Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour une LGV Ligne à Grande Vitesse Nantes- Paris de bout en bout !

23 Septembre 2009 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes

Pour une LGV Ligne à Grande Vitesse Nantes- Paris de bout en bout !
 

"Le temps gagné sur l'axe Paris Nantes est d'autant plus notable qu'il ne l'est en réalité que sur le seul tronçon Paris Le Mans, où les trains peuvent rouler à 300 km/heure.

Leur vitesse est en effet limitée à 200 km/heure jusqu'à Angers et même 160 après.

DOMMAGE : si l'ensemble de la ligne était aux normes de la Grande Vitesse, Nantes ne serait qu'à 1 h 20 de Paris-Montparnasse."
(G.Frouin, 20 Minutes le 23 septembre 2009)


Oui DOMMAGE pour Nantes que les décideurs locaux aient fait le mauvais choix d'un aéroport à Notre-Dame-Des-Landes plutôt que celui de la LGV de bout en bout entre Nantes et Paris.

(DOMMAGE aussi que 20 Minutes n'ait pas mis en ligne cette partie de l'article)

Rappel : la liste MoDem conduite par Benoît Blineau était la seule à proposer cette LGV de bout en bout dans son programme des Municipales 2008 comme proposition alternative à ce fichu projet d'aéroport  NDDL pour lequel nous demandions un MORATOIRE.

Photo : Xinhua/AFP

Ci-dessous nos propositions extraites du programme  Changeons d'ère !

Changeons d’ère !


RELIER NANTES À LEUROPE, À TRÈS GRANDE VITESSE

Mettons Paris à 1h30 de Nantes par une ligne LGV de bout en bout.

POUR :

- nous rapprocher des capitales européennes,
- inciter les entreprises à investir en métropole nantaise,
- proposer une alternative à l’avion vers Roissy (300 000 passagers/an),
- être prêts pour l’arrivée des futures rames AGV ou Automorice à Grande Vitesse (360 km/h).

Moratoire concernant le projet Notre Dame des Landes.


MODERNISER L’AÉROPORT NANTES-ATLANTIQUE

 


Modifier l’implantation actuelle de la piste de Nantes-Atlantique.


Développer le ferroutage par la ligne ferroviaire déjà existante.


Améliorer la desserte passagers : création du RER Châteaubriant-Pornic, via l’Île de Nantes et liaison avec les lignes de tramway.


POUR :
- sécuriser l’approche des avions et diminuer les survols de Nantes,

 - moderniser et rentabiliser un équipement existant (trafic actuel : 2,5 millions de passagers / an - capacité : 9 millions de passagers /an),

- maintenir l’activité économique en Sud Loire,

- éviter les coûteux transferts d’entreprises.


Deux ans plus tard, Nicolas Hulot rejoint la position du MoDem 44 (étendu à l'ensemble du MoDem Pays de la Loire demain ?) et demande un moratoire. Nous ne pouvons que nous en réjouir. Il va même encore plus loin en demandant un référendum sur le sujet.
Pourquoi pas ?
Ce qui est sûr, c'est qu'il faut un débat démocratique qui pose la question qui n'a jamais été posée :

Avons nous, en 2009, Oui ou Non, vraiment besoin d'un nouvel aéroport à Nantes ?

N'y aurait il pas d'autre choix ?


Il faut enfin étudier sérieusement les solutions alternatives proposées par Solidarités Ecologie et Bernard Fourage (Etude Esg Infra) http://www.esginfra.fr/

Voir aussi le site de l'ACIPA pour signer la pétition contre l'aéroport NDDL

"Ne doutez jamais qu'un petit groupe d'individus conscients et engagés puisse changer le monde. C'est même de cette façon que cela s'est toujours produit." Margaret Mead, paléontologue
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article