Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bayrou : « Des idées simples » pour la Région, Ouest France 10 mars 2010

11 Mars 2010 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Régionales 2010



Bayrou-place-du-cce-Nantes-mars-2010-copie-1.jpg

Le président du MoDem est venu soutenir ses candidats à Nantes. La deuxième fois en trois semaines. Objectif : passer la barre des 10 %.

Teddy contrôle

 

François Bayrou s'extirpe à 15 h 15 du compartiment 13 du TGV. « La voiture de la chance », s'esclaffe un militant. Le leader centriste, avant de déambuler dans les rues du centre-ville nantais, commente les derniers sondages, qui donnent 7 % à sa liste. « 7 %, c'est très bien. Il ne manque que trois points, qu'on va décrocher dans les trois derniers jours. »

« M. Bayrou, êtes-vous en règle ? », interpelle, rigolard, Teddy, un contrôleur de tramway.


« La Région, ça paraît loin »

Un peu plus loin, le président du MoDem, après avoir apostrophé une famille, s'enquiert des résultats scolaires de deux collégiens. « La Région, ça paraît loin, et ses élus sont peu connus. Pourtant, dit-il, avec des idées simples et peu de dépenses, on peut changer la vie des gens. »

Exemples ? « Créer un fonds de caution pour les PME, afin que la porte des banques leur soit ouverte. » Et cette mesure contre la violence scolaire : « Des bourses d'étudiants en contrepartie de leur présence dans les lycées. »


La présidentielle de 2012 ?

« Je n'ai pas du tout cette échéance à l'esprit », assure François Bayrou. Cette élection doit, selon lui, « rester régionale ». Même s'il sait bien qu'en France, « ça ne marche pas comme ça ».

Sera-t-il mortifié si l'UMP est battue ? « Je n'ai pas envie de tomber dans la caricature qui consiste à imaginer que de l'autre côté (dans la majorité présidentielle), il n'y a que des gens à combattre. » D'autant que le patron du MoDem en est persuadé, « un jour viendra où, avec la crise, on sera bien obligés d'en venir à des rassemblements ».


On a reculé depuis 2004

Depuis 2004, selon François Bayrou, « dans tous les domaines cruciaux, la France a reculé ». L'emploi ? « Il faut relocaliser l'industrie. Les circuits de commercialisation sont trop longs. C'est à cet étage qu'on perd de l'activité et de l'emploi. » La sécurité ? « Il n'y a pas de progrès dans la prévention. » L'intégration ? « Rien n'a bougé. Il y a des quartiers où 40 % des jeunes sont chômeurs. »


Xynthia : bilan trop lourd

Pour lui, « le bilan de la tempête est trop lourd, car des précautions et des décisions n'ont pas été prises » en matière d'entretien des digues et de permis de construire délivrés dans des zones exposées. « L'expérience humaine a été négligée. Les conséquences sont meurtrières », regrette M. Bayrou.


Un smicard interpelle

Place du Commerce, un smicard l'interpelle sur le partage des richesses : « Je ne sépare pas l'économique et le social, fait observer le leader centriste. Les entreprises qui vont bien ont tout à gagner à ce que leurs employés aillent bien aussi. Il faut des incitations. Mais je ne crois pas à l'efficacité d'une loi. »

 

Gaspard NORRITO. logo ouest france
Pour lire l'article sur le site ouest-france.fr


Bayrou-Ntes-10-mars-et-PG--2010-007.JPG

François Bayrou et Patricia Gallerneau tête de liste MoDem en Pays de la Loire à Nantes le 10 mars 2010
Photo I. Loirat


BB-et-FB-a-Nantes-mars-2010-010-copie-1.JPG

François Bayrou et Benoît Blineau, conseiller municipal MoDem à Nantes
Photo I. Loirat

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article