Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"Dans la rue les femmes sont de plus en plus agressées"

31 Janvier 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Société

Article paru dans Aujourd'hui en France - Le Parisien - 31 01 11

 

"Car jacking, vol à l’arraché, voire tabassage gratuit… En 2010, mieux valait se promener bien accompagnée ou avoir une ceinture noire de karaté si l’on était une femme! Les chiffres de l’Observatoire national de la délinquance (OND), publiés il y a quelques jours, font en effet état d’une augmentation de 13% des agressions contre les femmes sur la voie publique l’an dernier.

 
Soit 50 000 faits, contre environ 44 000 en 2009. Outre cette augmentation inquiétante, c’est l’attitude du ministre de l’Intérieur qui suscite la colère de l’association Osez le féminisme!
Ce collectif de jeunes féministes créé en 2009 vient en effet de lancer un appel à envoyer, sur son site Web*, un « carton rouge » à Brice Hortefeux, invitant les internautes à le poster sur l’e-mail professionnel de… son directeur de cabinet. « Lors de sa présentation des chiffres de la délinquance, le ministre de l’Intérieur a totalement ignoré le volet concernant les femmes, justifie Caroline De Haas, présidente de l’association. C’est comme si toutes ces agressions n’existaient pas! Cette hausse, symboliquement, intervient en plus l’année même où la lutte contre les violences faites aux femmes a été déclarée grande cause nationale. Qui en a entendu parler? »

Augmentation des dépôts de plainte

Malgré le vote d’une nouvelle loi contre ces violences, en juillet dernier, Caroline De Haas estime qu’il n’y a pas de réelle volonté politique d’en venir à bout. « Mettre en place un bracelet électronique comme le prévoit la nouvelle loi ne suffit pas, analyse-t-elle. C’est en amont, dès la maternelle, qu’il faut faire de la prévention, en intervenant dans les écoles. »
Parmi les raisons de cette hausse, certains avancent une augmentation des déclarations et dépôts de plainte de la part des femmes agressées, ce qu’elle ne nie pas. Une autre hypothèse pointe les effets de la crise économique, qui générerait un recul de l’émancipation des femmes et un retour des stéréotypes les visant. « Chaque année, on dénombre 75 000 viols et personne ne s’en émeut », s’indigne-t-elle.
Selon une enquête de l’Insee en 2010, les femmes, même celles qui n’ont jamais été agressées, se sentent beaucoup plus souvent « en insécurité » dans les rues de leur quartier ou de leur village que les hommes (25,5% contre 14,9%).
« Cette situation, conclut la féministe, pourrit la vie de celles qui subissent des violences, mais aussi la vie des autres, qui ont peur lorsqu’elles rentrent le soir chez elles. » Alain Bauer, président de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), redoute qu’après « des années de progrès, de remise en question des vieux critères machistes qui semblaient inscrits dans notre patrimoine culturel », les femmes soient de nouveau en voie de « chosisation ». « Ce ne sont plus des individus mais des choses qui peuvent se faire agresser et battre comme si de rien n’était », s’inquiète-t-il."

 *www.osezlefeminisme.fr

 

Le Parisien

 

http://www.aujourdhui-en-france.fr/faits-divers/dans-la-rue-les-femmes-sont-de-plus-en-plus-souvent-agressees-31-01-2011-1291248.php

 

http://www.marianne2.fr/Viol-Seuls-les-chiffres-en-parlent_a200159.html

  

 

La vraie insécurité quotidienne c'est celle des femmes

 

Données brutes sur les viols et agressions sexuelles

 

2 500 agressions sexuelles et viols par an sur l'agglomération de Nantes

 

En Pays de la Loire : "Les agressions sexuelles concernent essentiellement des femmes ou des enfants. Parmi les femmes de 18 à 75 ans, 11 % rapportent avoir sui des tentatives ou des rapports sexuels forcés au cours de leur vie" http://www.insee.fr/fr/insee_regions/pays-de-la-loire/themes/etudes/etudes67.pdf

 

 

"Gare aux cons ma fille, gare aux cons qui perdent leur cédille" Coxie 

 

 

 

 

  http://www.youtube.com/watch?v=-_WD0RDIia8

 

 

 

 

  

 

 

  

 

 

Lire la suite

"Aurons nous de l'Eau cet été ? Aurons nous de l'Air cet été ?"

30 Janvier 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Musique

"Help Myself" (Clip) par Gaétan Roussel 

 


 

 

 

 

 

"Aurons nous de l'Eau cet été ?

 

Nous ne faisons que passer

dans l'ombre sous la lumière

 

Sans prendre le temps de s'arrêter

 

Si l'on nageait sans respirer ?

 

Aurons nous de l'air cet été ?

 

Nous ne faisons que passer

Dans l'ombre et la lumière

 

Nous ne faisons que traverser

Des océans, des déserts

 

Sans prendre le temps de s'arrêter."

 

 

"Help Myself" Gaétan Roussel

 

  

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Communiqué du Collectif d'Elus qui Doutent de la Pertinence de l'Aéroport à NDDL

28 Janvier 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

Le maire de Nantes, principal porteur du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes veut installer des fermes dans l'agglomération nantaise tandis qu'il s'acharne aussi à bétonner les terres et et les fermes à 20 kilomètres d'ici, tout autour de Notre-Dame-Des-Landes. Réaction du CEDEPA.

 

 

Paroles, paroles…

 CEDEPA

 

 

           

  

Le Collectif d’Elus qui Doutent de la Pertinence de l’Aéroport a lu attentivement la présentation par Nantes-Métropole de sa politique concernant l’agriculture périurbaine. En visite à Bouguenais, J.M.Ayrault a en effet affirmé sa volonté de remettre en culture les 500 ha de friches de l’agglomération et d’y installer de nouvelles exploitations.

 

 Fort bien. Mais il y a plus de dix ans que le diagnostic a été posé, que les outils ont été identifiés (maîtrise du  foncier, préemption des sièges d’exploitation libérés etc.),  qu’études et colloques ont eu lieu, que des  délibérations ont été prises…Quels moyens financiers  ont été affectés concrètement à ce programme ? Avec quels résultats ?  Quels moyens  y seront affectés demain ? Comment expliquer que malgré tous les discours sur la préservation de l’agriculture, le département de Loire-Atlantique soit un des départements où l’artificialisation des sols est la plus rapide ?

 

Comment surtout expliquer qu’on parle AMAP, productions de proximité et que dans le même temps on continue à porter le projet de Notre Dame des Landes, destructeur d’une zone agricole bien réelle et active de 2 000 ha, soit plus de 6 ans des objectifs fixés de surface dédiée à l'urbanisation sur tout le territoire du SCOT dont vous êtes le Président ?

 

 Redonner à l’agriculture, sur l’agglo, des hectares de friches qui sont des espaces naturels non artificialisés,  ne compense en rien la destruction irréversible des sols que nous promet la construction de ce nouvel aéroport, avec 7517 places de parkings à l’horizontale !

 

Faut-il pleurer ou rire de la "ferme de démonstration" prévue par Vinci APS cahier 6 (6.1.3.4.4.3) qui prévoit "un espace d' 1m2 pour chacune des plantations de type blé, orge, maïs" ?

 

Encore un effort, Monsieur Le Président : les sommes que vous avez prévu de prêter à Vinci, affectez les  à la politique que vous voulez mener sur l’agriculture périurbaine, épargnez les terres de NDDL et vous serez alors cohérent et crédible ! Pour l’instant, vous ne l’êtes pas.

 

 

Communiqué de presse du CEDPA (Collectif d'Elus qui Doutent de la Pertinence du projet d'Aéroport à Notre-Dame-Des-Landes.) du 28 Janvier 2011

 

 

 

A ce jour, 825 élus ont déjà rejoint le CéDpa

 

Appel du collectif d'élus qui doutent du projet d'aéroport NDDL, juin 2009

 

Un collectif de 150 élus doutent de l'aéroport Notre-Dame-Des-Landes (2009)

 

Lire la suite

Données brutes

26 Janvier 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Société

 

Suite à mon dernier billet sur le viol et les agressions sexuelles sur les femmes. Pourqu'on n'oublie pas. Parce que je sais qu'une info chasse l'autre,  "l'info de la veille est déjà vieille" et que les gesticulations du président Sarkozy qui a consacré 50 minutes sur 55 de monologue hier lors du petit déj de la majorité à la délinquance sexuelle (Canard Enchaîné du 26 01 11) pas plus que l'annonce d'une commission parlementaire n'y changeront rien. Parce que c'est un changement profond et une remise en cause de la société toute entière qu'il faut et ça ne se décrète pas du jour au lendemain. Il faudra minimum une ou plusieurs générations et ce changement passera d'abord par l'Education.

  

 

Les viols, les agressions sexuelles

 

http://www.idf.pref.gouv.fr/actu/breves/2009/journee-internationale-violence-femmes.html 
« Constitue une agression sexuelle toute atteinte sexuelle commise avec violence, contrainte, menace ou surprise. » Art. 222.22 et 222.27 du code pénal
« Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui, par violence, contrainte, menace ou surprise, est un viol. » Art. 222.23 du code pénal

  • Plus de 310 000 femmes de 18 à 75 ans ont été victimes de violences sexuelles en 2007 et 2008, dont 225 000 de la part d’une personne extérieure à leur ménage (selon l’enquête INHES/OND 2009). Ce chiffre est en augmentation par rapport à 2005-6 (130 000 femmes).
  • 150 000 femmes ont été victimes d’un viol ou d’un rapport sexuel forcé en 2007 et 2008, soit 0,7% des femmes entre 18 et 75 ans.  Environ la moitié l’ont été au sein de leur ménage (selon l’enquête INHES/OND 2009).
  • 16% des femmes déclarent avoir été victimes de tentatives de viol (9,1%) ou de viol (6,8%) au cours de leur vie (Enquête Contexte de Sexualité en France, 2006).
  • 1 avortement sur quatre serait lié à un viol ou une agression sexuelle (mémoire universitaire 2009, DU victimologie, C. Sarafis).
  • Moins de 10% des actes de violences sexuelles hors ménage ont été suivies de plainte en 2007-8, et moins de 8% pour des actes de violences sexuelles dans le ménage ((selon l’enquête INHES/OND 2009).

 

Vous trouverez ci-dessous quelques chiffres issus du Bulletin 2000 du Collectif Féministe contre le Viol (rapport statistiques 1998) qui gère le numéro vert SOS Viols 0.800.05.95.95.
En 1998, 1.865 viols et autres agressions sexuelles ont été dénoncées à la permanence téléphonique. Les données qui suivent proviennent de l'analyse statistique de ces appels (plus des statistiques ministérielles).

  

http://www.sosfemmes.com/violences/viol_chiffres.htm

  


Age des victimes au moment de l'agression
(pas nécessairement au moment de l'appel)

 
Adultes (> 18) = 32,7 %
Ados (15-18) = 11,9 %
Enfants (< 15) = 45,9 %
Inconnu = 9,5 %

Nombreuses sont les victimes qui appellent adultes pour des faits remontant à l'enfance (événement également constaté par les échanges d'emails à partir de ce site). Dans 40,9 % des cas, les faits remontaient à moins d'un an ; dans 59,1 %, à plus d'un an.

En croisant les données relatives à l'âge et au sexe, on constate que :

@ 41% des victimes sont des filles
@ 10,8 % sont des adolescentes
@ 30,2 % sont des femmes adultes
@ 4,3 % sont des garçons
@ 1,1 % des adolescents
@ 2,5 % des hommes adultes
à quoi il faut ajouter 9,5 % d'âge et/ou de sexe indéterminés.


Sexe des victimes
Sexe féminin : 91,2 %
Sexe masculin : 8,8 %

L'âge moyen et l'apparence extérieure dite attirante (beauté) ou séductrice (minijupe, maquillage, talons hauts, ...) ne sont en aucune façon des facteurs déterminants dans le choix par l'agresseur de ses victimes (pas plus que le satut socio-économique : toutes les situations sont représentées), contrairement aux stéréotypes.

Par ailleurs, dans 74 % des cas, la victime connaît ou connaissait son agresseur (pourcentage qui comprend bien entendu les viols sur mineurs - généralement commis par l'entourage proche - mais aussi les abus sexuels commis par abus de confiance, chantage, menace, surprise, violence par des personnes que les victimes connaissent - conjoint, collègue de travail, proche de la famille, médecin ou soignant, etc.). Par voie de conséquence, l'agresseur n'est donc un inconnu que dans 26 % des cas ...

Lieu de l'agression
 

Domicile de la victime ou de l'agresseur : 67,7 %
Rue : 3,7 %
Bois, bord de route : 2,2 %
Transport en commun : 1,5 %
Parking : 0,6 %
Institution scolaire ou parascolaire : 3,3 %

Les agressions sexuelles sont commises le jour dans 45,7 % des cas, la nuit dans 54,3 %.

Et les agresseurs ?
 

Personnes mises en cause
(statistiques Ministère de l'Intérieur 1997)
 
Hommes : 96,3 %
Femmes : 3,7 %

Les condamnations pour viol et autres agressions sexuelles en 1996 comptaient 14,1 % de mineurs et 5,5 % de plus de 60 ans (Ministère de la Justice).

Personnes condamnées
(statistiques Ministère de la Justice 1996)
 
Hommes : 99 %
Femmes : 1 %
Les études montrent que la plupart des agressions sont préméditées, une réalité qui vient invalider le fait que le viol correspondrait à une "pulsion irrépressible et incontrôlable".

 91 % des personnes condamnées sont denationalité française

 16,8 % appartiennent à des professionsmédicales et paramédicales
 13,1 % exercent les métiers de l'enseignement, de l'animation ou de la petite enfance
 14,8 % ont des responsabilités d'encadrement (PDG, ingénieur, énarque, gérant de bar, entrepreneur, chef de service, ...)
 12,7 % exercent les métiers de la loi et de l'ordre (policier, militaire, gendarme, attaché parlementaire, etc.)
... soit 57,4 % des personnes condamnées.


Le violeur n'est très majoritairement ni étranger, ni célibataire (vivant seul), ni asocial, ni impulsif. Dans la plupart des cas, il est parfaitement intégré à la société, marié (ou vivant maritalement) avec des enfants.

Le statut socio-économique n'est pas du tout un facteur déterminant.

 

  source :http://www.sosfemmes.com/violences/viol_chiffres.htm

 

 

Commencer par informer les jeunes générations sur la réalité, les risques encourus, apprendre à dire NON, même à l'adulte qu'on connait, qui est gentil ou qui peut avoir autorité sur l'enfant, voir la campagne de prévention du Conseil de l'Europe "On ne touche pas ici.org

 

Apprendre aux petits garçons, aux hommes dès leur plus jeune âge que quand une fille dit NON, c'est NON, que ce NON se respecte.

 

Il faudra aller soulever la poussière loin sous le tapis. Ce sont les femmes qui élèvent les enfants, les hommes.

 

 

« Les femmes haïtiennes victimes de viol » France 2, 12 janvier 2011

 

En Guinée :

« Au long des soixante pages de ce rapport aussi précis qu'insupportable, les trois rapporteurs relatent une série de tueries "systématiques", de viols et d'actes de torture "organisés". Dès le début des violences, les femmes ont été isolées des autres prisonniers. "Des femmes ont été violées avec des objets, notamment des baïonnettes, des bâtons, des morceaux de métal, des matraques", décrit le rapport. "Des militaires ont achevé des femmes violées en introduisant les fusils dans leur vagin et en tirant".

 

http://lci.tf1.fr/monde/afrique/2009-12/massacres-et-femmes-violees-a-mort-l-onu-accuse-la-guinee-5604413.html (dec 2009)

 

Au Soudan : http://www.prochoix.org/cgi/blog/index.php/2006/11/22/1012-soudan-pour-les-femmes-violees-du-darfour-rompons-le-silence

 

Lire la suite

"Un groupe privé ne construit pas à perte. Sans aides publiques, il n'y avait personne pour réaliser l'aéroport"

25 Janvier 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

 

Voilà, c'est dit, et ça sort de la bouche du patron de Vinci, concessionnaire du projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes. Lu dans Ouest France du 25 01 11.

 

  

"Un groupe de la taille de Vinci avait-il vraiment besoin du concours des collectivités ?"

 

"Un groupe privé ne construit pas à perte. Sans aides publiques, il n'y avait personne pour réaliser l'aéroport. Ca ne passait pas. La plupart des aéroports ont reçu des contributions publiques".

 

Pour faire passer la pilule, un canular, un hoax : un hypothétique Nantes-New York.

 

Même la ligne Lyon-New York a fermé en 2009. C'était déjà le 3è échec sur la ligne faute de rentabilité. Les Nantais seraient-ils plus "balaises" que les Lyonnais ?

 Lyon, 2è ville de France, pourtant capitale, économique financière, extrêmement bien placée au carrefour d'axes européens majeurs n'a pas réussi à maintenir sa ligne transcontinentale.

C'est raconter des histoires aux gens que faire croire qu'un jour une ligne Nantes-New York existera en étant viable, sauf à combler le déficit avec des subventions donc de l'argent public.

 

 

 

Lire la suite

La vraie insécurité quotidienne c'est celle des femmes

22 Janvier 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Société

 

Et pas celle des cambriolages, des voitures brûlées et des téléphones portables volés, encore moins celle des cités que le président Sarkozy voudrait nettoyer au "Karscher".

 

"75 000 femmes sont violées chaque année en France, soit 200 par jour ou une toutes les sept minutes, selon le Collectif féministe contre le viol (CFCV), fondé en 1985".

 "10 % des femmes sont violées au cours de leur vie" 

 

"Une femme violée toutes les 2 heures et 25 000 cas de viols en France" selon les chiffres officiels.

Pour le viol, il y a les chiffres officiels et ce qu'on appelle "le chiffre noir du viol (relatif aux agressions qui ne font pas l'objet d'une plainte)".

On mesure le poids du secret, du tabou sur ce sujet. Très peu de victimes d'agressions sexuelles portent plainte, d'où ce décalage des chiffres.

 

La vraie insécurité c'est celle là, celle que toute femme connaît, petite fille, jeune fille, puis femme et même vieille femme, de se trouver sur la route d'un prédateur sexuel, d'un qui ne sert plus de sa tête pour réfléchir mais de son sexe, devenu arme. Pulsion de vie, pulsion de mort. Et cette arrogance du prédateur jusque dans les palais de justice... 

 

Pour une dont on parle, combien d'autres victimes dont on ne parlera pas ?

 

Depuis mardi soir et la disparition de Laétitia à Pornic, de 40 à plus de 600 autres petites ou jeunes filles ou femmes auront été violées , selon qu'on compte un viol toutes les 2 heures ou toutes les 7 minutes.

  

Oui, 617 femmes violées depuis 3 ou 4 jours, j'ai bien recompté, et encore, entre mon brouillon et la mise en ligne de ce billet il y en aura encore quelques-unes de plus parce que le compteur affolé - d'une société qui vit dans le déni de ce qu'elle a de plus immonde et ne fait rien - ne s'arrête jamais.

 

Pour une dont on parle, combien de victimes dont on ne parlera pas ?

Combien de disparues dans l'oubli, mortes et enterrées ou de survivantes mais mortes quand même si personne ne vient les aider ? Mortes physiquemement dans leur corps, mortes psychologiquement parce que la peur, le sentiment de culpabilité, la culture du silence, mortes sexuellement.

 

La loi sur le viol de 1980 ne suffit pas.

 

 

Trente ans plus tard,  75 000 victimes par an, "d'après l'enquête menée en 2007 par l'Observatoire national de la délinquance (OND), un peu plus de 130 000 personnes âgées de 18 à 60 ans ont subi un viol en 2005 et 2006, presque exclusivement des femmes". 

 

  

 

Campagne nationale contre le viol lancée par 3 associations en novembre 2010

 

 

"La honte doit changer de camp"

 

 

"L'objectif de la campagne c'est de dire stop, ça suffit, y en a marre".

 

Campagne contre le viol

 

Le numéro d'urgence pour les victimes est le 3919

 

Numéro vert SOS Viols 0 800 05 95 95

 

www.contreleviol.com

www.sosfemmes.com (Nantes, 44)

 

Billet modifié le 26 01 11 pour rajouter les liens qui manquaient.

Lire la suite

Plus de parkings à l'aéroport

20 Janvier 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

 

Qu'est-ce qu'on peut construire très vite, pour très peu de temps, et qui rapporte tout de suite ?

 

Des parkings !

 

On en construit de nouveaux à l'aéroport de Nantes Atlantique. 831 places. Ah mais ce sera un "parking vert" dit la chargée de com'. (Ouest France du 20 01 11).

 

C'est déjà l'effet Vinci, là, maintenant, tout de suite.

 

Pourtant ça fait anachronique comme nouvelle du jour alors que la moitié des gens pense que l'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes va se faire, que tout est bouclé, que nous les opposants, on perd notre temps etc..

 

 

 

Lire la suite

Ca c'est de la piste cyclable !

18 Janvier 2011 Publié dans #Transports dont Vélo tram-train

"Ca roule à Londres", trouvé sur Carfree.fr

Des "autoroutes" pour vélos, de véritables pistes cyclables protégées du trafic.

 

 

 

 

piste-cyclable-londres--1-.jpg

 

 

 

"La municipalité de Londres, toujours à la pointe des aménagements urbains audacieux, est en train de développer des autoroutes à vélo, des superhighways, pour rouler vite et en toute sécurité en ville.Plus que de simples pistes cyclables, elles permettraient de relier la banlieue au centre-ville de manière continue et protégé des voitures."



http://echomag.org/2010/11/02/des-autoroutes-urbaines-pour-velo-a-londres-audacieux-pionnier/

Lire la suite

Activité physique dans un air sain ou sédentarité dans un air pollué ?

18 Janvier 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Air Qualité et pollution de l'air

 

Jeudi on dit : il faut faire + de sport et activité physique : 1 heure par jour. Et nous présentons des propositions.

Mais le dimanche matin, patatras la préfecture de Loire-Atlantique dit tout le contraire !

Stop, pas d'activité physique, air pourri, pollution au soufre à la raffinerie de Donges, restez chez vous !

En décembre c'était une pollution aux poussières fines sur l'agglomération de Nantes. 

 

Alors qu'est-ce qu'on fait si même la qualité de l'air s'oppose à nos propositions ?

Cela fait longtemps qu'on pose la question : Unesco ou Seveso pour l'estuaire de la Loire ? Ou les deux, mais comment ?

  



  "Pollution par le dioxyde de soufre observée le 16/01/2011 à partir de 09:45 sur la Basse-Loire

 

Lien vers le communiqué : http://www.airpl.org/content/download/4940/41882

 

« Message de recommandations sanitaires aux populations de Donges en raison d’un dépassement des teneurs en dioxyde de soufre dans l’air.



Communiqué du 16/01/2011 10h35 de la PREFECTURE DE LA LOIRE-ATLANTIQUE

 

Recommandations pour limiter les effets sur votre santé

personnes sensibles (enfants, personnes âgées, insuffisants respiratoires,…)

- privilégier les activités calmes



- éviter les exercices physiques intenses



- s’abstenir de concourir aux compétitions sportives



parents et personnels s’occupant d’enfants



- être vigilants à l’apparition de symptômes évocateurs (toux, gênes respiratoires…)



- prendre un avis médical en cas d’apparition des symptômes

 

tout public

afin de ne pas aggraver les effets de la pollution

- éviter de fumer

- éviter l’usage des solvants ou autres produits irritants des voies respiratoires

 

Le seuil de recommandation et d'information (300 μg/m3 en moyenne pendant une heure), a été dépassé le 16/01/2011 à 9h45 (452μg/m3).

Cependant le seuil d'alerte (500 μg/m3 en moyenne pendant trois heures

consécutives) n'a pas été atteint.

NB : Les concentrations de pollution sont exprimées en microgrammes par mètre cube d'air (μg/m3).

 

Origine de la pollution

Cette hausse de pollution soufrée est liée aux rejets atmosphériques de la raffinerie de pétrole de Donges.

Actions de réduction de la pollution

Une procédure de réduction temporaire des émissions de dioxyde de soufre de la raffinerie est activée dans ces cas pour limiter l'ampleur et la durée de ces pointes de pollution."

 

Lire la suite

"Le MoDem à fond la forme" - Presse Ocean 18 01 11

18 Janvier 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Conseil Municipal Nantes

MoDem-a-fond-la-forme-Presse-Ocean-18-01-11.jpg
 
 
5 propositions dans la continuité du Festival européen du jeune sportif pour une rentrée 2011 tonique et énergique. 
« Plus de sport et d’activité physique au quotidien pour les Nantais". 
 
1 : Sport et urbanisme
 
Obligation de construire des équipements sportifs de proximité dans tout nouveau quartier en construction ou réaménagé.
A inscrire dans le PLU (Plan Local d’Urbanisme), quitte à le modifier s’il le faut.
 
Exemple : sur l'Ile de Nantes et écoquartiers, on construit des logements, des bureaux, mais aucun équipement sportif à proximité et parfois même on les réduit. C’est bête, on attire plein de nouveaux habitants ou des gens qui travaillent sur l’île et on les oblige à aller ailleurs s’ils veulent pratiquer ces activités et donc à utiliser des transports, qui pour l’instant n'existent pas encore ou à prendre leur voiture contribuant à l'engorgement croissant des ponts de Nantes. Il faut donc prendre le problème dans l'autre sens et penser ces équipements maintenant.
 
2. Santé et prévention. (Pourquoi on fait tout ça ?)
 
L’activité physique et le sport c'est bon pour la santé, ça tout le monde le sait. Mais c’est aussi bon pour les finances publiques. L’impact positif de l’activité sportive (sport inclus mais ne pas résumer l’activité sportive au sport) sur la santé publique est démontrée en termes de prévention et aussi de soins et même de guérison aujourd’hui.
Sources : Colloque AGMF Association Générale des médecins de France 5 novembre 2010 – Paris- Maison de la Chimie
 
Les médecins recommandent aujourd'hui 1 heure d'activité physique par jour pour les enfants. On était encore à une ½ h dans les années 90.
C’est bien sûr valable aussi pour les adultes et s'adresse à tout le monde et pas seulement aux sportifs.
 
C’est simple, 1 heure d'activité physique par jour ça peut être une 1/2 h de piscine ou de sport à l’école et 5, 10 ou 15 mn de marche à pied ou de vélo pour aller à l'école le matin et 5 ou 10 ou 15 mn le soir pour revenir.
 
La plus grande partie cette activité peut  provenir du remplacement des temps de transports par des temps d’activité physique.  
L’idée est simple : transformer les temps de transport en temps d’activité physique.
 
Il est important d'acquérir dès le plus jeune âge ces bonnes habitudes, elle seront conservées à l'âge adulte et transmises ensuite. Cercle vertueux donc.
 
"Campagne de promotion d'un mode de vie physiquement actif auprès des préados québécois"
 
3. Compétence sportive métropolitaine.
 
4. Etablir nouvelles règles d’attribution des subventions aux clubs de sport.
Réflexion que nous menons avec d'autres élus du "Réseau des 100 000" (villes de + de 100 000  habitants)
 
5. Sauver l’Ecole du Cens pour les élèves sportifs de haut niveau. Gardons cette école emblématique qui leur permet de mener leurs études dans un cadre adapté à leurs besoins. Il faudrait déjà commencer par desservir correctement cette école, le bus s'arrête à 800 mètres de l'école. Effort modeste mais réalisable. La création du lycée international sur l’Ile de Nantes est l’occasion de réfléchir à un regroupement des deux.
 
 
 
 
Lire la suite
1 2 3 > >>