Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #telepherique- tram aerien - transport par cable tag

TANGER : projet de téléphérique d'ici à 2016

4 Avril 2012 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Téléphérique- tram aérien - transport par câble

 

Dans la rubrique "encore un téléphérique urbain mais pas chez nous", cette fois-ci c'est de l'autre côté de la Méditerranée, au Maroc, dans un port international à Tanger. Le projet est à l'étude. Ce devrait être le premier exemple de ce type au Maroc. Choisi dans le cadre d'une "étude de mobilité", "pour des raisons environnementales" et pour sa capacité aérienne à faire fi des problèmes terrestres de circulation automobile.

 

 

" Le port de Tanger - Med un téléphérique pour 2016"    sur Espace Maroc.com

 

29 mars 2012 - Extraits

 

"Tanger bouge et s'adapte sans arrêt pour coller à l'évolution économique internationale.
Se maintenir à un haut niveau pour rester l'un des moteurs de l'économie marocaine, générer des emplois et moderniser les infrastructures, demande une innovation de tous les instants.

Le projet de téléphérique va permettre, d'ici à 2016, un flux horaire de 2800 personnes entre le port et le centre ville.

 

Le choix d'un moyen de transport de ce type n'est pas anodin,  il s'inscrit aussi dans une vraie politique environnementale développée par le Maroc ces dernières années. Tanger est une entité économique et commerciale d'importance, mais c'est aussi une ville de culture et d'art de vivre qui sait faire les choix du développement durable dans l'intérêt de tous."

 

Pour lire la suite de l'article sur Espace Maroc.com

 

_______________

 

 

 

"Le téléphérique dans les starting-blocks" sur leconomiste.com 

 

 

 

 

 

Projet à l'étude :

telepherique-TANGER.jpg

 

1 700 mètres

 

4 gares (stations)

 

17 pylônes de 30 à 50 m de haut.

 

Cabines de 10 pers

 

source image :

 

 

 

" Il reliera le port à la place Faro en passant par la Kasbah...."

 

 

"En effet, avec son immunité aux embouteillages et autres tracas de la circulation, le téléphérique permettra, selon les promoteurs du projet, d’apporter une réponse réaliste aux problèmes du transport des citadins au centre-ville."

 

Pour lire la suite de l'article sur leconomiste.com

 

 

J'aime bien ce nouvel argument d'immunité.

 

Et je dirais même plus : le téléphérique ou " l'immunité acquise"* contre les embouteillages ?

 

 

 

Immunité acquise : "Si l'immunité innée, non spécifique, ne suffit pas à juguler une infection, l'organisme doit faire appel à un système de défense beaucoup plus complexe. Cette immunité s'appuie sur la reconnaissance de la nature de l'antigène et le développement d'une réponse spécifique intense contre lui par production de cellules et de molécules spécialisées. C'est l'immunité acquise."

 

 

http://www.assistancescolaire.com/eleve/TST2S/biologie/reviser-le-cours/l-immunite-acquise-tst2s_bio20 

 

 

http://www.leconomiste.com/article/892735-tanger-le-t-l-ph-rique-dans-les-starting-blocks

 

 

 

 

 

Lire la suite

BREST va avoir son téléphérique !

3 Avril 2012 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Téléphérique- tram aérien - transport par câble

 Nantes ne sera pas pionnière dans l'Ouest. Mais "Brest Oui Câble" 

   

Ouest-France / Bretagne / Brest logo ouest france

Transport urbain. Un téléphérique à Brest en 2015 [vidéo]

Jeudi 22 décembre 2011

 

 

Ce sera une première en France : en 2015, Brest aura son téléphérique, une liaison aérienne par câble, au-dessus de la Penfeld, au cœur de la ville, reliant la rive gauche à la rive droite.

 

Un téléphérique à 60 mètres de hauteur

 

En 2015, le téléphérique reliera la rive gauche de Brest, le bas de la rue de Siam, à sa rive droite : un accès direct aux Capucins, ce nouveau quartier qui se construit sur un ancien site de l’Arsenal, cédé à Brest Métropole Océane (BMO) par la Marine nationale.

Circulant jusqu’à 60 mètres de hauteur, ce téléphérique sera constitué de deux trains de trois cabines.

Il pourra transporter environ 1 200 passagers par heure, soit 675 000 voyageurs par an.

 

Le trajet, de 410 mètres entre les deux rives, durera une minute.

 

Il pourra supporter des vents allant jusqu’à 120 km/h.

 

Son coût est estimé à 15 millions d’euros.

 

 

Vidéo : modélisation 3D du futur téléphérique de Brest

 

 

Intégré au réseau de transport public

 

« Le téléphérique étant intégré au réseau de transport public brestois, il sera complémentaire des bus et du tramway, a expliqué Alain Masson, vice-président de Brest Métropole Océane, chargé des grands projets. Représentatif d’une volonté de privilégier les modes de transports doux, à faible empreinte écologique, il aura aussi une vocation touristique, car il offrira des points de vue remarquables sur la ville et la rade de Brest. »

 

Moins onéreux qu’un pont transbordeur, plus pratique qu’un pont levant, le téléphérique est apparu comme la solution la plus adaptée à un environnement particulier. Il permet en effet le passage de navires militaires, une condition imposée par la Marine nationale : « Respectant certaines exigences techniques, la réalisation de ce téléphérique ne pose aucun problème », a déclaré Jean-Pierre Labonne, nouveau préfet maritime de l’Atlantique.

 

Desservir le futur quartier des Capucins

 

Le futur quartier des Capucins desservi par ce téléphérique va accueillir 560 logements, plusieurs équipements culturels dont une médiathèque et un cinéma multiplexe et de nombreux commerces.

À proximité du futur téléphérique, le pont levant de Recouvrance franchit déjà la base navale et la Penfeld, la rivière de Brest. Il a été, lui, complètement repensé afin de permettre le passage du tram et des piétons.

  

En France, seule la ville de Grenoble est équipée d’un téléphérique, à vocation essentiellement touristique. A l’instar d’autres grandes villes européennes, comme Lisbonne ou Barcelone, Brest pense redorer ainsi, avec ce téléphérique, son image de grande ville portuaire moderne.

 

Pour lire l'article sur ouest-france.fr

 

 ___________________________________________________________________

France 3 - Brest: des images du futur téléphérique

Le projet a été voté le 9 décembre en conseil communautaire, et une étude de faisabilité a d'ores et déjà été réalisée selon le site. Le téléphérique devrait voir le jour en 2015

 

 

 

LE TELEGRAMME - Téléphérique. Les grandes lignes du projet

 

La communauté urbaine a levé le voile, hier, sur son projet de téléphérique urbain qui, en 2015, reliera les deux rives de la Penfeld en culminant à 60 m de hauteur. Fréquentation estimée : 675.000 passagers par an.

 

Après avoir approuvé, le 9 décembre dernier, la création d'une liaison par câbles, au-dessus de la Penfeld, entre le bas de la rue de Siam et le futur quartier des Capucins, les services de Brest Métropole Océane ont présenté, hier, les grandes lignes de ce projet de téléphérique urbain. Rappelons que celui-ci est destiné à permettre aux Brestois de se rendre facilement aux Capucins, au coeur de la ville de Brest, quartier que la Marine nationale a transféré cette année à la communauté urbaine. Y sont notamment prévus: des équipements culturels (la future médiathèque d'agglomération, une «cité internationale», un cinéma multiplexe, l'implantation de la future antenne brestoise de l'École européenne supérieure d'arts de Bretagne et un lieu de résidence pour les arts de la rue), 25.000 m² d'activités et de commerces et 560 logements. «L'accès à ce site est difficile, explique Victor Antonio, responsable de la mission tramway. Il faut de 10 à 15 minutes pour s'y rendre en voiture et environ 40 minutes pour y aller à pied depuis la place de la Liberté. Ce qui nous a conduits à imaginer ce système, conçu en relation avec le cabinet Fortier, retenu pour l'aménagement du plateau des Capucins». Cette liaison, précise Alain Masson, vice-président de BMO, «rend inutile le projet de bus électrique que nous avions envisagé entre le quartier des Capucins et le reste du centre-ville». Plusieurs hypothèses ont été étudiées. Parmi celles-ci, des passerelles levantes et un pont transbordeur. Hypothèses écartées en raison de leur coût.

Cabines transparentes

L'option privilégiée pour ce nouveau mode de
transport en commun destiné à venir s'ajouter aux bus et au futur tramway (un même ticket sera d'ailleurs valable pour les trois modes de transports urbains) est une ligne qui reliera la station de tramway «Château», bas de Siam, au bâtiment des ateliers des Capucins de l'autre côté de la Penfeld. Les deux stations ? L'une dont l'accès s'effectuerait par une entrée creusée à l'endroit de la placette située à l'angle des rues Ducouëdic et des Français-libres et l'autre serait créée dans le bâtiment de l'atelier ? Seront situées à 28 m au-dessus du niveau de la mer. Le téléphérique, qui grimperait jusqu'à 60 m de hauteur pour permettre le passage des navires militaires, serait équipé de deux trains de trois cabines transparentes de 20 places.

Jusqu'à 1.200 passagers à l'heure

La fréquence envisagée est d'un train toutes les trois minutes, pour une durée de trajet d'une minute pour 410 m. Ce système, prévu pour supporter des vents soufflant jusqu'à 120 km/h, permettrait de convoyer jusqu'à 1.200 personnes par heure (675.000 passagers par an). Le coût du projet est estimé à 15 millions d'euros. Il devrait être opérationnel en 2015, après les phases obligatoires de concertation et d'enquête publique.
BMO considère, non sans quelque motif, que cet équipement constituera aussi un atout touristique pour l'agglomération brestoise. Il est vrai que si des téléphériques urbains sont en service à NewYork, Portland, Rio de Janeiro, Barcelone ou Lisbonne, seule, pour le moment, la ville de Grenoble, en France, est équipée d'un tel dispositif.

Patrice Le Berre - Le Télégramme

 

Pour lire l'article sur le site du Telegramme

 

____________________

 

 

Urbanews - Un téléphérique à Brest

 

 

"Après Londres, Rio, Barcelone ou encore Grenoble, Brest devrait donc faire son entrée dans le cercle très fermé des villes possédant un « Téléphérique Urbain ». Le 9 décembre dernier, la Communauté Urbaine de Brest Métropole Océane (BMO) approuvait ce projet de liaison par câble au-dessus de la Penfeld, entre la rive gauche de la ville et le futur quartier des Capucins. C’est aujourd’hui qu’étaient dévoilés les détails techniques liés à la réalisation de l’équipement.

L’investissement est estimé à 15 millions d’euros. Le Téléphérique pourrait être opérationnel  dès 2015. Notons qu’un même ticket permettra d’utiliser le bus, le téléphérique et le tramway qui doit être mis en service en juin 2012."

 

Pour lire la suite de l'article sur urbanews

 

 

 

  

La rade de Brest s'offre un téléphérique pour 2015 sur Mobilicites.com



"Dans trois ans, la ville de Brest sera équipée d'une liaison par câble entre les rives de la Penfeld, le fleuve côtier coupant en deux l'hypercentre. Ce téléphérique, d'un coût de quinze millions d'euros et intégré dans le réseau de transport urbain, desservira directement le futur éco-quartier des Capucins."

 

Brest s'équipe de son premier téléphérique urbain - Innov in the city

 

 

Un téléphérique à Brest ? L’idée a de quoi étonner. Le transport, habituellement réservé aux résidents en haute altitude, est pourtant d’actualité dans la ville bretonne. En 2015, le « téléphérique urbain » reliera les deux rives de ville et culminera à 60 mètres de hauteur.

« Ce sera d’abord un mode de transports en commun complémentaire du bus et du tram, mais il aura également une vocation touristique » a annoncé Alain Masson, vice-président de Brest Métropole Océane, à l’occasion d’une conférence de presse"

 

Pour lire la suite sur Innovcity.fr http://www.innovcity.fr/2012/01/16/brest-premier-telepherique-urbain/

 

   

 

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Transport-urbain.-Un-telepherique-a-Brest-en-2015-%5Bvideo%5D_40779-2025468------29019-aud_actu.Htm

 

http://bretagne.france3.fr/info/brest-des-images-du-futur-telepherique-71897044.html

 

http://www.letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/ville/telepherique-les-grandes-lignes-du-projet-23-12-2011-1546604.php

 

http://www.urbanews.fr/2011/12/22/18398-un-telepherique-a-brest-en-2015/#.T3sRMqtzqXN

   

http://www.mobilicites.com/fr_actualites_la-rade-de-brest-s-offre-un-telepherique-pour-2015_0_77_1664.html

 

http://www.innovcity.fr/2012/01/16/brest-premier-telepherique-urbain

 

http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=24333

 

http://www.leparisien.fr/voyages/brest-envisage-la-mise-en-place-d-un-telepherique-urbain-d-ici-2015-23-12-2011-1782680.php

 

Lire la suite

Franchissement de la Loire : quand JMA procrastine

15 Novembre 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Téléphérique- tram aérien - transport par câble

Il faudra attendre 2013 ou 2014.

 

Lu dans Le Point du 10 novembre 2011, édition locale "Spécial Nantes" numéro 2043

 

Où en est le projet de nouveau franchissement à l'ouest de Nantes ?

 

Le-Point-10-nov-2011-JMA-franchissement-Loire.JPG

 

 

Où en est le projet de nouveau franchissement à l'ouest de Nantes ?

 

JMA : -  "Je suis le maire qui a inauguré le plus de ponts à Nantes. Un nouveau franchissement est envisagé en face de Chantenay. Mais le dossier est complexe, notamment en raison des contraintes liées au port et à la navigation fluviale. En outre, il ne faut pas oublier que l'implantation est prévue dans l'une des plus belles perspectives de Nantes. Une étude est en cours et une décision politique sera prise en 2013 ou 2014."

 

On nous avait dit 2012 ou 2013 maintenant c'est 2014. Il va donc falloir attendre la prochaine campagne des municipales et le programme de JMA pour savoir enfin comment on va franchir la Loire à l'ouest de Nantes au XXIè siècle. Rien n'aura donc été décidé sur ce mandat.

 

Dans le même article :

 

JMA-Geek-Le-Point-10-nov-2011.JPG

 

 

 G comme Geek

 

JMA est un véritable geek... et publie régulièrement sur son compte Twitter. A tel point qu'un journaliste s'est étonné récemment, lors de la venue de François Hollande, de recevoir des tweets du maire alors que ce dernier s'exprimait oralement devant la presse." (Le Point 10 11 11)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et sinon, on n'a pas trop compris pourquoi il y avait une pleine tartine sur un conseiller en communication de Sarko qui serait "en embuscade" pour 2014 mais n'a jamais fait aucune proposition pour Nantes.

Lire la suite

"Ces Nantais qui veulent faire vivre la Loire"

8 Août 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Téléphérique- tram aérien - transport par câble

Série estivale consacrée par Ouest France début août 2011 à la Loire et à des projets autour du fleuve portés par des Nantais-e-s. logo ouest france

 

  

 

Lundi 1er août, la série commence par "Le pont transbordeur ou la nostalgie revisitée au XXI è siècle", projet porté par l'architecte Paul Poirier, Yves Lainé et l'association "Les Transbordés".  

 

Transbordeur-OF-01-08-2011.JPG

 

 

Le Mardi 2 août c'était notre projet de téléphérique / tram aérien,  Une partie de l'article est en ligne ici.  

 

 

Tram-aerien-OF-02-08-2011.JPG

 

 

Tram-aerien-OF-02-08-2011-Notre-avis-copie-1.JPG   

   

"Une étude sur les franchissements va démarrer" Tram aérien OF étude sur franchissements 02 08 2011

 

Du nouveau, Ronan Dantec a changé d'avis, il veut bien un téléphérique maintenant , mais avec " des ailes d'oiseaux des mondes aériens " entre "les machines de l'île et le musée Jules Verne sur la Butte Sainte-Anne" 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

Et enfin, le mercredi 3 août était consacré au projet de port de plaisance "Blue Ring", inventé par le navigateur et ingénieur Nantais, Damien Grimont.

 

 

Blue-Ring-OF-03-08-2011.JPG

 

 

Blue-Ring-Damien-Grimont-OF-03-08-2011.JPG

 

Liens :

 

http://www.ouestbateaux.com/actu_blue-ring--le-port-de-plaisance-de-demain_2154.htm (déc 2008)

 

http://www.lecolededesign.com/fr/actualites/bdd/actualite/537 (sep 2009)

 

Il manque un port de plaisance à Nantes (Nantes Passion octobre 2008) http://elusmodemnantes.lesdemocrates.fr/conseil-municipal/nantes-passion/ (Octobre 2008)

Lire la suite

L'ancien président Lula ou Dilma Roussef à Nantes pour l'inauguration du téléphérique sur la Loire ?

11 Juillet 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Téléphérique- tram aérien - transport par câble

Brésil. Inauguration du téléphérique de Rio. (Vidéo)

 

"Un téléphérique pour les bidonvilles de Rio" L'Est Eclair  

  

 

(Vidéo AFP, 1 mn 30)
3km, 6 stations, 45 centimes d'Euros le ticket, 3 fois moins cher que le métro de Rio, le téléphérique flambant neuf de Rio fait la fierté de Dilma Roussef, présidente du Brésil.
Il est la pièce maitresse d'un immense chantier de réhabilitation et de désenclavement des favelas.

 

Pour les habitants c'est "une révolution" !

 

La vocation première du téléphérique de Rio est "sociale"

 

Originalité du mode de transport et attrait touristique du téléphérique pour découvrir aussi Rio et sa banlieue Nord sous un autre jour.

 

________________

C'est Dilma Roussef ou l'ancien président Lula que nous devrions inviter pour l'inauguration du téléphérique sur la Loire à Nantes. Qui sait, il ou elle viendrait peut-être ?

Voir la catégorie "Téléphérique, tram aérien, transport par câble" sur ce blog

Lire la suite

Nantes. "Le tram aérien, c'est la solution" Presse Ocean 04 07 2011

7 Juillet 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Téléphérique- tram aérien - transport par câble

Article de Presse Océan du lundi 04 07 2011 suite au débat sur le franchissement de la Loire à l'ouest de l'Ile de Nantes lors du conseil municipal de Nantes du 1er juillet.    logo presse ocean

 

 

 

 

NANTES

DEPLACEMENTS. Le spécialiste français du transport câblé a présenté aux élus les vertus du téléphérique pour franchir le bras de Loire en aval de l'île de Nantes

 

"Le tram aérien, c'est la solution"

Le tram aérien c'est la solution Presse Ocean pages 10 et

 

   

 

Pierre Jaussaud propose une solution pour relever le défi du franchissement à l'ouest de Nantes.

   04 07 2011 Le tram aérien c'est la solution itw Pierre Jau

L'ancien directeur du Laboratoire d'essais mécaniques de l'institut polytechnique de Grenoble, Pierre Jaussaud est le spécialiste français du transport par câble. A ce titre, la cour d'appel de Grenoble fait souvent appel à ses lumières dans les affaires liées bien sûr au domaine du transport. Invité par les élus du groupe Centre démocrate, il a exposé sa vision d'un tram aérien à Nantes à l'occasion du conseil municipal vendredi.

 

Les atouts

 

"Je parle de tram aérien et non de télécabine. Pour moi, il représente la protection de l'environnement et la garantie des finances publiques". Il faut en effet savoir que le câble consomme quatre fois moins d'énergie qu'un tramway classique par personne transportée".

 

Le tram aérien permet de gagner de la place au sol, une chose rare

 

Le coût de la machine est elle aussi, assure le technicien, "quatre à cinq fois moins onéreux".

Si le tram aérien permet de s'affranchir des bouchons, il présente aussi "des vertus environnementales indéniables quand il ne brasse pas de poussières au sol. Depuis quelques années, les maladies pulmonaires sont en progression constante du fait d'une circulation automobile accrue en ville". A Nantes, le tram aérien "ni de gauche, ni de droite mais bien au-dessus" permettra aussi "de gagner de la place au sol, une chose rare et chère". Et si tout ela ne suffisait pas à convaincre, Pierre Jaussaud enfonce le clou de la sécurité : " Aérien, le tram provoque 27 fois moins d'accident que son homologue terrestre. L'Etat a imposé depuis les années 90 des contrôles qualité stricts sur la conception, la fabrication et l'exploitation des machines. Comment accepter avec de tels arguments la décision des élus d'opter pour un mode coûteux et plus dangereux ? Tout simplement parce qu'ils croient que les gens ne veulent pas du tram aérien. Ce qui est faux !"

Traverser la Loire via ce mode de déplacement est "la solution" selon le spécialiste savoyard. Et si ce fameux tram ne permettait que le transport de passagers, là encore il argumentera en affirmant que "le transport de marchandises est aussi possible". Il suffira alors de mettre à disposition des véhicules électriques pour le centre-ville. Une idée qui fait déjà son chemin à Nantes métropole...

 

Cédric Blondeel

 

Presse Océan - pages Nantes 10 et 11 Lundi 4 Juillet 2011

 

 

Ce qu'ils pensent d'un nouveau franchissement sur la Loire

 

"Avantages et inconvénients"

 

Ensemble pour Nantes. Julien Bainvel : "Téléphérique, tunnel, pont classique, chacun présente avantages et inconvénients. Tout dépendra de l'usage que l'on souhaite en faire".

PS. Jean-Marc Ayrault : "Les données finacières du transport par câble doivent être recalées.  Nantes métropole va examiner toutes les hypothèses, dont celle du pont transbordeur. Tout est lié dans ce dossier aux perspectives démographiques de la ville d'ici 2030".

Alternatifs. Bertrand Vrain : "Un nouveau franchissement routier destiné aux automobilistes ne nous semble ni souhaitable ni nécessaire. Par contre, un franchissement destiné aux transports publics et/ou ferré nous paraît judicieux".

Union démocratique bretonne. Pierre Even : "Pour franchir ce fleuve, les ponts restent le meilleur outil... Il faut deux nouvelles lignes de ponts à l'ouest".  

 

Quatre fois moins cher qu'un pont  04 07 2011 Le tram aérien c'est la solution Presse Ocean

 

Câble. Fondée sur le système de Medellin qui transporte 3 000 personnes par heure (et non par jour) l'idée d'un téléphérique a été lancée par la liste MoDem lors de la campagne pour les municipales de 2008. Le projet consiste à relier par une télécabine (téléphérique / tram aérien) la ligne 1 du tram, quai de la Fosse, à la ligne 3 à Rezé via deux gares intermédiaires desservant l'île de Nantes et la zone Atout Sud. (Rezé) "A l'époque, on nous avait pris pour des farfelus, se souvient Isabelle Loirat, conseillère municipale. Mais nous y avons toujours cru". Une liaison par câble coûterait "quatre à cinq fois moins cher qu'un pont" assurent les élus MoDem, "et ce mode de transport moderne, non polluant, a aussi peu d'impact sur le paysage".

 

Le pont transbordeur trace aussi sa route

 

Le projet de l'association Transbordés et du cabinet Paul Poirier reste plus que jamais d'actualité.

 

Même s'il n'a pas été présenté au conseil municipal, le projet de pont transbordeur avance son chemin. Dans trois domaines. Sur le plan politique d'abord. Jean-Marc Ayrault qui avait déclaré en 2008 "qu'un ouvrage de ce type ne résoudrait pas les problèmes de déplacement" a déclaré qu'il s'agissait bien d'un projet du XXIè siècle lors d'un entretien avec le président des Transbordés Yves Lainé et l'architecte Paul Poirier. Il semble aussi que Jean Blaise soit assez fasciné par cette initiative au service des intérêts touristiques nantais. Sur le plan économique, le projet affiné par la NPPI, la Nantaise de ponts et des Pilônes internationals a retenu l'attention de trois poids lourds : Eiffage, Freyssinet et Vinci. Un "business plan" prévoit un investissement que le quatuor pourrait prendre en charge à hauteur des deux tiers. Enfin les promoteurs peaufinent leurs arguments. "Dans le domaine des déplacements, rappelle Yves Lainé, le pont transbordeur préserve la navigation sur la Loire. Il permet de transporter, en même temps, deux chronobus de 29 tonnes chacun. Et son cadencement est compatible avec les transports en commun, toutes les quatre minutes, et ce sans rupture de flux". 

J-D Fresneau

 

 

Le transport par câble aussi préserve cette "libre navigation" dans cet "espace clé"  I. Loirat

 

L'info en plus

 

Un élément touristique

 

Le projet de pont transbordeur soutenu par l'association que préside Yves Lainé présente un élément touristique majeur qui s'associerait parfaitement à la création d'un terminal de croisière digne de ce nom. Le travail accompli par l'architecte Paul Poirier propose en effet d'utiliser totalement la passerelle située au sommet de l'édifice à 60 mètres de hauteur. Dotée de quatre ascenseurs, cette passerelle pourrait recevoir chaque année 250 000 touristes attirés par une vue aérienne de la ville. Et elle serait en outre dotée d'un restaurant, d'un centre d'affaires et même d'un petit hôtel à 65 mètres de la Loire.

 

____________________________________________________________________________ 

 

Pour lire les interventions des élus MoDem de Nantes, Benoît Blineau et Isabelle Loirat au conseil municipal du 1er juillet 2011

 

 Un grand merci à tous nos collègues du conseil municipal de Nantes pour leur participation active et cordiale à ce débat.

  

 

 

 

 

 

Lire la suite

Téléphérique et franchissement de la Loire au conseil municipal de Nantes le 1er Juillet 2011

10 Juin 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Téléphérique- tram aérien - transport par câble

 

Yes ! Le prochain débat thématique du conseil municipal de Nantes portera sur le franchissement de la Loire à l'Ouest de l'Ile de Nantes et notre proposition de Téléphérique sur la Loire (ou tram aérien, transport urbain par câble) pour relier les deux rives du fleuve et l'ouest de l'Ile de Nantes.

 

Nouvelle que nous attendions depuis 2007 - oui, près de quatre ans c'est le temps qu'il faut pour mettre à l'ordre du jour du conseil municipal une proposition qui n'émane pas de la majorité. Mais ce ne sont ni la ténacité ni la persévérance qui nous manquent.

 

Nous ne savons pas encore quel projet l'emportera :

- notre proposition de téléphérique ? Vous pouvez retrouver tous nos arguments en faveur du téléphérique dans la catégorie du même nom sur ce blog. 

- un bon vieux pont transbordeur comme autrefois ?

- ou un bon vieux pont traditionnel avec tram ou tram-train 

 

Chaque groupe politique va s'exprimer et défendre ses arguments en faveur de l'un ou l'autre des projets. Qui va défendre quoi ? Il y a plus de groupes politiques que de projets. Par exemple, je suis curieuse de savoir si le groupe UMP va reprendre ou pas le projet de transbordeur porté par un candidat de leur liste en 2008 qui n'a pas été élu. Les Verts vont sans surprise défendre le pont-tram-train, les Europe Ecologie, je ne sais pas, les élus PC, PRG, MRC Alternatifs etc. non plus. 

 

Du nouveau quand même. Jean-François Retière, en charge des transports à la communauté urbaine de Nantes Métropole rétorquait que même si la technologie du transport urbain par câble était performante, il n'y avait pas de flux correspondant à la ligne Nord / Sud que nous proposons : Image2.png

 

Mais dans un article de Presse Océan intitulé "la bataille du rail sur l'Ile de Nantes" daté du 6 juin dernier, on pouvait voir la carte ci-dessous avec un "tracé prévisionnel de tramway" proposé par Nantes Métropole qui reprend quand même l'axe et l'orientation 

de notre tracé Nord / Sud. Il y aurait donc ou de nouveaux flux, ou des flux Nord Sud pour une ligne de tram au sol mais pas pour une ligne de tram aérien ?

   trace-tph-tram-nord-sud.jpg

 

Et surtout si tout va bien, le maire de Nantes devrait finir par se prononcer.

Sauf s'il décide de ne rien décider du tout et de reporter encore la décision. C'est une petite phrase de son nouveau dir'cab lors d'une réunion mardi pour caler les modalités du débat qui me fait penser à / redouter une telle éventualité,  auquel cas, à part des Chronobus censés rouler vite dans le centre ville du futur limité à 30 km/h et son vilain projet d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes, il n'y aurait pas grand chose d'innovant en termes de transports sur ce 4è mandat de Jean-Marc Ayrault.

 

Parfois, je me dis que le Téléphérique ne se fera peut-être jamais à Nantes, mais que nous avons quand même gagné la bataille de l'idée. Quand nous l'avons proposé fin 2007 nous ne savions pas qu'ensuite New York, Londres ou Milan décideraient d'en construire un , et dans le cas des deux premières pour franchir un fleuve ou une étendue d'eau.

  

Allez, pour reprendre les mots du député-maire de Nantes cette semaine à propos du débat sur le mariage homosexuel à l'Assemblée Nationale : "Même si notre proposition n'aboutit pas, le débat aura lieu pour la première fois" au conseil municipal de Nantes le 1er Juillet 2011.

 

   

 

  

 

 

Lire la suite

"Osez le téléphérique" Presse Ocean 07 03 11

8 Mars 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Téléphérique- tram aérien - transport par câble

 

"Osez le téléphérique"

 

"Cela faisait longtemps qu'un lecteur ne nous avait pas parlé du projet de téléphérique entre Nantes et Rezé. Cette solution pour franchir la Loire "semble être la meilleure" pour Edouard de Rezé. "D'abord parce qu'elle ne dénature pas le paysage urbain. Ensuite parce qu'elle est beaucoup moins coûteuse que toutes les autres constructions. Enfin parce qu'elle s'inscrit parfaitement dans l'esprit du développement durable et doux. Pourquoi Nantes ne serait pas pour une fois à la pointe de l'innovation ? Osez M. le maire. Osez !"

 Presse Océan du 07 mars 2011

 

 

 

 

Presse-Ocean-070311-Osez-le-Telepherique.jpg

Lire la suite

Dunkerque : Des bus ? Un tramway ? Et pourquoi pas un téléphérique ?

13 Février 2011 Publié dans #Téléphérique- tram aérien - transport par câble

 

Article La Voix du Nord du 12 02 2011

 

Dunkerque : Des bus ? Un tramway ? Et pourquoi pas un téléphérique ?  

 

 

Après le tramway, la CUD va se pencher sur l'opportunité d'un téléphérique ! Oui, le même transport sur câble que celui employé en montagne.Farfelu ? Pas du tout, selon Damien Carême, maire de Grande-Synthe et vice-président de la CUD, qui a proposé cette idée à Michel Delebarre et Bertrand Ringot. 

 

La CUD envisage la révision du PDU. Et s'apprête à lancer le chantier du transport à haut niveau de services (12,8 km entre Grande-Synthe et Leffrinckoucke, livraison prévue en 2013), pour lequel elle recevra 9 millions d'euros de la part de l'État.

Quels avantages a donc ce téléphérique également baptisé tramway aérien, télécabine ou encore métrocâble ? « L'investissement est cinq fois moindre que le tramway et à peine plus coûteux que le bus à haut niveau de services : 6 millions le kilomètre, détaille Damien Carême.

Le fonctionnement est également peu élevé : 1,5 % du coût d'investissement maximum. » Outre l'aspect financier, un autre volet a fortement intéressé l'élu synthois : le téléphérique (vitesse de pointe : 30 km/h) est le moins polluant des transports. « Il est moins énergivore, il peut être mis en oeuvre très rapidement car la construction est rapide (un an), il est très peu bruyant. Le téléphérique a beaucoup d'avantages, pourquoi ne pas l'envisager, alors que des retours d'expérience existent ? Il faut, de toute façon, absolument améliorer nos transports en commun. Le téléphérique ne remplacera pas les lignes de bus mais il pourra être complémentaire. On pourrait l'envisager au-dessus de la pénétrante. Ou en remplacement du pont du Môle 2... »

 



D. Carême : « Améliorer les transports en commun »

Principalement utilisé dans des villes au relief accidenté ou pour franchir un cours d'eau (Medellin, Caracas, Rio, Barcelone, Grenoble, Le Tram de New York, Lisbonne, Constantine, Alger... Des projets en région parisienne, à Nantes, Montréal ou Londres), le téléphérique devient une alternative crédible : l'idée reçue de l'impossibilité du téléphérique en terrain plat perd du terrain. Du moins sur le papier.

Car sur le terrain, quelques arguments défavorables demeurent. Le téléphérique urbain est souvent jugé farfelu par les décideurs. Il ne peut s'imaginer qu'en ligne droite, tout virage étant proscrit (d'où l'existence de gares intermédiaires). Dernier obstacle, et non des moindres : la pollution visuelle.

Ce dernier point a contraint Issy-les-Moulineaux, en 2008, à ne pas opter pour le téléphérique : cabines, câbles et pylônes ne semblaient pas les bienvenus dans le paysage urbain. Qu'en serait-il dans le Dunkerquois ? On devrait sans doute en savoir davantage quand la commission chargée de se pencher sur les modes de transport aura tenu sa première réunion.

  

OLIVIER TARTART

 

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Dunkerque/actualite/Secteur_Dunkerque/2011/02/12/article_des-bus-un-tramway-et-pourquoi-pas-un-te.shtml

 

samedi 12.02.2011, 05:10  - La Voix du Nord

Lire la suite

"Regarde Maman, le Téléphérique dans Robin des Bois !"

6 Février 2011 , Rédigé par Isabelle Loirat Publié dans #Téléphérique- tram aérien - transport par câble

 

 

TPH de Robin des Bois

 

 

 

"Tout doucement, sans faire de bruit, Robin met au point une sorte de téléphérique entre la chambre du prince* et la porte de la prison. Il y accroche les sacs d'or... Petit-Jean n'aura plus qu'à tirer sur une des cordes pour récupérer tout le trésor."

 "Robin des Bois" - Walt Disney

 

Je ne l'avais pas vu celui-là ! Et hop dans ma collection de Téléphériques. Merci au week end en famille post Conseil Municipal et à ma fille d'avoir judicieusement ressorti ce livre et relevé cette phrase.

 

 

 

Le Prince* Jean-Sans-Terre (1167-1216) : roi d'Angleterre, frère de Richard 1er Coeur-de-Lion. Tous deux sont fils d'Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine. "Sans Terre" parce que condamné à la perte de ses fiefs (Normandie, Anjou, Maine, Touraine, Poitou) par le roi de France Philippe Auguste qui n'appréciait pas du tout que les fils (Jean et Richard) de l'ex-femme (Aliénor) de son père (Louis VII Le Jeune) possèdent une énorme partie de son royaume sur le continent.

 

L'histoire de ces rois Plantagenêt originaires des bords de Loire, est passionnante. Les anglo saxons adorent cette histoire. Un régal pour une maman guide.

 

Ce sont des comtes d'Anjou devenus ducs de Normandie puis rois d'Angleterre au XIIè siècle, on les retrouve dans toute l'Europe et jusqu'en Orient. Fontevraud-nef-et-tombeaux-Plantagenet.jpg

Une famille déjà très européenne. Les liens sont nombreux avec nous dans l'ouest de la France. Alienor Richard Coeur de Lion (1157-1199) est mort à Châlus, Aliénor d'Aquitaine  à Fontevraud, Henri II est mort à Chinon en 1189. (à voir : les tombeaux de la nef de l'Abbaye de Fontevraud). 

Les rois de France, (Capétiens) n'auront de cesse de lutter contre ces Plantagenêt - surnom qui vient d'une branche de genêt portée sur leur casque ou chapeau - ces anciens comtes d'Anjou devenus rois d'Angleterre, héritiers de Guillaume Le Conquérant (XIè), leurs "égaux".

 

 

A l'origine de tout ça : une histoire de familles. Philippe II Auguste (1165-1223) est le fils très très très attendu du roi de France Louis VII, lequel avait d'abord épousé Aliénor d'Aquitaine dont il avait décider de "divorcer" (répudier à l'époque) au retour d'une croisade.

Mauvaise pioche pour le roi de France ! Plutôt que de finir enfermée dans un monastère, la reine Aliénor s'était alors remariée - avec son énorme héritage guyennais/aquitain -avec Henri Plantagenêt, comte d'Anjou, futur duc de Normandie. Ils deviendront roi et reine d'Angleterre. De ce remariage naîtra une rivalité séculaire entre les deux pays qui culminera avec la Guerre de 100 Ans, leurs enfants deviendront hyper célèbres et pas seulement grâce à Holywood et Walt Disney.

 

Moralité : les hommes avant de larguer votre femme parce qu'elle est pas assez ceci, ou trop cela, réfléchissez bien et vérifiez bien que ce n'est pas une ALIENOR D'AQUITAINE que vous n'auriez pas vue... 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>