Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Futur aéroport : petits arrangements entre amis

14 Février 2009 , Rédigé par Isabelle LOIRAT Publié dans #Aéroport Notre- Dame-des-Landes


Il y a des jours où il vaudrait mieux ne pas se lever, ne pas ouvrir le journal.

Pays de la Loire

samedi 14 février 2009

Futur aéroport : Fillon veut accélérer

Premier ministre et collectivités sont d'accord pour vite lancer la réalisation de l'aéroport du Grand Ouest.

L'État et les collectivités locales veulent aller plus vite dans le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, au nord de Nantes. C'est ce qui ressort de la réunion de mercredi, à Matignon. Le Premier ministre y a reçu Patrick Mareschal (président du conseil général de Loire-Atlantique), Jean-Marc Ayrault (Nantes métropole) et Joël Batteux (Région).

« Tout le monde est d'accord pour accélérer. Le cahier des charges est presque prêt. Le top départ devrait être donné rapidement. Là-dessus, il n'y a aucune hésitation, note Patrick Mareschal. François Fillon a redit tout l'intérêt qu'il porte au projet, pour lui d'une importance équivalente à la ligne grande vitesse vers Rennes ».

Récemment, le ministère des Finances cherchait à savoir combien les collectivités seraient prêtes à mettre sur la table. Ce qu'elles se refusent à dire, même si elles se sont engagées à donner un coup de pouce financier. Elles rappellent qu'il s'agit d'un projet porté par l'État, avec un financement assuré pour l'essentiel par le futur réalisateur-concessionnaire de l'aéroport.

Nouveau : Matignon et les collectivités se sont mis d'accord pour déclarer infructueux l'appel d'offres si la facture restant à leur charge s'avérait trop importante. C'est un message lancé aux groupes intéressés par le chantier. Ils ne devront pas jouer petit bras. « Il y a accord entre l'État et les collectivités pour dépenser le moins d'argent possible. » Le calendrier prévoit le choix du concessionnaire en 2009, le début des travaux en 2012, pour une ouverture en 2015.



Marc LE DUC. Pour lire l'article sur ouest-france.fr  
Paru dans les pages
Pays de la Loire samedi 14 février 2009


Il ressort de tout cela une impression de précipitation, voire d'affolement (cf. "vite lancer", "accélérer", "aller plus vite" "rapidement" ) qui rappelle singulièrement la démarche des mêmes porteurs du projet qui tentèrent déjà de le faire passer en forces vite fait bien fait avant que le Grenelle de l'Environnement ne renvoie le projet Notre-Dame-Des-Landes aux oubliettes.

On observe aussi que les principaux acteurs de ce coup pendable sont toujours les mêmes.

F Fillon, c'est le 1er ministre qui :
- inaugure le TGV Est par un gros mensonge, un gros retard et en avion SVP !
- celui qui signe la DUP Déclaration d'Utilité Publique pour l'aéroport Notre-Dame-Des-Landes un dimanche de février 2008 (tiens, il y a juste un an)
- qui reconnaît que la crise que nous traversons est la plus grave depuis longtemps, que les caisses de l'Etat sont vides,
- qui appartient à un gouvernement qui fait le Grenelle mais qui le poignarde dans le dos avec NDDL dans sa propre région d'origine,
- qui n'a pas d'argent pour l'école, la santé, le logement mais qui en a pour un aéroport-tout- automobile !

Jean-Marc Ayrault et Patrick Mareschal : pas de changement non plus, toujours les mêmes porteurs qui se doutent bien au fond d'eux mêmes qu'ils font une gigantesque c.....ie mais qui ne savent plus comment reconnaître qu'ils se sont trompés et qu'ils ont menti (sur la saturation de Nantes Atlantique, sur les alternatives, sur leurs vraies motivations etc...). Je n'aimerais pas être leur
Gimminy Cricket...


Un "coup de pouce financier" ?
Alors que le Conseil Général s'apprête à fournir plus de 800 hectares de terrains pour construire cet aéroport, c'est-à-dire à livrer en pâture des terres agricoles aux bétonneurs, des terres dont nous avons grand besoin aujourd'hui. Cela n'empêchera pas ce même conseil général de faire sa pub sur "il faut protéger les terres agricoles"

Ils appellent cela "un coup de pouce financier" alors que les collectivités (Nantes, Conseil Général et Région) se sont toutes prononcées pour une participation financière mais sans dire combien exactement. Parce que personne n'en sait rien, parce que leur estimation financière n'a jamais été réévaluée. Tout le monde a signé un gros chèque en blanc, avec l'argent des contribuables bien sûr.

Ah il est beau le plan de relance : des milliards pour les banques, les voitures, un gros aéroport inutile et tout-automobile, des barreaux routiers, etc...Du court terme tout cela et complètement dépassé !

Alors que la rénovation énergétique des batiments crée 15 fois plus d'emplois que la construction.

Ont-ils pensé, ne serait-ce qu'une seule seconde, au jour de l'inauguration de l'aéroport en 2015 au décalage, au côté DESESPEREMENT RINGARD qu'il y aurait à inaugurer un aéroport à Nantes ? A quoi pourrait-il bien servir ?

Pour vous donner une idée allez voir ceci sur Google Maps







Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Julien 14/02/2009 14:50

Excellent article, qui met bien en évidence les contradictions de la folle loco à charbon mise en place par nos chers édiles et qui fonce de plus en plus vite... droit dans le mur !
Cette société du court-terme et des petits intérêts sectoriels n'est pas celle que nous voulons, n'est absolument pas celle que nous devons proposer à nos enfants. Continuons le combat, et félicitations Isabelle pour être en pointe de ce combat.

SPY 14/02/2009 12:55

en sa qualité de pilote de course automobile, il n'est pas étonnant "qu'il accélère". Soutenu par son écurie UMP-PS-élus, on peut malheureusement imaginer que les risques de sortie de route,de panne mécanique voire de crash, ont été sous évalués...de toute façon nos enfants s'occuperont bien de ce pb.