteurs d’électricité non nucléaire) n’ayant pas basculé dans le chaos, la Chancelière Angela MERKEL a remporté hier une victoire électorale avec 41,5 % des voix. Imaginez ça un instant en France, un parti majoritaire qui prend la décision de sortir du nucléaire et gagne les élections.

Amis écolos et germanophones, comment dit-on « Haut les cœurs ! » en allemand ?

 

 

(Entendu un truc énorme ce matin à la radio : la sortie du nucléaire en Allemagne serait une « catastrophe écolo ». Et non, la catastrophe écolo c’est Fukushima, pas Angela. )

 

   

AU JAPON, IL N'Y A PLUS AUCUN REACTEUR en fonctionnement depuis le 15 septembre 2013. Et ce n'est pas cet arrêt de tous les réacteurs qui a fait basculer le pays dans le chaos mais plutôt la situation à Fukushima où la centrale en perdition fuit de partout. Quand et combien de réacteurs redémarreront ? Avant ou après les Jeux Olympiques raflés par Tokyo pour 2020 à la surprise générale de la planète ?

 

 

Pour finir, une ode à nos heureux médias qui ont décidément fait très fort ces jours-ci :

 

« Plus me plaît de montrer la belle épave du Costa Concordia que celle de Fukushima »

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Rosine 01/12/2013 11:52

Et dans le même temps que l'Allemagne sort du nucléaire (42% de moins depuis l'an 2000), ce pays n'augmente pas son recours au charbon ou au lignite (5% de moins depuis l'an 2000).

L'électricité renouvelable, pour sa part, est passée de 38 à 135 TWh.

http://energeia.voila.net/electri2/allemagne_nucle_charbon.htm

Autre information : aucune nouvelle centrale au charbon et au lignite n'a été décidée depuis 2008 ... trois ans avant l'arrêt de quelques réacteurs nucléaires.

La décision de construire les centrales qui sont en fin de construction actuellement a été prise entre 2005 et 2008.

Bon à savoir et à faire connaître.